Musée des beaux-arts de Montréal-MBAM* (musée)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Adresse : 1379 et 1380, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Le plus ancien musée d'art du Canada.


  • Éphémérides -


1847
Fondation de la Montreal Society of Artists.
1860
La Montreal Society of Artists adopte le nom d'Art Association of Montreal et a comme but d'encourager le goût des beaux-arts dans la population de la ville ; parmi les fondateurs on trouve William Nottman et Benaiah Gibb (1798-1877).
1879
L'Art Association of Montreal ouvre sa première galerie d'exposition sur le côté est du square Philips grâce à un legs de 90 tableaux et 8 bronzes par Benaiah Gibb, un collectionneur décédé 2 ans auparavant.
1906
L'Art Association présente une exposition consacrée aux peintres impressionnistes français.
1912
(9 décembre 1912) Inauguration du nouvel établissement (Art Gallery) de la rue Sherbrooke Ouest construit selon les plans des frères Edward Maxwell et William S. Maxwell, cet édifice, est aujourd'hui appelé Pavillon Michal-et-Renata-Hornstein.
1916
Inauguration de la section des arts décoratifs (poterie, orfèvrerie, verre, céramique, art égyptien, art africain etc) grâce à un don de Cleveland Morgan (1881-1962).
1933
(17 avril 1933) 16 tableaux sont découpés et retirés de leur cadre; le voleur est épinglé sans avoir perçu la rançon de 10 000 $ qu'il exigeait.
1939
L'aile Norton, dont les plans sont des architectes Durnford et Featherstonhaugh, est ajoutée sur le côté ouest de l'édifice initial.
1945
Adaline Van Horne lègue au musée la collection d'une soixantaine de tableaux de maîtres anciens et modernes (Daumier, Manet, Cézanne etc) dont elle avait hérité de son père, William Cornelius Van Horne, fondateur du Canadien Pacifique, décédé en 1915.
1948
Inauguration de la galerie XII, pour les peintres de l'avant-garde dont Paul-Émile Borduas, Alfred Pellan, Jean-Paul Riopelle, Pierre Gauvreau, Françoise Sullivan, Madeleine Ferron).
1949
L'Art Association of Montreal adopte le nom de Montreal Museum of Fine Arts.
1958
Exposition des oeuvres de l'homme d'État britannique Winston Churchill.
1959-1964
Evan H. Turner dirige le Musée.
1960
Le nom de l'institution devient bilingue en ajoutant Musée des beaux-arts de Montréal à l'appellation Montreal Museum of Fine Arts.
1961 (11 septembre 1961) Cinq oeuvres dont (Tête de jeune fille napolitaine d'Auguste Renoir et Tête de paysan d'Honoré Daumier) sont lacérées par un certain André Dufour, étudiant à l'École des beaux-arts, parce que selon lui, le public n'appréciait pas ces oeuvres et ne méritait pas de les voir.
1964
L'exposition Les Trésors de Toutankhamon attire 3 000 personnes par jour.
1969
En collaboration avec la Art Gallery of Ontario, le MBAM présente Rembrandt et ses élèves.
1971
Le Gouvernement du Québec devient le nouveau mécène de l'institution.
1972
(Nuit du 3 au 4 septembre) Des voleurs s'introduisent dans le Musée par un puits de soleil de la toiture et s'emparent de 37 pièces d'art décoratif et de 18 tableaux d'une valeur estimée à 2 millions $ (un Rembrant van Rijn, deux Jan Bruegel the Elder, deux Jean-Baptiste-Camille Corot, un Gustave Courbet, un Honoré Daumier, un Eugène Delacroix, un Narcisse-Virgile de la Pena, un Thomas Gainsborough, deux Jan Davidsz de Heem, deux Jean-François Millet, un Giovanni Baptista, un Peter Paul Rubens, 2 François-André Vincent) ; ces pièces n'avaient pas encore retrouvées en 2019.
1976
Inauguration d'un nouveau pavillon de style moderne conçu par l'architecte Fred Libensold et construit à l'arrière de l'édifice initial ; comporte 12 nouvelles galeries, regroupées plus tard dans le Pavillon Liliane-et-David-Stewart.
1979
L'exposition «Le Musée imaginaire de Tintin» attire 2 000 visiteurs par jour pour un total de 142 000 visiteurs.
1985
L'exposition «Pablo Picasso : rencontre à Montréal» attire 517 000 visiteurs ; c'est le plus important succès de l'histoire du Musée.
1986-1997
Le Musée est dirigé par Pierre Théberge qui en était le conservateur depuis 1977.
1987
L'exposition «Léonard de Vinci, ingénieur et architecte» attire 500 000 visiteurs.
1990
L'exposition «Chefs-d'oeuvre de l'impressionisme» attire 201 200 visiteurs.
1991
On ajoute une aile construite en face du musée original qu'on relie par un tunnel sous la rue Sherbrooke ; les plans de cette nouvelle addition appelée Pavillon Jean-Noël-Desmarais, sont de l'architecte Moshe Safdie ; Jean-Noël Desmarais est le père du financier et mécène Paul Desmarais.
L'exposition Les années 20 : l'âge des métropoles» attire 250 000 visiteurs.
1995
