MacDonald Langstaff (Annie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Femme de loi (juriste) née en 1887 à Alexandria (Ontario).

Première femme diplômée des écoles professionnelles de la McGill University et première femme diplômée en droit au Québec (avec très grande distinction, 1914).
En 1915, le Barreau du Québec, la Cour supérieure du Québec-CSQ et la Cour du banc du roi-CBR lui refusent successivement le droit de passer les examens du Barreau du Québec et de devenir avocate ; elle doit se contenter de travailler comme conseillère parajuridique pour le sénateur Lazarus Phillips, l'un des fondateurs de l'étude Jacobs, Couture and Fitch (devenue l'étude Davies Ward Phillips and Vineberg) de Montréal.
La Cour supérieure du Québec-CSQ affirme dans son jugement « To admit a woman, and more particularly a married woman, as a barrister - that is to say as a person who pleads cases at the bar before judges and juries in open court and in the presence of the public, would be nothing short of a direct infringement of public order and a manifest violation of the law of good morals and public decency».
En 1942, elle gagne son combat pour l'accès des femmes à la pratique du droit au Québec, mais elle-même n'est jamais admise au barreau.
En 2006, elle est admise au Barreau de Montréal à titre posthume.
Décès en 1975 à Montréal.

  • Publications - Liste partielle


Dictionnaire juridique anglais-français, français-anglais (1937)

  • Distinctions -


Médaille du Barreau du Québec (2006).
En 2014, les femmes constituent la majorité des membres du Barreau du Québec. Trois femmes (Rosalie Silberman Abella, Andromache Karakatsanis et Suzanne Côté) sont juges à la Cour suprême du Canada.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)