Québec (province). Histoire (1841 - 1930)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • 1841
  • Tragédie mortelle ; catastrophe naturelle ; glissement rocheux du cap Diamant sur des maisons de la rue Champlain à Québec ; bilan : 32 morts.

Adoption de la Loi de l'instruction publique qui prévoit la constitution de commissions scolaires. Lord Sydenham, convoque des élections générales.
Les cités de Québec et Montréal retrouvent leur charte d'incorporation qui n'avaient pas été renouvelées en 1836.
Création de 24 districts municipaux.
(10 février) Entrée en vigueur officielle de l'Acte d'Union lors d'une cérémonie tenue au Château de Ramezay à Montréal ; Lord Sydenham devient gouverneur de la Province du Canada (Canada-Uni).
(Février-Avril) Les partis politiques du Canada-Est sont les tories (anglais et canadiens conservateurs) et les patriotes canadiens-français dirigés par Louis-Hippolyte LaFontaine, ceux du Canada-Ouest sont les tories du Family Compact et les réformistes dirigés par Robert Baldwin. Robert Baldwin et Louis Hippolyte LaFontaine s'entendent pour proposer un programme commun. Même s'il avait pris tous les moyens pour faire élire des anglophones au Canada-Est et des modérés au Canada-Ouest, après les élections, Sydenham constate que la majorité des députés élus (49 contre 35) adhèrent au programme commun Baldwin-LaFontaine ; malgré cela, le cabinet est formé par William H. Draper et Ogden.
(15 juin) Ouverture à Kingston du premier parlement du Canada-Uni.
(19 septembre) Décès du gouverneur Sydenham à Kingston.
(27 septembre) Charles Bagot est nommé gouverneur général du Canada.
1842
Retour des jésuites au Canada.
(15 septembre) Le gouverneur Bagot, nomme LaFontaine, Baldwin et trois de leurs partisans au Conseil exécutif du Canada-Uni accordant ainsi la majorité de l'institution aux partis majoritaires réformistes à la Chambre d'assemblée ; c'est presque la responsabilité ministérielle.
1843
Ludger Duvernay fonde la Société Saint-Jean-Baptiste à Montréal.
(Mars) Alarmé par les concessions de Bagot, le gouvernement britannique le rappelle en Angleterre et le remplace par Charles Metcalfe avec mission de récupérer les pouvoirs pour le gouverneur.
(19 mai) Décès du gouverneur Bagot.
(30 septembre) Le nouveau Gouverneur général du Canada, Charles Metcalfe, ayant refusé d'entériner la recommandation de nommer un maître de poste, le gouvernement de LaFontaine-Baldwin démissionne ; la démission est acceptée par la majorité à la Chambre d'assemblée et il est remplacé par le gouvernement de William Henry Draper et Denis-Benjamin Viger.
1844
La population du Bas-Canada est de 697 000 habitants, dont 524 200 étaient francophones, 172 800 anglophones et autres, et 572 500 catholiques. Montréal est choisi comme capitale du Canada-Uni.
Incendie du Palais de justice de Montréal ; un certain Carolus Lepage aurait mis le feu à l'édifice.
(Septembre à novembre) Élections générales au Canada ; l'alliance réformiste de Baldwin-LaFontaine perd par une faible majorité accordée au parti du Gouverneur (Canada-Ouest : 31 députés conservateurs et 11 réformistes ; Canada-Est : 28 députés réformistes et 14 conservateurs) ; William Henry Draper et Denis-Benjamin Viger forment le gouvernement.
(Décembre) Fondation de l'Institut canadien à Montréal.
1845
Début de parution de l'Histoire du Canada par François-Xavier Garneau.
Présentation d'un projet de l'Acte pour abroger certaines ordonnances et pour faire meilleures dispositions pour l'établissement d'autorités locales et municipales dans le Bas-Canada ; cette loi crée un nouveau régime municipal constituant des municipalités de paroisse et des municipalités de canton dans les mêmes limites que celles des paroisses ecclésiastiques et des cantons en développement.
(29 mars) Abrogation des ordonnances de 1840 créant les municipalités.
(8 juin) Création de 319 municipalités locales dont 167 municipalités sans désignation, 113 municipalités de paroisse et 39 municipalités de canton.
(17 août) The Gazette rapportait que Sir John Franklin parti d'Angleterre le 16 août 1845 à bord de deux navires bien équipés à la recherche du passage du Nord-Ouest qui serait une route navale beaucoup plus courte pour se rendre en Asie. En septembre 1846, les navires de Franklin furent pris dans la glace au large de la King William Island dans ce qui est aujourd'hui le Nunavut ; L'article soulignait le fait qu'en juillet 1848, un balainier avait aperçu les deux navires à la baie de Melville, en haut de la rive ouest du Groenland ; depuis ce temps, on n'avait eu aucune nouvelle des navires de Franklin ; la maladie, le froid et la disette eurent raison de plusieurs membres de l'équipage ; Franklin fut le premier à mourir le 11 juin 1847. Les autres durent passer un troisième hiver arctique ; en avril 1848, les équipages décidèrent de partir à pied pour le poste de la compagnie de la Baie d'Hudson situé sur le bord du Grand Lac des Esclaves à environ 1 400 km au sud-ouest ; aucun des membres d'équipages n'a été retrouvé ; on dit que dans l'arctique, un homme à pied ne peut faire plus que 8 milles en une journée.
(Novembre) Le gouverneur Metcalfe démissionne pour raison de santé ; le comte de Cathcart assure l'intérim.
1846
Le Gouvernement britannique de Robert Peel adopte des mesures de libération des échanges en diminuant ou en annulant les tarifs qui affectaient les marchandises importées de l'extérieur de l'empire.
(Juin) Démission de Denis-Benjamin Viger qui est remplacé par Denis-Benjamin Papineau comme copremier ministre du Canada-Uni.
(1 octobre) Le gouvernement britannique ayant changé sa politique accorde le gouvernement responsable dans ses colonies ; James Bruce, comte d'Elgin et de Kincardine, est nommé gouverneur général du Canada avec mandat d'instaurer le gouvernement responsable à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni-CACU.
1847
Vague d'immigration au Canada en provenance de l'Irlande ; 96 000 immigrants dont 54 000 Irlandais arrivent au Canada, mais le typhus en fait mourir près de 20 000. Accident maritime ; naufrage à la Pointe de l'Est (Les Îles-de-la-Madeleine) du vaisseau britannique Miracle transportant 446 émigrants dont plusieurs sont atteint du typhus ; bilan : 150 morts.
(27 juillet) Adoption de la loi qui abolira les municipalités créées en 1845 pour les remplacer par des Conseils de comté.
(1 septembre) En vertu de la loi du 27 juillet précédent, toutes les municipalités, sauf les municipalités de village et de ville, sont abolies et remplacées par 46 municipalités de comté.
(7 décembre) Démission de Denis-Benjamin Papineau comme copremier ministre du Canada-Uni.
(Décembre 1847 - 1848 Janvier) Élections générales : l'alliance réformiste de Baldwin et LaFontaine reprend le pouvoir (Canada-Est : 36 députés réformistes et 6 conservateurs ; Canada-Ouest : 26 députés réformistes et 16 conservateurs).
1848
(10 mars) Les membres conservateurs (Sherwood, Denis-Benjamin Papineau) du Conseil exécutifs démissionnent et le Gouverneur les remplace par des députés de l'alliance réformiste, dont Robert Baldwin et Louis-Hippolyte LaFontaine, concrétisant ainsi la volonté du gouvernement britannique d'accorder le gouvernement responsable à ses colonies.
(Août) Reconnaissance officielle de la langue française par le Parlement britannique qui abroge sa loi de 1840 qui faisait de l'anglais la seule langue officielle dans la Province of Canada.
1849
Fondation du Barreau de Québec en remplacement de la Communauté des avocats.
Le Parlement britannique abroge les Lois sur la navigation (Navigation Laws) qui restreignaient les ports où les bateaux britanniques pouvaient atterrir et les marchés qu'ils pouvaient desservir ; les États-Unis obtiennent l'accès au commerce Anglo-Canadien et à celui des Grands-Lacs.
Le Parlement du Canada-Uni adopte le Guarantee Act qui garantit les intérêts à un taux de pas plus de 6% sur la moitié des obligations émise par une compagnie de chemins de fer pour un voie ferrée de plus de 120 km, si au moins la moitié du trajet est complétée.
Le Parlement retire formellement le droit de vote aux femmes du Bas-Canada.
(25 avril) Incendie du Parlement du Canada-Uni logé dans le marché Sainte-Anne (entre les rues McGill et Saint-Pierre) ; à la suite de l'adoption de la loi d'indemnisation des victimes des Émeutes de 1837 et de 1838 (Lower Canada Rebellion Losses Bill), les tories anglais se rebellent et saccagent le Parlement qui prend feu et se consume ; ils lapident la voiture du gouverneur Elgin et vandalisent la maison de LaFontaine ; Montréal ne sera plus le siège du Parlement qui siègera désormais en alternance à Toronto et à Québec.
(11 octobre) Le journal The Gazette publie le Montreal Annexation Manifesto qui prône la séparation amicale et pacifique du lien britannique et l'union sous des conditions équitables avec la grande confédération nord-américaine d'états souverains ; ce manifeste est signée par 325 personnes du monde des affaires et politiques anglophones et francophones tels John Molson, son fils George et son frère William, John Frothingham, Luther Holton, les Redpath, Workman, Lyman et Torrence, John Abbott, John Rose, John Ostell, Cornelius Krieghoff, Peter LeSueur, Antoine-Aimé Dorion, Clément-Charles Sabrevois de Bleury, des Papineau.
1850
Les réformistes intransigeants du Canada-Est (clear grits) se séparent des réformistes de Baldwin et passent à l'opposition.
1850-1851
Le parlement du Canada-Uni est installé à Toronto.
1850-1853
Construction du chemin de fer de la St. Lawrence and Atlantic Railway entre Montréal et Portland, Maine, États-Unis ; ce chemin de fer assure à Montréal l'accès à un port de mer libre de glaces durant toute l'anné.
1851
La population du Canada-Est (Québec) est de 890 261 habitants, celle du Canada-Ouest, Ontario, 952 004 habitants.
Choix de la ville de Québec comme capitale du Canada-Uni ; le Parlement reprend ses activités au Palais épiscopal de Québec.
Le Canada adopte la monnaie décimale en remplacement de la monnaie britannique.
Les premiers timbres-poste du Canada sont émis.
(30 juin) Baldwin abandonne son poste et est remplacé par Francis Hincks.
(Octobre) LaFontaine abandonne la politique.
(Novembre-Décembre) Élections générales : Robert Baldwin est défait dans le comté de York (Toronto) ; l'alliance réformiste est défaite ; la Chambre d'assemblée est dominée par l'alliance conservatrice dirigée par Francis Hinks et Augustin-Norbert Morin qui deviennent copremiers ministres du Canada-Uni.
1852
Fondation de l'Université Laval à Québec-ULQ par le Séminaire de Québec ; première université française et catholique en Amérique. Fondation de la Beauharnois Mutual Fire Insurance Company par des cultivateurs anglophones.
1853
Tenue à Montréal de la première exposition agricole provinciale.
