Projet Colisée (2003-2006-). (opération de police)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • En janvier 2005, 218 kg de cocaïne sont saisis à l'aéroport Trudeau.

Le 22 novembre 2006, lors de l'Opération Colisée, plus de 700 personnes, dont des agents de la Gendarmerie royale du Canada, de la Sûreté du Québec, des Services de police de Montréal et Laval, exécutent des mandats de perquisition et d'arrestation émis contre plus de 90 personnes présumées membres d'un réseau de trafic de drogues dirigé par la mafia sicilienne de Montréal ; 4 Mohawks d'Akwesasne sont également visés par ces mandats ; les personnes arrêtées auraient participé à des opérations d'importation de cocaïne en provenance d'Haïti ou du Venezuela ; en tout 73 personnes ont été appréhendées au cours de cette opération alors que les autres sont recherchées ; parmi les personnes visées par les mandats, on trouve entre autres :


Aoud, Khamel Mahmoud, 41 ans, gangster ; en 2009, il reconnaît sa culpabilité de complot d'exportation de marijuana aux États-Unis et est condamné à 25 000 $ d'amende.
Arcadi, Francesco, 53 ans, condamné le 15 octobre 2010 à 15 ans de prison sans possibilité de libération avant d'avoir purgé la moitié de sa peine derrière les barreaux
Arruda, Luis, 36 ans, employé de Cara Food Service ; condamné à 7 ans de prison
Béliveau, Marilyn, 25 ans ; Le 14 juin 2012, la juge Sylvie Durand de la Cour du Québec la reconnaît coupable sous 10 chefs d'accusation d'abus de confiance, de complot et d'avoir commis un crime pour le bénéfice d'une organisation criminelle. La juge la condamne à 2 ans moins un jour de prison à purger dans la communauté. La Couronne en appelle de cette sentence.
Cacheiro, Manuel, 44 ans, employé d'Air Canada ; condamné à 9 ans de prison.
Canas, Dany Winton Martinez, garde du corps du clan Rizzuto
Capitanio, Anthony, 36 ans ; reconnaît sa culpabilité à l'accusation de complot d'exportation de marijuana vers les États-Unis et est condamné à un an de prison en plus de la sentence imposée pour d'autres crimes de drogues découverts lors de l'Opération Colisée.
Caruso, Rocco, 36 ans,
Cedeno, Nancy, douanière
Cerone, Manuel, 42 ans, employé de Cara Food Services ; condamné à 8 ans de prison
Charbonneau, René,
D'Adamo, Pietro ; condamné en 2009 à 6 ans et demi de prison ; libéré sous conditions en décembre 2013 ; sa libération conditionnelle est révoquée par la Commission nationale des libérations conditionnelles le 21 juillet 2014 parce que, le 3 mai 2014, à 2 h 30 il a été surpris dans un restaurant-bar du Vieux-Montréal avec une bouteile à la main en compagnie d'un individu ayant un casier judiciaire alors que les conditions de sa libération lui interdisait ces situations : pas d'alcool, pas avec criminel ; Lorsqu'il a vu les policiers se diriger vers lui, D'Adamo a tenté de s'éclipser par la sortie de secours mais il a été intercepté et arrêté ; les policiers l'ont fouillé et trouvé 1 470 $ dans ses poches ; l'établissement où D'Adamo a été vu est un restaurant qui se transforme en bar à minuit.
Del Balso, Francesco dit Shit, 36 ans ; l'un des principaux leaders du clan Rizzuto ; condamné le 15 octobre 2010 à 15 ans de prison sans possibilité de libération avant d'avoir purgé la moitié de sa peine derrière les barreaux ; transféré en maison de transition en février 2016 ; craignant pour sa propre vie, il rentre en prison après que son ami et associé Lorenzo Giordano eut été assassiné le 1er mars 2016 à Laval.
Dell'Ermo, Antonio, 44 ans ; reconnaît sa culpabilité à l'accusation de complot d'exportation de marijuana vers les États-Unis est condamné à un an de prison en plus de la sentence imposée pour d'autres crimes de drogues découverts lors de l'Opération Colisée.
De Vito, Giuseppe dit «Poneytail», 40 ans ; arrêté à Laval le 4 octobre 2010 ; condamné à 15 ans de prison le 20 juin 2012 ; trouvé mort dans sa cellule du pénitencier de Donnacona le 8 juillet 2013.
