Régiment des Fusiliers Mont-Royal-FMR 65e - 65th Canadian Infantry Regiment (armée)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Régiment des Forces armées canadiennes.


Sa caserne est située à l'angle des avenues Henri-Julien et des Pins à Montréal.

  • Éphémérides -

1865 Ouverture d'une école militaire d'infanterie à Montréal.
1868 Ouverture d'une école militaire d'artillerie à Montréal.
1869
(18 juin) Un ordre général d'Ottawa autorise la formation d'un nouveau corps d'armée qui sera connu sous le nom de Mount Royal Rifles.
(5 novembre) Le Mount Royal Rifles Regiment devient le 65th-Battalion de l'armée canadienne.
1871 Un examen est rendu nécessaire pour obtenir le brevet d'officier militaire.
1875 Organisation du corps de clairons du 65th-Battalion par Armand Beaudry.
Intégration de la fanfare Musique dans la Cité dirigée par Ernest Lavigne.
1877
(11 juillet 1877) Lors d'une parade des Orangistes, le 65e vient prêter main-forte à la police de Montréal. Une échauffourée entraîne la mort d'un manifestant alors qu'il est tué par la baïonnette du soldat Francis Fitzpatrick qui se défendait contre un groupe de voyous. Un jeune orangiste est tué.
1879 (10 avril) Le Gouvernement du Canada approuve la devise du régiment Nunquam Retrorsum traduit en en français par «Ne jamais reculer» ou «Nous ne reculerons jamais!»
1885
(2 avril 1885) Les 250 carabiniers du 65th-Battalion, majoritairement francophones, commandés par les lieutenants-colonels Joseph-Aldric Ouimet et Georges A. Hughes, partent par train vers l'Ouest canadien pour combattre les rebelles dirigés par Louis Riel.
(11 avril 1885) Le 65th battalion arrive à Winnipeg.
(28 mai 1885) Une centaine de soldats du 65th-Battalion participent à la Bataille de la Butte-aux-Français, le premier combat auquel il participe depuis sa fondation en 1869.
(20 juillet 1885) Retour triomphal du 65th-Battalion à Montréal.
Grève de 9 semaines des cordonniers de Québec ; cette grève est dénoncée par les évêques du Québec ; intervention de l'Armée britannique ; un dirigeant syndical est abattu par les militaires au cours d'une manifestation des grévistes.
Formation du Provisional Battalion of Dorchester.
Incorporation comme unité de milice du 65th Canadian Infantry Regiment de l'armée canadienne que l'on nomme Mount Royal Rifles Regiment formé de 6 compagnies ; la direction de ce régiment est confiée au lieutenant-colonel Joseph Beaudry assisté des majors Napoléon Labranche et Michel C. Deguise, du paie-maître Charles Spénard et du quartier-maître Jean-B. Émond.

la 1ère compagnie est sous la responsabilité du capitaine Alphonse T. Chagnon
La 2e compagnie est sous la direction du capitaine Louis S. Goyer et le lieutenant Maurice Trudeau
La 3e compagnie est sous la direction du capitaine Alphonse Cinq-Mars le lieutenant Michel Gaulin et le sous-lieutenant Joseph C. Marchand
La 4e compagnie est sous la direction du capitaine André-Silfrid Delisle et le lieutenant Joseph Breault
La 5e compagnie est provisoirement sous la direction du capitaine Arthur Renaud, le lieutenant Cyprien J. Fitzpatrick et le sous-lieutenat Eugène Paradis
La 6e compagnie est sous la direction du capitaine Alphonse Denis et le sous-lieutenant G. Gadoua.
Le docteur Édouard Mount est chirurgien régimentaire de 1868 à 1872 alors qu'il est remplacé par le docteur Emmanuel Persiller Lachapelle qui sera remplacé en 1888 par le docteur Paré.