Adoption de l'Acte de la représentation parlementaire qui révise la carte électorale du Canada-Uni ; le nombre de députés de chacune des composantes est augmenté à 65, soit 23 de plus : sauf exceptions, il y avait un député par comté dans le Canada-Est ; les comtés étaient les suivants : Argenteuil, Bagot, Beauce, Beauharnois, Bellechasse, Berthier, Bonaventure, Chambly, Champlain, Châteauguay, Chicoutimi-Tadoussac, Compton, Deux-Montagnes, Dorchester, Drummond-Arthabaska, Gaspé, Hochelaga, Huntingdon, Iberville, Jacques-Cartier, Joliette, Kamouraska, Laprairie, L'Assomption, Laval, Lévis, L'Islet, Lotbinière, Maskinongé, Mégantic, Missiscoui (Est et Ouest), Montcalm, Montmagny, Montmorency, Montréal Cité (3 députés), Napierville, Nicolet, Outaouais, Pontiac, Portneuf, Québec, Québec Cité (3 députés), Richelieu, Rimouski, Rouville, Saguenay, Saint-Hyacinthe, Saint-Jean, Saint-Maurice, Shefford, Sherbrooke, Sherbrooke-Wolfe, Soulanges, Stanstead, Témiscouata, Terrebonne, Trois-Rivières, Vaudreuil, Verchères, Yamaska,
1854 Signature du traité de réciprocité avec les États-Unis en vertu duquel, le Canada-Uni et les États-Unis s'accordent mutuellement pour 10 ans des droits de pêche au nord du 36e parallèle, des droits de navigation sur les eaux intérieures (lac Michigan et fleuve Saint-Laurent) et l'échange d'une grande variété de produits du sol ; ce traité entraînera une prospérité accrue au Canada et permettra que soit mise au rancart le projet d'annexion du Canada aux États-Unis prôné en 1849 par les hommes d'affaires.
Francis Hincks est remplacé par Allan Napier MacNab comme co-premier ministre du Canada-Uni. Edmund Walker Head est nommé gouverneur général du Canada-Uni.
Les radicaux du Canada-Ouest adoptent le nom de Clear Grits, ceux du Canada-Est sont appelés les Rouges.
Les conservateurs du Canada-Ouest sont dirigés par John Alexander Macdonald et les Bleus du Canada-Est, par George-Étienne Cartier.
(1er février) Le Parlement de Quyébec est ravagé par un incendie.
(Juin-Août) Élections générales au Canada-Uni : aucune alliance n'ayant obtenu une majorité de députés, le tandem Francis Hinks-Augustin-Norbert Morin est invité à former le gouvernement.
(5 septembre) Le gouvernement Hinks-Morin est défait sur une motion pour le choix de l'orateur de la Chambre d'assemblée.
(10 septembre) Alan Napier MacNab, conservateur du Canada-Ouest, et Augustin-Norbert Morin, réformiste modéré du Canada-Est, forment le gouvernement.
(18 décembre) Sanction de la Loi abolissant le régime seigneurial. Inauguration du chemin de fer Sarnia - Rivière-du-Loup par la Grand Trunk Railroad Company.
1855
Mise en exploitation du chemin de fer de la Great Western Railway de Niagara Falls à Windsor via Hamilton et London (Canada-Ouest).
(26 janvier) Démission de Augustin Norbert Morin qui est remplacé par Étienne-Paschal Taché comme copremier ministre du Canada-Uni avec Allan Napier MacNab. (Février) Adoption de la l'Acte des municipalités et des chemins du Bas-Canada qui abroge la Loi de 1847 permet la constitution des paroisses et des towships en municipalités.
(1 juillet) En vertu de la loi du mois de février précédent, sont constituées 393 municipalités de paroisse et de canton, 29 municipalités de village, 3 municipalités de ville, 2 municipalités de cité et 12 municipalités sans désignation ; ces municipalités sont réparties dans 61 comtés responsables de la voirie, des cours d'eau et des ponts touchant plus d'une municipalité ; ces comtés sont également des circonscriptions électorales provinciales.
(30 juillet) La corvette française La Capricieuse commandée par le capitaine Paul-Henri Belvèze mouille dans le port de Montréal ; c'est le premier navire français à naviguer sur le Saint-Laurent depuis la Conquête en 1759.
1856
Démission de Allan Napier MacNab qui est remplacé par John Alexander Macdonald comme co-premier ministre du Canada-Uni avec Étienne-Paschal Taché.
Le Conseil législatif devient électif.
Début du creusage du chenal du Saint-Laurent.
Inauguration du service postal transatlantique directement de Montréal (sans arrêt à Québec) par la compagnie Hugh Allan.
1856-1859
Le site du Parlement du Canada-Uni retourne à Toronto.
1856
MacNab est exclu du cabinet formé de Étienne-Paschal Taché et John A. Macdonald.
1857
Ottawa est choisie comme site de la capitale du Canada-Uni. George-Étienne Cartier remplace Étienne-Paschal Taché.
(26 juin) Précédé par le navire Napoléon (construit en 1856) en direction de Montréal sur le Saint-Laurent, le vapeur Montréal (construit en 1841) voulut rejoindre ce dernier ; son capitaine, J.C. Rudolph, ordonna de produire plus de vapeur, mais les fournaises surchauffèrent et le navire Prit feu entre Neuville et Cap-Rouge ; le Montréal transportait environ 300 passagers dont 256 immigrants écossais arrivés à Québec le 25 juin précédent ; bilan : 253 morts ; environ 50 rescapés dont plusieurs orphelins furent recueillis par la St. Andrew's Society de Montréal, et le Mount-Royal Cemetery donna un lot pour y inhumer les corps des victimes qui furent transportés à Montréal ; le propriétaire du Montréal, John Wilson, avait persisté à l'exploiter malgré le fait qu'au début de la saison de navigation, les assureurs l'avaient condamné ; accusé de négligence criminelle, le capitaine Rudolph fut finalement acquitté et put reprendre du service.
1857 (Décembre) - 1858 (Janvier)
Élections générales au Canada-Uni ; dans le Canada-Est, le groupe canadien-français cède la place au Parti libéral rouge minoritaire et au Parti conservateur bleu majoritaire (50 sur 65 députés) de George-Étienne Cartier ; dans le Canada-Ouest, le Parti des clear grits (libéraux) de George Brown détient la majorité et le Parti conservateur de John A. Macdonald est minoritaire.
Le Parti conservateur minoritaire du Canada-Ouest s'allie avec les bleus du Canada-Est et forme le gouvernement Cartier-Macdonald.
1858
Inauguration de la première école d'agriculture à Sainte-Anne-de-la-Pocatière.
Ruée vers l'or sur les rives du fleuve Fraser.
Un cable télégraphique transatlantique relie Terre-Neuve à l'Ilande.
(28 juillet) Le gouvernement Cartier-Macdonnald est défait sur le choix du site de la capitale et démissionne.
(2 août) George Brown, chef des Clear Grits du Canada-Ouest, s'allie avec les députés rouges du Canada-Est dirigés par Antoine-Aimé Dorion et forme le gouvernement Brown-Dorion.
(3 août) Brown demande la tenue d'élections générales, mais le Gouverneur général refuse.
(4 août) Démission du cabinet Brown-Dorion ; Brown demande la tenue d'élections générales, mais le gouverneur refuse.
(6 août) Le gouvernement Cartier-Macdonnald reprend le pouvoir et le gardera pendant 45 mois et 17 jours.
(7 août) George Étienne Cartier et John Alexander Macdonald redeviennent copremiers ministres du Canada-Uni.
1859
Québec redevient la capitale du Canada-Uni.
Ouverture du pont Victoria qui permet de relier Sarnia (Canada-Ouest) à Portland (Maine, USA) via Toronto et Montréal ; l'écart entre les rails étant de 1,65 m au Canada-Uni était plus grand que celui qui séparait les rails aux États-Unis ce qui obligeait les trains canadiens à décharger leur contenu dans des trains américains et vice versa.
1860
La division électorale de la cité de Montréal est morcelée en Montréal-Ouest, Montréal-Centre, et Montréal-Est.
La division électorale de la cité de Québec est morcelée en Québec-Ouest, Québec-Centre et Québec-Est.
Refonte de l'Acte des municipalités et des chemins du Bas-Canada.
(17 octobre) Tremblement de terre (magnitude 6,0 à l'échelle de Richter) dans la région de Charlevoix / Kamouraska ; légers dégâts à Rivière-Ouelle.
1861
La population du Canada-Est atteint 1 111 566 habitants alors que celle du Canada-Ouest atteint 1 396 091 habitants.
Fondation de la Banque Provinciale du Canada.
Février Les États confédérés du Sud des États-Unis forment une délégation européenne de trois hommes, William Lowndes Yancey, Pierre Rost et Ambrose Dudley Mann avec mandat d'expliquer aux États européens la nature et les objectifs de la cause du Sud, d'initier des relations diplomatiques, négocier des traités d'amitié, de commerce et de navigation.
(Avril) Début de la guerre de Sécession aux États-Unis entre les États de l'Union du Nord et les États confédérés du Sud.
13 mai) La reine Victoria d'Angleterre déclare que la Grande-Bretagne adopte une politique de neutralité dans le conflit qui oppose les États confédérés du Sud et les États-Unis, ce qui constituait une reconnaissance de la belligérence des États du Sud ce qui permettait aux navires du Sud d'être ravitaillés dans les ports neutres mais ne pouvoir y obtenir ni armes ni munitions et de contracter avec des compagnies britanniques ; la reconnaissance de la belligérence constituait le premier pas vers la reconnaissance diplomatique..
(Juin-juillet) Élections générales au Canada ; les bleus perdent du terrain mais gardent le pouvoir ; dans le Canada-Est les bleus de Cartier ont 42 députés et les Rouges de Dorion, 23 députés ; dans le Canada-Ouest, les Clear grits perdent la majorité aux mains des conservateurs alliés aux réformistes de Hincks.
(8 novembre) Informé du fait que les États confédérés sécessionnistes du Sud envoyaient des émissaires, James Mason et John Slidell, en France et en Angleterre pour tenter d'obtenir la reconnaissance diplomatique des États confédérés et l'aide de la Grande-Bretagne et de la France dans leur lutte pour l'indépendance, le président des États-Unis donna l'ordre d'arrêter ces émissaires considérés comme des traîtres. Les émissaires voyageaient à bord du vaisseau postal RMS Trent. La frégate des États-Unis, USS San Jacinto, commandée par le capitaine Charles Wilkes arraisonna le navire postal britannique RMS Trent et, malgré que le capitaine du Trent insistait sur le fait que ces hommes étaient sous la protection du drapeau britannique, le capitaine Wilkes s'empara des deux diplomates et de leurs secrétaires. Cet accroc à la loi internationale entraîna une confrontation diplomatique qui aurait pu dégénérer en une déclaration de guerre de la Grande-Bretagne contre les États-Unis.
Le gouvernement britannique renforça ses troupes au Canada et dans l'Atlantique et se prépara à envahir le Maine.
Plusieurs familles riches du Sud se réfugièrent à Montréal et logèrent au St. Lawrence Hall à l'angle des rues Saint-Jacques et Saint-François-Xavier à Montréal.
Après 7 semaines de tension, le président des États-Unis, Abraham Lincoln, désavoua l'action du capitaine Wilkes et ordonna la libération des deux diplomates ; l'Histoire dira que les démarches des deux diplomate auprès de l'Angleterre et de la France ont échoué ; les États confédérés du Sud avaient à tort escompté que le besoin de coton pour les manufacturier de textile en France et en Angleterre et leur droit de se séparer du Nord suffiraient à convaincre ces pays de l'avantage de leur reconnaissance diplomatique.

