Québec (municipalité de ville). Histoire

Un article de la Mémoire du Québec (2012).


  • Éphémérides -


1535
Jacques Cartier hiverne sur le bord de la rivière Saint-Charles près du village amérindien de Stadaconé (Québec).
1536
(6 mai) Jacques Cartier retourne en France en amenant de force 10 Iroquois dont Donnacona, le chef de Stadaconé, et ses deux fils, Domagaya et Taignoagny.
1541
(23 août) Jacques Cartier revient à Stadaconé, mais sans Donnacona et ses deux fils.
1541-1542
Les Iroquois attaquent le campement d'hiver de Jacques Cartier à Charlesbourg Royal (Cap-Rouge).
1603
Le site est appelé Uepishtikueiau, un mot innu signifiant «rétrécissement des eaux» ; les nations amérindiennes considéraient les Innus comme les maîtres de la région aujourd'hui appelée Québec.
Les Innus s'entendent avec Champlain pour permettre aux Français de peupler la terre en échange d'un soutien militaire contre leurs ennemis.
1608
(3 juillet) Arrivée de Samuel de Champlain qui construit son «abitation» sur le site de l'actuelle église Notre-Dame-des-Victoires.
Pendaison du serrurier Jean Duval qui aurait comploter de tuer Champlain.
La dureté de l'hiver tue 20 des 28 hommes blancs de l'établissement.
1615
Arrivée des récollets qui fondent la paroisse Notre-Dame-de-Québec.
1617
Établissement de Louis Hébert comme premier fermier en Nouvelle-France.
1620-1624
Construction du fort Saint-Louis par Champlain à l'extrémité est de l'actuelle terrasse Dufferin.
Aménagement des terrains voisins du Château Saint-Louis qui deviennent la Place d'armes.
Fondation du Séminaire Saint-Charles.
1621
Construction du Collège des récollets à Québec.
Ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-de-Québec.
1623
(4 février) Concession du fief du Sault-au-Matelot par le duc de Montmorency à Louis-Hébert.
1625
Arrivée des jésuites.
1626-1636
Deux forts sont construits à côté du fort Saint-Louis.
1626
(28 février) Henry de Lévy, duc de Ventadour et vice-roi de la Nouvelle-France, ratifie et confirme la concession à Louis Hébert et à ses successeurs et héritiers de «toutes les terres labourables défrichées comprises dans l'enclos du dit Hébert ensemble la maison et bâtiments ainsi que le tout s'étend et comporte au dit lieu de Québec sur la grande rivière ou fleuve de Saint-Laurent pour en jouir en fief noble etc.» ; ce fief portera le nom de Sault-au-Matelot.
Lévy concède à Louis Hébert l'étendue de terre d'une lieue française (environ 11 arpents) sur la rivière Saint-Charles sur 4 lieues de profondeur, à côté de la concession des jésuites ; cette concession est appelée Saint-Joseph et deviendra plus tard Saint-Joseph-de-Lespinay (54).
(10 mars) Henry de Lévy concède aux Pères de la Compagnie de Jésus une terre d'une lieue de front sur quatre lieues de profondeur sur le côté nord de l'embouchure de la rivière Saint-Charles dans le Saint-Laurent jusqu'à la rivière Notre-Dame (Beauport) ainsi qu'une pointe de terre sur le côté sud de la rivière Saint-Charles ; ce fief prend le nom de Notre-Dame-des-Anges (57).
1629
Abandon de la paroisse Notre-Dame-de-Québec par les récollets.
(20 juillet) Prise de Québec par les frères Kirke (David, Lewis, Thomas, John et James) au nom de l'Angleterre.
1632
Prise en charge de la paroisse Notre-Dame-de-Québec par les jésuites.
1633
Construction de l'église Notre-Dame-de-la-Recouvrance.
1634
(15 septembre) Partage du fief du Sault-au-Matelot entre la fille de Louis Hébert, Marie-Guillemette Hébert, épouse de Guillaume Couillard, sa veuve, Marie Rollet épouse de Guillaume Hubou et son fils, Guillaume Hébert.
1635
Fondation du Collège des jésuites pour dispenser l'éducation chrétienne aux natifs du pays.
1637
Concession d'une seigneurie (50 arpents, de la Grande-Allée à la rivière Saint-Charles) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Jean Bourdon qui la nomme Saint-Jean.
(15 janvier) Concession d'un fief (12 arpents) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Jean Beauvais qui veut le céder aux ursulines pour qu'elles viennent s'établir à Québec.
1639
(1 août) Trois soeurs augustines de la Miséricorde-de-Jésus, Marie Guenet, mère de Saint-Ignace, Anne Le Cointre, mère de Saint-Bernard, et Marie Forestier, mère de Saint-Bonaventure, arrivent à Québec à bord du Saint-Joseph en provenance de Dieppe (France) pour fonder l'Hôtel-Dieu de Québec.
Les ursulines Marie Guyart, mère Marie de l'Incarnation, Marie de Savonnières, mère de Saint-Joseph, et mère Cécile de Sainte-Croix étaient du même voyage et viennent fonder un couvent pour l'instruction des «jeunes sauvagesses».
(5 avril) Concession d'un fief (50 arpents) à Jean Bourdon qui le nomme Saint-Jean.
1640
Incendie de la chapelle Notre-Dame-de-la-Recouvrance de Québec et perte des registres paroissiaux.
1644
(30 mars) Lors d'une expédition dirigée par Maisonneuve contre les Iroquois envahissants, trois Français sont tués et deux autres faits prisonniers puis brûlés vifs.
1646
La seigneurie de Saint-François est augmentée de 25 arpents et concédée de nouveau par la Compagnie de la Nouvelle-France à Jean Bourdon. Concession du fief de Saint-Sauveur (50 arpents) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Jean LeSueur, curé de Saint-Sauveur.
(10 mars) Concession d'un fief (75 arpents) par le gouverneur Montmagny à Jean Bourdon qui la nomme Saint-François.
(14 octobre) Concession d'une seigneurie (60 arpents) par le gouverneur Montmagny aux ursulines de Québec qui la nomment Saint-Joseph.
(31 octobre) Concession d'un fief (50 arpents près du fief Saint-François) à l'abbé LeSueur, curé de la paroisse Saint-Sauveur de Québec.
1647
Construction de l'église Notre-Dame-de-la-Paix.
(25 juin) Le premier cheval, cadeau de la Compagnie des habitants dans la seigneurie de la Rivière-du-Sud (148h), est débarqué à Québec (faute de compagne, il ne laissera aucun descendants).
1648
Construction du château Saint-Louis par le gouverneur Montmagny sur le lieu de l'actuelle terrasse Dufferin, à l'intérieur du troisième fort.
Début de construction du Collège des jésuites Saint-Charles-Garnier.
1649
(29 mars) Le fief Saint-Jean est augmentée de 75 arpents. en faveur de Jean Bourdon.
(17 octobre) Vente d'une terre de 50 arpents par Nicolas Gaudry à Louis d'Ailleboust qui la nomme Coulonge.
1650
(15 octobre) Madeleine de Chavigny donne aux ursulines de Québec deux arpents de front adjacent à la seigneurie de Saint-Joseph qui leur a été concédée en 1639.
1651
(4 juillet) Concession d'un fief (38 1/2 perches) par le gouverneur d'Ailleboust aux curé et marguillers de la paroisse Notre-Dame qui le nomme fief Notre-Dame. Concession d'un fief (10 arpents) par le gouverneur d'Ailleboust à Louis Rouer de Villeray qui le nomme Villeray.
1652
(8 mars) La terre de Louis d'Ailleboust appelée Coulonge est augmentée de 47 arpents par le gouverneur Jean de Lauzon. (8 avril) La terre de Louis d'Ailleboust appelée Coulonge est augmentée de 26 arpents par le gouverneur Jean de Lauzon.
1653
(22 mars) La terre de Louis d'Ailleboust appelée Coulonge est augmentée de un arpent environ par le gouverneur Jean de Lauzon. (30 décembre) Le fief de Saint-François est augmentée jusqu'à la rivière Saint-Charles en faveur de Jean Bourdon. Le fief de Saint-Sauveur est augmenté jusqu'à la rivière Saint-Charles en faveur de l'abbé Jean LeSueur, curé de la paroisse Saint-Sauveur.
1654 (3 mai) L'abbé Jean LeSueur donne le fief Saint-Sauveur à Jean Bourdon qui l'intègre au fief Saint-François.
1655 (25 avril) Le fief Saint-François est érigée en fief noble.
1657 (26 février) Concession d'un fief (un arpent de front sur 10 arpents de profondeur sur le Chemin du grand Cap Rouge, Grande-Allée) à René Robineau qui le nomme Bécancour.
(9 avril) Érection en châtellenie de la terre de Coulonge (124 arpents, bornée par le Saint-Laurent à l'est, les terres de la côte Sainte-Geneviève à l'ouest, le ruisseau Saint-Denis au nord et les terres des «Sauvages» et celles des ursulines au sud) en faveur de Louis d'Ailleboust de Coulonge et d'Argentenay.
1659
Les jésuites abandonnent la paroisse Notre-Dame-de-Québec qui est prise en charge par son premier curé résidant.
