Québec (province). Industries. Mines, Salluit, Nickel

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1998 Début de l'exploitation de 3 mines de nickel par la compagnie suisse Xstrata Nickel ; les mines Raglan (3 mines souterraines et une mine à ciel ouvert) sur l'extrémité nord du Québec entre Salluit et Kangiqsujjuac près de la rivière Déception ;
2007
La compagnie Canadian Royalties démarre la mise en valeur du projet Nunavik Nickel près du 62e parallèle
2011
Aménagement d'une cinquième mine en 2011 ; le concentré de nickel est transporté à Deception Bay (près de Salluit) et transporté par bateau jusqu'à Québec, puis par train jusqu'à la fonderie de Xstrata Nickel de Sudbury (Ontario).
2012 (Janvier) Une filiale de la compagnie chinoise Jilin Jien Canada Mining et la compagnie Goldbrook forment la Jien Canada Mining (Jilin Jien : 75 % et Goldbrook : 25 %) qui achète la compagnie Canadian Royalties et relance son projet Nunavik Nickel.
2012 (2 février 2012) La compagnie Xstrata fusionne avec la compagnie Glencore sous le nom de Glencore Xstrata.
(7 février 2012) La compagnie chinoise Jilin Jien Nickel acquiert la compagnie Goldbrook Ventures et devient ainsi unique propriétaire de la mine du projet Nunavik Nickel.
(12 novembre 2012) Le quotidien La Presse révèle que le nickel concentré est transporté jusqu'à un nouveau quai construit par Canadian Royalties à Deception Bay près de Salluit, à 120 km au nord de la mine de nickel, puis envoyé en Finlande par bateau de la mi-juin à la mi-mars. Canadian Royalties a investi 735 M $ à la construction d'un concentrateur près de sa mine, à la construction du quai à Deception Bay et à la construction du chemin de fer pour transporter le concentré vers le quai. La production du concentré devrait atteindre 150 000 tonnes/année (4 500 tonnes par jour au sommet de la production) et occuper 400 employés pendant la production (teneur du minerai en nickel : 1 %).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)