L'exposition «Beauté mobile» consacrée au design des automobiles attire 184 500 visiteurs même si elle est vertement critiquée et que l'on qualifie l'institution de «Musée des beaux chars».
2000
Lilian Stewart fait don au Musée de sa collection d'arts décoratifs.
2002
Les paroissiens de la Erskine and American United Church, devenus trop peu nombreux pour en supporter les coûts d'entretien, expriment le désir de se départir de l'église que le Musée des beaux-arts de Montréal, qui est voisin, offre d'acheter pour en faire un musée d'art religieux.
2003
Les paroissiens de la Erskine and American United Church acceptent l'offre du Musée.
2006
(13 octobre) Le Musée annonce qu'il a conclu l'achat de l'église Erskine and American United Church et qu'il en fera le Pavillon d'art canadien.
2007
(12 octobre) Le Musée annonce que le Pavillon d'art canadien s'appellera le Pavillon Claire-et-Marc-Bourgie (du nom des donateurs privés qui financent son aménagement) et ouvrira ses portes en 2010 ; le coût et les travaux d'aménagement de l'église Erskine and American et la construction de son extension à l'arrière coûteront 40 M $ ; l'accès à ce nouveau pavillon sera gratuit ; les plans de ces travaux sont l'oeuvre de Provencher Roy qui se sont mérité le grand prix du Design (2011) pour cette oeuvre.
2010
(13 février) L'exposition Le verre selon Tiffany ouvre ses portes dans l'ancienne église Erskine and American ; le MBA entreprend la restauration des 17 vitraux Tiffany qui ornaient les fenêtres de l'église Erskine and American.
2011
(20 avril) Le Musée annonce que le pavillon Claire-et-Marc-Bourgie (église et annexe) construit selon des plans des architectes Claude Provencher et Mathieu Geoffrion de la firme Provencher Roy + associés, logera la salle de concert Bourgie (450 places) et la Collection d'art canadien ; 600 oeuvres seront installées sur les 6 étages de l'immeuble : Art inuit au dernier étage ; Les identités fondatrices (1700-1870) ; L'Ère des expositions annuelles (1880-1920) ; Vers le modernisme (1920-1930) exposant des tableaux de peintres du Groupe des Sept et du Groupe du Beaver Hall ; l'Époque du manifeste (1940-1960) exposant les artistes québécois du Refus global ; une galerie spéciale consacrée à Jean-Paul Riopelle ; Les domaines en expansion (1960-1980) et le tableau intitulé Canot de glace peint par Riopelle en 1992 orneront la galerie souterraine reliant le nouveau pavillon aux autres.
(Septembre) Une statue en bronze (hauteur de 4 m), oeuvre de Davis Altmejd intitulée L'Oeil est inaugurée à l'angle des rues Sherbrooke et Crescent devant le pavillon Claire-et-Marc-Bourgie du Musée des beaux-arts à Montréal-MBAM (2011).
(28 septembre) Inauguration de la salle de concert Bourgie.
2012 (Février) Le Musée rapporte que, en octobre 2011, des voleurs se sont emparé d'un bas-relief représentant la tête d'un garde perse et daté de 558-330 av, J.C. et la tête d'un homme de style égypto-archaisant daté du 1er siècle après Jésus-Christ.
(21 mars) Michal et Renata Hornstein lèguent aux Musée une collection d'une centaine de peintures et 423 dessins (valeur de 100 M $) de maîtres anciens qui compte plusieurs chef-d'oeuvres de l'art néerlandais dont Le retour de l'enfant prodigue de Jan Steen, Vieux savant dans son cabinet de Jan Lievens, Natures mortes de Pieter Claesz, Nature morte au crâne avec livres coupe Römer (1645), paysages de Ruisdael et de van Goyen, Le bûcheron de Ferdinand Hodlesr (1853-1918), Village en hiver de Joos de Momper le Jeune (1564-1635) et des peintures du début de la Renaissance jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Pour accueillir une telle collection, le Musée construira un pavillon d'art international sur la rue Bishop entre la rue Sherbrooke et le boulevard de Maisonneuve ; le Gouvernement du Québec contribuera 18,5 M $ à ce projet dans le cadre du 375e anniversaire de la fondation de Montréal. En échange de sa collection, Monsieur et madame Hornstein ont obtenu du Gouvernement du Québec qu'il paye le coût de la construction d'un cinquième pavillon du Musée qui sera construit entre 2013 et 2017 sur la rue Bishop au sud du Pavillon Jean-Noël-Desmarais et de la rue Sherbrooke Ouest ; le nouveau pavillon sera réuni au Pavillon contigu par voie souterraine et par un lien aérien ; le pavillon recouvert de verre, de pierres et de bois possédera une dentelle de pierres grises extérieure pour l'intégrer harmonieusement au patrimoine victorien environnant ; il comprendra un escalier de bois majestueux et des jardins intérieurs le tout selon des plans du consortium Manon-Asselin-Architecte- et Jodoin Lamarre Pratte Architectes.