1889
Le 65th-Battalion s'installe dans la caserne située sur la rue Craig (Saint-Antoine) en face du Champs-de-Mars.
1899
(11 octobre) Les Boers attaquent les troupes anglaises au Transvaal en Afrique-du-Sud.
1899
(30 octobre) Les soldats du régiment des Carabinirers Mont-Royal s'embarquent sur le Sardinia à destination de l'Afrique.
1900
(25 octobre) Intervention de l'armée ; une émeute provoquée par un conflit de travail impliquant la compagnie Montreal Cotton et les journaliers affectés à la construction de l'agrandissement de la filature est matée par l'intervention de 318 soldats et 45 cavaliers hussards réquisitionnés par le maire Langevin de Salaberry-de-Valleyfield ; les travailleurs demandaient que leur salaire soit porté de un dollar à un dollar et quart par jour ; les premiers soldats arrivés sur les lieux faisaient partie du Royal Scotts Regiment et ils furent rejoints le lendemain, 26 octobre, par des soldats du 65th Batallion Mount Royal Rifles (Fusiliers Mont-Royal) commandés par le lieutenant-colonel Alfred-E.Labelle ; en novembre, les militaires furent remplacés par 35 agents de la compagnie Pinkerton venus de l'État de New York ; les soldats du 65e régiment étaient munis de carabines . Snider-Enfield ; le costume des soldats du 65e étaient noirs et ils portaient sur la tête un casque blanc orné sur le devant d'une plaque représentant les armoiries du régiment c'est-à-dire une croix de Malte surmontée d'une couronne avec une guirlande légère de feuilles d'érable entourant le bras de la croix ; au-dessus de la croix, reposant sur une bandelette contenant la devise du régiment Nunquam Retorsum et l'image d'un castor ; au centre de la croix, entouré d'un ruban uni portant le nom Carabiniers Mont-Royal on trouvait le numéro 65 et, sur la branche supérieure de la croix, l'inscription «Butte aux Français 1885»,
1901 (Septembre) Des étudiants en droit de l'Université de Montréal-UdeM, Édouard Dufresne et Charles Émard, et le clairon J.-M.-A. Tison tous membres du régiment revenant de Québec, composent la ritournelle Il a gagné ses épaulettes ma luron, ma lurette.
1902
Les Boers sont vaincus par les Anglais ; au cours de cette guerre, le Canada a fourni 7 240 militaires de tous grades à l'armée anglaise.
(1er août) En vertu d'un ordre général de la milice canadienne le 65th Mount Royal Rifles Regiment francise son nom en 65e Régiment Carabiniers Mont-Royal.
1903
(28 avril) Mise en application de la loi martiale sur le territoire du port de Montréal où les 2 200 débardeurs, membres de l'Union internationale des débardeurs du port de Montréal, sont en grève ; la police prend possession du port aidée par la milice ; des débardeurs indépendants travaillent sous la protection des forces armées.
(11 mai) La grève des débardeurs du port de Montréal se termine par la reconnaissance de l'Union internationale comme représentant des débardeurs, la préférence d'embauche pour les débardeurs qui avaient travaillé durant les saisons précédentes (ancienneté), l'augmentation de leur salaire horaire à 25 sous et la renonciation mutuelle à toute représaille contre ceux qui avaient fait la grève ou qui avaient refusé de la faire.
1907
(1er janvier) Le lieutenant-colonel Alfred Labelle, commandant du Régiment, présente les plans d'un manège militaire préparés par l'architecte R.-Adolphe Brassard, lieutenant du Régiment.
Rodolphe Forget préside une levée de fonds pour la construction du manège ; le gouvernement fédéral n'avance 1que 50 000 $ alors que le coût est de 100 000 $.
1909
(7 mai) Adoption de la loi privée privée créant l'Association de l'arsenal du 65e régiment.
1910
(1er avril) Inauguration officielle du manège militaire construit à l'angle de l'avenue des Pins et de l'avenue Henri-Julien, près de la rue Saint-Denis à Montréal. L'arsenal a coûté 124 599,25 $, le fédéral a payé 50 000 $ à la condition que l'Arsenal lui soit donné et les officiers et amis du régiment 74 599,25 $.
1911
Fondation de la revue bimensuelle Le Carabinier.
1914
(Avril) Un ordre émanant du ministère de la Milice du Canada, Sam Hughes, interdit au régiment de parader à Montréal aux côtés du Saint-Sacrement lors de la Fête-Dieu comme il le fait depuis 35 ans ; cet ordre s'appliquait à toute dénomination religieuse ; Hughes ne faisait qu'appliquer un règlement général de la Milice qui interdisait le port d'armes du gouvernement en ces circonstances ; selon Hughes, les militaires pouvaient toujours parader à la Fête-Dieu, mais sans porter les armes du régiment.
(10 juin) Une délégation de Montréalais comprenant Sir Alexandre Lacoste, l'ex-maire Guérin, Clarence Smith, le docteur W. J. Kenney, le docteur Ed Kennedy, F.-J. Bisaillon et François de Sales Bastien et des députés D. O. L'espérance, Paul-Émile Lamarche et Albert Sévigny renconre le premier ministre Borden pour demander que le 65e puisse participer à la procession de la Fête-Dieu comme d'habitude, avec armes.
(1er août) L'Allemagne déclare la guerre à la Russie.
(3 août) L'Allemagne déclare la guerre à la France.
(4 août) La Grande Bretagne déclare la guerre à l'Allemagne ; le Canada, partie de l'Empire britannique, est automatiquement en guerre contre l'Allemagne.
(Fin août) Le Gouvernement crée le 14e Bataillon de la Force expéditionnaire canadienne (Royal Montreal Regiment) formé de 3 compagnies issues des Grenadiers Guards, 3 compagnies issues des Victoria Rifles et 2 compagnies issues du 65e Carabiniers Mont-Royal.
(21 septembre) Le docteur Arthur Migneault est chargé du recrutement de canadiens français pour former une unité canadienne-française de l'armée canadienne, le 22e-Bataillon.
1914-1918
Le Régiment participe à la Première Guerre mondiale - 1914-1918;
1920
(1er avril) La Force permanente active est réorganisée et les Carabiniers Mont-Royal y sont incorporés sous leur nom et sous le commandement du lieutenant-colonel J.-A. Filiatrault..
1931
Le nom du régiment devient le Régiment des Fusiliers Mont-Royal.
1933
(30 janvier) Hitler s'empare du pouvoir en Allemagne.
1936
(7 mars) Les armées d'Hitler occupent la Rhénanie.
1938
(13 mars) Hitler réunit l'Autriche à l'Allemagne.
(30 septembre) Hitler annexe le territoire des Sudètes avec le consentement des démocraties occidentales.
1939
(15 mars) Hitler démembre la Tchécoslovaquie et ses armées occupent Menel une semaine plus tard.
(23 août) Hitler déclare la guerre à tout pays qui s'opposerait à ses ambitions.
(25 août) Le Gouvernement du Canada proclame l'état d'alerte préventive.
(1er septembre) Les armées d'Hitler envahissent la Pologne ; c'est le début de la Deuxième Guerre mondiale.
(3 septembre) La France et l'Angleterre déclarent la guerre à l'Allemagne. Le Régiment est mobilisé.
(10 septembre) Le Canada déclare la guerre à l'Allemagne.
1940
(9 avril) Les armées d'Hitler envahissent la Norvège et le Danemark.
(Juillet) Formation du 2e Bataillon du Régiment (35 officiers, 871 sous-officiers et soldats) s'entraîne à Farnham ; cette unité avait pour rôle d'aider à la défense du Canada, alimenter continuellement en officiers, sous-officiers et soldats le 1er Bataillon outre-mer et fournir le personnel qualifié aux centres d'entraînement militaire. Après un séjour au camp de Valcartier, puis en Islande, le 1er Bataillon du Régiment arrive en Angleterre alors qu'il s'y joint à la 2e Division Canadienne pour y subir un entraînement jusqu'à 1942.
Le 30 mars 1942, Le lieutenat-colone; Grenier est promu colonel et retourne au Canada pour prendre le commandement d'une brigade de réserve ; il est remplacé par le lieutenant-colonel Dollard Ménar.
Le 30 avril 1942, le général Montgomery fait part au lieutenant général Andrew McNaugton du plan de déparquement de Dieppe.
Le 21 mai 1942 Ordre est donné de former à Montréal le 3e Bataillon des Fusiliers commandé par le lieutenant-colonel Paul Trudeau.
Le 25 mai 1942, Le régiment part de la gare Bonaventure en direction de Valcartier.
Le 2 juillet, Les Fusiliers, jusque-là stationnés en Angleterre s'embarquent sur le paquebot Royal Eagle à destination de Dieppe en France.
Le 3 juillet, le mauvais temps incite le commandement à retarder le débarquement.
Le 4 juillet, le mauvais temps empire.
Le 5 juillet, le mauvais temps empire encore et les spécialistes indiquent que le beau temps ne reviendra pas avant 3 ou 4 jours ; après le 8 juillet, les marées ne seront plus favorables au débarquement qui est encore reporté.
Le 7 juillet, l'aviation allemande attaque les navires en rade.