Di Marco, Nicolas ; 41 ans vendeur d'automobiles ; condamné en 2010 à 3 ans de prison, puis condamné à à une amende de 50 000 $ et à 18 mois de prison à purger en sus de la peine de 3 ans.
Di Rienzo, Nello, 39 ans ; condamné à 3 ans de prison
D'Onofrio, Angelo, assassiné par erreur le 2 juin 2016 par un gang formé de Leeroy Abraham, Elvis Comoe, Vladimir Laguerre, Ebamba Lufiau, Kens Emmanuel Noël et Jeff Joubens Theus.
Dupuis, Stéphane, 37 ans,
Duval, Ralph toujours activement recherchés en 2013.
Faustini, Frank, bagagiste d'Air Canada ; condamné à 3 ans de prison
Flores, Jose, 35 ans, de Montréal
Follano, Angelo, 37 ans,
Giordano, Lorenzo, 43 ans ; condamné le 15 octobre 2010 à 15 ans de prison sans possibilité de libération avant d'avoir purgé la moitié de sa peine derrière les barreaux ; assassiné le 1er mars 2016 à Laval peu après sa libération d'office.
Ignoto, Rodolfo, 43 ans, employé d'Air Canada, cousin de Eugenio Reda et de Emilio Rafeli ; condamné à 11 ans de prison pour complicité avec Ray Kahno et Giuseppe Torre ; libéré sous conditions le 21 novembre 2012.
Kahno, Ray ; condamné à 14 ans de prison ; assassiné à Laval le 13 février 2019 ; il s'agirait d'un règlement de compte.
Lappas, George, 33 ans,
Magi, Tony ; en possession de gilet pare-balles et de voiture blindée
Martinez, Jose Merdaro Castillo, 41 ans, de Laval
Mucci, Tony ; en possession de gilet pare-balles et de voiture blindée
Orellana, Carlos Narvaez ;
Piccirilli (Sergio dit Grizzly) ; trafiquant de drogues trouvé coupable le 28 janvier 2016, à la suite d'un second procès ordonné par la Cour d'appel, il est condamné le 17 février 2016 à 18 ans de prison ; ex président fondateur des Devil's Disciples.1
Pedicelli, Marco, 36 ans, employé d'Air Canada ; condamné à 6 ans de prison
Pellegrino, Franco ; condamné à 6 ans et 8 mois de prison
Perreira, Joao, 42 ans ; coupable
Petrella, Giovanni, 42 ans, de Saint-Léonard ; arrêté lors de l'Opération Colisée du 22 novembre 2006, il a été acquitté des accusations qui pesaient contre lui ; le 20 mars 2013, la juge Geneviève Gratton le déclare coupable de complot d'exportation de marijuana vers les États-Unis et, le 13 novembre 2013, il est condamné à 18 mois de prison avec sursis et sous des conditions.
Rafeli, Emilio, 28 ans, cousin de Rodolfo Ignoto et de Eugenio Reda, employé de l'aéroport ; condamné à 7 ans de prison
Reda, Eugenio, 33 ans, de L'Épiphanie, cousin de Rodolfo Ignoto et Emilio Rafeli, employé de l'aéroport ; condamné à 7 ans de prison
Renda, Paolo, 65 ans ; condamné le 15 octobre 2010 à 6 ans de prison.
Riahi, Omar, 33 ans ;
Rizzuto, Nicolo «Nick», 82 ans ; condamné le 15 octobre 2010 aux 2 ans de détention préventive passées depuis son arrestation en novembre 2006.
Sollecito, Rocco, 58 ans ; condamné le 15 octobre 2010 à 8 ans de prison ;
Sucapane, Alessandro
Tallarita, Tony, 37 ans,
Torre, Achille, 41 ans, de Montréal,
Torre, Giuseppe, 43 ans, de Laval

Quatorze des accusés travaillaient ou avaient déjà travaillé à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal pour l'Agence des douanes du Canada, pour Air Canada ou pour l'entreprise de restauration Cara.
La douanière Nancy Cedeno de l'Agence des services frontaliers du Canada à l'Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau aurait participé à 3 complots d'importation de cocaïne entre août 2005 et mai 2006 ; elle avait accepté de remettre 5 formulaires de déclaration déjà tamponnés et codifiés à Omar Riahi, un ex collègue de l'Agence devenu policier militaire ; ce stratagème permettait aux courriers de traverser la frontière sans encombre à leur arrivée à Montréal.
