Québec (province). Meurtres et homicides - 1998

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Voir également Guerres des gangs.


  • Éphémérides -


1998

Le 5 janvier 1998, à Saint-Émile, Micheline Bond, 55 ans, est poignardée à mort par son ex-conjoint, Claude Vachon, 60 ans ; ce dernier se donne la mort par pendaison après le meurtre ; le couple était séparé depuis trois mois.

Le 12 janvier 1998, Donald Germain est assassiné à Sherbrooke.

Le 16 janvier 1998, à Deux-Montagnes, Jeannine Marineau, 62 ans, est étranglée par son ex-partenaire sexuel, Amédée Dupuis, 71 ans ; ce dernier se donne la mort par empoisonnement après le meurtre ; le couple vivait séparé depuis deux semaines.

Le 19 janvier 1998, à La Prairie, Estelle Letendre, 43 ans, est abattue de 5 coups de fusil de chasse par son ex-conjoint, Mikael Kovacs, 62 ans dont elle s'était séparée 5 ans auparavant alors qu'il était reconnu coupable de violence conjugale ; après avoir laissé une rose sur le cadavre de sa victime, Kovaks tente sans succès de tuer la soeur de sa victime et son mari, puis tente de se suicider ; reconnu coupable de meurtre prémédité, Kovaks est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 1 février 1998, à Saint-Thomas, Christiane Boucher, 31 ans, est abattue de plusieurs balles dans son automobile ; son mari, Sylvain Coutu, 27 ans, qui avait des relations avec une adolescente de 15 ans, aurait payé un tueur à gages pour se débarrasser de son épouse.

Le 5 février 1998, à Chapleau, Nathalie Chassie, 22 ans, est abattue d'un tir de fusil de chasse dans son lit par son conjoint, Brian Fleury, 24 ans ; Fleury se suicide après le meurtre.

Le 6 février 1998, à Candiac, Joanne Foessi, 38 ans, est étranglée à son domicile ; des cambrioleurs se seraient ainsi débarrassés d'un témoin gênant ; elle vivait avec ses enfants dans cette résidence.

Le 10 février 1998, Alain Bouchard est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Bouchard.

Le 10 février 1998, le cadavre de Cathy Caretta, 22 ans, est trouvé dans le chalet de ses parents à Saint-Charles-de-Mandeville ; la jeune femme avait été étranglée à son domicile de Laval et son corps avait été transporté là où il a été trouvé ; en novembre 1999, Jean-Paul Gerbet, 31 ans, un ressortissant français qu'elle avait rencontré à Paris lors d'un séjour en Europe en juin 1997, est reconnu coupable de meurtre non prémédité relativement à ce décès et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux ; Gerbet était venu rejoindre la jeune femme, mais celle-ci s'en était séparée quelques mois après son arrivée à cause de son caractère violent ; au moment de la séparation et avant de remettre la clé de la résidence, il s'en était fait fabriquer la copie dont il s'est servi pour pénétrer chez Cathy Caretta et y tuer la jeune femme. Après avoir été rejetée en 2008, la demande de libération conditionnelle de Gerbet est acceptée en juin 2011 ; comme il n'était pas citoyen canadien, une ordonnance d'expulsion a été rendue contre lui en 2001 et sera exécutée à sa sortie de prison ; en juin 2011, il est expulsé du Canada et retourné en France.

Le 12 février 1998, à Sainte-Angèle, France Pelletier, 30 ans, est abattue de plusieurs décharges de fusil à sa sortie de son lieu de travail par son ex-conjoint, Normand Thibault, un fermier de 27 ans ; la mère de deux enfants avait décidé de quitter son amant quelques semaines avant son décès ; Thibault est condamné à 15 ans de prison pour homicide involontaire.

Le 20 février 1998, Denis Belleau, 40 ans, l'un des leaders des Rock-Machine, est assassiné dans le restaurant La Roulotte de Québec.

Le 27 février 1998, le cadavre de André «Toots» Tousignant, un hangaround du chapitre des Nomads des Hells-Angels est découvert à Bromont ; abattu de plusieurs balles et les doigts sectionnés, son corps aspergé d'essence est brûlé ; la Sûreté du Québec croit qu'il a été liquidé par sa propre bande parce qu'il était recherché en rapport avec l'assassinat du gardien de prison Pierre Rondeau.

