Leclerc (Pierre)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Le 28 février 2003, le cadavre portant des marques de violence de Pierre Leclerc, 38 ans, un travesti consommateur de drogues impliqué dans la prostitution souffrant du sida, est découvert dans un appartement du 2552, rue Rachel, près de la rue Frontenac à Montréal ; le 6 décembre 2004, Angelo Macryllos, 33 ans, est accusé de meurtre non prémédité relativement à ce décès ; Macryllos était connu des policiers pour des affaires de drogues, conduite dangereuse et recel ; le 24 septembre 2007, Macryllos reconnaît sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire ; Leclerc aurait mordu Macryllos au cours de l'altercation qui aurait suivi une vive discussion au sujet d'une livraison de drogue que Leclerc voulait faire payer par l'autre ; pour se libérer de la morsure, Macryllos aurait enlever un couteau que tenait Leclerc et aurait asséner plusieurs coups à la tête et au cou de ce dernier, lui tranchant la jugulaire ; la couronne avait réduit l'accusation lorsque le patholigiste qui avait examiné le cadavre de Leclerc appuya la thèse de la morsure et, par conséquent, la défense de provocation que faisait valoir la l'avocat de Macryllos devant le jury qui avait commencé l'audition du procès ; Macryllos est alors condamné à 14 ans et demi de prison par la juge Carol Cohen de la Cour supérieure du Québec.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)