Le 19 août, l'assaut sur Dieppe (Opération Jubilee) par les troupes britanniques et canadiennes prévoyait que le commando numéro 3 des Royal Marines débarquerait devant Berneval, le commando numéro 4 des Royal Marines devant Varengeville, le Royal Regiment of Canada, devant Puys, l'Essex Scottish Regiment et le Royal Hamilton Light Infantry Regiment, devant Dieppe, et le South Saskatchewan Regiment et le Cameron Highlanders of Canada devant Pourville ; le Bataillon des Fusiliers Mont-Royal (584 hommes) devait agir comme réserve de l'expédition avec mission d'aider à l'attaque et à l'évacuation des blessés et des prisonniers, c'est-à-dire, de protéger la retraite des autres unités en cas d'échec ; au large des côtes, les fusiliers Mont-Royal tournaient en rond dans leurs embarcations légères ; à 7 h, ordre est donné au lieutenant-colonel Dollard Ménard de débarquer son régiment sur la plage de Dieppe ; à gauche, la compagnie B est commandée par le capitaine Guy Vandelac assisté des capitaines Roland Gravel et Erskine Eaton et des lieutenants Pierre-André Trudel et Marc Ranger ; au centre, l'état-major du Bataillon commandé par le lieutenant-colonel Dollard Ménard assisté du major René Painchaud, des capitaines Conrad Camaraire, Roland LaRue, Charles Alleyn, médecin, et Armand Sabourin, aumônier ; la compagnie d'état-major commandée par le major Paul (ou Richard) Savoy, le peloton des mortiers commandé par le lieutenant Pierre Loranger, le peloton des pionniers commandé par le lieutenant Jean Duclos, le quartier-maître Roy Dillon et les lieutenants Jean-Jacques Lévesque et Albert Bissonnette ; à droite, la compagnie D commandée par le capitaine Jacques Préfontaine assisté des lieutenants André Vennat, Antoine Masson et Maurice Lafortune.
6 086 militaires dont 4 963 soldats canadiens et 970 soldats britanniques et un petit groupe de l'armée de la France libre faisant partie de la 2nd Canadian Division commandée par le Major général J. H. Roberts, débarquent sur les plages françaises de Berneval, Dieppe, Pourville, Puys, Varengeville et Vasterival ; les Canadiens perdent 3 367 hommes dont 907 tués ou blessés mortellement et décédés en captivité, 586 blessés et 1 874 faits prisonniers ; les Britanniques comptent 800 morts ; 584 membres du Régiment des Fusiliers Mont-Royal ont participé à l'opération sous le commandement du lieutenant-colonel Dollard Ménard ; 513 parmi eux ont été perdus dont 105 furent tués et 50 blessés sur la plage de galets de Dieppe et 348 furent faits prisonniers.
Selon le plan original, des commandos parachutés devaient détruire les batteries côtières qui défendaient la plage de façon à permettre aux soldats de débarquer et prendre le contrôle du port, et d'attaquer sur les flancs puis détruire une station de radar et des voies de chemin de fer, et enfin, reprendre la mer pour rentrer en Angleterre ; mais lord Louis Mountbatten, l'amiral britannique en charge de l'opération a décidé d'apporter des modifications importantes à ce plan. Il abandonna l'idée d'employer des parachutistes pour neutraliser les canons allemands, laissa tomber les bombardements préalables sur les positions allemandes et il réduisit l'appui de feu qui aurait permis de venir en aide aux commandos.
Le débarquement devait s'exécuter à la fin de la nuit, mais le mauvais temps et une rencontre avec un convoi allemand retarda la flottille alliée et permit au convoi allemand d'alerter l'état-major allemand de Dieppe, le débarquement eut lieu à marée basse, donc loin des falaises sur lesquelles étaient embusqués les Allemands et au lever du jour, chaque soldat étant alors une cible à découvert pour les tireurs allemands et leur artillerie ; les obus allemands faisaient éclater les galets de la plage les transformant en schrapnell. Seuls 2 210 Canadiens dont plusieurs blessés, purent rentrer en Angleterre après ce court raid raté
Dieppe a finalement été libérée par les troupes canadiennes le 7 septembre 1944.
Des 584 Fusiliers Mont-Royal qui s'embarquèrent la veille à New Haven (Angleterre) pour Dieppe, France, 119 (officiers, sous-officiers et soldats) ont été tués et 373 ont été faits prisonniers dont 111 étaient blessés ; 4 de ces derniers sont morts en captivité des suites de leurs blessures ; 65 de ceux qui avaient débarqué, dont une cinquantaine étaient blessés, ont été ramenés aux embarcations et revinrent en Angleterre avec la soixantaine qui n'avaient pu quitter leurs péniches ;
Un film documentaire (Dieppe Uncovered) réalisé en 2012 révèle que le débarquement de Dieppe était une manoeuvre de diversion effectuée pour permettre à un commando dirigé par l'officier britannique chargé de l'espionnage, Ian Fleming (auteur de James Bond), et chargé de pénétrer dans le quartier général de la marine allemande logé dans l'hôtel Moderne de Dieppe et dans certains navires allemands amarrés dans le port ; la mission du commando était de s'emparer des livres de code allemands et d'un décodeur ; le documentaire a été présenté aux autorités de la marine britannique qui admit le véritable motif du débarquement de Dieppe.
Dans son livre La mémoire de Dieppe, radioscopie d'un mythe, Béatrice Richard se dit convaincue que l'attaque a été menée en vain et affirme que «la majorité des historiens qui ont étudié le cas de Dieppe estiment que ce raid n'a servi à rien d'autre qu'à sacrifier inutilement des hommes.»
(source, Le Devoir, 18 août 2012, The Gazette, 18 août 2012, cahier B, page 3)
Ce jour-là, 4 963 militaires canadiens participèrent au débarquement ; entre l'aube et l'heure du midi, 913 soldats canadiens avait été tués et 1 944 faits prisonniers dont 558 étaient gravement blessés ; seulement 2 211 d'entre eux revinrent en Angleterre après ce court raid raté et jugé inutile par l'histoire.
1943 (15 octobre) Dissolution du 3e Bataillon.
1944 (6 juin) Les forces armées alliées débarquent en Normandie (France).
(7 juillet) Le Régiment débarque à Courseulles-sur-Mer (France).
(13 juillet) Le Régiment enregistre ses trois premières pertes : un tué en sautant sur une mine (Roger Germain) et 2 blessés par des balles de francs-tireurs.
(20-30 juillet) Le Régiment attaque les fermes de Beauvoir et de Troteval, à environ un kilomètre de Verrières, puis s'empare de Verrières près de Caen ; au cours de ces affrontement, le Régiment perd 17 officiers, 28 sous-officiers et près de 100 soldats tués, blessés, portés disparus ou faits prisonniers.
(14 août) Début de la Bataille de la Commanderie.
(17 août) Le Régiment entre à Falaise.
(27 août) Le lieutenant-colonel Guy Gauvreau quitte le Régiment pour prendre le commandement de la brigade ; le lieutenant colonel Paul Sauvé le remplace.
(31 août) Le Régiment entre à Rouen.
(1er septembre) Le Régiment entre à Dieppe.
(8 septembre) Le Régiment entre en Belgique pour s'emparer de Furnes, puis de La Panne.
(14 septembre) Le Régiment revient en France pour s'emparer de Ghyvelde.
(24 septembre) Le Régiment retourne en Belgique pour s'emparer de Gravenwesel.
(26 septembre) Le Régiment s'empare de Lotchenberg.
(4 octobre) Prise de Kappellen.
(23 octobre) Prise de Nederheide.
(26 octobre) Prise de Waards. Le brigadier général Guy Gauvreau est gravement blessé.
(3 novembre) Le Régiment traverse le canal Léopold et le canal Beveland. La Belgique est libérée.
(Novembre) Le major Jacques Dextraze est promu au grade de lieutenant-colonel et remplace le lieutenant-colonel Paul Sauvé à la tête du Régiment ; Sauvé retourne occuper son siège de député à Québec.
1945
(10 février) Traverse de la Reichwald en direction de Kalkar.
(26 février) Opération Blockbuster conjointement avec les Cameron Highlanders, le 1 Régiment canadien d'auto-mitrailleuses, le South Saskatchewan Regiment, les Fusiliers de Sherbrooke et le Fort Garry Horse Regiment ; le Régiment compte 12 tués lors de cette opération mais atteint son objectif situé à l'est de l'axe Kalkar-Uden.
(28 février) Le Régiment quitte Kapellen et s'enfonce dans la forêt du Reichwald. (17 mars) Prise de Beilen, Pays-Bas. (Première semaine d'avril) Traverse du Rhin et avance vers Groningue.
(10 avril) Attaque de Beilen ; le Régiment fait 800 prisonniers dont 60 officiers.
(29 avril) Le Régiment perd 7 hommes à Munderloch.
(30 avril) Le Régiment entre à Oldenburg.
(5 mai) Fin des hostilités entre l'Allemagne et les Alliés.
(4 juillet) Le Régiment entre à Berlin.
(23 septembre) Le Régiment quitte Ostende pour l'Angleterre.
(26 octobre) Le Régiment arrive à Halifax.
28 octobre) Le Régiment débarque à Montréal.
1946 (Juin) La 8e Brigade formée des Fusiliers Mont-Royal, du Régiment de Châteauguay et du Régiment de Maisonneuve, est mise sous la direction du brigadier général Guy Gauvreau.
1950 (Avril) Le Canada forme une brigade canadienne destinée à servir les Nations Unies dans le conflit coréen ; les Fusiliers fournissent plus de 30 % des effectifs du Royal 22e Régiment ; ce dernier régiment était sous le commandement du lieutenant-colonel Jacques Dextraze lorsqu'il débarqua en Corée.
1951 (5 mai) Le Canada mobilise une autre brigade pour contribuer aux forces de l'Organisation du Traité de l'Atlantique-Nord - OTAN. (10 juin) Une compagnie de 158 Fusiliers Mont-Royal se rend au camp de Valcartier pour un entraînement intensif en vue de partir en Allemagne.
1962 (18 août) Inauguration du monument des Fusiliers Mont-Royal sur la plage de Dieppe, France ; ce monument rappelle le souvenir du sanglant débarquement du 19 août 1942 ; sur le monument, l'inscription suivante évoque la participation des FMR aux 2 guerres mondiales :