  • Pour en savoir plus -

http://en.wikipedia.org/wiki/Trent_Affair

1862 Invasion de la tordeuse des bourgeons de l'épinette.
(20 mai) Un projet de loi sur la milice est rejeté en deuxième lecture par 61 voix contre 54 grâce à la défection de 11 bleus ; le gouvernement Cartier-John A. Macdonald démissionne.
(24 mai) John Sandfield Macdonald, du Canada-Ouest, forme un gouvernement de centre-gauche avec Louis-Victor Sicotte du Canada-Est.
(Milieu de l'été) La Grande-Bretagne le 1st Battalion Grenadier Guard et le 2nd Battalion Scots Fusilier Guards sont stationnésdans le bâtiment des soeurs grises à l'angle des rues Saint-Sulpice et saint-Paul alors que les officiers sont logés au St. Lawrence Hall à l'angle des rues Saint-Jacques et Saint-François-Xavier.
1863
Dorion démissionne de son poste de secrétaire provincial.
(8 mai) Une motion de non-confiance pousse à la démission du cabinet Sanfield Macdonald-Sicotte. Antoine-Aimé Dorion succède à Louis-Victor Sicotte et forme le cabinet Sandfield Macdonald-Dorion.
(Mai-Juillet) Élection générale : dans le Canada-Ouest, les clear grits et les libéraux obtiennent 40 députés et les conservateurs 25 députés, alors que dans le Canada-Est, les rouges et les libéraux obtiennent 24 députés et les bleus, 28. John Sandfield Macdonald forme un gouvernement avec Antoine-Aimé Dorion.
1864
Invasion d'insectes et sécheresse.
Fondation de la Merchants' Bank par Hugh Allen.
Conférences de Charlottetown et de Québec tenues pour établir les bases de la Confédération canadienne.
(29 mars) Démission du gouvernement John Sanfield Macdonald-Antoine-Aimé Dorion qui est remplacé par celui de Étienne-Paschal Taché et John Alexander Macdonald.
(Juin) Alexander Tilloch Galt est l'objet d'une motion de censure et entraîne la chute du cabinet Taché-John Alexander Macdonald. Taché demande au Gouverneur de déclencher des élections générales, mais George Brown, leader des Libéraux Clear Grits du Canada-Ouest, propose aux Conservateurs du Canada-Ouest et aux Bleus du Canada-Est une alliance qui, présidée par Taché, étudiera le principe d'une union fédérative des provinces britanniques d'Amérique du Nord ou au moins de celles du Canada-Uni.
(30 juin) Taché forme le ministère de la coalition (libéraux clear grits et conservateurs du Canada-Ouest et Bleus du Canada-Est) dans lequel George Brown, Oliver Mowat et William McDougall remplacent 3 conservateurs.

