Maisonneuve (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Éphémérides -


1867 Érection canonique par détachement de la paroisse Notre-Dame et ouverture des registres de celles de Sainte-Brigide et de La Nativité-de-la-Sainte-Vierge de Hochelaga.
1874 Ouverture des registres de la paroisse Sacré-Coeur-de-Jésus.
1875 Nomination du premier curé résidant, érection canonique de la paroisse Sacré-Coeur-de-Jésus par détachement de celle de Sainte-Brigide et constitution de la municipalité de Hochelaga.
1883 Constitution de la municipalité de Maisonneuve par détachement de celle de Hochelaga et annexion de Hochelaga par Montréal. Le premier maire de la municipalité est Alphonse Desjardins.
1888 (20 août) Érection canonique de la paroisse du Très-Saint-Nom-de-Jésus par détachement de celle de La Nativité-de-Marie de Hochelaga ; son territoire couvre une partie de la municipalité de Maisonneuve.
1889 Ouverture des registres de la paroisse du Très-Saint-Nom-de-Jésus.
1892 Nomination du premier curé résidant de la paroisse du Très-Saint-Nom-de-Jésus.
1910 Maisonneuve est la capitale mondiale de l'industrie de la chaussure.
1912 La municipalité acquiert un terrain de 204 hectares pour en faire le Parc Maisonneuve, une zone de loisirs et de sports.
1912-1915 Construction du bain Maisonneuve, de l'Hôtel de ville, du marché et du poste de pompiers.
1918 (6 février) La municipalité de Maisonneuve (31 763 habitants), écrasée par une colossale dette accumulée, est annexée à Montréal (664 640 habitants) par ordre du gouvernement du Québec ; la ville de Montréal est mise en tutelle, le Gouvernement en confiant l'administration à une Commission administrative formée de fonctionnaires.
1923 Aménagement du golf municipal (9 trous) et construction du chalet municipal.
1926 Agrandissement du golf municipal à 18 trous.
1932 Début de l'aménagement du Jardin botanique de Montréal dans la partie ouest du Parc Maisonneuve.
1936-1938 Construction de l'avant-corps du Jardin botanique.
1943 (24 février) Fondation de la Caisse populaire du Très-Saint-Nom-de-Jésus de Maisonneuve.
1957-1959 Construction du centre sportif Maisonneuve et de l'Arena Maurice-Richard.
1966 Aménagement d'un second golf municipal adjacent au premier (18 trous).
1973-1976 Construction du Stade olympique, du Vélodrome (devenu le Biodôme) et du Village olympique sur le site du golf municipal.
2000 (20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale le même jour; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal.
2001 (4 novembre) Élection du conseil municipal de la nouvelle ville de Montréal. (31 décembre) Toutes les villes fusionnées cessent d'exister et les territoires des anciennes municipalités de Hochelaga et Maisonneuve et du quartier Mercier de l'ancienne ville de Montréal sont réunis pour former l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve de la ville de Montréal.

  • Attraits :


Bain Maisonneuve (1916) ; actuellement le bain Morgan ; plans de l'ingénieur Marius Dufresne.
Château Dufresne (1915-1918) ; rue Sherbrooke Est, en face du Jardin botanique de Montréal et à côté du Parc olympique ; résidence des frères Marius Dufresne et Oscar Dufresne, des industriels de la chaussure ; construite selon des plans inspirés de ceux du Petit Trianon de Versailles ; a logé le Musée des arts décoratifs de Montréal aujourd'hui intégré au Musée des beaux-arts ; cette ancienne résidence est reconstituée et ses anciens meubles sont récupérés et intégrés au fur et à mesure qu'on les trouve.
Église Sainte-Brigide ; décorée en 1921 par Toussaint-Xénophon Renaud dont elle expose une vingtaine de tableaux et autres emblèmes religieux ; orgue Casavant (1946).
Église du Sacré-Coeur-de-Jésus (soubassement ,1876, église, 1886-1887 et réfection intérieure, 1924) ; 2000, rue Alexandre-De Sève; plans du soubassement (1876) par Adolphe Lévêque; plans de l'église (1886-1887) par Joseph Venne; intérieur incendié en 1922; plans de l'intérieur (1922-1923) par Joseph Venne et Émile Venne; décoration de l'intérieur (1924) par Toussaint-Xénophon Renaud.
Église du Très-Saint-Nom-de-Jésus (1903-1906) ; 1465, rue Desjardins ; plans des architectes Charles Reeves et Albert Mesnard ; orgue Casavant (1915 reconstruit en 1929, restauré de 1985 à 1999 au coût de 650 000 dollars ; l'un des plus considérables de Montréal avec ses 70 jeux répartis sur quatre claviers et un pédalier); décoration (1915) par Toussaint-Xénophon Renaud ; portail de la façade (1929) selon des plans de Joseph Sawyer.
Hôtel de ville de Maisonneuve (1911) 4120, rue Ontario Est ; plans de Cajetan-L. Dufort ; loge la bibliothèque Maisonneuve.
Marché Maisonneuve (1914) ; plans de l'ingénieur Marius Dufresne ; loge le Centre culturel et sportif de l'Est.
Parc Maisonneuve ; comprend le Jardin botanique de Montréal, l'ancien golf municipal et les installations olympiques.
Poste d'incendie de Maisonneuve (1915) ; style égyptien ressemblant au temple Unity construit en banlieue de Chicago selon des plans de Frank Lloyd Wright ; plans de Wilfrid Vandal, signés par Marius Dufresne ; construit en pierres à chaux grises ; abandonnée en 1980, elle est convertie pour loger le Théâtre sans fil et des chambres de changement de vêtements pour les sportifs qui pratiquent leur sport dans le parc adjacent.

  • Toponymie -


Maisonneuve rappelle le souvenir du fondateur de Montréal, Paul Chomedey de Maisonneuve.
Sainte Brigide, une sainte d'origine irlandaise, a été choisie comme patronne de la paroisse parce qu'une forte proportion des premiers paroissiens étaient irlandais.

  • Repères géographiques -


Sur le centre sud-est de l'île de Montréal.
Diocèse de Montréal.
Région touristique de Montréal.
Carte 12.

Carte 12 sur Google Maps


Outils personels
Publicité
(Annonces   .)