Paradis (Alain)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Le 25 octobre 2003, le cadavre poignardé de Alain Paradis, 47 ans, est trouvé dans l'entrée d'un triplex dont il occupait l'un des logements sur la rue Émile-Legrand, près de la rue Notre-Dame Est à Montréal ; Claude Lanouette, 42 ans, un homme que monsieur Paradis hébergeait temporairement chez lui parce qu'il avait été expulsé d'un autre logement pour lequel il n'avait pas acquitté son loyer, est accusé de meurtre non prémédité relativement à ce décès ; Lanouette aurait tué son hôte et l'aurait volé lorsque celui-ci lui aurait demandé de quitter son logement. Lanouette plaide coupable à l'accusation d'homicide involontaire ; le 25 mai 2005, la juge Sophie Bourque le condamne à sept ans de prison à compter de ce jour (en plus des 19 mois passés en détention préventive depuis son arrestation). lui interdit à perpétuité de posséder une arme à feu, une arme prohibée ou à autorisation restreinte, des munitions ou des substances explosives conformément à l'article 109 (3) du Code criminel et autorise le prélèvement pour analyse génétique du nombre d'échantillons requis pour procéder à cette fin conformément à l'article 487.05 (1)a) du Code criminel.
Outils personels
Publicité
(Annonces   .)