Provost (Danielle)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Le 5 janvier 1990, à Québec, Danielle Provost, 34 ans, avait été poignardée à 52 reprises par Jean-Claude Lemay, 27 ans ; trois semaines auparavant, elle avait mis fin à leur relation qui durait depuis 6 mois ; la semaine précédent le meurtre, les voisins avaient appelé la police pour maîtriser Lemay ; il avait matraqué les trois policiers qui étaient intervenus ; Lemay, un toxicomane violent avait été libéré par le juge Marc-André Drouin à la condition de ne pas s'approcher de Danielle Provost. reconnu coupable d'homicide involontaire coupable, il avait été condamné à 10 ans de prison. Le 26 janvier 2011, peu après 2 h, une agente du Service de police de Montréal abat Jean-Claude Lemay, 48 ans, qui refusait de s'arrêter et qui, même après avoir été aspergé de poivre de cayenne, s'approchait d'elle en brandissant un couteau ; la police avait été appelée parce qu'une femme subissait une agression par son ex mari en crise dans un logement situé sur la rue Molson, entre les rues Bellechasse et Beaubien dans le quartier Rosemont.
Outils personels
Publicité
(Annonces   .)