Kirkland (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 10,28 km2.


  • Éphémérides -


1698 Concession des premières terres de la pointe dite Pointe-Claire.
1711 (29 juin) Un édit royal fonde la paroisse Saint-François-de-Sales par détachement de celle de Sainte-Anne-de-Bellevue et les registres paroissiaux sont ouverts.
1714 La paroisse Saint-François-de-Sales change son nom en Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1722 (3 mars) Érection civile de la paroisse Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1835 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Pointe-Claire et érection canonique de la paroisse Saint-Joachim.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1852-1856 Mise en exploitation du chemin de fer Montréal Sainte-Anne-de-Bellevue.
1854 Constitution de la municipalité du village de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1910 Constitution de la municipalité de la ville de Beaconsfield par détachement de celle de la paroisse de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1961 (24 mars) La municipalité de la paroisse Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire devient ville et adopte le nom de Kirkland. La population est de 570 habitants.
1966 Inauguration de l'église anglicane St. Mary's.
1968 La compagnie Merck, Frosst Canada devient la première industrie à s'installer le long de la Transcanadienne.
1969 (Décembre) Une loi de l'Assemblée nationale ordonne, entre autres, la création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM et l'intégration à cette communauté de toutes les municipalités de l'île de Montréal, de l'île Bizard et de l'île Dorval.
1975 (Septembre) Ouverture de l'aréna municipal sur le boulevard Hymus.
1978 Inauguration de l'Hôtel de ville sur le boulevard Hymus.
1980 Aménagement du poste de pompiers dans une ancienne station-service Sunoco.
1990 La population de Kirkland est de 13 376 habitants.
1995 Fondation de l'Académie Marie-Claire par Madame Marie-Claire Martin (école primaire privée bilingue pour garçons et filles en 2010).
2000 La population de Kirkland est de 19 894 habitants. (20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais*adoptée par l'Assemblée nationale le même jour; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal. Le territoire de la municipalité de Kirkland deviendra l'arrondissement Kirkland de la ville de Montréal.
2001
(18, 19 et 20 septembre) Tragédie mortelle ; actes criminels ; meurtres suivi d'un suicide ; bilan : 7 morts ; le 18 septembre, à leur domicile du 85 Alta Vista Drive, John Bauer, 50 ans, tue sa femme, Helen Carroll, 51 ans, d'une balle de calibre .22 à l'arrière de la tête ; le même jour et au même endroit et de la même manière, il tue ses fils Justin, 13 ans, Wesley, 18 ans, et Jonathan, 22 ans ; le lendemain, 19 septembre, il se rend chez son beau-père, Elmer Carroll , 75 ans, et le tue de la même manière que ses victimes précédentes ; le lendemain, 20 septembre, Bauer fait venir chez lui son patron et associé, Lucio Beccherini, le tue comme les autres, allume 8 foyers d'incendie à l'intérieur de sa maison, puis se suicide ; des lettres que des proches ont reçues le 21 septembre font état de problèmes financiers et de son désir d'amener tout son monde au paradis avec lui pour leur éviter la honte qu'il leur causerait inévitablement.
2001 (4 novembre) Élection du conseil de la future nouvelle ville de Montréal. (31 décembre) Les villes fusionnées cessent d'exister.
2002 (1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Montréal.
2004 Les francophones de la municipalité compte pour 29 % de la population totale. (20 mai) Les contribuables de l'ancienne municipalité de Kirkland (28,49 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville de Montréal et à devenir une entité municipale distincte des autres municipalités de l'île. (20 juin) Référendum sur le démembrement de Montréal ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Kirkland obtient sa séparation de la ville de Montréal avec une majorité de 87,19 % représentant 47,30 % des électeurs inscrits.
2005 La population de Kirkland est de 21 696 habitants.
2006 (1 janvier) La municipalité de Kirkland retrouve son statut de ville indépendante.
2010 La population de Kirkland est de 20 576 habitants.

  • Attraits :


Maison Baptiste-Jamme (avant 1761) ; 3766, boulevard Saint-Charles ; habitée de 1760 à 1983 ; son intérieur est détruit par un promoteur en 1990 et la maison ne bénéficie d'aucun entretien à partir de cette date ; son propriétaire est une entreprise présidée par Gérard Gazaille ; classée monument historique en 1976.
Maison Lanthier (1737 ou 1785) ; 11, chemin Lanthier ; construite pour Joseph Lantier ; l'entrepreneur H. J. O'Connell achète la maison dans les années 1940 pour en faire sa résidence d'été ; classée monument historique en 1976.

  • Toponymie -


Kirkland rappelle le souvenir de Charles-Aimé Kirkland.

  • Repères géographiques -


Sur l'ouest de l'île de Montréal.
Jouxte les arrondissements de Dollard-des-Ormeau-Roxboro, de Pointe-Claire, de Beaconsfield-Baie-d'Urfé, de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève-Sainte-Anne-de-Bellevue, et de Pierrefonds-Senneville.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)