Lacoste (Alexandre)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1842 (12 janvier 1842) dans la seigneurie de Boucherville (71).

Études au Séminaire de Saint-Hyacinthe et à l'Université Laval à Montréal-ULM (doctorat en droit, 1879).
Bâtonnier du Barreau de Montréal (1879, 1880).
Professeur de droit commercial et maritime à l'Université Laval à Montréal-ULM (1880-1923).
Conseiller du Parti conservateur de la division des Mille-Isles au Conseil législatif de la province de Québec-CLPQ (1882-1883).
Sénateur du Parti conservateur de la division de Montarville (1884-1891).
Président du Sénat du Canada (1891).
Juge en chef de la Cour supérieure du Québec-CSQ (1891-1907).
Fils de Louis Lacoste. Beau-père d'Auguste-Maurice Tessier. Père de Justine Lacoste-de Gaspé Beaubien, de Louis Lacoste et de Marie Lacoste-Gérin Lajoie. Grand-père Marie Gérin*-Lajoie, de Marc Lacoste*, de Mgr Norbert Lacoste, de Paul Gérin*-Lajoie et de Maurice Tessier.
Décès en 1923 à Montréal.

  • Titres honorifiques -


Le nom de la rue Alexandre-Lacoste de Montréal honore sa mémoire comme celui du canton de Lacoste proclamé en 1895 et situé entre les rivières Malbaie et du Gouffre dans la région de Charlevoix.
Membre du Conseil privé de la reine-CP (1892)
Créé chevalier (Sir) par la reine Victoria le 15 juin 1897.

  • Crédits -


Les Cours de justice et la magistrature du Québec (volume 1, Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, 1991).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)