Mgr François de Montmorency de Laval arrive en Nouvelle-France.
L'église Notre-Dame
(28 avril) Les jésuites concèdent une terre de 7 arpents de front sur 4 lieues de profondeur dans leur seigneurie de Notre-Dame-des-Anges (57) à Jean Madry ; cette terre est appelée Grandpré-de-la-Redoute.
1660
(7 avril) Concession d'un fief (120 arpents, bornés par le fleuve saint-Laurent, la seigneurie de Sillery, la Grande-Allée et la châtellenie de Coulonge) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Charles Legardeur de Tilly qui le nomme Saint-Michel.
(31 mai) Au décès de Louis d'Ailleboust de Coulonge, la châtellenie de Coulonge passe à son neveu Charles d'Ailleboust des Musseaux (1/2) et à sa veuve, Marie-Barbe de Boulogne (1/2).
1662
(29 janvier) Concession d'une seigneurie (10 arpents de front sur la rivière Saint-Charles sur 106 arpents de profondeur) par le gouverneur d'Avaugour à René-Louis Chartier de Lotbinière ; ce territoire appartenait jusque-là aux récollets.
1663
Fondation du Grand Séminaire de Québec par Mgr de Laval.
(6 octobre) Élection du premier maire de Québec, Jean-Baptiste Legardeur de Repentigny et de 2 échevins, Claude Charron et Jean Madry ; les postes de ces élus sont abolis, quelques semaines après les élections.
1664
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-Québec sous le nom de L'Immaculée-Conception.
1665
Arrivée de Jean Talon comme intendant de la Nouvelle-France. Arrivée de Alexandre Prouville de Tracy avec 650 colons et 4 compagnies d'infanterie.
1666
(10 avril) Vente de sa part du fief du Sault-au-Matelot par Marie-Guillemette Hébert à François de Laval, vicaire apostolique de la Nouvelle-France.
1668
Fondation de la première brasserie de la Nouvelle-France par Jean Talon qui veut ainsi freiner l'importation d'alcool.
Fondation du Petit Séminaire de Québec (cette institution était privée secondaire et collégiale, pour filles et garçons en 2010). (12 janvier) Au décès de Jean Bourdon, la seigneurie de Saint-François passe à son fils Jean-François Bourdon (1/2) et à ses autres enfants Geneviève Bourdon, religieuse chez les ursulines (1/8), Marguerite, religieuse chez les soeurs augustines (1/8), Anne, religieuse chez les ursulines (1/8) et Jacques Bourdon d' Autray (1/8).
1670
(5 juillet) Cession de sa part (1/2) de la châtellenie de Coulonge par Marie-Barbe de Boulogne, veuve de Louis d' Ailleboust de Coulonge et d' Argentenay à l'Hôtel-Dieu de Québec.
(23 octobre) René-Louis Chartier de Lotbinière remet aux récollets la seigneurie obtenue le 29 janvier 1662.
1673
(15 octobre) Vente de leur moitié de la châtellenie de Coulonge par Charles-Joseph d'Ailleboust des Muceaux et son épouse, Catherine Legardeur, à l'Hôtel-Dieu de Québec.
1675
(16 novembre) Vente du fief de Bécancour par René Robineau à Louis Rouer de Villeray qui le nomme Villeray.
1676
(12 mai) Vente de la châtellenie de Coulonge par l'Hôtel-Dieu de Québec au Séminaire de Québec.
1677
(28 août) Vente de la moitié indivise du fief de Saint-Jean par Jean-François Bourdon à Charles Aubert de La Chesnaye.
1678
(26 avril) Vente du fief Saint-Michel par Charles Legardeur de Tilly au Séminaire de Québec.
(19 novembre) Vente de la seigneurie de Saint-François par Jacques Bourdon (1/8) et Charles Aubert de La Chesnaye (1/2) à Gaston Guay.
1680
(12 avril) Monseigneur de Laval cède tous ses biens, y compris la seigneurie du Sault-au-Matelot, au Séminaire de Québec.
(16 octobre) Marie-Guillemette Hébert, veuve de Guillaume Couillard, donne le fief Saint-Joseph, à son petit-fils Guillaume Couillard de Lespinay à l'occasion de son mariage avec Geneviève de Chavigny, veuve de Charles Amyot ; le fief prend alors le nom de Lespinay.
1682
(5 août) Incendie de la Basse-Ville ; bilan 55 maisons rasées, une seule épargnée, celle de Aubert de La Chesnaye.
1684
Début de la construction de la cathédrale Notre-Dame.
1685
Création de la Place Royale.
1688 Début de la construction sur le site du vieux magasin du roi de l'église de L'Enfant-Jésus selon des plans de Claude Baillif cette église est la première desserte de la cathédrale Notre-Dame de Québec.
1690
Frontenac repousse l'attaque de l'amiral anglais William Phips et ses 34 navires transportant 2 300 hommes.
L'église de L'Enfant-Jésus devient Notre-Dame-de-la-Victoire pour célébrer la victoire sur l'amiral Phips.
1691
(3 décembre) Vente de sa part (1/2) de la seigneurie de Saint-François par Jeanne Prévost, veuve de Gaston Guay, à Jean-Baptiste Prévost.
1692
Ouverture d'un hôpital pour malades chroniques, personnes âgées et malades mentaux par les soeurs augustines hospitalières dans le premier monastère des récollets.
Construction du palais épiscopal selon des plans de l'architectes Claude Baillif.
Construction d'un quatrième fort par le gouverneur Frontenac qui agrandit en même temps le Château Saint-Louis.
(13 septembre) Les récollets vendent leur couvent Notre-Dame-des-Anges et les terres qui l'entourent à l'évêque de Québec, Mgr de Saint-Vallier.
1693
Construction de la chapelle du Petit-Ermitage-de-Saint-Roch par les récollets.
1697
L'hôpital des soeurs augustines devient l'Hôpital général de Québec.
(15 mai) Confirmation de la concession du fief du Cap-Diamant (8 arpents) par le gouverneur Frontenac aux curé et marguillers de la paroisse Notre-Dame de Québec ; ce fief aurait été donné en 1650 en échange d'un terrain requis pour l'agrandissement du jardin du château et l'érection des fortifications.
1700-1701

  • Tragédie mortelle ; catastrophe naturelle ; épidémie de grippe faisant plusieurs morts.

1702-1703

  • Tragédie mortelle ; catastrophe naturelle ; épidémie de petite vérole ; bilan: entre 2 000 et 3 000 morts dont 300 à 400 dans la ville de Québec.

1709
(22 octobre) Vente par adjudication du fief Saint-Jean saisi sur les biens de la succession de Charles Aubert de la Chesnaye à Michel Sarrazin.
1711
L'église Notre-Dame-de-la-Victoire devient l'église Notre-Dame-des-Victoires pour célébrer le naufrage de la flotte de l'amiral Walker sur les récifs de l'île aux Oeufs.
1713
Incendie du palais de l'intendant.
1718
(28 octobre) Françoise Duquet, veuve de Jean Madry, puis de Olivier Morel de la Durantaye vend à Guillaume Gaillard agissant pour Michel Bégon, le fief Grandpré de la Redoute qui avait été cédé à son premier mari le 28 avril 1659.
1721
Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-des-Anges (Hôpital général).
(27 janvier) Inauguration du service postal entre Montréal et Québec.
1734
(5 août) Inauguration du Chemin du Roy entre Québec et Montréal par le grand voyer Jean-Eustache Lanouiller de Boisclerc ; devenu depuis la route 138.
1735
(20 décembre) Le fief de Lespinay passe par adjudication à Thomas-Jacques Taschereau qui le rétrocède au couple Hugues-Jacques Péan de Livaudière et Marie-Françoise Pécaudy de Contrecoeur.
1738
Construction d'une aile adjaçante à l'Hôpital général de Québec pour héberger les soldats infirmes ou impotents.
1744
(29 février) Le fief de Lespinay est cédé en échange à François Daine et Louise Pécaudy de Contrecoeur.
1753
(27 décembre) Le fief Grandpré de la Redoute appartient à Guillaume Estèbe qui le nomme Mistanguienne; ce fief situé dans la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges (57) avait été concédé par les jésuites à Jean Madry le 28 avril 1659.
1755
(7 juin) Incendie d'origine criminelle de l'Hôtel-Dieu de Québec (1654) ; le feu a été allumé par deux marins français qui n'avaient pas apprécié les inconvénients causés par les soins qui leur avaient été dispensés par les religieuses.
1757-1758
Épidémie de petite vérole ; plus de 500 réfugiés acadiens décèdent à Québec de cette maladie.
1757
(8 septembre) Guillaume Estèbe vend son fief Mistanguienne de la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges (57) à François-Joseph de Vienne.
1759
Épidémie de typhus dans toute la colonie.
(5 mai) 41 navires de guerre britanniques dirigés par l'amiral Sounders et transportant le général James Wolfe, 8 640 hommes de troupe et 13 500 marins et matelots quittent Halifax et commencent à remonter lentement le golfe du Saint-Laurent.
(15 mai) La flotte anglaise longe l'île d'Aticosti.