2013
Exposition des oeuvres de l'artiste verrier Dale Chaouly ; après l'exposition, le Musée lance une souscription pour amasser ce qu'il faut pour acheter l'oeuvre intitulée The Sun qui avait orné la porte principale du musée pendant la tenue de l'exposition Chaouli ; le coût serait entre 500 000 $ et un million $. L'assemblage intitulé The Sun est composé de 1 200 pièces de vitre et ses rayons s'étendent sur 5 mètres ; 277 000 personnes ont visité l'exposition Chaouly.
2014
2014 (11 octobre - 2014 - 25 janvier 2015) Expositions «De Van Gogh à Kandinsky» (oeuvres de Van Gogh, Gauguin, Kandinsky et Andy Warhol). (5 novembre 2014-15 mars 2015) Warhol Mania : A Brand New Look at His Advertising ; (11 novembre 2014- 8 février 2015) The Patriotism of Death : Propaganda Posters from World War One.
2016
2016 (Novembre 2016) Ouverture du pavillon Michal & Renata Hornstein.
2017
(15 juin 2017) Inauguration de l'exposition d'art canadien et autochtone - des temps immémoriaux jusqu'en 1967.


  • Bibliographie -


Un Musée dans la ville (Georges Hébert Germain)

  • Publications -


Guide du 150e anniversaire (publié par le Musée des beaux-arts de Montréal)
Splendore a Venizia. Art et musique de la Renaissance au Baroque dans la sérénissime (Musée des beaux-arts de Montréal en collaboration avec les Éditions Hazan de Paris, 2014)
Peter Doig (Nulle terre étrangère (publié par le Musée des beaux-arts de Montréal, les National Galeries of Scotland et Somogy, 2014)
L'Expressionnisme en Allemagne et en France de Van Gogh à Kandinsky (publié par le Los Angeles County Museum of Arts, le Musée des beaux-arts de Monreéaal et DelMonico Books, an imprint of Prestel Publishing.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)