Le 14 mars 1998, à Montréal, Richard Chabot, membre du Corps canadien des commissionnaires surveillant dans une maison de transition du Service correctionnel du Canada, sur l'avenue Ogilvy dans le quartier Parc-Extension, est assassiné à son pupitre de 3 balles de calibre .357 au thorax ; son agresseur se sauve par la porte arrière de l'établissement ; en 2002, la police découvre que l'arme du crime est la même que celle qui a été utilisée pour blesser grièvement un client lors d'un vol à main armée commis le 17 avril 1998 par Michael Fidanoglou.

Le 2 avril 1998, Roland Ruel, une relation des Hells-Angels, est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Ruel.

Le 17 avril 1998, un vol à main armée est commis à la Caisse populaire Desjardins prés de l'intersection des rues Saint-Laurent et Chabanel à Montréal ; Claude Mailhot, un client de la caisse venait d'y déposer 3 000 $, et était encore dans la succursale ; devant le refus de la caissière de lui remettre le contenu de sa caisse, le voleur menace de tirer sur les clients ; Mailhot demande à caissière de remettre ses 3 000 $ au voleur, la caissière refuse et le voleur tire dans le dos de Mailhot qui deviendra paraplégique et sera condamné à la chaise roulante pour le reste de ses jours.

Le 25 avril 1998, à Bonaventure, Mermeline Leblanc Bourdage, 78 ans, est battue à mort à coups de bâton de baseball par deux jeunes entrés chez elle par effraction pour la voler.

Le 1 mai 1998, Robert Dubuc, 37 ans, chef de la section des Jokers des Hells-Angels à Saint-Luc (Saint-Jean-sur-Richelieu), et Pascal Gravel, 32 ans, une relation de la section des Jokers, sont assassinés et leurs corps criblés de balles de mitraillette dont découverts dans un entrepôt situé au 210, rue Saint-François-Xavier, à Delson ; un véhicule volé, dans lequel se trouvent 2 armes correspondant à celles utilisées pour abattre Dubuc et Gravel, est trouvé incendié. Arrestation de Daniel «Danny» Kane, dénoncé par son amant et associé, Aimé «Ace» Simard ; accusé du meurtre de Robert McFarlane en Nouvelle-Écosse, son copain témoigne contre lui, mais il bénéficie d'un arrêt des procédures, des policiers de la GRC ayant menti lors de leur témoignage.

Le 3 mai 1998, le cadavre de Raymonde Poulin Lapointe, 61 ans, est trouvé transpercé de 25 coups de couteau dans la résidence du 3688, boulevard Grande-Allée à Saint-Hubert (Longueuil) ; Pierre Lefebvre, 53 ans, un ancien employé des postes, est trouvé ensanglanté à la suite d'une tentative de suicide dans la maison ; en 2000, Lefebvre est reconnu coupable de meurtre non prémédité par un jury présidé par le juge Pierre Béliveau, et il est condamné à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 3 mai 2002, la Cour d'appel du Québec, estimant invalide une déclaration incriminante faite aux policiers par Lefebvre moins de 24 heures après une anesthésie avec stupéfiants, ordonne la tenue d'un nouveau procès ; le substitut du procureur général demande la permission d'en appeler le 23 janvier 2003, la Cour suprême du Canada refuse d'accorder à la Couronne la permission d'en appeler de cette décision ; le 16 décembre 2004, Lefebvre plaide coupable à l'accusation réduite d'homicide involontaire et il est condamné le 14 janvier 2005 à un peu plus de 3 ans de prison.

Le 11 mai 1998, à Sainte-Marie, Jean-Marie Lapointe assassine son colocataire, Martin Gagnon, avec sa carabine de chasse, puis se suicide avec son arme.

Le 17 mai 1998, le cadavre de Stephane Lia, 18 ans, est découvert dans un jardin communautaire situé à l'angle des boulevards des Grandes Prairies et Lacordaire dans l'arrondissement Saint-Léonard de Montréal ; Lia ,qui fréquentait des gangs de rue, avait été abattu de 2 balles de fusil à la tête et dans le dos ; en 1999, Ihoan Paquette Arcouette avait été reconnu coupable d'une série de crimes violents (vol à main armée et possession d'armes) et condamné à 11 ans de pénitencier ; en 2007, la section des crimes non résolus du Service de police de Montréal retrace Ihoan Paquette Arcouette, qui avait 19 ans en 1998, et trouve suffisamment d'indices pour le relier au meurtre de Lia ; le 4 octobre 2007, il est appréhendé à Saint-Jovite, puis accusé à Montréal du meurtre prémédité de Stephane Lia ;

Le 23 mai 1998, le cadavre de Donald Magnusen est découvert flottant sur le Saint-Laurent.

