Le Bic (municipalité de village)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Superficie - 81,17 km2.
  • Gentilé - Bicois, oise.


  • Éphémérides -


1535
Halte de Jacques Cartier, découvreur de la Nouvelle-France.
1603
Halte de Samuel de Champlain, qui nomme l'endroit Le Pic.
1675
(6 mai) Concession d'une seigneurie (2 lieues de terre de front, à partir du milieu de la rivière Mitis en remontant le Saint-Laurent, x 2 lieues de profondeur et comprenant l'île du Bic) à Charles Denys de Vitré qui la nomme Le Bic ; l'acte de concession stipule également que le nom de la rivière Mitis sera désormais rivière Hatée.
1688
(13 novembre) Vente de la seigneurie du Bic par Charles Denys de Vitré à Charles Aubert de La Chesnaye.
1759
Halte de la flotte transportant l'armée du général James Wolfe, conquérant de la Nouvelle-France.
1781
(12 janvier) La seigneurie appartient à Charlotte Aubert.
1788
(25 septembre) Donation de la seigneurie par Charlotte Aubert, veuve du marquis d'Albergatti Veza, à Charles Thomas, son gendre, et à sa fille Charlotte d'Albergatti Veza.
1791
(25 septembre) Vente de la seigneurie par Charlotte-Marie-Anne-Josèphe d'Albergatti Veza et son époux, Charles Thomas D'albergatti Veza, au marchand Henry Cull (1753-1833).
1793
Fondation de la mission Sainte-Cécile.
1801
(27 juin) Cession de la seigneurie par Henry Cull à Azariah Pritchard.
1822
(18 octobre) Cession de la seigneurie par Azaria Pritchard au notaire Archibald Campbell en échange de terrains de la ville de Québec.
1830
(18 février) Érection canonique de la paroisse Sainte-Cécile ; son territoire couvre la seigneurie du Bic et les îles adjacentes.
1832
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom du Bic.
1845
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Cécile-du-Bic.
1847
(1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Sainte-Cécile-du-Bic.
1850
Nomination du premier curé résidant, ouverture des registres de la paroisse Sainte-Cécile et bénédiction de l'église Sainte-Cécile.
1854
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855
(1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Cécile-du-Bic.
1858
(16 septembre) La seigneurie appartient à William Darling Campbell.
1883
Installation d'un carillon à 3 cloches dans le clocher de l'église Sainte-Cécile.
1890
L'église Sainte-Cécile est détruite par un incendie.
1891
Bénédiction de la pierre angulaire de la nouvelle église Sainte-Cécile qui sera construite selon des plans de l'architecte David Ouellet.
1892
Célébration d'une première messe dans la nouvelle église Sainte-Cécile.
1893
Installation des cloches dans la nouvelle église Saint-Cécile.
1915
La fabrique de la paroisse Sainte-Cécile dote l'église d'un orgue Casavan de 23 jeux sur 3 claviers et pédalier.
1920
(1 juin) Constitution de la municipalité du village du Bic par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Cécile-du-Bic.
1923
La population de la paroisse Sainte-Cécile est de 2 100 habitants.
1925
Fondation de la Caisse populaire Sainte-Cécile-du-Bic.
(25 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Cécile-du-Bic.
1936
(31 août) Au large du Bic, le cargo Benmaple coule dans 50 brasses d'eau après une collision avec le transatlantique Lafayette.
1972
(29 janvier) Regroupement des municipalités de la paroisse de Sainte-Cécile-du-Bic et du village du Bic sous le nom de cette dernière.
1990
La population du Bic est de 3 086 habitants.
2000
La population du Bic est de 2 915 habitants.
2009
(16 septembre) La municipalité du Bic est annexée à celle de Rimouski dont elle devient le quartier numéro 11.
2010-2014
Réfection en 4 phases de l'église Sainte-Cécile.
2011
(29 décembre) Un incendie rase l'étable de Rock Voyer et d'Anita Desjardins dans le quartier du Bic.

  • Attraits :


Accès au Parc national du Bic ; rampe de mise à l'eau.

  • Accueil -


Auberge du Mange-Grenouille ; 1 844 736 5656aubergedumangegrenouille.qc.ca
Auberge des îles du Bic.

  • Toponymie -


Bic serait une déformation du mot pic que Champlain utilisa pour désigner une montagne pointue qui domine le havre.
Sainte-Cécile rappelle le souvenir de Cécile Archibald, épouse de William Darling Campbell, seigneur du Bic à l'époque de l'érection canonique de la paroisse.

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Rimouski.
Diocèse de Rimouski.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de Rimouski-Neigette.
Région touristique du Bas-Saint-Laurent.

  • Accès : Route 132.

Carte 3.

Carte 3 sur Google Maps


  • Bibliographie -


Le Bic : Les étapes d'une paroisse (Abbé Joseph-D. Michaud).


Outils personels

Publicité

(Annonces   .)