1864 (2 septembre) Conférence de Charlottetown.

Étaient présents

Canada-Uni
 Brown, George
 Campbell, Alexander
 Cartier, George-Étienne
 Galt, Alexander Tiller
 Langevin, Hector-Louis
 Macdonald, John Alexander
 McGee, Thomas D'Arcy
Nouveau-Brunswick
 Chandler, E.B.
 Gray, J.H.
 Johnson, J.M.
 Steeves, W.H.
 Tilley, Samuel
Nouvelle-Écosse
 Archibald, Adams G.
 Dickey, R.B.
 Henry, W.A.
 McCully, Jonathan
 Tupper, Charles
Île-du-Prince-Edward
 Coles, George
 Gray, J.H.
 Macdonald, A.A.
 Palmer, Edward
 Pope, W.H.




1864 (10 octobre) Conférence de Québec ; les participants adoptent les 72 résolutions qui serviront de base à l'Acte de l'Amérique du Nord britannique.

Étaient présents

Canada-Uni Brown, George
 Campbell, Alexander
 Cartier, George-Étienne
 Chapais, Jean-Charles
 Cockburn, James
 Galt, Alexander Tiller
 Langevin, Hector-Louis
 Macdonald, John Alexander
 McGee, Thomas D'Arcy
  Mowat, Oliver
 Taché, Étienne-Paschal
Nouveau-BrunswickChandler, E.B.
 Fisher, Charles
 Gray, J.H.
 Johnson, J.M.
 Mitchell, Peter
 Steeves, W.H.
 Tilley, Samuel
Nouvelle-ÉcosseArchibald, Adams G.
 Dickey, Robert Barry
 Henry, W.A.
 McCully, Jonathan
 Tupper, Charles
Île-du-Prince-EdwardColes, George
 Gray, J.H.
 Haviland, T.H.
 Macdonald, A.A.
 Palmer, Edward
 Pope, W.H.
 Whelan, Edward
Terre-NeuveCarter, F.B.T.
 Shea, Ambrose




1865
La ville d'Ottawa devient définitivement la capitale du Canada-Uni par décision de la reine Victoria.
(10 mars) Après 39 jours de débat, la Chambre d'assemblée du Canada-Uni-CACU adopte le projet de confédération canadienne par 91 voix contre 33 ; au Canada-Ouest, le vote est de 54 à 8 ; dans le Canada-Est, le vote est de 26 contre 22.
(30 juillet) Décès du premier ministre Étienne-Paschal Taché ; Narcisse-Fortunat Belleau forme un ministère avec John Alexander Macdonald.
1866
Union de l'île de Vancouver et de la British Columbia en une seule province. Le Parlement du Nouveau-Brunswick et celui de la Nouvelle-Écosse adoptent le projet de confédération du Canada.
(4 décembre-) Conférence de London, Angleterre. Révision des Résolutions de Québec.

Étaient présents

Certains participants à la Conférence de Charlottetown (1 septembre 1864) et à la Conférence de Québec (10 octobre 1864) et

Canada-UniHowland, W.P.
Nouvelle-ÉcosseRitchie, J.W.
Nouveau-BrunswickWilmot, R.D.




1867 Adoption de Loi constitutionnelle de 1867 (Acte de l'Amérique du Nord britannique) par le Parlement britannique.
Le territoire de la province de Québec est constitué des terres du bassin du fleuve Saint-Laurent.
Le Conseil législatif n'est plus électif et la nomination de ses membres devient une prérogative du lieutenant-gouverneur en conseil (gouvernement de la province de Québec).
Le français devient langue officielle au Parlement du Canada, à celui du Québec et devant les tribunaux québécois et fédéraux.
Le parlement du Canada est établi à Ottawa et celui du Québec, à Québec.
Les mêmes circonscriptions électorales continuent d'exister pour les fins d'élections dans la province de Québec ; cependant, pour protéger la représentation des Anglophones, une clause de la constitution interdit de modifier les frontières de certaines circonscriptions sans le consentement de la majorité absolue de leurs députés ; ce sont Argenteuil, Brome, Compton, Frontenac, Gatineau, Hull, Huntingdon, Labelle, Mégantic, Missisquoi, Papineau, Pontiac, Richmond, Shefford, Sherbrooke, Stanstead, Témiscamingue et Wolfe (ce n'est qu'en 1968 que ces circonscriptions acceptèrent d'annuler cette clause.

Les champs de compétence de la Chambre des communes et de l'Assemblée législative sont définis

Création du ministère de l'Instruction publique par le Parlement de la province de Québec.
La population du Québec est de 1 123 000 habitants, celle de l'Ontario est de 1 525 000 habitants.

1867 (Août et septembre) Élections générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 65

Électeurs inscrits : 161 800
Votes déposés : 75 725
Parti conservateur51 députés dont 16 élus sans opposition
 40 489 votes
Parti libéral13 députés dont 3 élus sans opposition
 26 847 votes
Autresaucun député élu
 8 389 votes




Le Parti conservateur du Québec est dirigé par Pierre-Joseph-Olivier Chauveau qui devient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1867 (Août et septembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 181

Parti conservateur101 députés
Parti libéral80 députés
Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65
Parti conservateur45 députés
Parti libéral20 députés




Le Parti conservateur du Canada est dirigé par John A. Macdonald qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1867-1876
Construction du chemin de fer reliant le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse par l'Intercolonial Railway Company.
1868
Arrivée au pays des premières vaches Jersey (couleur fauve).
1869
Acquisition par le Gouvernement du Canada des Territoires du Nord-Ouest (6 400 000 km2 peuplés de 75 000 Métis) appartenant à la Hudson's Bay Company-HBC au prix de 1,5 million de dollars ; soulèvement des Métis de la rivière Rouge. Arrivée au pays des premières vaches suisses (couleur brune.
1870
Adoption du code municipal du Québec.
(20 octobre) Tremblement de terre (magnitude 6,5 à l'échelle de Richter) dans la région de Charlevoix / Kamouraska ; légers dégâts à Baie-Saint-Paul ; émoi à Montréal.
1871
Départ de la garnison britannique de Québec. Adoption de l'Acte des clauses générales des corporations de ville (Loi des cités et villes).
La population du Québec est de 1 191 516 habitants, celle de l'Ontario est de 1 620 851 habitants ; la population rurale du Québec est de 919 665 habitants et sa population urbaine est de 271 851 habitants.

1871 (Juillet) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 65

Électeurs inscrits : 172 369
Votes déposés : 60 296
Parti conservateur46 députés dont 21 élus sans opposition
 31 168 votes (30,4 des électeurs inscrits)
Parti libéral19 députés dont 6 élus sans opposition
 23 760 votes (23,2 % des électeurs inscrits)
Autresaucun député élu
 5 368 votes (5,2 % des électeurs inscrits)




Le Parti conservateur du Québec est dirigé par Pierre-Joseph-Olivier Chauveau qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.


1872 (Juillet à octobre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 200

Parti conservateur 103 députés
Parti libéral 97 députés
Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65
Parti conservateur38 députés
Parti libéral:27 députés




Le Parti conservateur du Canada est dirigé par John A. Macdonald qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1873
(27 février) Démission de Pierre-Joseph-Olivier Chauveau qui est remplacé par Gédéon Ouimet au poste de premier ministre de la province de Québec.

1874 (22 janvier) Élections générales au Canada :

  • Résultats -

Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 206

Parti conservateur 73 députés
Parti libéral 133 députés
Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65
Parti conservateur32 députés
Parti libéral 33 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Alexander Mackenzie qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire..