(19 mai) Les habitants du Bic voient venir la flotte anglaise.
(28 mai) Le navire anglais Princess Amelia mouille au large de l'île aux Coudres.
(Juin) Les Anglais assiègent le Fort Oswego.
(24 juin) Une armada de 250 navires anglais chargés de 15 000 marins, 2 000 canons et 8 500 soldats d'élite arrive au large de Québec.
(26 juin) Les Anglais dirigés par le général Wolfe débarquent sur l'île d'Orléans et assiègent Québec défendue par 14 200 hommes de troupe et 1 460 marins et matelots.
(2 juillet) L'armée anglaise installe un camp à la Pointe-Lévy et pointe ses canons vers Québec.
(9 juillet) L'armée anglaise installe des camps sur la rive gauche de la rivière Montmorency et sur l'île d'Orléans. Wolfe fait bombarder la ville de Québec et détruire toutes les paroisses de la campagne environnante (Ange-Gardien, Château-Richer, Sainte-Anne-de-Beaupré, Saint-Joachim, Baie-Saint-Paul, la Malbaie, Berthier-en-Bas, Pointe-Lévy, Saint-Nicolas etc.) ; plus de 1 400 maisons furent détruites.
(10 juillet) Les Français abandonnent les forts de l'Ohio et se replient au fort Niagara.
(12 juillet, vers 21 h) Les Britanniques commencent le bombardement de la ville de Québec à partir de la Pointe-Lévy.
(16 au 23 juillet) Québec est mise à feu ; 530 maisons et la cathédrale Notre-Dame des Victoires sont détruites.
(18 juillet) Wolfe mouille deux vaisseaux en face de Sillery.
(21 juillet) Le général Amherst à la tête de 11 133 hommes s'embarque pour Carillon (Ticondéroga).
(Juillet) Les Français abandonnent les forts Presqu'île, LeBoeuf, Machaut et Venango sur la rivière Ériée.
(24 juillet) Les Français perdent la bataille de La Belle-Famille sur la rivière Niagara.
(26 juillet) Le fort Niagara tombe aux mains des Anglais dirigés par William Johnson.
(31 juillet) Après avoir fait sauter le fort Carillon et le fort Saint-Frédéric, les Français dirigés par Bourlamaque se replient sur l'île aux Noix dans la rivière Richelieu.
(8-9 août) La Basse-Ville de Québec est incendiée. par les troupes du général Wolfe.
1763
La ville de Québec compte 8 000 habitants, Montréal, 4 000 et Trois-Rivières, 800.
Interdiction aux jésuites et aux récollets de recruter dans la colonie et confiscation de leurs biens.
Le Traité de Paris cède le Canada à l'Angleterre ; Québec devient la capitale de la nouvelle colonie britannique.
1764
(20 juillet) François Daine et Louise Pécaudy de Contrecoeur vendent le fief de Lespinay au chirurgien Daniel Morrison.
(8 septembre) François-Joseph de Vienne vend son fief Miatanguienne dans la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges (57) à William Grant.
1765
(17 mars) Première célébration de la Saint Patrick par les soldats irlandais en garnison à Québec.
1767
Le Séminaire de Québec devient collège classique.
1772
Première inhumation dans le Cimetière de l'église protestante St. Matthew's.
1775
(31 décembre) Bombardement de la ville par une armée d'Américains dirigée par Benedict Arnold et Richard Montgomery ; ce dernier est tué au cours du combat.
1778
(3 juillet) Le chirurgien Daniel Morrison vend le fief de Lespinay à Peter Stuart.
1783
Ouverture du théâtre Thespian, première salle de théâtre à Québec.
1786
Construction du château Haldimand en face du château Saint-Louis ; Haldimand rappelle le souvenir du gouverneur britannique qui le fait construire..
1791
L'Acte constitutionnel de 1791 divise le Canada en deux parties le Haut-Canada et le Bas-Canada ; Québec devient la capitale du Bas-Canada.
1792
Constitution de la ville de Québec par proclamation royale.
1795
Fondation de la paroisse de Saint-Ambroise.
1796
Incendie de l'église et du monastère des récollets utilisé comme prison, bureau administratif et temple protestant ; Mgr Jean-François Hubert sécularise les récollets encore en vie et signale la dissolution de leur ordre à Québec.
1804
Inauguration de la cathédrale anglicane Holy Trinity construite selon des plans des architectes Robb and Hall.
1808
Début de la construction de la prison de Québec selon des plans de François Baillairgé ; désaffectée après 1867, cette prison deviendra le Morrin College.
1809
(5 novembre) Arrivée du vapeur The Accomodation, premier bateau à vapeur venu de Montréal en 66 heures au lieu des 4 jours que prennent les bateaux à voile.
1811
Construction de l'église Saint-Roch.
1816
Incendie de l'église Saint-Roch.
1818
La population de Québec est de 15 839 habitants.Inauguration de la seconde église Saint-Roch. Fondation de la Quebec Bank par John William Woolsey ; s'établit sur la rue Saint-Pierre, à Québec.
Premières expositions agricoles à Québec et à Montréal.
(10 mai) Inauguration du premier traversier à vapeur, le Lauzon, entre Québec et Lévis.
1819
(17 mars) Premier défilé de la Saint-Patrice au Canada.
1820
Début de construction de la Citadelle de Québec selon des plans de l'ingénieur militaire, Elias Walker Durnford.
(29 août) Tragédie mortelle ; la chaloupe à rames de Pierre Guillot est éperonnée par le traversier à vapeur ; bilan : 6 morts dont Guillot.
1828

  • Tragédie mortelle ; explosion de la bouilloire du Lady of the Lake dans le port de Québec ; bilan : plusieurs morts (des immigrés).

12 000 immigrants débarquent à Québec.
1829
26 000 immigrants débarquent à Québec.
(26 septembre) Érection canonique par détachement de celle de Notre-Dame-de-Québec, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Roch.
1830
30 000 immigrants débarquent à Québec.
Inauguration de l'actuelle citadelle de Québec qui abritera 1 477 soldats pour protéger l'accès du fleuve Saint-Laurent.
La Saint Lawrence Steamboat de John Molson inaugure les voyages Montréal-Québec-La Malbaie à bord du vapeur Waterloo. Construction du premier parlement de Québec selon des plans de Thomas Baillairgé.
1831
50 000 immigrants débarquent à Québec.
Inauguration de l'église St. Patrick construite selon des plans de Thomas Baillairgé.
(27 avril) Lancement, à L'Anse-au-Foulon, du Royal Williams, premier vapeur transatlantique construit au Canada (1 270 tonnaux, longueur de 57,5 m, largeur de 14,43 m, trois mats, moteur de 200 c.-v. fabriqué par la Compagnie Bennett and Henderson de Montréal) ; premier vaisseau au monde à avoir traversé un océan propulsé constamment par un moteur à vapeur.
1832
60 000 immigrants débarquent à Québec.
Les Irlandais commencent la construction de l'église St. Patrick.
Épidémie de choléra ; bilan : 1 282 morts recensés.
5 juin) Adoption d'une loi de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC accordant sa charte à la ville de Québec.
1833
(16 avril) Fondation de la Quebec Constitutional Association au Quebec Exchange sous la présidence de William Price.
(1 mai) Le Conseil municipal de Québec tient sa première assemblée au palais de justice de Québec.
1834
Incendie du Château Saint-Louis et déménagement du gouverneur à Spencer Wood (Bois-de-Coulonge).
(20 juillet) Ouverture de l'Hôpital de la Marine (pour matelots malades et indigents non-résidents) à Pointe-aux-Lièvre, au bord de la rivière Saint-Charles.
1836
(17 mars) Fondation de la Saint Patrick Society de Québec.
1837
Les 66e, 79e, 83e et 15e régiment d'infanterie séjournent à la Citadelle au moment des émeutes de 1837 et 1838La population de Québec est de 60 % francophone et de 40 % anglophones (irlandais, écossais et anglais).
(9 octobre) Le fief de Lespinay appartient aux héritiers de Peter Stuart, John, Mary, James T.S. et William Taylor Stuart.
1838
Élimination des ruines du Château Saint-Louis.
Fondation d'une police gouvernementale avec une division de police de ville pour Québec et Montréal.
1841
L'Acte d'union crée le Canada-Uni ; Québec partage le titre de capitale avec Kingston.
(16 mai, 11 h) Tragédie mortelle ; glissement rocheux du cap Diamant sur des maisons de la rue Champlain ; bilan : 32 morts et 8 maisons écrasées.
1843
(2 mai) Création du corps de police municipal de Québec.
1844
Mise sur pied du Service municipal des incendies.
Ouverture de la première librairie française à Québec par les frères Crémazie.
Construction de l'actuel palais épiscopal.
1845
Ouverture d'un premier bureau de télégraphe à Québec.
Inauguration de l'Hôpital Saint-Michel-Archange pour aliénés.
(28 mai) Incendie du faubourg Saint-Roch de Québec ; bilan : près de 100 morts ; l'église Saint-Roch et 1 600 maisons sont détruites. Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Roch. Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette. Ouverture des registres de la paroisse Saint-Sauveur.