Le 29 mai 1998, à Montréal, Hanh Nguyen, 22 ans, est ligotée, étranglée et son corps aspergé d'esence est mis à feu par Luc Tran, 26 ans, dont elle avait repoussé les avances.

Le 7 juin 1998, Thérèse Blais Morin, 65 ans, tue son mari, James Ollerhead, 71 ans, dans son lit du Lakeshore General Hospital de Pointe-Claire, puis se suicide ; son mari était atteint de la maladie d'Alzheimer et elle n'acceptait pas qu'il soit transféré dans un hôpital francophone, vu qu'il était unilingue anglais.

Le 9 juin 1998, à La Sarre, Josée Jobidon, 29 ans, est abattue d'une décharge de fusil de chasse par son conjoint, Guy Jolin, 34 ans, à qui elle venait d'annoncer qu'elle ne voulait plus le voir.

Le 11 juin 1998, à Saint-Jérôme, Lyne Villeneuve, 52 ans, est abattue d'une décharge de fusil de chasse par son conjoint jaloux, Yvon Lavallée, 54 ans, qui se suicide après le meurtre.

Le 11 juin 1998, Humberto Echaiz Ortiz, un immigrant péruvien de 42 ans, apprenant que son épouse est atteinte d'un cancer foudroyant du côlon, tue ses trois enfants âgés respectivement de 3, 9 et 14 ans, puis tente vainement de se suicider ; son épouse décède de son cancer sans savoir le sort qu'avaient subi ses enfants ; le 29 janvier 1999, Humberto Echaiz Ortiz est déclaré inapte à subir son procès.

Le 16 juin 1998, Richard Drouin est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Drouin.

Le 7 juillet 1998, aux petites heures du matin, à Mansonville (Potton), Rachel Marcoux, 55 ans, et son père de 83 ans, sont poignardés à mort par Norbert Marcoux, 50 ans, frère de Rachel ; Norbert Marcoux s'était saoulé pendant la nuit en compagnie du cinéaste Pierre Falardeau.

Le 15 juillet 1998, à Sainte-Barbe, Chantal Tremblay, 22 ans, est poignardée à mort par son ex-conjoint, Jean-Luc Brassard, 24 ans dont elle s'était séparée un mois auparavant ; après avoir tenté sans succès de se suicider, Brassard est accusé d'homicide involontaire relativement au décès de Chantal Tremblay.

Le 18 juillet 1998, Mario Patitucci, 37 ans, est tué d'une balle dans la tête alors qu'il joue au vidéo-poker au Bar Pleine Lune du boulevard Saint-Laurent ; le tueur à gage, qui se dirige vers la porte arrière du bar, y est bloqué par Tuen Huu Tran, 30 ans, qu'il blesse d'un coup de pistolet ; Tran décède de cette blessure le 26 juillet suivant ; l'une des victimes était un associé de Michael «Crazy Mike» Fidanoglou.

Le 22 juillet 1998, Marie-Jeanne Bouchard, 63 ans, une mère de sept enfants, est poignardée à mort de 23 coups de couteaux par son mari, Émile Lafontaine, 69 ans, à Val-d'Or ; Lafontaine, atteint d'un cancer a été condamné à 10 ans de prison et ilm est décédé au Centre de détention Archambault.

Le 23 juillet 1998, à Saint-Athanase, Brigitte Houle et sa fille se noient dans la baignoire de leur résidence ; la police croit à un meurtre suivi d'un suicide.

Le 28 juillet 1998, à Verdun, Maxime Ayotte McPhee, 5 mois, est battu à mort par son père, Patrick Ayotte, 21 ans ; Patrick Ayotte sera condamné à 8 ans de prison pour cet homicide.

Le 28 juillet 1998, à Montréal, un homme d'origine coréenne, Soung Nun Koak, tue sa conjointe, Sun Ok Hu, 27 ans, et ses 2 enfants âgés respectivement de 2 ans et demi et 6 ans, puis se suicide ; les corps des victimes sont trouvés dans l'appartement familial, rue Bishop, entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard de Maisonneuve, et celui du meurtrier est retrouvé pendu dans le puits d'ascenseur d'un édifice en rénovation de la rue Saint-Sacrement.