1874
(22 septembre) Démission de Gédéon Ouimet qui est remplacé par Charles-Eugène Boucher de Boucherville au poste de premier ministre de la province de Québec.
1875
Abolition du ministère de l'Instruction publique par le Parlement du Québec. Création de la Cour suprême du Canada.

1875 (7 juillet) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 65

Électeurs inscrits : 185 783
Votes déposés : 88 056
Votes annulés : 1 115
Parti conservateur 43 députés dont 13 élus sans opposition
 44 328 votes
Parti libéral19 députés dont 5 élus sans opposition
 33 763 votes (
Autres3 députés dont 1 élu sans opposition
 8 850 votes




Le Parti conservateur du Québec est dirigé par Charles-Eugène Boucher de Boucherville qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1876
Adoption es clauses générales de la City and Towns Act, Loi des cités et villes par le parlement de Québec.
Ouverture d'une succursale de l'Université Laval à Montréal-ULM.
Découverte d'amiante dans le canton de Thetford.
1877
Début de la construction de l'Hôtel du Parlement selon des plans de Eugène-Étienne Taché.

Invasion de la tordeuse des bourgeons de l'épinette.
1878
Ouverture des mines d'amiante dans le canton de Thetford.
(8 mars) Renvoi d'office du conservateur Charles-Eugène Boucher de Boucherville par le lieutenant-gouverneur Luc Letellier de Saint-Just ; remplacé par le libéral Henri-Gustave Joly de Lotbinière.

1878 (1 mai) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 65

Électeurs inscrits : 215 815
Votes déposés : 139 240
Votes annulés : 1 764
Parti conservateur32 députés dont 2 élus sans opposition
 68 035 votes
Parti libéral31 députés dont 2 élus sans opposition
 65 285 votes
Autres2 députés dont 1 élu sans opposition)
 4 156 votes




Le lieutenant-gouverneur, Luc Letellier de Saint-Just, accorde le pouvoir au Parti libéral du Québec dirigé par Henri-Gustave Joly de Lotbinière qui devient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement minoritaire.

1878 (17 septembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 206

Parti conservateur137 députés
Parti libéral 69 députés
Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65
Parti conservateur45 députés
Parti libéral 20 députés




Le Parti conservateur du Canada est dirigé par John A. Macdonald qui redevient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.
1878 L
e 26 juillet 1879, John A. MacDonald destitue Luc Letellier de Saint-Just et le remplace par Théodore Robitaille.



1879
Reconstruction de l'édifice du Parlement de Québec.
Inauguration du chemin de fer Québec-Montréal-Ottawa via Saint-Jérôme.
Août 1879 Le Conseil législatif de la province paralyse le gouvernement de Lotbinière en refusant d'adopter le budget. Chapleau réussit à convaincre 5 députés libéraux de se rallier à sa cause, Joly perd sa majorité parlementaire ; le lieutenant-gouverneur demande à Chapleau de former un gouvernement
1880
(24 juin) Création à Québec de l'hymne Ô Canada composé par Adolphe-Basile Routhier et mis en musique par Calixa Lavallée. Fondation de la Canadian Pacific Railway Company.
1881
Arrivée au pays de la première vache Holstein (blanche à taches noires) venue de Hollande.
La population du Québec est de 1 359 027 habitants, celle de l'Ontario est de 1 926 922 habitants ; la population rurale du Québec est de 980 515 habitants et sa population urbaine est de 378 512 habitants.

1881 (2 décembre) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 65

Électeurs inscrits : 223 221
Votes déposés : 99 508
Votes annulés :1 949
Parti conservateur 49 députés dont 12 élus sans opposition
 49 152 votes
Parti libéral15 députés dont 5 élus sans opposition
 38 020 votes
Autres1 député
 10 387 votes




Le Parti conservateur du Québec est dirigé par Joseph-Adolphe Chapleau qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1882 Publication de l'Histoire des canadiens-français par Benjamin Sulte.

1882 (20 juin) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 210

Parti conservateur 139 députés
Parti libéral 71 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec: 65

Parti conservateur48 députés
Parti libéral 17 députés




Le Parti conservateur du Canada est dirigé par John A. Macdonald qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1882
Le Parlement de Québec impose une taxe sur le capital et les sièges sociaux des compagnies.
(29 juillet) Démission du premier ministre et chef du Parti conservateur du Québec, Joseph-Adolphe Chapleau, qui est remplacé par Joseph-Alfred Mousseau.
1883
Fondation de la Société royale du Canada-SRC.
1884
Le parlement du Québec est logé dans l'actuel Hôtel du Parlement.
Inauguration de la première liaison navale régulière entre l'Europe et le Canada.
Adoption de la monnaie décimale (dollars et cents) en remplacement de la monnaie anglaise (livres, shillings et pences).
(23 janvier) Démission du premier ministre et chef du Parti conservateur du Québec, Joseph-Alfred Mousseau qui est remplacé par John Jones Ross.
1885
Inauguration du chemin de fer du Canadien Pacifique reliant les provinces de l'Ouest au Pacifique.
Adoption d'une loi limitant les heures de travail à 60 heures par semaine pour les femmes et les enfants et à 72,5 heures pour les hommes.
(28 février) Un certain George Longley, contrôleur de la Grand Trunk Railway en provenance de Chicago, arrive à Montréal avec des éruptions cutanées et des rougeurs sur le corps qu'on identifie comme la variole ; après l'avoir examiné, le Montreal General Hospital refuse de l'admettre et il aboutit à l'Hôtel-Dieu de Montréal où il est mis dans une chambre isolée ; Longley quitte l'hôpital le 21 mars ; le 23 mars suivant, Pélagie Robichaud, une jeune Acadienne servante à l'Hôtel-Dieu, est frappée par la variole qui l'emporte le 1 avril ; le 6 avril, Marie Robichaud, la soeur de Pélagie est frappée par la terrible maladie et décède le 11 avril ; le 8 avril la variole avait atteint toutes les salles de l'Hôtel-Dieu de Montréal ; les patients libérés de l'Hôtel-Dieu étaient sans le savoir porteurs du virus en incubation et la répandirent dans leur entourage ; l'épidémie dura jusqu'en décembre ; bilan : 5 864 morts au Québec ; l'immense majorité des victimes sont des enfants ; à Montréal, la population de 167 501 habitants comprenait 93 641 (56 %) Canadiens français catholiques ou 56 % de la population et 73 860 Anglais, protestants ou catholiques ou 44 % de la population ; sur les 3 157 victimes de la variole à Montréal, 2 884 sont des Canadiens français catholiques soit 91,3 % des victimes, 178 catholiques autres que canadiens français soit 5,6 % des victimes, 95 sont anglais protestants soit 3,4 % des victimes ; les Canadiens français refusaient la vaccination ; les prêtres catholiques parlaient d'un fléau envoyé par Dieu pour punir la débauche ; les protestants se faisaient vacciner.
(16 novembre) La pendaison de Louis Riel à Regina (Saskatchewan) provoque des remous au Canada français.
1886
Adoption d'une loi créant un Conseil provincial d'hygiène et obligeant les municipalités à établir un bureau local de santé. Inauguration du chemin de fer transcontinental. Fondation de l'Amateur Hockey Association. Fin de la construction de l'Hôtel du Parlement à Québec.

1886 (14 octobre) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 65

Électeurs inscrits : 244 844
Votes déposés : 150 135
Votes annulés : 2 611
Parti libéral33 députés dont 2 élus sans opposition
 58 389 votes
Parti conservateur26 députés dont 3 élus sans opposition
 68 141 votes
Parti nationali3 députés dont 1 élu sans opposition
 7 685 votes
Parti ouvrieraucun député
 4 813 votes
Autres3 députés dont 1 élu sans opposition
 8 496 votes




Le Parti conservateur du Québec est dirigé par John Jones Ross qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1887
(25 janvier) Démission du premier ministre et chef du Parti conservateur, John Jones Ross, qui est remplacé par Louis-Olivier Taillon.
(29 janvier) Démission du premier ministre, Louis-Olivier Taillon, qui est remplacé par Honoré Mercier.