1846
(12 juin) Tragédie mortelle ; incendie du manège militaire près du château Saint-Louis ; à la fin d'une exhibition de diorama (vues peintes sur toile) illuminé, une lampe pleine de camphine tombe du plafond pendant la sortie des spectateurs et met le feu au rideau du manège transformé en théâtre ; bilan : 46 morts dont l'épouse et 2 des enfants de Theodore-Frederick Molt, organiste de la basilique de Québec.
(12 octobre) Inauguration de l'éclairage au gaz dans les rues.
1847
(3 août) Inauguration de la première liaison télégraphique entre Québec, Toronto, Buffalo et Montréal.
1848
Mise sur pied d'un véritable service de police.
1849
Inauguration d'un service de gaz domestique par la Quebec Gas Light and Water Co.
1850
Inauguration de l'église méthodiste wesleyenne.
1851
La population de Québec est de 45 940 habitants.
1852
Fondation de l'Université Laval.
L'Hôpital de la Marine est affilié à l'Université Laval.
Construction de l'église libre d'Écosse Chalmers-Wesley selon des plans de John Wells.
(Été) Tragédie mortelle ; éboulis de pierres provenant du cap Diamant ; bilan : 7 morts et 4 maisons détruites.
1853
Inauguration de l'église Saint-Sauveur érigée sur un terrain offert par Pierre Boisseau ; les oblats de Marie-Immaculée-o.m.i.* prennent charge de la paroisse.
(9 mai) Arrivée à Québec du Genova (350 tonneaux, tirant de 14 pieds), premier bateau à vapeur en bois à roues à aubes à traverser l'Atlantique d'est en ouest ; venu de Liverpool.
1854
Ouverture de la terrasse Durham sur le site de l'ancien Château Saint-Louis.
Épidémie de choléra.
Inauguration du studio de photographie Livernois à Québec.
(1 février) Incendie du premier Parlement de Québec (1830).
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855
Grève des débardeurs. Incorporation de l'Asile du Bon Pasteur, un refuge pour mères célibataires. La municipalité de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette abrège son nom en Saint-Ambroise.
(13 juillet) Arrivée au port de la Capricieuse, premier navire français à accoster à Québec depuis la conquête de 1760.
(18 décembre) Érection canonique de la paroisse St. Patrick.
1856
(17 avril) Québec devient la capitale nationale du Canada et le gouvernement canadien s'y installe.
1860
Construction de la prison de Québec selon des plans de Charles-Philippe-Ferdinand Baillairgé.
Fermeture du Cimetière protestant de l'église St. Matthew.
1862
(9 juin) Constitution de la municipalité de Saint-Roch-Nord.
1865
Inauguration du transport en commun sur rail hippomobile dans la basse ville.
Incendie du Séminaire de Québec.
Fondation du Jeffery Hale Hospital qui ouvrira ses portes aux Irlandais à l'angle des rues Glacis et Saint-Olivier en 1867.
1866
Ouverture du Dispensaire de Québec qui sert à l'enseignement clinique pour les étudiants de l'Université Laval (accueille gratuitement les pauvres de la ville).
(13 octobre) Incendie de la municipalité de Saint-Roch ; bilan : 2 219 maisons sont détruites y compris les églises Saint-Roch et Saint-Sauveur.
1867
Constitution de la municipalité de Saint-Roch-de-Québec-Sud.
Québec est choisie comme capitale de la province de Québec.
(28 février) Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Saint-Sauveur ; son territoire couvre celui de la municipalité de Saint-Roch-de-Québec-Sud.
1868
Les premiers moineaux au Canada sont lâchés dans un parc de Québec.
1869
Construction de l'Hôpital général des Soeurs Grises.
1871
Départ des 3 000 personnes formant la garnison britannique ; le Canada doit maintenant assumer sa propre défense.Construction de l'actuel bureau de poste selon des plans de Pierre Gauvreau.
1872
La municipalité de Saint-Roch-de-Québec-Sud adopte le nom de Saint-Sauveur.
1873
Fondation de l'École d'arts et métiers de Québec.
Fondation de l'Hospice de la Miséricorde de Québec à l'angle des rues Ferland et Couillard ; gérée par les Soeurs du Bon-Pasteur, les soins y sont assurés par des professeurs de la faculté de médecine de l'Université Laval.
(7 septembre) Fondation de l'Hôtel-Dieu du Sacré-Coeur-de-Jésus de Québec sur la rue Saint-Vallier.
1874
La paroisse St. Patrick est confiée aux Rédemptoristes irlandais.
1877
Démolition du Collège des jésuites Saint-Charles-Garnier pour raison de sécurité et construction de l'hôtel de ville de Québec sur son site.
1878
Construction de la terrasse Dufferin selon des plans de Charles-Philippe-Ferdinand Baillairgé.
1879
Inauguration de la terrasse Dufferin.
Début de la construction du parlement de Québec selon des plans de Eugène-Étienne Taché.
Construction du Grand Séminaire de Québec selon des plans de Joseph-Ferdinand Peachy.
(15 août) Tragédie mortelle ; acte criminel ; la lutte entre les débardeurs irlandais et les débardeurs canadiens-français pour l'embauche au port de Québec aboutit à l'affrontement ; bilan : 2 morts, des canadiens-français, et une trentaine de blessés dans les deux camp ; le conflit aboutit à une entente qui oblige les employeurs à embaucher un nombre égal d'Irlandais et de Canadiens français pour tout chargement ou déchargement d'un vaisseau.
(17 novembre) Inauguration du funiculaire construit en bois par William Griffith pour relier la Haute-Ville et la Basse-Ville du Vieux-Québec ; actionné selon le principe du contrepoids, un réservoir d'eau sous la cabine montante se vide pendant que le réservoir d'eau de la cabine descendante s'emplit ; en bas du cap Diamant, il faut traverser la maison Jolliet pour y accéder, en haut, le funiculaire s'arrête sur la terrasse Dufferin.
1881
Fondation de la Quebec and Levis Electric Light Co. par Pierre Garneau, Adolphe P. Caron, Andrew Thompson, Joseph Bell Forsyth et William Sharples, tous de Québec.
Inauguration de l'église Saint-Jean-Baptiste construite selon des plans de Joseph-Ferdinand Peachy.
Les faubourgs Saint-Jean et Saint-Louis sont rasés par les flammes.
1881-1888
Construction du chemin de fer Québec-Roberval via Saint-Raymond, Rivière-à-Pierre, Linton, Lac-Édouard et Chambord.
1883
Fin de la construction du chemin de fer Québec-Montréal via Trois-Rivières, Berthier, Lanoraie.
(19 avril) Incendie de l'édifice du Parlement.
1885
(23 juillet) Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-la-Garde.
1886
Inauguration de l'éclairage électrique des résidences et des magasins.
Sacre du cardinal Louis-Elzéar Taschereau, premier cardinal canadien.
Fondation d'une fabrique de corsets (Dominion Corset) par Georges-Élie Amyot.
(24 mai) Érection canonique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste.
1887
Début de construction du palais de justice sur la place d'Armes selon des plans d'Eugéne-Étienne Taché.
Début de l'éclairage à l'électricité des rues de Québec.
1888
Inauguration du chemin de fer Québec-Roberval via Loretteville, Saint-Raymond, Rivière-à-Pierre, Linton, Lac-Édouard et Chambord.
1889
Ouverture des registres des paroisses Saint-Coeur-de-Marie et St. Patrick.
Annexion de la municipalité de Saint-Sauveur par la ville de Québec.
Inauguration du chemin de fer Québec-Sainte-Anne-de-Beaupré.
(16 mai) Incendie du tiers des bâtiments de la municipalité de Saint-Sauveur.
(18 septembre) Tragédie mortelle ; glissement rocheux du cap Diamant sur des maisons de la rue Champlain ; bilan : 45 morts et 8 maisons détruites. Annexion de Saint-Sauveur par la ville de Québec.
1890
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Grégoire.
1892-1893
Construction, sur le site du Château Saint-Louis, du Château Frontenac selon des plans de Bruce Price.
1893
(27 février) Morcellement de la municipalité de Saint-Roch-Nord en trois parties : la partie ouest prend le nom de Limoilou, le centre demeure Notre-Dame-des-Anges (Hôpital général) et la partie est prend le nom de Saint-Malo.
1894
Le chemin de fer se rend à Cap-Tourmente. La Quebec and Levis Electric Light devient la Montmorency Electric Power.
1896
Fondation de la mission Saint-Charles de Limoilou.
(28 avril) Érection canonique de la paroisse Saint-Michel-Archange (asile d'aliénés dirigée par les Soeurs de la charité de Québec) par détachement de celles de Notre-Dame-de-Beauport et de Saint-Roch-Nord.
(15 septembre) Inauguration de l'hôtel de ville de Québec.
1897
Inauguration des tramways électriques. Une première automobile circule à 18 milles (29 km) à l'heure sur le chemin Sainte-Foy.
Livraison au culte de l'église Saint-Charles de Limoilou construite selon des plans de David Ouellet.
1898
Construction du monastère et de la chapelle à trois clochetons des franciscains sur la Grande-Allée.