Le 30 juillet 1998, Richard «Bam-Bam» Lagacé, membre de la section des Rock Riders des Rock-Machine de Saint-Lin, est assassiné devant la porte d'un gymnase de Laurentides . Yvon «Mon-Mon» Roy, 57 ans, un membre de l'Alliance contre les Hells-Angels, est assassiné alors qu'il tond le gazon à l'extérieur de sa résidence de Repentigny ; il était considéré comme un bailleur de fonds des Rock-Machine.

Le 31 juillet 1998, à Montréal, Marguerite Boka, 31 ans, est poignardée à mort par son conjoint, Félix Kuadio, 31 ans ; la victime et l'assassin étaient des immigrants arrivés récemment de Côte-d'Ivoire ; Kuadio tente vainement de se suicider en se jetant devant une rame du Métro de Montréal.

Le 8 août 1998, à Montréal, le cadavre dépecé de France Beauregard, 34 ans, est trouvé dans une valise ; Louis Lafond, 33 ans, un magasinier travaillant à l'Université du Québec à Montréal-UQÀM, est soupçonné de ce meurtre, mais il s'enfuit après avoir été libéré sous conditions en attendant son procès.

Le 8 août 1998, Michael «Crazy Mike» Fidanoglou se débarrasse d'un revolver Ruger de calibre .357 alors qu'il est pourchassé par la police après voir commis un vol de banque sur la rue Van Horne à Montréal.

Le 10 août 1998, Maurice Ouellet, un machiniste de Saint-Lin, est assassiné par des tueurs reliés au chapitre de Saint-Luc des Rock-Machine. Peter Paradis, un membre des Rock-Machine, est atteint de 4 projectiles au coin d'une rue de Verdun ; il survit à ses blessures.

Le 22 août 1998, à Montréal, Tina Diaz, 18 ans, est poignardée par son nouveau partenaire, Sean Small, 32 ans ; elle refuse d'incriminer son amant et se rend à l'hôpital où l'on croit à une blessure mineure, mais elle décède à son retour chez elle ; Small est accusé d'homicide involontaire relativement à ce décès.

Le 24 août 1998, Paolo Cotroni, le fils de Frank Cotroni, est assassiné à Repentigny ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Cotroni.

Le 27 août 1998, Yvonne Arsenault, 52 ans, est abattue dans son lit à Dubuisson ; malgré les signes d'effraction et autre maquillage de la scène du crime qu'il avait semés dans la résidence, Raymond Arsenault, 51 ans, le mari de la victime, est accusé de meurtre prémédité relativement à ce décès.

Le 8 septembre 1998, Pierre Simard est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Simard.

Le 8 septembre 1998, Johnny Plescio, 34 ans, membre fondateur des Rock-Machine est assassiné par 11 projectiles d'un pistolet mitrailleur de marque Cobray .45 tirés de l'extérieur de sa résidence Laval.

Le 11 septembre 1998, à Montréal, Jayshri Patel, 42 ans, est poignardée à mort par son beau-frère, Kiran Paatel, 32 ans.

Le 24 septembre 1998, Jean Rosa, 32 ans, trafiquant de drogues membre de la section des Dark Circles des Rock-Machine est assassiné de 7 balles à la porte de son domicile du quartier Fabreville à Laval.

Le 27 septembre 1998, à Montmagny, Pascal Giasson, qui n'accepte pas la rupture de sa liaison avec sa conjointe, Violaine Bouvier, assassine le fils de cette dernière, Maxime Giasson Saint-Hilaire, puis se suicide ; l'oncle de Pascal, Benoît Giasson, qui était le père biologique du jeune Maxime, s'était suicidé en 1994 à la suite de la rupture de sa liaison avec sa mère, Violaine Bouvier.

Le 28 septembre 1998, Yvan Lallier, 35 ans, est abattu par balles à Granby ; accusé de ce meurtre prémédité, Yvan Morneau est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; en février 2004, la Cour d'appel du Québec ordonne la tenue d'un nouveau procès, le juge de première instance ayant donné son opinion sur la crédibilité d'un témoin et erré en refusant de transmettre les dossiers de deux témoins mineurs à l'avocate de la défense.

Le 28 septembre 1998, à Pointe-Claire, Agnès McKormick McKenzie, 95 ans, est assassinée par son fils Ron McKenzie qui tente vainement de se suicider en même temps qu'il fait mourir sa mère en s'asphyxiant avec le gaz d'échappement de son automobile ; le fils est acquitté de l'accusation de meurtre qui pesait contre lui.

