Lefebvre (Pierre)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 3 mai 1998, le cadavre de Raymonde Poulin Lapointe, 61 ans, est trouvé transpercé de 25 coups de couteau dans la résidence du 3688, boulevard Grande-Allée à Saint-Hubert (Longueuil) ; Pierre Lefebvre, 53 ans, un ancien employé des postes, est trouvé ensanglanté à la suite d'une tentative de suicide dans la maison ; en 2000, Lefebvre est reconnu coupable de meurtre non prémédité par un jury présidé par le juge Pierre Béliveau, et il est condamné à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 3 mai 2002, la Cour d'appel du Québec, estimant invalide une déclaration incriminante faite aux policiers par Lefebvre moins de 24 heures après une anesthésie avec stupéfiants, ordonne la tenue d'un nouveau procès ; le substitut du procureur général demande la permission d'en appeler le 23 janvier 2003, la Cour suprême du Canada refuse d'accorder à la Couronne la permission d'en appeler de cette décision ; le 16 décembre 2004, Lefebvre reconnaît sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire et il est condamné le 14 janvier 2005 à un peu plus de 3 ans de prison.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)