Fusion de la Montmorency Electric Power Co., de la Quebec District Railway Co. qui exploite les réseaux de tramways de la région, et de la Quebec, Montmorency and Charlevoix Railway Co. sous le nom de Quebec Railway, Light and Power Co.
Fondation de la Jacques Cartier Water and Power Co. par le financier Emerson McMillin de New York qui fait aménager une centrale hydroélectrique à Saint-Gabriel sur la rivière Jacques-Cartier.
Fondation de l'École Saint-Louis-de-Gonzague (cette institution était privée préscolaire et primaire, pour garçons en 2010).
(1 juillet) Érection canonique de la paroisse Saint-Angèle-de-Mérici ; son territoire couvre les villes de Québec-Ouest et Petite-Rivière et une partie de la ville de Québec.
1899
(18 juillet) Incendie du quartier Saint-Roch.
(3 décembre) Incendie de l'église Saint-Charles de Limoilou.
1900
Incendie de l'Academy of Music de Québec.
1901
(25 septembre) Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-Jacques-Cartier par détachement de celle de Saint-Roch.
(Décembre) Ouverture au culte de la nouvelle église Saint-Charles de Limoilou construite selon des plans de David Ouellet.
1902
Constitution de la municipalité de la Petite-Rivière par détachement de celle de Saint-Malo ; Petite-Rivière est emprunté au nom alors donné à la rivière Saint-Charles.
Fondation de l'Orchestre symphonique de Québec. Le nom de la Jacques Cartier Water and Power Co. est changé pour celui de Quebec Jacques Cartier Electric Co. qui obtient le contrat d'éclairage des rues de Québec.
(15 mai) Érection canonique de la paroisse Saint-Charles de Limoilou par détachement de celle de Notre-Dame-des-Anges.
1904
Constitution de la municipalité du village de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette par détachement de celle de la paroisse de Saint-Ambroise.
1905
(4 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Malo.
1906
Le funiculaire du Vieux-Québec fonctionne à l'électricité.
1907
(29 août) Tragédie mortelle ; accident de chemin de fer ; effondrement du pont de Québec en construction provoqué par une locomotive s'avançant sur le pilier en eau profonde ; bilan : 90 morts.
1908
Annexion de la municipalité du village de Saint-Malo par celle de la ville de Québec.
Le village de Limoilou devient ville.
Constitution de la municipalité de Montcalm.
(29 avril) Fondation de la Caisse populaire de Québec-Centre.
(21 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Sauveur.
1909
Annexion de la ville de Limoilou par la ville de Québec.
(28 mai) Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-du-Chemin.
1910 Le village de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette abrège son nom en Loretteville.
(23 juin) Fondation de la Caisse populaire de Québec-Est.
1912
(19 octobre) Inauguration du monument à François-Xavier Garneau.
1913
Annexion de la ville de Montcalm par la ville de Québec.
1914
(4 mars) Érection canonique par détachement de celles de Saint-Roch et Saint-Charles-de-Charlesbourg et ouverture des registres de la paroisse Saint-François-d'Assise.
(8 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-François-d'Assise.
1916 Constitution de la municipalité de Québec-Ouest par détachement de celle de la Petite-Rivière.
(10 août) Inauguration de la gare du Palais.
(11 septembre) Tragédie mortelle ; effondrement de la travée centrale du pont de Québec qu'on tentait de mettre en place ; bilan : 13 morts.
(24 novembre) Incendie de l'église Saint-Charles de Limoilou.
1917
(30 avril) Érection canonique de la paroisse Sacré-Coeur-de-Jésus par détachement de celle de Saint-Sauveur.
(20 septembre) Mise en place réussie de la travée centrale du pont de Québec.
1918
Remplacement de l'église Saint-Roch par l'église actuelle.
(28 mars au 2 avril) Tragédie mortelle ; acte militaire ; proclamation de la loi martiale par le premier ministre du Canada, Robert Borden qui ordonne l'intervention de l'armée à la demande du maire Henri-Edgar Lavigueur qui veut mâter une émeute provoquée par l'action des policiers fédéraux à la recherche des jeunes conscrits canadiens français ; la foule saccage les locaux de L'Événement et du Chronicle, puis, le 1 avril 1918, l'armée fait feu dans la foule ; bilan : 5 morts (Honoré Bergeron, Alexandre Bussière, Georges Demeule, Joseph-Édouard Tremblay)) et des dizaines de blessés. Le coroner chargé d'enquêter sur ces décès recommande au gouvernement fédéral d'indemniser les familles des victimes, ce qui n'a jamais été fait.
(3 mai) Érection canonique de la paroisse Saint-Coeur-de-Marie par détachement de celles de Notre-Dame et de Saint-Jean-Baptiste.
1919
Le chemin de fer relie Québec à La Malbaie.
(22 août) Inauguration du pont de Québec.
1920
Inauguration de l'Église Saint-Sacrement construite selon des plans des architectes Bernier et Beaulé.
(7 mars) Érection canonique de la paroisse du Très-Saint-Sacrement par détachement de celle de Notre-Dame-du-Chemin ; cette paroisse est confiée aux Pères du Saint-Sacrement.
1921
Érection canonique des paroisses Saint-Sacrement.
(25-30 juin) Le Royal 22nd Regiment remplace les policiers et pompiers de Québec en grève.
(14 octobre) Érection canonique de la paroisse Saint-Zéphirin-de-Stadacona.
1922
(22 décembre) Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Québec.
1923
La Public Service Corporation of Quebec (appartenent à Shawinigan Water and Power Co.) fusionne avec la division électrique de Quebec Railway, Light, Heat and Power Co. et prend le nom de Quebec Power Co. (la majorité des actions de Quebec Power Co. appartiennent à Shawinigan Water and Power Co.
(6 décembre) Érection canonique de la paroisse Saint-Pascal-Baylon par détachement de celle Saint-Charles-Borromée ; le territoire de la paroisse couvre la ferme des Maizerets.
1924
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-Grâce.
Inauguration de l'église Saint-Pascal-Baylon.
1925
Fondation du Collège Jésus-Marie, un collège classique pour jeunes filles à Sillery (cette institution était privée ppréscolaire, primaire et secondaire pour filles en 2010).
(5 février) Érection canonique de la paroisse Saint-Dominique, confiée aux dominicains.
(25 mars) Érection canonique de la paroisse Saint-Joseph par détachement de celles de Saint-Sauveur et Saint-Malo.
1926
Ouverture de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus sur le Chemin de la Canardière ; cette institution avait été fondée en 1923 par Irma Levasseur.
(14 janvier) Incendie de la plus vieille partie du Château Frontenac construite en 1893 sur l'emplacement de l'ancien Château Saint-Louis, lui-même incendié en 1834.
1927
(27 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Limoilou.
(22 octobre) Érection canonique de la paroisse Saint-Fidèle par détachement de celles de Saint-Charles et Saint-François-d'Assise de Limoilou.
(14 décembre) Tragédie mortelle ; incendie de l'hospice Saint-Charles ; bilan : 36 morts.
(15 décembre) Ouverture de l'Hôpital du Saint-Sacrement (300 lits) affilié à l'Université Laval.
1928
Inauguration de l'usine de pâtes et papiers de Stadacona.
Érection canonique de la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens.
(11 mars) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Zéphirin-de-Stadacona.
1929
Construction de l'édifice Price à Québec, selon des plans de l'architecte George Allan Ross.
(22 septembre) Inauguration de la voie carossable du pont de Québec.
1930
Érection canonique de la paroisse Saint-Esprit.
Fondation du Collège Saint-Charles-Garnier (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2010).
1931
Fondation de l'Institut Saint-Joseph (cette institution était privée préscolaire et primaire, pour filles et garçons en 2010).
1932
Inauguration du Palais Montcalm à Québec.
1934
(11 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Québec-Ouest.
1936
Construction de l'actuelle porte Saint-Jean.
(14 mai) Fondation de la Caisse populaire du Sacré-Coeur-de-Jésus.
(31 juillet) Visite de Franklin Delano Roosevelt, président des USA.
1938
(19 avril) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Fidèle.
1939
(13 février) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Pascal-de-Maizerets.
(16 février) L'Hôpital Saint-Michel-Archange (1845) est complètement détruit par un incendie. Fondation de la Caisse populaire de Limoilou.
(27 juin) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Sacrement de Québec.
1941
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-la-Paix.
(Janvier) Aménagement du camp numéro 44 à Grande-Ligne pour l'internement de prisonniers de guerre (marins marchands ennemis, officiers et autre personnel militaire allemands).
(23 mars) Fondation de la Caisse populaire de Giffard.
(18 avril) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-Jacques-Cartier.
1942
(8 avril) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Joseph-de-Québec.
(14 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Dominique de Québec.
1943
(11 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Foy.
(25 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-du-Chemin.
(8 février) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Esprit.
(3 mars) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Coeur-de-Marie.
(13 juillet) Le directeur du Château Frontenac est contraint de chasser 849 clients de l'hôtel, dont Maurice Le Noblet Duplessis, et d'annuler 2 000 réservations alors que 700 personnes liées au commandement de la guerre envahissent l'Hôtel ; les Américains occupent les étages pairs, sauf le quatrième occupé par les Canadiens, et les Britanniques occupent les étages impairs ; les chefs d'État résident à la Citadelle de Québec.