«À la mémoire de tous ceux qui, partis du Canada, ont versé leur sang sur la terre de France à l'occasion sous la bannière d'un régiment canadien-français, les Fusiliers Mont-Royal».

1964 (30 janvier, vers 8 h 30) Des membres du Mouvement révolutionnaire du Québec s'introduisent dans l'arsenal des FMR, maîtrisent le personnel, les ligottent et les enferment dans une pièce du sous-sol ; ils firent entrer un camion dans la caserne, s'emparent de 59 fusils semi-automatique belges FN, 30 mitraillettes Sten, 2 mitraillettes Browning, 4 mitrailleuses Bren .303, 4 mortiers de 4 pouces, 3 bazookas, 11 walkie-talkie, 2 344 chargeurs 7.8 mmpour les armes belges et 13 000 balles de carabine ; ils sortent par la grande porte à bord de leur camion et disparaissent dans la ville.
1992 Le passage piétonnier qui mène au monument des FMR à Dieppe est baptisé Promenade Dollard-Ménard.
2016 (11 août 2016) Le quotidien The Gazette rapporte que l'Association des Fusilliers Mont-Royal sonne l'alarme pour ce qui semble être une menace à la valeur historique de la caserne de la rue Henri-Julien ; le Ministère de la Défense entendrait procéder à des rénovations de la caserne sans respecter la valeur patrimoniale du bâtiment. Le Ministère veut remplacer le recouvrement de métal de la toiture qui coule par un recouvrement de PVC et les planchers de bois par des pavés de béton. Les règlements municipaux de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal stipulent que lorsqu'on veut entreprendre la rénovation d'un bâtiment, l'on doit se baser sur les plans et devis originaux. Le Ministère de la Défense est d'avis que, comme tel, il n'est pas assujetti à des règlements adoptés par des gouvernements inférieurs. Cependant, les Fusilliers Mont-Royal originellement propriétaire de l'édifice imposèrent certaines conditions lorsqu'ils vendirent la caserne au Gouvernement fédéral en 1911 ; parmi ces conditions, il y avait celle que le Gouvernement entretiendra, chauffera et éclairera la caserne. De pus, si l'édifice est vendu, , une partie du produit de la vente reviendra au régiment. Celui-ci estime que les réparations sontnécessaires, mais que le bâtiment doit être remis en l'état qu'il vait en 1910. Le régiment croit que la façade doit demeurer telle qu'elle a été construite en 1910.

