Massicotte (Paul J.)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (immobilier) et homme de sciences (comptable agréé) né à Sainte-Anne (Manitoba).

Études à l'Université du Manitoba.
Se joint au personnel de la firme de comptables Coopers and Lybrant à Montréal (1976-1978).
Retourne au Manitoba d'où il revient en 1983 pour assumer le poste de trésorier de la compagnie immobilière Alexis Nihon.
Président et chef de la direction de la fiducie d'investissement Alexis Nihon (1985-).
Membre du conseil d'administration de la Banque du Canada (1995-2003).
Sénateur du Parti libéral (2003-).
En février 2002, sa compagnie (Alexis Hihon) obtient un contrat de location d'une durée de 15 ans pour 99 millions $ avec le Gouvernement du Canada pour le loyer d'un de ses édifices de 10 étages de Gatineau ; ce bail n'est cependant signé qu'en janvier 2004 alors que monsieur Massicotte est sénateur ; en juin 2005, il comparaît devant le commissaire à l'éthique du Sénat en vertu de l'article 14 du Code d'éthique qui stipule que quiconque étant un membre du Sénat ne peut être directement ni indirectement, en connaissance de cause et volontairement, être partie à un contrat en vertu duquel des fonds publics du Canada doivent être déboursés ; le 27 juillet 2005, le Commissaire à l'éthique du Sénat déclare qu'en vertu des nouvelles règles d'éthique du Sénat, monsieur Massicotte n'était pas en conflit d'intérêt relativement à cette transaction. En 2005, sa compagnie, Attraction hippiques, achète les pistes de course de chevaux de Québec, Trois-Rivières et Aylmer et convient d'aménager une piste de course dans la grande région de Montréal pour en faire des casinos en association avec Loto Québec qui y exploitera 1, 900 appareils de video-pokers.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)