(10 août) Arrivée de Winston Churchill à Charny.
(11 août) Réunion de travail des premiers ministres Mackenzie King, Winston Churchill et un comité de guerre.
(12 août) Churchill rend visite au premier ministre du Québec, Joseph-Adélard Godbout.
(15 août) Le président des USA, Franklin Delano Roosevelt, arrive à L'Anse-au-Foulon.
(15 août au 24 août) Première Conférence de Québec sur la guerre mondiale ; le premier ministre du Canada, William Lyon Mackenzie King reçoit le premier ministre de Grande Bretagne, Winston Churchill, et le président des USA, Franklin D. Roosevelt au Château Frontenac ; au cours de cette conférence le plan de débarquement de Normandie est arrêté et la décision est prise de confier le commandement de l'opération à un général américain, le général Dwight Eisenhower.
(25 octobre) Fondation de la Caisse populaire de Sillery.
(5 décembre) Fondation de la Caisse populaire des Saints-Martyrs-Canadiens.
1944
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-des-Victoires.
(3 février) Fondation de la Caisse populaire de La Salle.
(7 février) Fondation de la Caisse populaire de La Desserte de Saint-Vincent-de-Paul.
(11 septembre) Deuxième conférence de Québec sur la guerre mondiale ; le premier ministre de Grande-Bretagne, Winston Churchill et le président des USA, Franklin D. Roosevelt, sont reçus par William Lyon Mackenzie King, premier ministre du Canada.
1945
Érection canonique des paroisses Notre-Dame-de-la-Pitié et Sainte-Monique.
(2 juillet) Le funiculaire du Vieux-Québec est détruit par un incendie.
1946
Érection canonique de la paroisse Saint-Albert-le-Grand.
(Mai) Fermeture du camp numéro 44 de Grande-Ligne.
1947
(14 juin) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Albert-le-Grand.
1948
(24 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-la-Pitié de Saint-Sauveur.
(31 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-Québec.
1949
Érection canonique de la paroisse Saint-Vincent-de-Paul.
(29 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Lac-Saint-Charles.
(15 mars) Incendie du Colisée de Québec.
(15 mai) Incendie du Patronage Saint-Vincent-de-Paul.
1950
Érection canonique de la paroisse Sainte-Claire-d'Assise.
(13 novembre) Tragédie mortelle ; accident aérien ; le prélat domestique, J.-Aderville Bureau, fondateur de la Faculté de droit canonique de l'Université Laval, l'abbé Edgar-Ernest Martel, curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, M. et Mme J.-Ulysse Demers, de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, Antoine Dussault et J.-Oscar Paquet, de la paroisse Saint-Sauveur, et Odila Doré Clermont, de la paroisse Notre-Dame-de-la-Garde, sont tués lors de l'écrasement d'un avion sur le mont Obiou (France).
1952
Constitution de la municipalité de Charlebourg-Ouest.
1953
Fondation de l'Académie Saint-Louis (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2010).
1954
(16 mai) Bénédiction de l'église Saint-Fidèle de Limoilou construite selon des plans de Adrien Dufresne et Antonio Bédard.
1955
Érection canonique de la paroisse Saint-Pie X.
La municipalité de Petite-Rivière adopte le nom de Duberger.
1956 Érection canonique de la paroisse Saint-Paul-Apôtre.
(2 mars) Tragédie mortelle; incendie de la maison mère des Soeurs de la charité de Québec ; bilan : 2 morts (des religieuses).
(16 juin) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Claire-d'Assise de Québec.
(29 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Yves.
1957
(14 décembre) Inauguration de l'aéroport de Québec à L'Ancienne-Lorette.
1959
(13 février) Inauguration de la navigation d'hiver entre Québec et l'Europe ; le transatlantique Helga Dan est le premier navire à oser se rendre à Québec en hiver.
(2 mai) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Émile.
1960
Érection canonique de la paroisse Saint-François-Xavier.
1961
Érection canonique de la paroisse Sainte-Odile.
(25 février) Fondation de la Caisse populaire de Saint-François-Xavier.
1962
Érection canonique de la paroisse Saint-André (Neufchâtel).
1963
Fondation du Centre psycho-pédagogique de Québec (cette institutitoné tait orivée, primaire et secondaire pour filles et garçons en 2010).
La municipalité de la paroisse de Saint-Ambroise adopte le nom de Neufchâtel.
Adoption du nom de Neufchâtel par la municipalité de la paroisse de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette.
(12 juillet) Destruction du monument à la reine Victoria par une explosion de dynamite.
1964
(10 octobre) Visite de la reine Elizabeth II ; manifestation contre la monarchie britannique ; bilan : 34 manifestants arrêtés dont Pierre Bourgault ; on a appelé cette journée le Samedi de la matraque à cause de la façon dont la police avait réprimé les ardeurs des manifestants.
1965
(27 février) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Odile.
(15 mai) Fondation de la Caisse populaire de Neufchâtel.
1966
(30 mars) La brasserie Dow arrête sa production de bière à la suite de la mort de 16 personnes qui la consommaient.
(26 février) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Denys du Plateau.
1966
(30 septembre) Accident maritime en face de Cap-Rouge ; la drague Manseau 101 de Marine Industries Limitée, qui a commencé le dragage en vue de la construction du pilier sud du pont Pierre-Laporte, est renversée par des vagues très fortes causées par le passage d'un transatlantique bilan : 10 morts parmi les 23 hommes à bord.
1967
Fondation du Collège de Limoilou.
(25 novembre) Fondation de la Caisse populaire de Bon-Pasteur.
1968
(2 août) Première greffe du genou dans le monde par le docteur André Gilbert.
1969
Fondation du Collège de Champigny (cette institution était privée, secondaire pour filles et garçons en 2010)
1970
Annexion des municipalités de Duberger et de Neufchâtel par la ville de Québec.
(4 décembre) Dissolution de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-la-Pitié de Saint-Sauveur.
1971
Inauguration du Grand théâtre de Québec construit selon des plans de l'architecte Richard Prus.
1972
Des hommes d'affaires de Québec dont fait partie Jean Lesage, achètent la franchise de San Francisco de l'Association mondiale du Hockey, une équipe qu'ils nomment Nordiques de Québec.
1975
(14 juin) Fusion des caisses populaires de Sainte-Odile et de Saint-Albert-le-Grand sous le nom de cette dernière.
(11 octobre) Fusion des caisses populaires du Bon-Pasteur et de Notre-Dame-des-Laurentides sous le nom de Caisse populaire des Laurentides .
1978
Fondation de la Caisse d'économie des Faubourgs.
1979
L'Association mondiale de hockey se saborde et les Nordiques de Québec se joignent à la Ligue nationale de hockey-LNH.
1984
(8 mai) Tragédie mortelle ; le caporal Denis Lortie, armé d'une carabine automatique, fait irruption dans le salon bleu de l'Assemblée nationale et tire des raffales ; bilan : 3 morts, Camille Lepage, Georges Boyer et Roger Lefrançois, et 13 blessés, qui s'affairaient à leur travail).
(9 septembre) Visite du pape Jean-Paul II à Québec.
1985
L'UNESCO ajoute Québec à sa liste du patrimoine mondial.
(13 février) Le caporal Denis Lortie est reconnu coupable du meurtre de 3 personnes lors de la fusillade survenue à l'Assemblée nationale le 8 mai 1984.
(22 mars) Tragédie mortelle ; incendie d'une maison de chambre dans le quartier Saint-Roch ; bilan : 4 morts et 2 personnes portées disparues.
1987
(7 septembre) Tragédie mortelle ; le militaire Patrice Galipeau, fils du juge Louis-Philippe Galipeau, brûle plusieurs feux rouges lorsque poursuivi par des policiers de Sainte-Foy, puis entre en collision avec une automobile qui traversait le chemin Sainte-Foy à Québec ; bilan : 4 morts, les occupants de l'autre automobile; Galipeau écope de trente mois de prison.
1988
(19 octobre) Ouverture du Musée de la civilisation.
1990
La population de Québec est de 164 580 habitants. Fondation du Collège Stanislas (cette institution était privée préscolaire, primaire et secondaire, pour filles et garçons en 2010).
1991
(24 juin) Les célébrations de la fête de la Saint-Jean sont assombries par la mort de deux personnes ; un homme de 25 ans est brûlé vif après s'être jeté dans le feu de la Saint-Jean, et un autre de 35 ans est poignardé à mort au cours d'une bagarre.
1994
(18 août) Le maire Jean-Paul L'Allier et René Paquet, président de la Société des Jeux d'hiver de Québec 2002, se rendent à Lausanne (Suisse) pour présenter auprès du président du Comité international olympique Juan Antonio Samaranch, un dossier (3 volumes) de candidature de Québec pour les XIXes Jeux d'hiver qui seront tenus en 2002.
(12 octobre) Arrivée de l'Alexandria , le plus gros pétrolier à naviguer sur le Saint-Laurent.
