Kitcisakik (établissement amérindien algonquin)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Éphémérides -


1785 Établissement d'un poste de traite au bord du Grand-Lac-Victoria.
1836 Arrivée du premier missionnaire, le sulpicien Louis-Charles Lefebvre de Bellefeuille (1795-1838 ) qui fonde la mission de Kitcisakik à l'embouchure de la rivière des Outaouais dans le grand lac Victoria.
1844 Les oblats prennent charge de la mission.
1911 Fondation et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Clotilde-du-Grand-Lac.
1995 La population de l'établissement est de 283 habitants.
2005 La population de l'établissement est de 380 habitants.

  • Toponymie -


Victoria, emprunté au Grand lac Victoria, rappelle le souvenir de la reine Victoria d'Angleterre.
Mistawak qui signifie «grande étendue d'eau» est le nom que donnent les Amérindiens au lac Victoria.
Kitcisakik est un mot algonquin composé de kitci signifiant «grande» et sagi signifiant «embouchure», «sortie», le tout signifiant «grande embouchure» ou «grande sortie» ; le nom est aussi épelé Kitchisagi.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
À environ 65 km au sud-sud-est de Val-d'Or, sur une presqu'île qui s'avance dans le Grand-Lac-Victoria.
Diocèse de Rouyn-Noranda.
Région touristique d' Abitibi-Témiscamingue.
Carte 14.

Carte 14 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)