Le 30 septembre 1998, à Northfield, Myriam Chrétien, 6 ans, et Audray D'Anjou Chrétien, 3 ans, sont abattues par décharges de fusil de chasse par leur père, René Chrétien, 32 ans ; l'assassin se suicide avec la même arme sur les berges d'un lac situé aux limites des municipalités de Northfield et de Notre-Dame-du-Laus.

En octobre 1998, Richard Poirier, 36 ans, un trafiquant de drogues et producteur de marijuana, est porté disparu ; le 19 mars 1999, le cadavre d'un homme est découvert le long de la route 143, près de Bromptonville ; le 2 septembre 1999, des ossements sont trouvés à Saint-Louis, près de Saint-Jude ; en 2004, le cadavre trouvé à Bromptonville en mars 1999, est identifié par son ADN comme étant celui de Than Chi An, 36 ans, un commerçant et usurier de Montréal, qui avait été vu pour la dernière fois à Sorel-Tracy le 20 mai 1996 ; le 17 juin 2004, François Ménard est appréhendé et accusé de meurtre prémédité relativement au décès de Than Chi An ; Ménard l'aurait tué à cause d'une dette de jeu ; le 16 juin 2004, les ossements trouvés à Saint-Louis sont identifiés comme étant ceux de Richard Poirier ; René «Cookie» Barnabé, 38 ans, et Paul-Noël Arsenault, 46 ans, sont accusés de meurtre prémédité relativement au décès de Poirier ; en septembre 2004, François Ménard, 46 ans, l'ancien médecin déjà accusé du meurtre de Than Chi An, est également accusé de meurtre prémédité relativement au décès de Poirier ; René «Cookie» Barnabé avoue sa culpabilité à l'accusation d'homicide involontaire relativement au décès de Poirier et est condamné à 15 ans de prison ; Paul-Noël Arsenault est condamné à 17 ans de prison ; le 15 avril 2005, après 4 jours de délibération le jury déclare François Ménard coupable du meurtre non prémédité de Than Chi An et il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 12 juin 2006, François Ménard plaide coupable à une accusation réduite d'homicide involontaire et est condamné à 17 ans de prison pour le décès de Richard Poirier.

Le 4 octobre 1998, à Saint-Adolphe-d'Howard, Roger D'El Salvador, 56 ans, assassine sa conjointe, Diane Massicotte, 52 ans, puis se suicide.

Le 15 octobre 1998, à La Pêche, Micheline Cuerrier, 26 ans, est poignardée à mort par son ex-amant, Gilles Lemieux, 39 ans ; elle avait rompu avec son assassin trois jours auparavant ; Lemieux est accusé de meurtre prémédité relativement à ce décès.

Le 20 octobre 1998, vers 16 h 45, le cadavre de Milia Abrar, 21 ans, transpercé de 20 coups de couteau est découvert dans une cabine des toilettes publiques du parc Angrignon de Montréal ; la victime, une étudiante du Cégep Dawson venue du Bangladesh en 1990, avait le visage défiguré par de l'acide ; la police connaîtrait le meurtrier, un homme de 20 ans également originaire du Bangladesh, mais en 2005, elle ne possédait pas encore de preuve suffisante pour accuser ce résident de Toronto.

Le 20 octobre 1998, à Brownsburg, Cédric Bourgeois Cadieux, 9 mois, meurt étouffé après que l'amant de sa mère, Serge Malette, 27 ans, l'eut baillonné avec du papier adhésif afin que le bébé ne dérange pas le couple dans leurs ébats sexuels ; les deux amants ont été condamnés.

Le 21 octobre 1998, à Saint-Agapit, Lisette Poulin, 39 ans, est assassinée par son amant, Émile Bergeron, 42 ans.

Le 21 octobre 1998, Stéphane Allard, un trafiquant indépendant, est assassiné à Saint-Casimir-de-Portneuf.

Le 22 octobre 1998, Pierre Bastien, 41 ans, membre des Rock-Machine est assassiné à sa résidence du quartier Vimont à Laval.

Le 29 octobre 1998, Richard Naud, un trafiquant indépendant est assassiné à Chibougamau ; le meurtre est attribué aux Hells-Angels par la Sûreté du Québec ; l'arme utilisée est une mitraillette de type Cobray munie d'un silencieux.