1995
(25 mai) Incapable de générer suffisamment de revenus à Québec, la franchise des Nordiques de Québec est vendue et le club déménage à Denver (Colorado, USA) en et prend le nom de «Avalanche».
1996
(16 juin) Le Comité international olympique annonce que la ville hôtesse des Jeux olympiques de 2002 sera South Lake City, Utah, USA.
(24 juin) Les célébrations de la Saint-Jean dégénèrent en émeute de 2 000 jeunes gens rassemblés pour un spectacle de Marjo ; après le pillage de 80 commerces de la place du Carré d'Youville et le saccage de l'Hôtel du Parlement , la police procède à plus de 70 arrestations pour désordre.
(1 octobre) Fusion des caisses populaires de Saint-Zéphirin-de- Stadacona et de Sainte-Claire-d'Assise sous le nom de Caisse populaire de Lairet.
(12 octobre) Tragédie mortelle ; le cable du funiculaire qui relie la Basse-Ville à la Haute-Ville se brise ; bilan : 2 morts et 14 blessés dont la plupart sont des touristes américains.
Une épidémie de legionellose (maladie du légionnaire) sévit à Québec ; une douzaine de personnes en sont atteintes et une personne en est morte.
Une enquête révèle que la bactérie (légionnelle) s'est développée dans une tour de refroidissenement de Place Québec.
Le Centre de santé publique de la ville recommande que chacune des colonnes d'une trentaine d'édifices de la ville soit inspectée et nettoyée et que des normes d'entretien soient imposées aux propriétaires de ces édifice.
1997
En 1997, le ministère de la Santé du Québec demande à la Régie du bâtiment d'écrire une réglementation pour obliger les propriétaires à nettoyer les colonnes de leurs systèmes de refroidissement. La Régie refuse de se rendre à cette demande mais décide de publier une brochured'information sur cette question.
(3 mai) La municipalité de Lac-Saint-Charles obtient le statut de ville.
(6 juillet, 12 h 55) Tragédie mortelle ; accident de la route ; collision frontale de deux automobiles dont l'une circulait à sens inverse sur le boulevard Henri IV ; à la suite d'une perte de contrôle, l'une des deux automobiles se retrouve de l'autre côté du terre-plein séparant la voie nord de la voie sud ; bilan : 6 blessés et 3 morts, Éric Dufresne, 20 ans, de Charlesbourg, le conducteur de l'automobile qui a perdu le contrôle, sa passagère, Sylvie Gagnon, 19 ans, de Charlesbourg et une passagère de l'autre automobile, Henriette Côté-Rodrigue, 42 ans, de Saint-Octave-de-Dosquet).
1998
Fermeture de l'église Saint-Joseph.
(30 avril) Remise en opération du funiculaire du Vieux-Québec.
2000
La population de Québec est de 169 125 habitants.
(20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale le même jour ; cette loi ordonne, entre autres, le regroupement des municipalités de Beauport, Cap-Rouge, Charlesbourg, Lac-Saint-Charles, L'Ancienne-Lorette, Loretteville, Québec, Saint-Augustin-de-Desmaures, Sainte-Foy, Saint-Émile, Sillery, Val-Bélair et Vanier sous le nom de Québec.
2001
Fondation de l'École L'Eau-Vive (cette institution était privée préscolaire, primaire et secondaire, pour filles et garçons en 2010).
L'Usine de pâtes et papiers de Stadacona est vendue à la compagnie Enron.
(16 au 21 avril) Tenue du Sommet des peuples des Amériques.
(20 au 22 avril). Tenue du Sommet des Amériques réunissant 34 chefs d'état ou de gouvernement dont le président des USA, George W. Bush et celui du Mexique, Vicente Fox ; la sécurité des chefs d'état est assurée par la Gendarmerie royale, la Sûreté du Québec, le Service de police de Québec et celui de Sainte-Foy ; les policiers tirent 903 balles de plastique sur les manifestants et lancent 5 148 bombes fumigènes et lacrimogènes au cours des 3 jours qu'a duré l'événement.
(4 novembre) Élection du premier maire et des premiers conseillers municipaux de la nouvelle ville de Lévis; Jean-Paul L'Allier est élu.
(31 décembre) Les villes regroupées cessent d'exister séparément.
2002
Fondation de l'École oraliste de Québec pour enfants sourds (cette institution était privée préscolaire et primaire, pour filles et garçons en 2010).
(1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Québec.
(19 mai) Une bombe incendiaire éclate dans la synagogue Beth Israel ; un homme de 27 ans qui crie des propos antisémites est arrêté.
(24 octobre) Dévoilement d'un inukshuk dans le parterre du Parlement de Québec.
2004
L'Usine de pâtes et papiers de Stadacona est vendue par le syndic de la faillite de la compagnie Enron à la compagnie White Birch appartenant à l'Américain Peter Brant.
(20 mai) Les contribuables des anciennes municipalités de Beauport (12,9 %), de Cap-Rouge (17,3 %), de Charlesbourg (13,4 %), de Lac-Saint-Charles (21,5 %), de L'Ancienne-Lorette (29,6 %), de Loretteville (11,6 %), de Saint-Augustin-de-Desmaures (24,4 %), de Sainte-Foy (20,2 %), de Saint-Émile (15 %), de Sillery (24,3 %), de Val-Bélair (13,3 %) et de Vanier (17,4 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville Québec et à devenir douze entités municipales distinctes.
(20 juin) Référendums sur le démembrement de la ville de Québec ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, seules les anciennes municipalités de L'Ancienne-Lorette (40,94 % des électeurs inscrits) et de Saint-Augustin-de-Desmaures (38,40 % des électeurs inscrits) obtiennent leur séparation de la ville de Québec, alors que Beauport (19,42 % des électeurs inscrits), Cap-Rouge (22,48 % des électeurs inscrits), Charlesbourg (18,40 % des électeurs inscrits), Lac-Saint-Charles (29,86 % des électeurs inscrits), Loretteville (14,35 % des électeurs inscrits), Sainte-Foy (27,35 % des électeurs inscrits), Saint-Émile (21,16 % des électeurs inscrits), Sillery (33,56 % des électeurs inscrits), Val-Bélair (18,68 % des électeurs inscrits) et Vanier (23,19 % des électeurs inscrits) demeurent parties de la ville de Québec.
2005
La population de la région de Québec est de 496 257 habitants.
(14 mai, vers 2 h 30) Tragédie mortelle ; accident sur la route 175 au nord de Québec ; une automobile de marque Pontiac Sunbird se dirigeant vers Saguenay change de travée et entre en collision face-à-face avec une mini-fourgonnette venant en sens inverse, puis prend feu ; bilan : 5 morts, les 4 occupants de la Sunbird et le conducteur de la mini-fourgonnette, Éric Hinse, 31 ans, de Lac-Beauport, et un blessé gravement, le passagers de ce dernier véhicule ; les corps des autres victimes sont calcinés au point de ne pas être identifiables.
2007
(Mars à mai) Infection nosocomiale à l'Hôpital Saint-François-d'Assise de Québec ; plus de 50 patients de cette institution contractent la bactérie claustridium difficile ; 22 d'entre eux décèdent des suites de cette maladie pendant cette période ; l'Hôpital attribue 8 décès directement à la bactérie C. difficile et 11 décès dont cette bactérie a été une cause contribuante.
(3 juillet) Inauguration de la fontaine de Tourny en face de l'édifice de l'Assemblée nationale offerte par la famille Simons, propriétaire de la chaîne de magasins de vêtements Simons ; cette fontaine de 3 niveaux sculptée en bronze avait orné une place de Bordeaux (France) de 1858 à 1960, puis avait été vendue par le maire de cette ville à un collectionneur qui, incapable de la loger, l'avait démantelée en 45 morceaux ; Peter Simons, qui avait eu vent du sort réservé à cette fontaine historique, décida de l'acquérir, de la restaurer et de la donner à Québec à l'occasion du 400e anniversaire de la fondation de sa ville natale.
(18 septembre) Pour maîtriser Claudio Castagnetta, 32 ans, un immigrant italien, la police se sert à 4 reprises d'un pistolet à décharge électrique Taser ; plusieurs agents le maintiennent au sol et tentent de lui passer les menottes ; Castagnetta se heurte délibérément la tête sur les parois de la van qui le transporte, puis, finalement mis au cachot, il continue de se heurter délibérément la tête sur le mur pendant une heure ; il entre finalement en convulsion et démontre des signes de détresse psychologique ; il comparaît en Cour le lendemain matin, puis il est transporté à l'hôpital où il décède le 20 septembre ; le
2008
(22 août) Un procureur de la Couronne de Québec qui a relu les témoignages de 85 témoins, conclut qu'il n'y avait aucune preuve que la mort de Castagnetta résulterait des décharges du pistolet Taser, ni de la force excessive, ni de la négligence des policiers ou gardiens de prison, mais qu'il était décédé à la suite d'un oedème au cerveau causé par une intoxication aiguë de methamphetamine dont des traces ont été trouvées dans ses urines ; l
(4 novembre) Le rapport du coroner Jean Brochu établit qu'un seul des tirs du Taser a atteint Castagnetta et n'a pas été déterminant dans les causes de son décès ; il attribue à un ensemble de personnes (entre 20 et 30 policiers et gardiens de prison) la responsabilité de ne pas avoir envoyé Castagnetta à l'hôpital compte tenu de son attitude démentielle lorsqu'il était sous leur garde.