Commandants du 65th Canadian Infantry Regiment

1869-1875Beaudry, Lt-col Joseph
1875-1878 Labranche, Maj Napoléon (intérim)
1878-1879 Labranche, Lt-col Napoléon
1880-1889Ouimet, Lt-col J.-Aldric
1889-1892Dugas, Lt-col Calixte-Aimé
1892-1897 Prévost, Lt-col Hector (ou Henri)
1897-1902Labelle, Lt-col Alfred-E.-D.
1902-1907Mackay, Lt-col François-Samuel
1907-1915 Labelle, Lt-col Alfred-E.-D.
1915-1917Ostell, Lt-col Joseph Thomas
1917-1919Detonnancourt, Lt-col Léonard-G.
1919-1920Peltier, Lt-col J.-E.
1920-1922Filiatrault, Lt-col J.-A.
1922-1924Ranger, Lt-col Émile
1924-1927Tardif, Lt-col Victor
1927-1930Bédard, Lt-col Rodolphe
1930-1931Dorval, Lt-col C.-O.




Commandant des Fusiliers Mont-Royal

1931-1934Dorval, Lt-col C.-O.
1934-1938LeBel, Lt-col Georges
1938-1942Grenier, Lt-col Paul (1er Bataillon)
1940-1942Massue, Lt-col Gustave (2e Bataillon)
1942Ménard, Lt-col Dollard
1942-1944Gauvreau, Lt-col Guy (1er Bataillon)
1942-1943Trudeau, Lt-cln Paul (3e Bataillon)
1944Langlois, Lt-col E.-D. (1er Bataillon)
1944-1945Dextraze, Lt-col Jacques-A. (1er Bataillon)
1945Roy, Lt-col Laurent (1er Bataillon)
1942-1946Guindon, Lt-col Arthur (2e Bataillon)
1946-1949Chaput, Lt-col Jean-E.
1949-1952Langlais, Lt-col Paul
1952-1955Bourassa, Lt-col Yves
1955-1958Marchand, Lt-col Sarto
1958-1961Gauthier, Lt-col J.-P.-C.
1961-1964Lévesque, Lt-col Guy
1964-1967Desgroseillers, Lt-col Patrick
1967-1970Genin, Lt-col J.-Richard
1970-1972Marinier, Lt-col Guy
1972-1975Bissonnette, Lt-col Gilles
1975-1978Laroche, Lt-col Étienne
1978-1979Arsenault, Lt-col Raynald
1979-1981Laroche, Lt-col Étienne
1981-1984Gosselin, Lt-col Guy
1984-1987Ménard, Lt-col Jean-Pierre
1987-1990Massé, Lt-col Normand-B.
1990-1993Charette, Lt-col Pierre
1993-1996Farley, Lt-col Louis
1996-1999Rousseau, Lt-col Marc
1999-2002Gauthier, Lt-col Gervais
2002-2006Moïse, Lt-col Henri
2006-Ouellet, Lt-col Serge




Aumoniers du régiment

Fabre, Charles
Moreau, Édouard
Provost
Garceau, Sj
Martin Cléophas
Deschamps

Membre du 65th-Battalion mort au cours de la Rébellion du Nord-Ouest

1885

Valiquette, P.1885 (mort d'épuisement)





Membre du 65th-Battalion mort au cours de la Première Guerre mondiale - 1914-1918

1915

Baron, Hervé10 novembre 1915 (tué au combat)




1916

Laramée, Joseph-Aldéric5 avril 1916 (tué au combat)
Lambert, Paul-Adrien8 avril 1916 (porté disparu présumé tué au combat)
Gingras, Rosaire14 avril 1916 (tué au combat)
Saint-Louis, William15 juin 1916 (tué au combat)
Laverdière, Alexandre19 juin 1916 (tué au combat)
Michaud, J.-Alphonse15 juillet 1916 (tué au combat)
Morissette Samuel14 septembre 1916 (tué au combat)
Beaudry, Abel-C.-Prudent15 septembre 1916 (tué au combat)
Ledoux, Moïse15 septembre 1916 (porté disparu présumé tué au combat)
Bauset, Édouard16 septembre 1916 (tué au combat)
Grignon, Lorenzo18 septembre 1916 (porté disparu présumé tué au combat)
Robert, Oscar26 septembre 1916 (blessé mortellement au combat)
Grimard, Albert3/10/1916 (tué au combat)
Lawlor, Eugene4/10/1916 (tué au combat)
Richelieu, Télesphore4/10/1916 (tué au combat)




1917

Boisseau, Edmond11 mai 1917 (tué au combat)
Goyette, Arthur11 avril 1917 (blessé mortellement au combat)
Saint-Pierre, Joseph21 août 1917 (tué au combat)
Bourbonnais, Edgar24 août 1917 (blessé mortellement au combat)
Lacroix, François-Xavier12 décembre 1917 (tué au combat)




1918

Marsan, Joseph-Damase11 avril 1918 (blessé mortellement au combat)
Gauthier, Ferdinand12 avril 1918 (tué au combat)
Saint-Pierre, Charles-Xavier24 avril 1918 (blessé mortellement au combat)
Lamarche, Dalvanie27 août 1918 (tué au combat)




Membres du Régiment des Fusiliers Mont-Royal tués ou blessés mortellement au cours de la Deuxième Guerre mondiale - 1939-1945

1940

Gadouas, Romé01940 (tué au combat)
Godbout, Lucien24 avril 1940 (tué au combat)
Délisle, Gaston 5 mai 1940 (tué au combat)
Théoret, Napoléon6 juin 1940 (tué au combat)
Paiement, Lucien01/10/1940 (tué au combat)
Slevan, Adrien-J.-Doria16/10/1940 (tué au combat)
Deshaies, Germain11 novembre 1940 (tué au combat)




1941

Archambault, Henri5 avril 1941 (tué au combat)
Gaudreau, Omer13 juin 1941 (tué au combat)
Aubé, Raoul18 juillet 1941 (tué au combat)




1942

Désormeaux, Paul8 avril 1942 (tué au combat)
Dufresne, Jules17 juin 1942 (tué au combat)