Giuseppe Torre et Ray Kahno étaient les principaux leaders du réseau de trafiquants ; les trafiquants qui utilisaient cette porte d'entrée devaient payer une taxe au clan Rizzuto. Ray Kanho est condamné à 14 ans de prison. Ray Kanho était un partenaire d'affaires de Giuseppe Torre, 47 ans. Les deux hommes utilisaient des employés qui travaillaient à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau pour importer clandestinement d'importantes quantités de cocaïne à bord d'avions qui venaient atterrir à l'aéroport. La drogue était dissimulée dans les conteneurs de repas destinés aux passagers. Le 23 janvier 2005, l'Agence des services frontaliers du Canada avait découvert 218 kg de drogue évalués à 27 millions $ cachés dans deux conteneurs à bagages d'un vol en provenance de Port-au-Prince en Haïti. De Vito le tenait responsable de cette perte nette et l'aurait menacé de le faire liquider s'il ne payait pas un million $ en taxe auprès de l'organisation criminelle parce que, aux yeux du caïd, l'importateur et ses acolytes, Guseppe Torre et Frank Faustini avaient «brûlé sa porte d'entrée» à l'aéroport de Montréal en tentant d'amener plus de coke que ce qui avait été autorisé, sans compter que le surplus de 98 kg était pour leur profit personnel. En décembre 2017, Ray Kanhoe est remis en liberté.
La douanière Marilyn Béliveau, 25 ans, est accusée d'abus de confiance, de complot et d'avoir commis un crime pour le bénéfice d'une organisation criminelle, puis elle est reconnue coupable par la juge Sylvie Durand de la Cour du Québec le 14 juin 2012.
Charles Édouard Battista était à l'extérieur du pays lors de l'Opération Colisée.
Giuseppe Fetta, garde du corps du clan Rizzuto, était visé par l'Opération Colisée.
Les accusations portées contre Tony Tallarita ont été retirées par la Couronne.
En novembre 2007, Nello Di Rienzo reconnaît sa culpabilité aux accusations de gangstérisme et de complot pour trafic de marijuana et est condamné à 3 ans de prison et à une amende de 15 000 $.
Le 23 octobre 2008, les Mohawks Sherry Darling, 22 ans, et Jody Lazore, 23 ans, d'Akwesasne sont condamnées respectivement à 30 et 18 mois de prison pour leur participation au trafic de marijuana via la réserve ; les deux femmes transportaient la marijuana de Cornwall (Ontario) via la réserve de Akwesasne jusqu'en Floride où Vladymir Senatus en prenait livraison.
Le 19 mai 2009, Omar Riahi, 33 ans, reconnaît sa culpabilité à des accusations d'importation et de trafic de cocaïne en association avec une organisation criminelle.
Le 21 mai 2009, Jean-Michel Réacald, 41 ans, reconnaît sa culpabilité d'avoir participé au complot d'importation de cocaïne en livrant à Haïti les cartes de douane pré-estampillées que les courriers devaient utiliser pour faciliter l'entrée de la drogue à Montréal à l'automne 2005 ; Julie Châteauneuf Fleury, 27 ans, et Jean-Marie Fritz Balmir, 38 ans sont accusés d'être des courriers pour le compte de Giuseppe Torre et Ray Kahno.
Le 5 octobre 2009, Ray Kanho est condamné à 14 ans de prison et ses biens d'une valeur de 4 millions $ sont confisqués ; il ne pourra pas être libéré avant d'avoir purgé la moitié de sa peine derrière les barreaux ; Kahno recevait 1 000 $ par semaine d'une compagnie de construction, ce qui était sa façon de blanchir le produit de son trafic.
Le 15 septembre 2009, Carlos Narvaez Orellana, un trafiquant de drogues et redresseur de tort du clan sicilien se livre à la police ; il aurait fait partie du commando de 3 hommes qui ont tabassé un certain John Xanthoudakis, le président déchu de la compagnie Norshield afin de récupérer environ 5 millions $ que la mafia lui avait confiés ; il était visé par l'Opération Colisée.
Le 10 janvier 2010, Frank Faustini, un bagagiste d'Air Canada à l'Aéroport Trudeau, est condamné à 3 ans de prison ; il avait utilisé la porte sans payer la mafia.
