Léonard (Jacques)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (comptable agréé) né en 1936 à Saint-Jovite.

Études à Saint-Jovite, au Séminaire Saint-Joseph de Mont-Laurier, à l'Université Laval à Québec-ULQ et à l'École pratique des hautes études de Paris (France).
Directeur adjoint du Service des budgets, adjoint au vice-recteur à la recherche, puis vice-doyen à l'Éducation permanente de l'Université de Montréal-UdeM (1968-1976).
Député du Parti québécois-PQ (1976-1984), député indépendant (1984-1985) de Laurentides-Labelle, puis député du Parti québécois-PQ de Labelle (1989-2001) à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ.
Ministre d'État à l'Aménagement et ministre responsable de l'Office de planification et de développement du Québec (1977-1980), ministre des Affaires municipales (1980-1984) et ministre des Transports (1984) dans le cabinet de René Lévesque.
Démissionne de son poste de ministre en 1984 (23 novembre) et annonce qu'il siègera dorénavant comme député indépendant parce qu'il est en désaccord avec René Lévesque au sujet de la mise en veilleuse du projet de souveraineté.
Ministre des Transport (1994-1995), puis président du Conseil du Trésor (1995) dans le cabinet de Jacques Parizeau. Ministre d'État à l'Administration et à la Fonction publique, président du Conseil du trésor (1996-2001), ministre responsable de la région des Laurentides (1996-2001) dans le cabinet de Lucien Bouchard.
Candidat du Parti du Bloc québécois-BQ d'Outremont défait en 2006.

Ministre démissionnaire du Parti québécois-PQ (1984).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)