Débarquement de Dieppe, Seine-Maritime, France

Alleyn, MD, Charles19 août 1942 (tué au combat)
Beaudoin A/ Antonio19 août 1942 (tué au combat)
Beaudoin, Donat19 août 1942 (tué au combat)
Beauchamp , Henri 19 août 1942 (blessé mortellement au combat, décédé le 3/10/1944)
Beauséjour, René19 août 1942 (tué au combat)
Beauvais, Armand19 août 1942 (tué au combat)
Beauvais, Jean-Paul19 août 1942 (tué au combat)
Beresford, Edward19 août 1942 (tué au combat)
Bertrand, Florian19 août 1942 (tué au combat)
Bertrand , Louis19 août 1942 (tué au combat)
Bilodeau, Roland 19 août 1942 (tué au combat)
Bisson, Jos-Alphonse 19 août 1942 (tué au combat)
Boileau, Maurice19 août 1942 (blessé mortellement au combat, décédé le 21 août 1942)
Boily, Louis19 août 1942 (tué au combat)
Boivin, Arthur19 août 1942 (tué au combat)
Boulanger, Fernand19 août 1942 (tué au combat)
Boulanger, Robert19 août 1942 (tué au combat)
Brunet, Alphonse19 août 1942 (tué au combat)
Brunet, Léopold19 août 1942 (tué au combat)
Burke, Cyril19 août 1942 (tué au combat)
Caisse, Georges19 août 1942 (tué au combat)
Cardinal, André19 août 1942 (tué au combat)
Cardinal, Rolland19 août 1942 (tué au combat)
Carpentier, Bernard19 août 1942 (tué au combat)
Carrière, Jean-Louis19 août 1942 (tué au combat)
Cartier, Eillie19 août 1942 (tué au combat)
Champagne , Roméo19 août 1942 (tué au combat)
Chevalier, Armilias19 août 1942 (tué au combat)
Choquette, Georges19 août 1942 (tué au combat)
Cloutier, Gérard-Ludger19 août 1942 (tué au combat)
Dallaire, Maurice19 août 1942 (tué au combat)
Dépelteau, Charles-E.19 août 1942 (tué au combat)
Desormiers, Alfred19 août 1942 (tué au combat)
Desroches, Joseph19 août 1942 (tué au combat)
Desrosiers, Jean-Paul19 août 1942 (tué au combat)
Dillon, Wentworth Roy19 août 1942 (tué au combat)
Dion, Lorenzo19 août 1942 (tué au combat)
Dubé, Lucien19 août 1942 (tué au combat)
Dubois, Henri19 août 1942 (tué au combat)
Dubuc, Roger19 août 1942 (tué au combat)
Duclos, Jean19 août 1942 (tué au combat)
Dufour, Hector19 août 1942 (tué au combat)
Dufresne, J.-Roland19 août 1942 (tué au combat)
Dumaine, Jean-Louis19 août 1942 (tué au combat)
Dupuis, Arthur19 août 1942 (tué au combat)
Eaton, Erskine Robert19 août 1942 (tué au combat)
Faille, Aimé (ou Alphonse)19 août 1942 (tué au combat)
Ferron, Fernand19 août 1942 (tué au combat)
Filion, Amédée19 août 1942 (tué au combat)
Filion, René19 août 1942 (tué au combat)
Fournier, Marcel19 août 1942 (tué au combat)
Fyfe, Jacques19 août 1942 (tué au combat)
Galarneau, Roland19 août 1942 (tué au combat)
Gariépy, Antonio19 août 1942 (tué au combat)
Gélinas, Roméo19 août 1942 (tué au combat)
Goldin, Louis19 août 1942 (tué au combat)
Grenier , Louis-Philippe19 août 1942 (tué au combat)
Grondines, Lorenzo19 août 1942 (tué au combat)
Guérin, Georges19 août 1942 (tué au combat)
Guérin, Wilbrod 19 août 1942 (blessé mortellement au combat, décédé le 27 décembre 1942)
Hamel, Louis19 août 1942 (tué au combat)
Harrison, Claude19 août 1942 (tué au combat)
Hogue, S.M.C. Georges-L.19 août 1942 (tué au combat)
Huot , Jos-J.-B. 19 août 1942 (blessé mortellement au combat, décédé le 27 décembre 1942)
Jodoin, Dollard19 août 1942 (tué au combat)
Labelle, Jacques19 août 1942 (tué au combat)
Lacelle, Henri19 août 1942 (tué au combat)
Lalanne, Alphonse19 août 1942 (tué au combat)
Landriault, Édouard (Eudore)19 août 1942 (tué au combat)
Landry, Ludger19 août 1942 (tué au combat)
Langevin, Maurice19 août 1942 (tué au combat)
Lapointe, J.-M.-Alphonse19 août 1942 (tué au combat)
Lapointe, Maurice19 août 1942 (tué au combat)
Larin, Marcel19 août 1942 (tué au combat)
Larocque, Albert19 août 1942 (tué au combat)
La Rue, L.-J.-Rolland19 août 1942 (tué au combat)
Le Bel, Philippe19 août 1942 (tué au combat)
Leclair, Henri19 août 1942 (tué au combat)
Lemieux, Rolland19 août 1942 (tué au combat)
Lévesque, Jean-Jacques19 août 1942 (tué au combat)
Lippé, Édouard19 août 1942 (tué au combat)
Loranger, Pierre19 août 1942 (tué au combat)
Malo, Maurice19 août 1942 (tué au combat)
Marceau, Jos-Jacques19 août 1942 (tué au combat)
Marcotte, Jean-Marie19 août 1942 (tué au combat)
Massé, Armand19 août 1942 (tué au combat)
McLish, Roland 19 août 1942 (tué au combat)
Metcalfe, John Reginald19 août 1942 (tué au combat)
Migneault, Ernest19 août 1942 (tué au combat)
Milot, Jean-Paul19 août 1942 (tué au combat)
Mineau, René19 août 1942 (tué au combat)
Nesbitt, Alfred19 août 1942 (tué au combat)
Packwood, Léo19 août 1942 (tué au combat)
Papillon, Roméo19 août 1942 (tué au combat)
Parent, SQMS N.-Édouard19 août 1942 (tué au combat)
Pérusse, Jerry-Rosario19 août 1942 (blessé mortellement au combat)
Picard, Oscar Francis19 août 1942 (tué au combat)
Plante, Ovide19 août 1942 (tué au combat)
Poirier, Joseph-Roméo19 août 1942 (tué au combat)
Poitras, Gérard19 août 1942 (tué au combat)
Pratt, Thomas19 août 1942 (tué au combat)
Rashotte, Léonard19 août 1942 (tué au combat)
Redshaw, William19 août 1942 (tué au combat)
Rivet, J.-W.-Alfred19 août 1942 (tué au combat)
Rochon, Raymond19 août 1942 (tué au combat)
Rousseau, Henri19 août 1942 (tué au combat)
Roy, Marcel19 août 1942 (tué au combat)
Saint-Germain, Jean-Paul19 août 1942 (tué au combat)
St-Pierre, Théodore19 août 1942 (tué au combat)
Savoy, Mj Richard19 août 1942 (tué au combat)
Senécal, Robert19 août 1942 (tué au combat)
Simard, Arthur19 août 1942 (tué au combat)
Somma, John19 août 1942 (tué au combat)
Tremblay, André19 août 1942 (tué au combat)
Trottier, Pierre-Joseph19 août 1942 (tué au combat)
Trudel, Pierre-André19 août 1942 (tué au combat)
Turmel, Guy19 août 1942 (tué au combat)
Varin, Maurice19 août 1942 (tué au combat)
Vennat, André19 août 1942 (tué au combat)
Véronneau, Édouard19 août 1942 (tué au combat)
Verreault, Thomas19 août 1942 (tué au combat)




1943

Afrique du Nord

Lortie, Armand11 mars 1943 (tué au combat)




??????