Le 28 avril 2010, Angelo Follano, 37 ans, qui était l'objet de l'un des mandats émis le 22 novembre 2006, se rend à la police avec son avocat ; il fera face à des accusations relatives à l'importation de 1 300 kg de cocaïne.
Le 23 juillet 2010, le juge Claude Parent condamne Luis Arruda, un employé de CARA Food Service, à 7 ans de prison, Manuel Cacheiro, un employé de Cara Food Service, à 9 ans de prison, Marco Cerone, un employé de CARA Food Service, à 8 ans de prison, Marco Pedicelli, un bagagiste d'Air Canada, à 6 ans de prison et Emilio Rafeli, un bagagiste de Globe Ground North America, à 7 ans de prison ; ils avaient été arrêtés lors de l'Opération Colisée en 2006.
Le 2 septembre 2010, le juge Claude Parent condamne Jose Flores, Achille Torre et Eugenio Reda à 6 ans, 9 mois et 2 semaines de prison et Jose Merdaro Castillo Martinez à 5 ans, 9 mois et 2 semaines de prison en plus du temps passé en détention préventive dont un jour vaut 2 jours.
Le 4 octobre 2010, Giuseppe De Vito est arrêté à Laval près d'un commerce situé sur l'autoroute Laval en vertu du mandat émis dans le cadre de l'Opération Colisée.
Le 21 décembre 2010, Nicola Di Marco, 41 ans, reconnaît sa culpabilité d'avoir eu illégalement en sa possession une arme à feu chargée, d'avoir tenu une maison de jeu illégale et d'avoir profité des fruits de la criminalité et d'avoir manqué aux conditions de sa libération ; le 5 mai 2011, Nicola Di Marco est condamné à 3 ans de prison.
Le 21 janvier 2011, le juge Gilles Cadieux déclare Joao Pereira, 42 ans, coupable de complot pour importation de cocaïne et de gangstérisme, mais il acquitte Giovanni Petrella, 40 ans.
Le 9 février 2011, le bilan de l'Opération Colisée est le suivant : le nombre d'accusés a atteint 101 dont 75 ont été déclarés coupables dont 40 ont été déclarés coupables de gangstérisme.
Le 9 février 2012, l'agent Serge Parent, 45 ans, de la Sûreté du Québec-SQ qui a plaidé coupable à deux accusations criminelles le 16 janvier précédent est condamné à 180 heures de travaux communautaires pour avoir volé un avis d'infraction émis par un autre agent de la SQ à Francesco Arcadi pour excès de vitesse sur l'autoroute 40 ; cette sentence laisse un dossier criminel à Parent, ce qui entraînera la perte de son emploi de policier. Le 17 juillet 2003, Arcadi appela au Café Cosenza et raconta à un certain Lazzara l'histoire de l'avis et lui demanda s'il pouvait faire quelque chose à ce sujet. Lazarra appela Serge Parent, son neveu qui, avec l'aide du sergent Guy Sénécal, s'arrangea pour que l'avis disparaisse du système.
Le 15 février 2013, Nancy Cedeno est acquittée des accusations qui pesaient contre elle.
Le 15 octobre 2014, Ray Kahno, qui demande une semi-liberté en maison de transition dit aux commissaires des libérations conditionnelles qu'il n'a rien à voir avec l'importante quantité de cocaïne qui avait été cachée dans une livraison de 218 kg saisie à l'aéroport Trudeau en janvier 2005 ; l'enquête avait pourtant révélé que Kahno avait inséré 100 kg de cocaïne à l'insu de la mafia pour ne pas avoir à payer la taxe à l'organisation. Jugeant que les progrès réalisés par Kahno «sont récents, embryonnaires et nettement insuffisants pour considérer une réduction significative du risque de récidive qu'il représente» la commission des libérations conditionnelles refuse de remettre Kahno en libonerté.
Le 28 janvier 2016, la juge Marie-Suzanne Lauzon reconnait Sergio Piccirilli coupable de 23 délits dont il avait été accusé à la suite de l'Opération Cléopatre de la Gendarmerie royale du Canada-GRC et le condamne à 18 ans de prison.
Le 15 octobre 2016, Vincenzo Spagnolo, 65 ans, est abattu en face de sa résidence de Vimont, à Laval ; il avait été un confident de longue date dparrain Vito Rizzuto.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)