Natashquan (municipalité de canton)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Natashquan (municipalité de canton). (G) *Superficie - 193,20 km2.
  • Gentilé - Natashquanais, aise.


  • Éphémérides -


On dit que Jacques Cartier y aurait rencontré un Européen nommé Thiennôt qui y vivait parmi les Innus.
Vers 1710 Établissement d'un poste de traite par les Français à l'embouchure de la rivière que les Amérindiens appellent «noutascouan».
Vers 1830 Le poste de traite est exploité par la Hudson's Bay Company-HBC.
1855 Arrivée des premiers colons, Paul Vigneault, Hilaire Vigneault, Jean Vigneault, Placide Vigneault, Victor Cormier et son fils Rémi, Jean Chiasson, Pierre Lapierre et leurs familles, des Acadiens venus de l'île du Havre-au-Ber, et fondation de la mission de Notre-Dame-de-Natashquan.
1857 Les frères De la Perrelle, des Jersiais, construisent un établissement de pêche à la morue et au loup-marin.
1864 Ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-des-Indiens.
1869 Proclamation du canton de Natashquan.
1872 La population de Natashquan est de 243 habitants.
1877 Les frères De la Perrelle vendent leur établissement de pêche à la Charles Robin and Company.
1882 Alfred Vignault ouvre le premier magasin général où il échange du poisson et des fourrures contre de la nourriture et des biens de première nécessité.
1885 La population de Natashquan est de 412 habitants.
1886 (Septembre) La famine pousse 32 familles à quitter Natashquan pour aller s'installer à Saint-Théophile, dans la Beauce.
1887 La Charles Robin and Company devient la Charles Robin, Collas and Company.
1898 Le village est désservi par le télégraphe, ce qui le relie au reste du monde autrement que par la voie des eaux.
1899 Arrivée de la communauté des Soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil-de-Chicoutimi-n.d.b.c.* venues prendre charge de l'éducation des enfants.
1907 (16 septembre) Constitution de la municipalité du canton de Natashquan.
1911 Construction du quai.
1914 La Hudson's Bay Company-HBC abandonne son poste de traite.
1923 La population de la paroisse Notre-Dame est de 285 âmes.
1935 À son décès, Alfred Vigneault lègue le magasin général à son neveu et fils adoptif, Émilien Landry.
1943 (31 août) Fondation de la Caisse populaire de Natashquan.
1948 Ouverture des registres de la paroisse de l'Immaculée-Conception.
1953 Création de la réserve amérindienne de Innus par le gouvernement fédéral.
1987 (17 avril) Le gouvernement fédéral abandonne le phare de Natashquan.
1990 La population de Natashquan est de 401 habitants.
1994 La population de Natashquan est de 392 habitants.
1989 Inauguration des travaux de construction du tronçon de la route 138 entre Natashquan et Pointe-Parent.
1990 La population d'Aguanish est de 408 habitants.
1989
(Novembre) Inauguration des travaux de construction du tronçon de la route 138 entre Natashquan et Havre-Saint-Pierre.
1996
(Novembre) Fin des travaux de construction du tronçon de la route 138 entre Natashquan et Pointe-Parent ; l'agglomération de Kegaska n'est encore accessibles que par bateau ou par avion.
1999 La route 138 atteint Natashquan.
2000 La population de Natashquan est de 379 habitants.
2002 (28 septembre) Tragédie mortelle ; accident d'avion ; bilan : 3 morts ; un avion Otter C-FLGA construit en 1959 par la compagnie De Havilland s'écrase dans un boisé à 300 m de la rivière Aguanus où il s'apprêtait à amerrir ; le pilote, Stéphane Deraps est blessé mais les trois passagers, membres de la famille Collard, sont tués.
2010 La population de Natashquan est de 270 habitants.
2014
Fin des travaux de construction du tronçon de la route 138 entre Pointe-Parent et Kégaska




  • Patrie -



Gilles Vigneault.

  • Attraits :



Centre d'interprétation Le Bord du Cap ; 32, chemin d'en Haut.
Église de Natashquan ; vitraux dessinés par Gilles Vigneault.
Galets de Natashquan ; 8 km de galets ; baraquements de pêche patrimoniaux.
Pas du portageur ; le long de la Petite rivière Natashquan et ses 5 chutes (7 km) ; partie dans la forêt boréale et partie dans les tourbières ; la faune aviaire comprend l'eider à duvet ; la faune terrestre comprend l'ours noir.
Piste de motoneige ; 100 km, entre Baie-Johan-Beetz et Natashquan en passant par Aguanish.
Magasin du Galet, café-bistro de l'Échouerie.
Festival du conte de la légende de l'Innucadie (7-16 août 2015) ; 418 726 6005 ; copactnatashquab.net.

  • Services -


Aéroport fédéral.
Caboteur Nordik Express desservant Rimouski, Sept-Îles, Port-Menier (L'Île-d'Aticosti), Havre-Saint-Pierre, Baie-Johan-Beetz, Kegaska, Natashquan, La Romaine, Harrington-Harbour, Tête-à-la-Baleine, La Tabatière, Saint-Augustin, Vieux-Fort et Blanc-Sablon.

  • Toponymie -


Natashquan vient d'un mot montagnais composé de nat signifiant «aller», «quérir» et ask signifiant «ours», le tout signifiant «là où l'on chasse l'ours», ou «là où on a pris l'ours noir», ou «aller chasser l'ours».

  • Repères géographiques -


Sur la côte nord du golfe du Saint-Laurent.
À environ 340 km à l'est de Sept-Îles, à l'embouchure de la rivière Natashquan.
Diocèse de Baie-Comeau.
Municipalité régionale de comté de Minganie.
Région touristique de Duplessis (Côte-Nord).

  • Accès : Route 138.

Carte 17.
Carte 17 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)