Désautels, Paul-Émile31 mai 1943 (tué au combat)
Cirotenko, Vladimir12 juillet 1943 (tué au combat)
Champagne, Alexandre21 juillet 1943 (tué au combat)
Ouellette, Léo25 septembre 1943 (tué au combat)
Montour, Maurice4 novembre 1943 (tué au combat)
Sioui , Rosaire8 décembre 1943 (tué au combat)
Désaulniers, Albert15 décembre 1943 (tué au combat)
Bélanger, Alexandre16 décembre 1943 (tué au combat)




1944

Mars 1944

Tanguay, Émile4 mars 1944 (tué au combat)




Avril 1944

Dumont, Rosario14 avril 1944 (tué au combat)
Mackay, Francis23 avril 1944 (tué au combat)
Nadeau, Paul-Émile27 avril 1944 (tué au combat)




Juin 1944

Campagne de Normandie

Dubois, Aimé15 juin 1944 (tué au combat)




Juillet 1944

Germain, Roger13 juillet 1944 (tué au combat)
Dagenais, Gérard15 juillet 1944 (tué au combat)




Prise des Fermes de Beauvoir et de Troteval, puis de Verrières, France

Sheehan, Roger 20 juillet 1944
Bélair, Léo20 juillet 1944 (tué au combat)
Beaulieu, P.-É.21 juillet 1944 (tué au combat)
Burgess, L.-Richard21 juillet 1944 (tué au combat)
Donati, Philippe21 juillet 1944 (tué au combat)
Gaulin, René21 juillet 1944 (tué au combat)
LeBlanc, Paul-Vincent21 juillet 1944 (tué au combat)
McDonald, Gordeon J.21 juillet 1944 (tué au combat)
Morin, Ambroise21 juillet 1944 (tué au combat)
Tremblay, Marie-Antoine21 juillet 1944 (tué au combat)
Arseneault, Émile22 juillet 1944 (tué au combat)
Brouard, J.-Wilfrid22 juillet 1944 (tué au combat)
Dionne, Maurice22 juillet 1944 (tué au combat)
Daoust, André22 juillet 1944 (tué au combat)
Dominique, Joseph22 juillet 1944 (tué au combat)
Fortier, Roméo22 juillet 1944 (tué au combat)
Fortin, René22 juillet 1944 (tué au combat)
Gagnon, Joseph-Roger22 juillet 1944 (tué au combat)
Gauthier, Joseph-Wilfred22 juillet 1944 (tué au combat)
Girard, Élie-Robert22 juillet 1944 (tué au combat)
Labonté, Rolland22 juillet 1944 (tué au combat)
Millaire, Gérard22 juillet 1944 (tué au combat)
Loiseau, Joseph-Alfred22 juillet 1944 (tué au combat)
Tremblay, Adrien22 juillet 1944 (tué au combat)
Trottier, Benoît Phemus22 juillet 1944 (tué au combat)
Hainault, Victor22 juillet 1944 (tué au combat)
Perron, Paul-Émile22 juillet 1944
Perron, Louis 22 juillet 1944
Plouffe, Jean 22 juillet 1944
Baron, Gérard-Auguste23 juillet 1944 (tué au combat)
Blais, Emmanuel23 juillet 1944 (tué au combat)
Bonneau, Gabriel23 juillet 1944 (tué au combat)
Décary, Joseph-René23 juillet 1944 (blessé mortellement au combat)
Doré, Gérard23 juillet 1944 (tué au combat)
Collin, François24 juillet 1944 (tué au combat)
Filipelli, Antonio24 juillet 1944 (tué au combat)
Gagné, Lucien24 juillet 1944 (tué au combat)
Gravelle, Joseph24 juillet 1944 (tué au combat)
Latreille, Omer-Marcel24 juillet 1944 (tué au combat)
Lachance, Marcel24 juillet 1944 (tué au combat)
Malboeuf, Maurice24 juillet 1944 (tué au combat)
Nevremont, Antoine24 juillet 1944 (tué au combat)
Nigelsky, Léon24 juillet 1944 (tué au combat)
Poulin, J.-Marcel 24 juillet 1944
Roy, Liguori 24 juillet 1944
Saucier, Louis24 juillet 1944
Tremblay, Maurice24 juillet 1944 (tué au combat)
Duplantis, Donat25 juillet 1944 (tué au combat)
Lemay, Maurice25 juillet 1944 (tué au combat)
Pelletier, Gérard25 juillet 1944 (tué au combat)
Taylor, Albert25 juillet 1944 (tué au combat)
Duval, Alfred26 juillet 1944 (tué au combat)
Forgues, Georges26 juillet 1944 (tué au combat)
Arseneault, Edmond26 juillet 1944 (tué au combat)
Beaulieu, Alexis26 juillet 1944 (tué au combat)
Bouchard, Léon26 juillet 1944 (tué au combat)
Bruyère, Gérard26 juillet 1944 (tué au combat)
Noël, Joseph26 juillet 1944 (tué au combat)
Sauvageau, Paul 26 juillet 1944
Vincent, Jean-Guy26 juillet 1944 (tué au combat)
Denis, Jean-Paul27 juillet 1944 (tué au combat)
Vaillancourt, J.-A.--Georges27 juillet 1944 (tué au combat)
Daigle, Philippe28 juillet 1944 (tué au combat)
Desbiens, Élie28 juillet 1944 (tué au combat)
Duguay, Aristide28 juillet 1944 (tué au combat)
Fortin, Jacques28 juillet 1944 (tué au combat)




