Québec (province). Crises. Épidémie de légionnellose

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


2012

(Août 2012) Une épidémie de légionellose (maladie du légionnaire) sévit dans la villle de Québec ; le microbe se serait développé dans les colonnes de climatisation des grands édifices de la ville.
(21 août 2012) 104 personnes de la région de Québec étaient atteintes de légionellose et 8 d'entre elles en étaient mortes.
(29 août 2012) 126 personnes de la région de Québec étaient atteinte de légionellose ; les recommandations du Centre de santé publique de Québec en 1997 n'ont pas été suivies par les responsables.
(30 août 2012) Le ministre de la Santé du Québec, le docteur Yves Bolduc jetta le blâme sur le gouvernement antérieur qui n'avait pas suivi les recommandations faites en 1997. Le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil, annonce qu'il a demandé au coroner en chef de tenir une enquête publique sur l'épidémie de légionnellose et ses causes.
(2 septembre 2012) 165 personnes de la région de Québec étaient atteintes de légionnellose et 10 personnes en étaient mortes dont l'époux de Solange Allen) (Journal de Montréal, 2 septembre 2012)..
(4 septembre 2012) 4 nouveaux cas s'ajoutent aux malades.
Entre le 12 juillet et le 8 octobre 2012, la légionnellose a fait 14 décès (dont l'époux de Solange Allen qui décède d'une pneumonie associée à l'épidémie de légionnellose) et 167 personnes en sont atteintes.
(29 octobre 2012) Un nouveau cas de légionellose est déclaré à Québec ; la direction de la santé de Québec affirme que ce cas n'est pas relié aux cas antérieurs.
(7 décembre 2012) La Gazette rapporte que le directeur de la santé publique de Québec avait attendu environ 4 semaines après le début de l'épidémie pour effectuer la désinfection des causes probables de l'épidémie.
2013
(9 juillet 2013) Les autorités de la Santé publique de la ville de Québec révèlent un premier cas de légionnellose à Québec en 2013.
2018
(10 septembre 2018) un recours collectif intenté par madame Solange Allen au nom des victimes contre les autorités de la santé publique régionales et provinciales de Québec et la Centrale des syndicats démocratiques-CSD propriétaire de l'édifice et responsable de l'entretien de la tour de réfrigération à la source de l'épidémie, est réglé hors-cour et sanctionné par la Cour supérieure du Québec. (The Gazette, 11 septembre 2018, page A5).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)