Le 31 octobre 1998, à Shawinigan-Sud, Lucile Gignac Gélinas, 75 ans, est battue à mort à coups de fer à repasser par Martin Castonguay, 18 ans, et Sébastien Marcouiller, 17 ans, qui voulaient lui extorquer de l'argent ; les deux jeunes hommes ont été condamnés à la prison à perpétuité relativement à ce décès.

Le 1 novembre 1998, à Saint-Nicolas (Lévis), Daniel Labonté assassine sa conjointe enceinte, Martine Lefebvre, puis se suicide.

Le 1 novembre 1998, sur un chemin de campagne, à Saint-Damase, Marlène Hogue, 30 ans, une danseuse de bar, est poignardée à mort par François «Spike» Beauregard, 26 ans, et Yann Desrosiers, 20 ans, qui l'avaient fait monter dans leur voiture après son spectacle et avaient exigé d'elle des services sexuels ; incapable de prouver qui avait tué, les deux hommes ont été accusés de complot pour meurtre.

Le 6 novembre 1998, Régis Otis, un revendeur de drogue indépendant de Jonquière, est assassiné; le meurtre est attribué aux Hells-Angels par la Sûreté du Québec ; l'arme utilisée est une mitraillette de type Cobray munie d'un silencieux.

Le 10 novembre 1998, Stéphane «Ti-Cul» Morgan, 31 ans, et son chauffeur, Daniel Boulet, 30 ans, tous deux membres des Rock-Machine, sont assassinés par projectiles d'arme à feu dans l'automobile dans laquelle ils se trouvent sur la rue J.-J.-Gagnier, dans le quartier Saint-Michel de Montréal.

Le 20 novembre 1998, Gaétan Lamontagne est poignardé à mort par son flis, Éric Lamontagne, qui le transperce de 47 coups de couteau ; accusé de meurtre prémédité, Éric Lamontagne est reconnu coupable de meurtre non prémédité et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 14 ans de sa peine derrière les barreaux ; en 2006, la Cour d'appel du Québec ordonne la tenue d'un nouveau procès parce que le juge aurait erré en droit lors de ses directives au jury. En janvier 2007, Lamontagne plaide coupable à l'accusation de meurtre non prémédité et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux ; en attendant son nouveau procès, il avait été transféré dans une prison provinciale où il ne supportait pas de partager sa cellule avec un autre détenu et il avait demandé au juge Paul-Marcel Bellavance de changer ses conditions de détention ; ce dernier avait refusé d'intervenir ; il a alors demandé à la Cour d'appel de retirer son plaidoyer de culpabilité et d'ordonner un nouveau procès parce que, prétend-il, il aurait subi des pressions pour accélérer le dossier et ainsi changer ses conditions de détention ; la Cour d'appel rejette sa demande, jugent que le juge Bellavance n'a pas commis de faute et affirme «Sans doute, l'appelan regrette-il sa décision de plaider coupable à une infraction pour laquelle il avait réussi à obtenir un nouveau procès. Cependant, ses regrets ne justifient pas une déclaration d'invalidité».

Le 24 novembre 1998, Éric Guay, François Gagnon, Daniel Bédard et Robert Malloy, des membres du chapitre de Québec des Rock-Machine, et Yves Laperrière, une relation des Rock-Machine sont l'objet de mandats d'arrestation.

Le 27 novembre 1998, à Sainte-Julie, Lorraine Pelletier, 54 ans, est assassinée par son amant, Paul Laporte, 56 ans.

Le 3 décembre 1998, à Montréal, Marie-Pier Joly, 4 ans, est assassinée par son père, Guy Joly, 29 ans.

Le 21 décembre 1998, Lawrence-Louis Bellas, une relation des Hells-Angels est assassiné dans un restaurant de l'est de Montréal.

En 1998, 41 homicides et 113 tentatives de meurtre ont été commis à Montréal.


  • Bibliographie -


Allô Police (Hebdomadaire de Montréal)
Death Dealers (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1999)
Hells-Angels at War (Yves Lavigne, Harper-Collins Publishers, 1999)
Hells-Angels: Into the Abyss (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1996)
Hell's Angels: Taking Care of Business (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1987).
La Filière canadienne (Jean-Pierre Charbonneau, Les Éditions de l'homme, 1975).
La Petite histoire du crime au Québec (Hélène Andrée Bizier. Éditions internationales Alain Stanké, 1981).
Meurtres en série et de masse - Dynamique sociale et politique (Richard Poulin et Uanick Dulong. Éditions Sisyphe, 2009).
Iced: A History of Organized Crime in Canada (Stephen Schneider).

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)