1887 (22 février) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 215

Parti conservateur 123 députés
Parti libéral 92 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65

Parti conservateur33 députés
Parti libéral:32 députés



Le Parti conservateur du Canada est dirigé par John A. Macdonald qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1888
Tremblement de terre. Tornades et orages.
(18 juin) Inauguration du chemin de fer Québec-Lac Saint-Jean.
(16 août) Tragédie mortelle ; catastrophe naturelle ; une tornade déferle de Lancaster, Ontario, à Saint-Zotique (Québec) ; bilan : 9 morts, 26 blessés et dommages matériels considérables.
1889
(18 septembre) Tragédie mortelle ; glissement rocheux du cap Diamant sur des maisons de la rue Champlain à Québec ; bilan : 45 morts.
1890
Fondation de l'Association des architectes de la province de Québec.
Arrivée des franciscains et des eudistes.

Le nombre de circonscriptions électorales est augmenté à 73 : Arthabaska (morcellement de Drummond-Arthabaska), Chicoutimi (morcellement de Chicoutimi-Saguenay), Drummond (morcellement de Drummond-Arthabaska), Lac-Saint-Jean (morcellement de Chicoutimi-Saguenay), Matane (morcellement de Rimouski), Ottawa-Est (morcellement d'Ottawa), Ottawa-Ouest (morcellement d'Ottawa), Richmond (morcellement de Richmond-Wolfe), Saint-Sauveur (morcellement de Québec-Est), Wolfe (morcellement de Richmond-Wolfe).

1890 (17 juin) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 73

Électeurs inscrits : 278 607
Votes déposés : 159 936
Votes annulés : 2 008
Parti libéral43 députés dont 8 élus sans opposition
 70 345 votes
Parti conservateur23 députés dont 3 élus sans opposition
 71 695 votes
Parti national 5 députés
 9 265 votes
Parti ouvrier1 député
 1 958 votes
Autres1 député
 1 683 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé Honoré Mercier qui demeure premier ministre à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1891 La population du Québec est de 1 488 535habitants, celle de l'Ontario est de 2 114 321 habitants ; la population rurale du Québec est de 988 820 habitants et sa population urbaine est de 499 715 habitants.

1891 (5 mars) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 215

Parti conservateur 123 députés
Parti libéral 92 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65

Parti libéral 35 députés
Parti conservateur30 députés




Le parti conservateur du Canada est dirigé par John Joseph Caldwell Abbott qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

(16 décembre) Renvoi d'office du premier ministre Honoré Mercier par le lieutenant-gouverneur Auguste-Réal Angers à l'occasion du scandale de la baie des Chaleurs ; remplacé par le chef du Parti conservateur, Charles-Eugène Boucher de Boucherville.

1892 (8 mars) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 73

Électeurs inscrits : 294 335
Votes déposés : 176 508
Votes annulés : 1 757
Parti conservateur51 députés dont 8 élus sans opposition
 91 579 votes
Parti libéral21 députés dont 2 élus sans opposition
 76 280 votes
Parti ouvrieraucun député
 2 025 votes
Parti nationalaucun député
 1 774 votes
Autres1 député élu sans opposition
 3 069 votes




Le Parti conservateur du Québec est dirigé par Charles-Eugène Boucher de Boucherville qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1892
(14 juin) Tragédie mortelle ; une tornade déferle sur Sainte-Rose (Laval) ; bilan : 6 morts et 26 blessés.
(13 décembre) Démission du premier ministre et chef du Parti conservateur du Québec, Charles-Eugène Boucher de Boucherville qui est remplacé par Louis-Olivier Taillon.
1894
Constitution du Conseil d'hygiène de la Province de Québec.
1895


Les Îles-de-la-Madeleine deviennent une circonscription électorale provinciale.
Inauguration du chemin de fer des comtés-unis entre Montréal et Sorel via Iberville, Rougemont et Saint-Hyacinthe.
1896
(11 mai) Démission du premier ministre et chef du Parti conservateur du Québec, Louis-Olivier Taillon, qui est remplacé par Edmund James Flynn.

1896 (23 juin) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 213

Parti libéral 117 députés
Parti conservateur89 députés
Indépendants 7 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65

Parti libéral 49 députés
Parti conservateur16 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Wilfrid Laurier qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1897 (11 mai) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 74

Électeurs inscrits : 338 800
Votes déposés : 228 172
Votes annulés : 2 393
Parti libéral51 députés dont 1 élu sans opposition
 120 300 votes
Parti conservateur23 députés dont 1 élu sans opposition
 98 941 votes
Parti ouvrieraucun député
 388 votes
Autresaucun député
 6 150 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Félix-Gabriel Marchand qui devient premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1898
Le Canada achète la terre de Rupert de la Hudson's Bay Company-HBC, puis cède à la province de Québec le territoire situé sur la partie sud-est du bassin de la baie James (Abitibi).
Référendum sur un projet de prohibition des boissons alcooliques; les Québécois refusent dans une proportion de 81,2 %.
1899
Ouverture du canal de Soulanges.
Grève générale des 5 000 ouvriers de la chaussure au Québec représentés par les Chevaliers du Travail.
1899-1900
Catastrophe naturelle ; une tempête enveloppe Montréal sous une couche de neige de 444 cm.
1900
La province compte 954 municipalités.
Fondation à Lévis de la première caisse populaire par Alphonse Desjardins.

Inauguration à Shawinigan de l'usine de la Northern Aluminum Co., la première usine d'aluminium au Canada et la seconde en Amérique.
(25 septembre) Décès du premier ministre et chef du Parti libéral, Félix-Gabriel Marchand qui est remplacé par Simon-Napoléon Parent.

1900 (7 novembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 181

Parti libéral103 députés
Parti conservateur78 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65.

Parti libéral58 députés
Parti conservateur 7 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Wilfrid Laurier qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1900 (7 décembre) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 74

Électeurs inscrits : 350 517
Votes déposés : 104 422
Votes annulés : 1 020
Parti libéral67 députés dont 36 élus sans opposition
 54 957 votes
Parti conservateur7 députés
 43 277 votes
Autresaucun député
 5 168 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Simon-Napoléon Parent qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1900
(25 octobre) Intervention de l'armée ; une émeute provoquée par un conflit de travail impliquant la compagnie Montreal Cotton à Salaberry de Valleyfield et les journaliers affectés à la construction de l'agrandissement de la filature est matée par l'intervention de 318 soldats et 45 cavaliers hussards réquisitionnés par le maire Langevin de Valleyfield ; les travailleurs demandaient que leur salaire soit porté de un dollar à un dollar et quart par jour ; les premiers soldats arrivés sur les lieux faisaient partie des Royal Scotts et ils étaient rejoints le lendemain par des soldats du 65th Batallion Mount Royal Rifles (Fusiliers Mont-Royal) ; en novembre, les militaires furent remplacés par 35 agents de la compagnie Pinkerton venus de l'État de New York.

1901
Entre 1850 et 1901, plus d'un million de Canadiens français ont émigré aux USA.
La population du Québec est de 1 648 898 habitants, celle de l'Ontario est de 2 182 947 habitants ; la population rurale du Québec est de 994 833 habitants et sa population urbaine est de 654 065 habitants.
Adoption de la loi d'hygiène publique du Québec ; cette loi oblige les municipalités à établir des bureaux d'hygiène et à nommer un officier de santé.
Adoption de la Loi des différends ouvriers du Québec.
1902
Le curé de Saint-Jude, l'abbé Filiatreault, hisse sur son presbytère un drapeau de sa confection : champ bleu traversé par une croix blanche et orné de quatre fleurs de lys inclinées et pointant vers le centre ; ce drapeau est un ancêtre du fleurdelisé québécois.
Fondation de l'Orchestre symphonique de Québec.
1903
Le drapeau de l'abbé Filiatreault est modifié en ajoutant au centre l'image du Sacré-Coeur entouré de feuilles d'érable ; cette bannière est dès lors considéré comme le drapeau national des Canadiens français.
Adoption de la Loi des cités et villes qui remplace l'Acte des clauses générales des corporations de ville adopté en 1876.

