Mansourian (Ronia)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Le 3 septembre 2010, vers 13 h, Ronia Mansourian, 15 ans, est heurtée par une automobile conduite par Robert Bélanger, 22 ans, sur le boulevard Lévesque près de la polyvalente Saint-Maxime de Chomedey à Laval ; la jeune fille qui revenait de dîner avec 3 de ses consoeurs, s'était avancée dans la rue pour contourner un camion qui bloquait le trottoir ; Bélanger, qui circulait vers l'ouest à toute vitesse, double 3 automobiles arrêtées à un feu de circulation, grille le feu rouge et frappe la jeune fille ; le corps de cette dernière est projeté sur un autobus qui circulait sur la voie opposée ; l'automobile continua son chemin ; Bélanger, dont le permis de conduire avait été suspendu quelques mois auparavant, enleva sa plaque d'immatriculation et appela une dépanneuse pour se débarrasser de sa voiture ; il fut arrêté peu après l'incident, puis accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort et d'avoir fui le lieu d'un accident impliquant mort ou blessures. Le 18 août 2010, la BMW de Bélanger avait été stoppée par les policiers de Laval qui y avaient trouvé 140 grammes de marijuana ; Bélanger avait été accusé le 11 janvier 2011 de possession de drogues pour en faire le trafic ; lors de sa comparution dans l'affaire du décès de Ronia Mansourian, il plaide coupable à l'accusation du 11 janvier et est condamné à 15 jours de prison ; en octobre 2010, Bélanger avait plaidé coupable à une accusation d'assaut dans une autre affaire et avait été condamné à 7 jours de prison ; le 21 avril 2011, Bélanger plaide coupable aux accusations de conduite dangereuse ayant causé la mort et de délit de fuite ; le 2 septembre 2011, le juge Gilles Garneau condamne Bélanger à 5 ans de prison pour conduite dangereuse et un an de prison pour avoir quitté la scène d'un accident, ces deux peines devant être purgées consécutivement ; il lui interdit de plus de conduire un véhicule au Canada pendant 10 ans.
Outils personels
Publicité
(Annonces   .)