La Patrie (municipalité de village)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 206,95 km2.
  • Gentilé - Patrien, enne.


  • Éphémérides -


1803 Proclamation du canton de Ditton.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité des cantons-unis de Newport-Ditton-Chesham-Clinton-et-Auckland.
1870-1880 Tensions ethniques entre Anglophones et Francophones.
1870 Constitution de la municipalité du canton de Auckland par détachement de celle des cantons-unis de Newport-Ditton-Chesham-Clinton-et-Auckland.
1871 Fondation de la mission Saint-Pierre.
1873 Mise en exploitation d'un moulin à scie par Pierre V. Vaillant, l'un des premiers Québécois rapatriés du Rhode Island.
1875 Nomination du premier curé résidant, ouverture des registres de la paroisse Saint-Pierre-de-Ditton et ouverture d'un bureau de poste sous le nom de La Patrie. (23 février) Sanction de la Loi de rapatriement qui favorise le retour au Canada et l'établissement d'une partie des 400 000 Canadiens émigrés aux États-Unis pour y gagner leur vie ; des organisation sont alors créées pour permettre l'établissement de ces personnes dans de nouvelles concessions ; un certains nombre d'entre eux s'établissent dans le canton de Ditton ; l'agglomération qu'ils fondent prend le nom de Colonie de Rapatriement.
1876 (1 janvier) Constitution de la municipalité du canton de Newport par détachement de celle des cantons-unis de Newport-Ditton-Chesham-et-Clinton. Constitution de la municipalité des cantons de Chesham-et-Ditton par détachement de celle des cantons-unis de Ditton-Chesham-et-Clinton.
1878 (29 janvier) Érection canonique de la paroisse Saint-Pierre-de-Ditton ; son territoire couvre une partie du canton de Ditton.
1902 (1 juin) Constitution de la municipalité du canton de Ditton par détachement de celle des cantons-unis de Chesham-et-Ditton.
1923 La population de la paroisse Saint-Pierre-de-Ditton est de 1 112 âmes.
1937 (14 mars) Fondation de la Caisse populaire de La Patrie.
1941 (4 janvier) Constitution de la municipalité du village de La Patrie par détachement de celle du canton de Ditton.
1958 La municipalité du canton de Chesham adopte le nom de Notre-Dame-des-Bois.
1972 Le luthier Robert Godin, un luthier de Montréal, acquiert une fabrique de portes et fenêtres et la transforme en atelier de fabrication de guitares.
1990 La population de La Patrie est de 357 habitants, celle de Ditton, 468.
1996 (8 août) Un débordement de la rivière au Saumon entraîne l'évacuation de 400 personnes.
1997 (24 décembre) Regroupement des municipalités de Ditton et de La Patrie sous le nom de cette dernière.
2000 La population de La Patrie est de 833 habitants.
2010 La population de La Patrie est de 800 habitants.

  • Économie -


Production laitière.
Ateliers de guitares Godin (fabrique les marques Guitabec, Norman, Seagull, Godin).

  • Toponymie -


Chesham rappelle une ville du Buckinghamshire, Angleterre.
Ditton évoque une localité d'Angleterre.
Jérôme-Adolphe Chicoyne, responsable de l'installation et du recrutement des rapatriés des États-Unis, fonde un journal qu'il nomme La Patrie ; cette appellation s'est étendue à la municipalité.
Saint-Pierre rappelle le souvenir de l'abbé Pierre-Édouard Gendron, l'un des premiers desservants de la paroisse ; il rappelle également le souvenir de Pierre Garneau qui était alors ministre de l'Agriculture du Québec.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À l'est de Sherbrooke et à 15 km de la frontière des États-Unis, sur la rivière aux Saumons.
Diocèse de Sherbrooke.
Municipalité régionale de comté du Haut-Saint-François.
Région touristique des Cantons-de-l'Est.

  • Accès : Route 212 x Route 257.

Carte 8.

Carte 8 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)