1904 (3 novembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 214

Parti libéral 139 députés
Parti conservateur 75 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65

Parti libéral 54 députés
Parti conservateur11 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par Wilfrid Laurier qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1904 (25 novembre) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 74

Électeurs inscrits : 382 143
Votes déposés : 114 471
Votes annulés : 1 018
Parti libéral67 députés dont 38 élus sans opposition
 62 889 votes
Parti conservateur7 députés
 30 331 votes
Parti ouvrieraucun député
 4 796 votes
Parti nationalaucun député
 1 201 votes
Autres aucun député
 14 236 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Simon-Napoléon Parent qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1905
(21 mars) Démission du premier ministre et chef du Parti libéral du Québec Simon-Napoléon Parent, qui est remplacé par Lomer Gouin le 23 mars suivant.
1906
Grève dans l'industrie du textile et grève des travailleurs de l'amiante.
(9 mars) L'Assemblée législative adopte sa première loi sur les véhicules automobiles dans la province ; cette loi prévoit des règles concernant la conduite des véhicules moteurs et du respect que leurs propriétaires devaient aux véhicules à traction animale ; le permis de conduire coûte 5 $ et l'enregistrement du véhicule, 5 $ également et le propriétaire devait fabriquer ses propres plaques d'immatriculation ; ce n'est qu'en 1908 que la province émettra des plaques d'immatriculation uniformes pour tous les véhicules du Québec ; en 1956, les plaques prennent une dimension identique à celles du continent américain à la suite des demandes en ce sens des fabricants d'automobiles ; les automobilistes étaient tenus d'apposer deux plaques identiques à l'avant et à l'arrière de l'automobile, mais depuis 1978, une seule plaque apposée à l'arrière est suffisante et, depuis 1979, les automobilistes ne sont plus tenus de se procurer une nouvelle plaque chaque année.
1907
Adoption de la Loi des établissements industriels qui défend aux enfants de moins de 14 ans de travailler.
1908
(25 février) Le pape Pie X désigne saint Jean-Baptiste comme patron spécial de tous les Canadiens français.

1908 (8 juin) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 74

Électeurs inscrits : 415 829
Votes déposés : 248 409
Votes annulés : 3 577
Parti libéral57 députés dont 6 élus sans opposition
 131 068 votes
Parti conservateur:14 députés
 97 738 votes
Parti nationaliste3 députés
 6 298 votes
Autresaucun député
 9 728 votes




Le Parti libéral est dirigé par Lomer Gouin qui demeure premier ministre.

1908 (26 octobre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 221

Parti libéral133 députés
Parti conservateur 85 députés
Indépendants 3 députés
Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65.
Parti libéral 53 députés
Parti conservateur1 député




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Lomer Gouin qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1910
Ouverture de la région de l' Abitibi à la colonisation.
Adoption d'une loi par le Parlement provincial qui impose le bilinguisme dans les entreprises de service public où l'unilinguisme anglais était jusque là permis.
La durée maximum de la semaine de travail est fixée à 58 heures dans les filatures du Québec.
1911
Adoption de la Loi d'hygiène publique du Québec.
Adoption de la Loi des différends ouvriers du Québec.
La population du Québec est de 2 005 776 habitants, celle de l'Ontario est de 2 527 292 habitants ; la population rurale du Québec est de 1 038 934 habitants et sa population urbaine est de 966 842 habitants.
Fondation du Prix d'Europe par l'Académie de musique de Québec ; attribué chaque année à un étudiant pour couvrir les frais d'un séjour de deux ans d'études musicales en Europe.
Invasion de la tordeuse des bourgeons de l'épinette.
Fondation de la Société du parler français au Canada.

1911 (21 septembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 220

Parti conservateur132 députés
Parti libéral86 députés
Indépendants2 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65.

Parti libéral37 députés
Parti conservateur27 députés
Indépendant1 député




Le Parti conservateur du Canada est dirigé par Robert Laird Borden qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1912
Fondation de la Montreal Suffrage Association qui veut obtenir le droit des votes pour les femmes au Canada et au Québec.
Le Canada cède au Québec le territoire situé sur le bassin de la baie de Hudson, celui qui est situé sur le bassin de la baie de Ungava et de la mer du Labrador.
Le nombre de députés à l'Assemblée législative est porté à 81 ; l'île de Montréal compte désormais 13 circonscriptions : Montréal-Dorion, Montréal-Hochelaga, Montréal-Laurier, Montréal-Sainte-Anne, Montréal-Saint-Georhge, Montréal-Saint-Jacques, Montréal-Saint-Laurent, Montréal-Saint-Louis, Montréal-Sainte-Marie, Westmount, Laval, Jacques-Cartier et Maisonneuve ; Ottawa est divisée en 3 pour former les nouvelles circonscriptions de Labelle, Pontiac et Témiscamingue.

1912 (15 mai) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 81

Électeurs inscrits : 479 521
Votes déposés : 294 670
Votes annulés : 3 378
Parti libéral63 députés dont 1 élu sans opposition
 155 958
Parti conservateur16 députés
 125 277 votes
Parti ouvrier1 député
 3 751 votes
Parti nationaliste1 député
 2 703 votes
Autresaucun député
 3 603 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Lomer Gouin qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1912
Création du Département de la voirie de la province de Québec.
Tenue du premier congrès de la langue française.
(27 juillet) Accident maritime ; collision, dans le golfe du Saint-Laurent, entre le paquebot Empress of Britain et le navire Helvetia ; bilan : l'Helvetia, coupé en deux, coule à pic.
1914
(29 mai, vers 1 h 55) Accident maritime dans le Saint-Laurent, à environ 4 km au large de Sainte-Luce-sur-Mer ; collision entre le charbonnier norvégien Storstad et le paquebot du Canadien Pacifique, Empress of Ireland, assurant la liaison Londres-Québec et transportant 1 477 passagers et membres d'équipage à destination de l'Angleterre ; bilan : l'Empress of Ireland coule à pic en 14 minutes ; 1 012 morts et 465 survivants, dont 248 membres de l'équipage de l'Empress, et aucune victime parmi l'équipage du Storstad ; 88 victimes dont les corps n'ont pas été réclamés sont enterrées à Pointe-au-Père dans un petit cimetière aménagé par la compagnie Canadien Pacific près de l'endroit où se dresse le monument à l'Empress of Ireland. L'épave repose à 46 m au fond du fleuve ; un musée de Pointe-au-Père raconte ce désastre.
1915 Nomination d'un agent général de la province de Québec à Bruxelles.
1916 Adoption d'un nouveau Code municipal par le Parlement de Québec.

1916 (22 mai) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 81

Électeurs inscrits : 485 936
Votes déposés : 211 219
Votes annulés : 2 767
Parti libéral75 députés
 126 266 votes
Parti conservateur6 députés
 73 147 votes
Parti ouvrieraucun député
 1 832 votes
Autresaucun député
 7 207 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Lomer Gouin qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1917
Inauguration du pont de Québec.
Les femmes ayant un lien de parenté avec une personne qui sert ou a servi dans les forces armées canadiennes obtiennent le droit de vote aux élections fédérales.
Loi du Service militaire obligatoire.

1917 (17 décembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 235

Parti conservateur 153 députés
Parti libéral 82 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65.

Parti libéral62 députés
Parti conservateur3 députés




Le parti unioniste du Canada est dirigé par Robert Laird Borden qui demeure premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

(Octobre 1918 - avril 1919) La grippe espagnole fait 3 028 morts à Montréal, environ 13 880 au Québec et environ 50 000 au Canada et entre 50 millions et cent millions dans le monde ; le qualificatif espagnole a été donné à cette grippe parce que les premiers reportages à en parler librement provenaient de la péninsule ibérique, l'Espagne neutre ne censurant pas la presse ; cette maladie s'infiltra au Canada à l'automne avec le retour des soldats démobilisés après la fin de la guerre de 1914-1918.
1918
Création du ministère des Affaires municipales par le Parlement de la province de Québec.
Le travail de nuit des femmes dans les usines est permis.
(28 mars au 2 avril) Tragédie mortelle ; acte militaire ; proclamation de la loi martiale par le premier ministre du Canada, Robert Borden qui ordonne l'intervention de l'armée à la demande du maire Henri-Edgar Lavigueur qui veut mâter une émeute provoquée par l'action des policiers fédéraux à la recherche des jeunes conscrits canadiens français ; la foule saccage les locaux de L'Événement et du Chronicle, puis, le 1 avril 1918, l'armée fait feu dans la foule ; bilan : 5 morts (Honoré Bergeron, Alexandre Bussière, Georges Demeule, Joseph-Édouard Tremblay)) et des dizaines de blessés. Le coroner chargé d'enquêter sur ces décès recommande au gouvernement fédéral d'indemniser les familles des victimes, ce qui n'a jamais été fait.
(24 juin) Premier vol aéropostal officiel au Canada à bord d'un biplan Curtiss JN4 qui s'envole de Montréal vers Toronto avec 124 lettres.
1918-1919
Référendum sur la libéralisation de la vente d'alcool ; les Québécois approuvent dans une proportion de 78,6 %.

