Le May ou Lemay (Léon-Pamphile)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Homme de loi (avocat) et homme de lettres (poète, romancier, dramaturge, traducteur) né en 1837 dans la seigneurie de Lotbinière (101).

Études primaires à Trois-Rivières, classiques au Séminaire de Québec et au théologiques Grand séminaire d'Ottawa. il études de droit chez la firme Lemieux & Rémillard (1860-1865)
Traducteur à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni-CACU (1861-1866).
Conservateur de la bibliothèque de l'Assemblée législative du Québec-ALQ (1867-1892).
Membre fondateur (avec Pierre-Olivier Chauveau, Faucher de Saint-Maurice, Louis Fréchette et Benjamin Sulte) de la Société royale du Canada-SRC (1882).
Décès en 1918 (11 juin 1918) à Saint-Jean-Deschaillons.

  • Publications - Liste partielle


Essais poétiques (recueil de vers, 1865)
Les Vengeances. Poème canadien (1875 ; réédité par Grangé Frères Ltée libraires et éditeurs (1930)
Le Pèlerin de Sainte-Anne (roman, 1877)
Picounoc le maudit (roman, 1878)
Le Chien d'or, légende canadienne (traduction de The Golden Dog par William Kirby, Librairie Garneau, 1926)
Contes vrais (1899)
Les Goutelettes (poésie, 1904)
Évangéline et Autres poèmes de Longfellow (traduction, J.-Alfred Guay éditeurs, 1912)
Les épis (poésie, 1914)
Reflets d'antan (poésie, 1916)
La perle cachée (traduction de Wiseman)
Évangéline (Longfelow traduction par Pamphile Le May)

  • Distinctions -


Médaille d'or (1869) de l'Université Laval à Québec-ULQ (pour son hymne composée pour la fête nationale des Canadiens-français.
Doctorat ès lettres de l'Université Laval à Québec (1888)
Rosette d'officier de l'Instruction publique décernée par le gouvernement français (1910)

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989
Le Devoir - Libre opinion (Marie-France Carrère, 26 novembre 2012)

Publicité

(Annonces .)
Outils personels