2010
Les promoteurs Ogesco et Première classe achètent la chapelle des franciscains de la Grande-Allée et construisent à côté un édifice à condomiums de 9 étages.
L'église Saint-Coeur-de-Marie est vendue à un promoteur qui veut la démolir et ériger sur le site une tour de condominiums de 25 étages.
(2 février) La compagnie White Birch Paper propriétaire du moulin à papier de Stadacona se place sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers (Loi des faillites).
(Septembre) Le maire de Québec, Régis Labaume, et le premier ministre du Québec, Jean Charest, annoncent qu'ils veulent doter la ville de Québec d'un amphithéâtre multifonctionnel capable de recevoir une équipe de la Ligue nationale de hockey-LNH et de permettre la candidature de la ville pour la tenue des Jeux Olympiques ; le coût estimé du projet est de 400 M $ dont la ville de Québec payerait 40 M $ le gouvernement du Québec, 180 M $ et le Gouvernement fédéral, 180 M $ (Nota : le gouvernement fédéral n'a pas participé à l'élaboration de ce projet ; une étude de la firme Earnst & Young assure que le projet est économiquement viable à la seule condition que les gouvernements payent la facture de la construction et de l'entretien annuel (4,5 M $) et qu'il n'y ait pas de taxes foncières (4 M $).
2011 La population de la région de la ville de Québec est de 765 706 personnes.
(10 février) Le maire de Québec, Régis Labaume, et le premier ministre du Québec, Jean Charest, annoncent leur décision conjointe de faire construire un amphithéâtre multidisciplinaire dont 50 % de la facture sera payé par le Gouvernement provincial et 50 % par la ville de Québec et un groupe de personnes de la société québécoise intéressées à la présence de cet équipement dans leur ville ; une étude de la firme Ernst & Young établit à 400 M $ la valeur de l'investissement, mais avec une marge d'erreur élevée de 75 %.
(19 août) Guy Berthiaume, 37 ans, connu de la police comme collecteur des dettes de drogue des mauvais payeurs, est trouvé mort dans sa résidence de la rue d'Égée à Val-Bélair. Le 17 janvier 2012, 7 hommes et une femme sont arrêtés et accusés de trafic de stupéfiants. Au cours de l'enquête sur le meurtre de Berthiaume, les policiers de Québec ont rapidemet été mis sur la piste d'un réseau de trafic de cocaïne relié à ce ; en décembre 2011, Sylvain Laplante-Sanschagrin, Alain Boissonneault, 43 ans, Martin Sanschagrin, 45 ans, Bryand Gagné, 35 ans, sont accusés du meurtre non prémédité de Berthiaume, alors que Jonathan Barbeau, est accusé de complicité après le meurtre; la police trouve aussi 52 kg de cocaïne, 3 500 $ en argent comptant, des presses à stupéfiants, et des listes de comptabilité. (2e homicide dans la ville de Québec en 2011).
(16 novembre) La compagnie White Birch Paper annonce qu'elle cessera la production de papier à son moulin de Stadacona. White Birch exploite des papeteries à Gatineau (Papiers Masson) et à Rivière-du-Loup (F.F. Soucy)
(9 décembre) La compagnie White Birch Paper annonce la fermeture de son moulin de Stadacona et met à pied ses quelque 600 employés ; les travailleurs prétendent que cet arrêt de production est un lock-out déguisé pour permettre à l'employeur de s'emparer du fonds de pension des employés ; la compagnie demande une réduction de 10 % de la masse salariale et une réduction des rentes de retraite de 45% pour les travailleurs de 55 ans et plus et de 65 % pour les travailleurs âgés de moins de 55 ans.
2012
(10 janvier, mardi) Les 600 membres du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier affilié à la FTQ de l'usine de Stadacona rejettent les propositions patronales dans une proportion de 91 % malgré l'avertissement de la compagnie White Birch Paper à l'effet que l'acceptation de son offre était la seule façon d'éviter la fermeture définitive de la papeterie de Stadacona.
(12 janvier, jeudi) Le groupe White Birch-Black Diamond annonce la fermeture définitive de son usine de Stadacona.
(29 février) Le Syndicat canadien de communications, de l'énergie et du papier intente une action de 11,7 M $ contre les administrateurs de Papiers Fraser qui, selon lui auraient fait preuve de grossière négligence dans leurs obligations à l'égard des syndiqués à son emploi ; l'action intentée est une réponse aux décisions de placement des administrateurs de l'ancienne société Papiers Fraser dont la majorité des actions appartenaient à Brookfield Asset Management avant la restructuration de la société en vertu de la loi sur les Arrangements avec les créanciers des compagnies en 2010.
(24 mars) Le groupe White Birch - Black Diamond présente une offre globale aux employés et elle est conditionnelle à l'obtention d'une aide financière du gouvernement du Québec et de la ville de Québec. Les employés de White Birch Paper de Stadacona acceptent dans la proportion de 79 % l'offre finale de la compagnie à la condition que l'usine reprenne ses opérations aussitôt qu'une transaction finale sera conclue dans l'une des 3 usines ; cette entente prévoit une réduction de 10 % du salaire, le remplacement du régime de retrait à prestation déterminée par un régime à cotisations déterminées et ce qui se traduit par une compression de 30 % pour les rentes des retraités et de plus de 55 % pour les travailleurs actifs. Dans le nouveau régime, la contribution de l'employeur sera de 10 % du salaire et la contribution de l'employé sera de de 8 %. En vertu de l'ancien régime, les travailleurs pouvaient partir à la retraite à l'âge de 57 ans avec une rente équivalente à 70 % de leur salaire ; en vertu du nouveau régime, le départ à la retraite sera à 65 ans avec une rente équivalente à 52 % du salaire. Les salaires sont gelés pour la durée de la convention qui est de 9 ans.
Le gouvernement du Québec a offert un octroi de 35 millions à White Birch à la condition que la compagnie investisse 47 millions pour moderniser ses installations de Stadacona.
(14 juillet) La compagnie White Birch annonce qu'elle entend rouvrir son usine de Stadacona le 2 août 2012.
2012
Une épidémie de légionellose (maladie du légionnaire) sévit dans la villle de Québec ; le microbe se serait développé dans les colonnes de climatisation des grands édifices de la ville.
(21 août) 104 personnes de la région de Québec étaient atteintes de légionellose et 8 d'entre elles en étaient mortes.
(29 août) 126 personnes de la région de Québec étaient atteinte de légionellose ; les recommandations du Centre de santé publique de Québec en 1997 n'ont pas été suivies par les responsables.
(30 août) Le ministre de la Santé du Québec, le docteur Yves Bolduc jetta le blâme sur le gouvernement antérieur qui n'avait pas suivi les recommandations faites en 1997. Le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil, annonce qu'il a demandé au coroner en chef de tenir une enquête publique sur l'épidémie de légionnellose et ses causes.
(2 septembre) 165 personnes de la région de Québec étaient atteintes de légionnellose et 10 personnes en étaient mortes.) (Journal de Montréal, 2 septembre 2012).
(3 septembre) 169 personnes de la région de Québec étaient atteintes de légionnellose et 11 personnes en étaient mortes.) (Journal de Montréal, 2 septembre 2012).
(4 septembre) 4 nouveaux cas s'ajoutent aux malades ; ce qui porte à 173 le nombre de personnes oficiellement atteinte de légionellose.
2013
(5 février) Hydro-Québec annonce qu'elle suspend 6 projets de petites-centrales (centrale de La Chute de Sainte-Anne,centrale de la chute du Six Milles sur la Côte-Nord, centrale de la chute du quatre Milles sur la Côte-Nord, Centrale Saint-Gabriel à Québec, centrale de la Onzième Chute à Saguenay et centrale du barrage B de Manouane Sipi).
(Début de juillet 2013) L'hôtel Loews/Le Concorde avise le ministère du Travail et de la Mai-d'Oeuvre que 350 employés seront mis à pied dans 12 semaines. ; cet hôtel en difficultés financières depuis un an a été mis en vente par la chaîne hôtelière, mais n'a pas trouvé preneur.



crédits -

Québec ville du Patrimoine mondial. Images oubliées de la vie quotidienne 1858-1914 (Michel Lessard, Les éditions de l'Homme, 1992).
Les Maires de la vieille capitale (Louis-Marie Côté, Carmelle Gauvin, Gérald Sirois, La Société historique de Québec, 1980).
Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (direction de Suzanne Allaire et Dominique Johnson, Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)
Histoire de Québec et de sa région (Marc Vallières, Yvan Desloges, Fernand Harvey, André Héroux, Réginald Auger, Sophie-Laurence Lamontagne avec la collaboration de André Charbonneau, Les Presses de l'Université Laval, 2008).
Québec. Quatre siècles d'une capitale (Publications du Québec, 2008).
Quand Uepishtikueiau devint Québec (Yves Chrétien, Denys Delâge, Sylvie Vincent, Recherches amérindiennes du Québec, 2009).

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)