La vaccination antivariolique devient obligatoire pour entrer à l'école.

1918 (23 juin) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 81

Électeurs inscrits : 480 020
Votes déposés : 131 084
Votes annulés : 1 448
Parti libéral74 députés dont 43 élus sans opposition
 67 292 votes
Parti conservateur5 députés dont 2 élus sans opposition
 21 990 votes
Parti ouvrier2 députés
 12 596 votes
Autresaucun député
 27 758 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Lomer Gouin qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1919
(Février 1919) Adoption par le Parlement de Québec de la loi de la prohibition de l'alcool (bière et vin compris) sur proposition du Gouvernement de Lomer Gouin. La brasserie Molson cesse de produire de la bière.
Fondation de l'Union des municipalité du Québec.
1919-1934
Parution du Cours d'histoire du Canada par Thomas Chapais.
1920
Fondation du Royal 22e Régiment de l'Armée canadienne.
(9 juin) Démission du premier ministre et chef du Parti libéral, Lomer Gouin, qui est remplacé par Louis-Alexandre Taschereau.
1921
La population du Québec est de 2 360 510 habitants, celle de l'Ontario est de 2 933 662 habitants ; la population rurale du Québec est de 1 037 941 habitants et sa population urbaine est de 1 322 569 habitants ; parmi ces habitants, 295 529 ont l'anglais comme langue maternelle et 1 370 793, le français.
Fondation de la Confédération des travailleurs catholiques du Canada-CTCC.
Adoption de la Loi de l'assistance publique en vertu de laquelle le gouvernement, les municipalités et les établissements de charité se partagent les frais d'hospitalisation des «démunis».
Adoption de la loi interdisant toute grève ou contre-grève (lock-out) dans les services municipaux.
Adoption de la Loi nationalisant la vente de boissons alcooliques dans la province et créant la Commission des liqueurs (aujourd'hui Société des alcools du Québec).

1921 (6 décembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 234

Parti libéral 116 députés
Parti progressiste 65 députés
Parti conservateur50 députés
Indépendants 3 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65

Parti libéral 65 députés




Le Parti libéral du Canada est dirigé par William Lyon Mackenzie King qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement minoritaire.

1922
Réajustement de la carte électorale québécoise ; le nombre de circonscriptions est porté de 81 à 85 : les circonscriptions de Napierville et Laprairie sont réunies en une seule, les circonscriptions de Verdun et de Montréal-Mercier sont créées, Hochelaga devient Montréal-Saint-Henri ; la circonscription de Labelle est amputée de Papineau, Matane de Matapédia et Témiscamingue d'Abitibi.
Création du Service provincial d'hygiène.
(9 février) Manifestation de 400 femmes en face du Parlement de Québec; elles réclament le droit de vote qu'elles n'obtiendront qu'en 1940.
(27 septembre) Entrée en ondes du poste de radio CKAC à Montréal, la première station radiophonique francophone.

Fondation de la Coopérative fédérée du Québec. Fondation du Comité provincial pour le suffrage féminin par Marie Gérin Lajoie.
1923
Fondation de l'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences-Acfas. Des incendies ravagent plus de 2 000 km2 de forêt.

1923 (5 février) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 85

Électeurs inscrits : 513 224
Votes déposés : 294 457
Votes annulés : 3 808
Parti libéral64 députés dont 8 élus sans opposition
 149 730 votes
Parti conservateur20 députés
 114 285 votes
Autres1 député
 26 634 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Louis-Alexandre Taschereau qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1924
Fondation de l'Union catholique des cultivateurs (UCC).
Adoption de la Loi des syndicats professionnels.
Adoption de la Loi relative à la tuberculose et à la mortalité infantile.
1925
La fête de saint Jean-Baptiste (24 juin) devient une fête légale.
Invasion du hanneton commun qui dévore les feuilles des érables, ormes et autres arbres de l'est du Québec.
Fondation de l'Église Unie du Canada.
(1 mars) Tremblement de terre (magnitude 6,7 à l'échelle de Richter) dans la région de Charlevoix / Kamouraska ; dommages considérables le long du Saint-Laurent près de l'épicentre ; légers dégâts à Québec, Trois-Rivières et Shawinigan.

1925 (29 octobre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -

Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 243

Parti conservateur 116 députés
Parti libéral 99 députés
Parti progressistes 24 députés
Parti ouvrier 2 députés
Indépendants2 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 64

Parti libéral59 députés
Parti conservateur4 députés
Indépendant1 député




Le parti conservateur du Canada est dirigé par Arthur Meighen qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement minoritaire.

1926
Ouverture de la Maisonne canadienne à la Cité universitaire de Paris.
L'Assemblée législative donne le drapeau fleurdelisé pour emblème à la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec.

Adoption de la Loi sur la pasteurisation du lait.
Adoption d'une loi qui oblige l'établissement des unités sanitaires dans chaque comté.
Ouverture des unités sanitaires de comté.
(14 janvier) Incendie qui détruit la plus vieille partie du Château Frontenac construite en 1893 sur l'emplacement du Château Saint-Louis incendié en 1834.

1926 (21 septembre) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 245

Parti libéral 116 députés
Parti conservateur91 députés
Parti progressiste 13 députés
Farmers Union11 députés
Parti libéral progressiste 9 députés
Parti ouvrier 3 députés
Indépendants2 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65.

Parti libéral37 députés
Parti conservateur27 députés
Indépendant1 député




Le Parti conservateur du Canada est dirigé par Arthur Meighen que le gouverneur général désigne comme premier ministre , mais qui est rapidement remplacé par le chef du Parti libéral du Canada, William Lyon Mackenzie King à la tête d'un gouvernement minoritaire.

1927
Le Conseil privé de Londres décide que le territoire du Labrador délimité par la ligne de partage des eaux de la baie de Ungava et du golfe du Saint-Laurent d'avec celles de la mer du Labrador (260 000 km2) jusqu'à la rivière Romaine, puis de là, suivant le 52e degré de latitude jusque près du 57e degré de longitude, de là descendant jusqu'à Blanc-Sablon, appartient à sa colonie de Newfoundland.
Le Parlement fédéral décrète le bilinguisme sur les timbres poste.
Épidémie de typhoïde à Montréal causée par le lait avarié ; bilan : 4 755 malades dont 453 morts.

1927 (16 mai) Élection générales au Québec :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales : 85

Électeurs inscrits : 569 018
Votes déposés : 320 804
Votes annulés : 2 843
Parti libéral74 députés dont 12 élus sans opposition
 188 687 votes
Parti conservateur9 députés
 109 105 votes
Parti ouvrier1 député
 4 432 votes
Autres1 député
 15 737 votes




Le Parti libéral du Québec est dirigé par Louis-Alexandre Taschereau qui demeure premier ministre du Québec à la tête d'un gouvernement majoritaire.

1928
Création de la Commission des accidents de travail (aujourd'hui, la Commission de la santé et sécurité au travail-CSST.
1929
(24 octobre) Crash des marchés financiers au New York Stock Exchange ; c'est le début d'une crise économique qui affectera tout l'Occident.
(29 octobre) Deuxième crash des marchés financiers au New York Stock Exchange.
1930
Redistribution de la carte électorale provinciale ; le nombre de circonscriptions est porté de 86 à 91 : celle de Gaspé est divisée en Gaspé-Nord et Gaspé-Sud, celle de Témiscouata est amputée de Rivière-du-Loup*, celle de Hull est amputée de celle de Gatineau, Champlain est amputée de celle de Laviolette et Lac-Saint-Jean est amputée de celle de Roberval.

1930 (28 juillet) Élections générales au Canada :

  • Résultats -


Circonscriptions électorales fédérales au Canada : 245

Parti conservateur 137 députés
Parti libéral88 députés
Farmers Union10 députés
Parti libéral progressiste 3 députés
Parti ouvrier 3 députés
Parti progressiste2 députés
Indépendants 2 députés




Circonscriptions électorales fédérales au Québec : 65

Parti libéral 40 députés
Parti conservateur24 députés
Indépendant 1 député




Le Parti conservateur du Canada est dirigé par Richard Bedford Bennett qui devient premier ministre du Canada à la tête d'un gouvernement majoritaire.

  • Pour en savoir plus -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (direction de Suzanne Allaire et Dominique Johnson, Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)