Queylus (Gabriel Thubières de Levy)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Prêtre catholique (sulpicien) né en 1612 à Privezac (France).

Études à Vaugirard, Paris.
Membre de la Société Notre-Dame de Montréal. Doctorat en théologie. Fondateur des séminaire sulpiciens de Rodez (1647), de Nantes (1649), de Viviers (1650), de Clermont (1656). Membre de la Société de Montréal (1645-). Arrive en Nouvelle-France en 1657 comme grand vicaire de l'archevêque de Rouyn ; il est accompagné des sulpiciens Gabriel Souart, Dominique Galinier et Antoine d'Allet. Fondateur (1657) et supérieur (1657-1661 et 1668-1670) du Séminaire de Saint-Sulpice de Ville-Marie (Montréal). Proposé pour devenir l'évêque de la Nouvelle-France, il est écarté par les jésuites qui lui préfèrent François de Laval de Montmorency ; il rentre en France en 1671. Décès en 1677 à Paris (France).

  • Distinctions -


L'avenue de Queylus, la rue Saint-Gabriel de Montréal et le canton de Queylus proclamé en 1965 et situé entre Roberval et Chibougamau dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean honorent sa mémoire.

crédits -

Les rues de Montréal. Répertoire historique (Ville de Montréal, éditions du Méridien, 1995)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)