Pingualuit (cratère)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 6,6 km2.
  • Diamètre - 3,77 km (circonférence presque parfaite).
  • Profondeur - 267 m.
  • Contenu - 900 milliards de litres d'eau forment le lac qu'il contient.


  • Éphémérides -


Formé il y a 1,4 million d'années par un débris d'astéroïde d'environ 120 m de diamètre.
1943 (20 juin) L'équipage d'un avion de l'armée des États-Unis découvre le cratère de Pingualuit que les Inuits connaissent mais que les Blancs n'ont jamais repéré.
1950 Frederick W. Chubb, un prospecteur, et V. Ben Meen, un géologue directeur du Royal Ontario Museum of Mineralogy, sont les premiers Blancs à s'approcher du cratère.
1951 La National Geographic Society commence à étudier le cratère conjointement avec le Royal Ontario Museum.
Le peintre René Richard et le botaniste Jacques Rousseau sont les premiers Québécois à s'y rendre.
1996 (1 juin) Tragédie mortelle ; accident aérien dans les environs du lac Pingualuit ; un avion Piper Navajo s'écrase entre Kangiqsujuaq et Kuujjuaq ; bilan : 4 morts, le pilote Claude Perreault, Henri Jamet et Daniel Roy du ministère du tourisme du Québec, ainsi que Jurgen Vidahl de Kangiqsujuaq.
2007 30 novembre) Inauguration du Parc des Pingaluit par le premier ministre du Québec, Jean Charest. Le parc est soustrait à l'exploitation minière ou commerciale mais les Inuits peuvent y poursuivre leurs activités de chasse et de pêche sous l'autorité du Gouvernement régional inuit ; la région compte le plus important troupeau de caribous au monde (600 000 têtes).

Particularités -

Le volume d'eau du lac ne varie pas d'année en année.
L'un des plans d'eau les plus purs du monde ; aucun cours d'eau ne se jetant dans le lac, il n'est alimenté que par les précipitations et par une source souterraine aboutissant dans les profondeurs du cratère.
Lac ultra-oligotrophe, c'est-à-dire extrêmement peu minéralisé.
Contient peu de plancton.
La stabilité du niveau d'eau indique qu'il existe une communication par le fond avec le lac Laflamme voisin.
Habité seulement par l'omble de l'Arctique ou omble chevalier (Salvelinus alpinus) depuis quelques millénaires.

  • Toponymie -


Pingualuit est un mot inuktitut signifiant «terre haute» ou «grand bouton éruptif».
Appelé Cratère du Nouveau-Québec par les Blancs.

  • Repères géographiques -


Sur le versant est du bassin de la baie de Hudson.
À une centaine de kilomètres au sud-ouest de Kanjiqsujuaq.
Région touristique du Nunavik.
Carte 21.

Carte 21 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)