Pierrefonds-Roxboro (arrondissement de Montréal)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 32,31 km2.
  • Gentilé - Pétrifontain, aine.


  • Éphémérides -


1672 (19 janvier) Concession de arrière-fief Senneville à Michel-Sidrac Dugué de Boisbriand.
1679 (20 juin) Vente de l'arrière-fief par Michel-Sidrac Du Gué à Jacques Leber dit Larose et Charles Le Moyne de Longueuil et de Châteauguay.
1686 Érection d'un poste de traite de fourrures et d'un moulin par Jacques Leber.
1703 Le poste de traite est fortifié et armé.
1717 Concession de terres sur la Côte-Sainte-Geneviève par les sulpiciens, seigneurs de l'île de Montréal.
1732 (18 mars) L'arrière-fief Senneville appartient à Joseph-Hypolite Leber, petit-fils de Jacques Leber.
1741 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Geneviève.
Vers 1750 Construction de la maison S.S. Grier par un dénommé Charlebois.
1751 (8 juillet) L'arrière-fief Senneville appartient à Jean Leber et Marie-Anne Leber, les enfants de Joseph-Hypolite Leber de Senneville.
1757 (13 mai) Vente de l'arrière-fief Senneville par Jean Leber et Marie-Anne Leber à Jean-Baptiste Crevier.
1760 La famille Leber s'expatrie en France.
1834 Érection canonique de la paroisse Sainte-Geneviève.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1860 (1 janvier) Constitution de la municipalité du village de Sainte-Geneviève par détachement de celle de la paroisse du même nom.
1895 (12 janvier) Constitution de la municipalité du village de Senneville par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Anne-du-Bout-de-l'Ile (Sainte-Anne-de-Bellevue).
1904 Constitution de la municipalité du village de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds par détachement de celle du village de Sainte-Geneviève.
1914 Constitution de la municipalité de Roxboro par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1917 Fondation de la desserte Corpus Christie pour la pratique religieuse des estivants catholiques.
1924 (29 juillet) Constitution de la municipalité de Dollard-des-Ormeaux par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1935 Annexion de la municipalité du village de Sainte-Geneviève par celle du village de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds.
1954 Érection canonique de la paroisse Marie-Reine-de-la-Paix.
1955 (8 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Marie-Reine-de-la-Paix.
1958 Érection canonique de la paroisse Corpus Christi. (18 décembre) La municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève devient ville et adopte le nom de Pierrefonds.
1959 Le village de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds devient ville et adopte le nom de Sainte-Geneviève. Érection canonique de la paroisse Sainte-Suzanne.
1960 (8 octobre) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Suzanne.
1963 Érection canonique de la paroisse Saint-David.
1966 Érection canonique de la paroisse Saint Thomas Becket. (19 février) La Caisse populaire de Marie-Reine-de-la-Paix adopte le nom de Caisse populaire de Roxboro.
1967 Fondation du Collège Beaubois (cette institution était privée préscolaire, primaire, secondaire et collégiale, pour filles et garçons en 2010).
1969 (Décembre) Une loi de l'Assemblée nationale ordonne, entre autres, la création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM et l'intégration à cette communauté de toutes les municipalités de l'île de Montréal, de l'île Bizard et de l'île Dorval.
1979 (25 août) La Caisse populaire de Roxboro adopte le nom de Caisse populaire des Sources.
1983 (27 août) Fusion des caisses populaires de Sainte-Suzanne de des Sources sous le nom de cette dernière.
1990 La population de Pierrefonds est de 39 605 habitants, celle de Senneville, 1 101, celle de Roxboro, 6 138. Fondation de l'École Charles-Perrault (cette institution était privée préscolaire et primaire, pour filles et garçons en 2005).
Transformation du château Pierrefonds en résidence pour personnes âgées.
1993 Incendie du château Pierrefonds.
2000 La population de Pierrefonds est de 54 502 habitants, celle de Senneville, 930, celle de Roxboro, 5 574.(20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais*adoptée par l'Assemblée nationale le même jour; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal. Les territoires des municipalités de Pierrefonds et Senneville seront réunis pour former celui de l'arrondissement Pierrefonds-Senneville de la ville de Montréal.
2001 (4 novembre) Élection du conseil de la future nouvelle ville de Montréal. (4 décembre) Tragédie mortelle ; accident maritime ; une embarcation transportant 5 travailleurs affectés à la rénovation du pont de l'île aux Tourtes reliant l'île de Montréal à Vaudreuil-Dorion à Senneville se renverse dans les eaux du lac ; bilan : 3 morts, des travailleurs d'origine portugaise. (31 décembre) Les villes fusionnées cessent d'exister.
2002 (1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Montréal.
2004 Les francophones de la municipalité de Pierrefonds compte pour 35 % de la population totale. (20 mai) Les contribuables des anciennes municipalités de Pierrefonds (15,87 %) et de Senneville (61,8 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville de Montréal et à devenir une entité municipale distincte des autres municipalités de l'île. (20 juin) Référendums sur le démembrement de Montréal ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Pierrefonds demeure partie de Montréal avec une majorité de 69,68 % ne représentant que 24,87 % des électeurs inscrits ; Senneville obtient sa séparation de la ville de Montréal avec une majorité de 93,25 % représentant 73,63 % des électeurs inscrits.
2005 (26 juin) Réaménagement des arrondissements de Montréal suite aux référendums de 2004 ; l'arrondissement Pierrefonds-Senneville devient l'arrondissement Pierrefonds-Roxboro.
2009 (24 octobre) Une femme de 68 ans est poignardée à mort dans son logement de la 6e Avenue, près du boulevard Gouin dans le secteur Roxboro.
2009-2010 L'organisme Canards illimités conclut des ententes avec des propriétaires de terrains en vertu desquels ces derniers lui cèdent 138 hectares pour la conservation des milieux naturels de la rivière de l'Anse-à-l'Orme.
2010 (15 novembre, vers 1 h 30) Un incendie semble avoir été délibérément allumé par quelqu'un qui aurait lancé une brique et aurait répandu un accélérant sur le plancher de la Boutique Cellulaire Westcom dans un centre d'achat du boulevard Pierrefonds dans l'arrondissement Pierre-fonds-Roxboro de Montréal. (16 novembre, peu après minuit) Le Marché Shifa spécialisé dans la nourriture arabe, pakistanaise, indienne et africaine et situé sur le boulevard des Sources est victime d'un incendie ; la vitrine du commerce avait été fracassée, ce qui fait croire à la police croit qu'il s'agit d'un incendie d'origine criminelle.

