LeMoyne d'Iberville et d' Ardillières (Pierre)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire, explorateur et colonisateur né en 1661 sur la rue Saint-Paul à Ville-Marie (Montréal).

Le plus illustre homme de guerre de la Nouvelle-France.
En 1697, son navire Le Pélican met en déroute trois navires de guerre anglais dont deux coulent dans la baie James.
Iberville est le nom d'un fief que son père possédait près de Dieppe, en France ; Ardillières est le nom d'une propriété qu'il acquit dans l'Aunis (France).
Épouse Marie-Thérèse Pollet de LaCombe de La Pocatière à Québec en 1693.
Eut une fille hors mariage avec Geneviève-Jeanne Picoté de Belestre.
Au tournant du XVIIIe siècle, il fonde les villes de Biloxi au Mississippi et de Mobile, Alabama aux États-Unis.
Fils de Charles LeMoyne de Longueuil et de Châteauguay. Frère de Jean-Baptiste LeMoyne de Bienville.
Décès en 1706 à bord du navire Juste et inhumé à La Havane, Cuba (possiblement malaria).
Troisième fils de Charles LeMoyne de Longueuil et de Châteauguay.
En 1729, il avait 20 descendants.

  • Distinctions -


Le nom de la rue d' Iberville de Montréal honore sa mémoire comme ceux du square d'Iberville dans l'ancienne ville de Sainte-Cunégonde (Montréal), du canton d'Iberville proclamé en 1860 et situé au nord-ouest de Tadoussac dans la région de Manicouagan (Côte-Nord), de la circonscription électorale d'Iberville dans la région de la Montérégie et de l'ancienne municipalité de Iberville (Saint-Jean-sur-Richelieu).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)