  • Centres d'intérêt -


Maison S.S. Grier (1750 ou 1799) ; 134, chemin du Cap-Saint-Jacques ; construite pour la famille de Joseph Charlebois ; classée monument historique en 1974.
Parc-nature du Cap-Saint-Jacques ; superficie : 2,7 km2 ; sur le bord du lac des Deux-Montagnes, à côté de l'île Bizard ; la faune aviaire comprend le grand pic, le grand héron, l'oriole de Baltimore, la sturnelle des prés etc. ; plage sur les rives du lac des Deux-Montagnes ; sentiers pédestres (17 km) ; piste cyclable (7 km) ; pistes de ski de fond (32 km) ; 6 aires de pique-nique et 3 casse-croûte. En 2009, la ville de Montréal achète un terrain de 5,3 hectares appartenant à la Corporation des soeurs de Sainte-Croix qui est intégré au parc ; en janvier 2011, la ville de Montréal achète les bâtiments, la résidence (60 chambres) et un terrain de 1,4 hectare des soeurs de Sainte-Croix pour les intégrer au Parc.
Refuge d'oiseaux migrateurs (chasse interdite).

  • Sports -


Golf ; un parcours de 9 trous (Senneville).

  • Toponymie -


Pierrefonds a été choisi par le notaire Joseph-Adolphe Chaurest (1854-1918) de Sainte-Geneviève qui avait visité le château Pierrefonds dans le département de l'Oise, en France, et qui, à son retour, en construisit une modeste réplique qu'il baptisa château Pierrefonds ; le nom fut joint à celui de Sainte-Geneviève.
Senneville rappelle la commune de Senneville-sur-Fécamp (Seine-Maritime, France), patrie de Jacques Leber, premier seigneur de Senneville en Nouvelle-France.

  • Repères géographiques -


Sur la partie nord-ouest de l'île de Montréal.
Son territoire couvre celui des anciennes municipalités de Pierrefonds et de Roxboro.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)