Août 1944

Daudelin, Roland01 août 1944 (tué au combat)
Desmarchais, Jean-Louis01 août 1944 (tué au combat)
Després, Hubert01 août 1944 (tué au combat)
Dorion, Joseph-Alphonse01 août 1944 (tué au combat)
Huot, Claude01 août 1944 (tué au combat)
Rioux, Marc 02 août 1944
Prince, J.-Léo 03 août 1944
LaRamée, Roger03 août 1944 (tué au combat)
Renaud, Guy-Edmond 04 août 1944
Rodrigue, Camille 04 août 1944
Savard, Joseph 04 août 1944
Vézina, Jean-Jacques04 août 1944 (tué au combat)
Brégent, Georges08 août 1944 (tué au combat)
Bruneau, Joseph08 août 1944 (tué au combat)
Chicoine, Aurèle08 août 1944 (tué au combat)
Cyr, André08 août 1944 (tué au combat)
Fortin, Albert08 août 1944 (tué au combat)
Fournier, Gilbert08 août 1944 (tué au combat)
Maillet, Alcide-Edmond08 août 1944 (tué au combat)
Morin, Lucien08 août 1944 (tué au combat)
Cameron, J. Marius10 août 1944 (tué au combat)
Deniger, Lucien10 août 1944 (tué au combat)
Morin, J.-Willie10 août 1944 (tué au combat)
Robichaud *, David 10 août 1944
Prieur, Raoul 14 août 1944
Richard, Armand-Hervé14 août 1944
Savoie, Emery 14 août 1944
Boudreau, Percy J.14 août 1944 (tué au combat)
Doucet, Joachim-Rudolph14 août 1944 (tué au combat)
Drapeau, Ernest-Jpseph14 août 1944 (tué au combat)
Drolet, Gaston14 août 1944 (tué au combat)
Dubois, Émilien14 août 1944 (tué au combat)
Héroux, J.-Roland14 août 1944 (tué au combat)
Ladéroute, Alexandre14 août 1944 (tué au combat)
Ladouceur, Marcel14 août 1944 (tué au combat)
Lamalice, Joseph14 août 1944 (tué au combat)
Lanteigne, Joseph14 août 1944 (tué au combat)
Lapierre, Maurice14 août 1944 (tué au combat)
Lepage, Hilaire14 août 1944 (tué au combat)
Martel, Ernest14 août 1944 (tué au combat)
Morneau, Alphonse14 août 1944 (tué au combat)
Lelièvre, Hector-Raymond14 août 1944 (tué au combat)
Paré, J.-Ernest14 août 1944 (tué au combat)
Skene, Henry14 août 1944 (tué au combat)
Thouin, Édouard-Francis14 août 1944 (tué au combat)
Lemay, Paul-Émile15 août 1944 (tué au combat)
Bazin, Pierre15 août 1944 (tué au combat)
Lepage, Marc-Roland15 août 1944 (tué au combat)
Godmaire, Ernest17 août 1944 (tué au combat)
Lavallée, Raymond17 août 1944 (tué au combat)
Roy, Albert-Marc-Aurèle 17 août 1944
Valade, Paul-Émile17 août 1944 (tué au combat)
Salvas, Ubald-Fernand 18 août 1944
Brunet, Aurèle 19 août 1944 (tué au combat)
Brazeau, J.-Paul-Émile20 août 1944 (tué au combat)
Lévesque, Joseph22 août 1944 (tué au combat)
Morneault, Guy-Maurice22 août 1944 (tué au combat)
Bernard, Francis-Joseph23 août 1944 (tué au combat)
Bessette, David23 août 1944 (tué au combat)
Carrier, Alyre23 août 1944 (tué au combat)
Chevalier, Marcel Jacques23 août 1944 (tué au combat)
Doiron, Jean-Paul T.23 août 1944 (tué au combat)
Flibotte, Arthur23 août 1944 (tué au combat)
Lapointe, Lorenzo23 août 1944 (tué au combat)
Taillefer, Gérard24 août 1944 (tué au combat)
Massicotte, Arséne-Alfred24 août 1944 (tué au combat)
Méthot, Paul24 août 1944 (tué au combat)
Rehel, Jean-Marie 24 août 1944
Michaud, Gérald25 août 1944 (tué au combat)
Dupuis, Raoul27 août 1944 (tué au combat)
Blais, Henri27 août 1944 (tué au combat)
Cummings, Laurent27 août 1944 (tué au combat)
Fortier, J.-Léopold29 août 1944 (tué au combat)
Brunet , Guy29 août 1944 (tué au combat)




Septembre 1944

Poulin, Jean-Louis 14 septembre 1944
Rivet, Théodore Gilbert 14 septembre 1944

Picard, Siméon 24 septembre 1944
Roussel, André 24 septembre 1944
Saint-Laurent, Réal 24 septembre 1944
Savard, Raymond 24 septembre 1944
Houle, Jean-Paul11 septembre 1944 (tué au combat)




Prise de Ghyvelde, près de Dunkerque, France

Bellemare, Benoît14 septembre 1944 (tué au combat)
Bernier, Marius14 septembre 1944 (tué au combat)
Bourget, Fernand14 septembre 1944 (tué au combat)
Packwood, J.-J.-Napoléon14 septembre 1944 (tué au combat)
Gauthier, Henri14 septembre 1944 (tué au combat)
Taillon, Adrien14 septembre 1944 (tué au combat)
Allaire, Réal-Francis15 septembre 1944 (tué au combat)
Lascelle, Louis17 septembre 1944 (tué au combat)
Vincent, Eugène17 septembre 1944 (tué au combat)
Tremblay, Jean-Armand18 septembre 1944 (tué au combat)
Miller, Jemeril19 septembre 1944 (tué au combat)
Thouin , J.-Gérard22 septembre 1944 (tué au combat)
Demers, J.-O.-Claude23 septembre 1944 (tué au combat)




Libération de la Belgique

Beaudin, Privat24 septembre 1944 (tué au combat)
Beaudoin, Adrien24 septembre 1944 (tué au combat)
Boissonneault, J.-R.-Alcide 24 septembre 1944 (tué au combat)
Campeau, Gaétan24 septembre 1944 (tué au combat)
Desrochers, Cassien24 septembre 1944 (tué au combat)
Gélinas, Hector24 septembre 1944 (tué au combat)
Giroux, Jean-Paul24 septembre 1944 (tué au combat)
Henri, Paul-Henri24 septembre 1944 (tué au combat)
Leroux, Joseph-Moïse24 septembre 1944 (tué au combat)
Legault, Robert 24 septembre 1944 (tué au combat)
Téro, Édouard-Albert24 septembre 1944 (tué au combat)
Olivier, Gérard26 septembre 1944 (tué au combat)
Dussault, Roland28 septembre 1944 (tué au combat)
Laframboise, Ernest30 septembre 1944 (tué au combat)




Octobre 1944

Kappellen, Woensdrecht, Beveland, Anvers, Belgique

Arseneault, Gérard03/10/1944 (tué au combat)
Boudreau, Eudore05/10/1944 (tué au combat)
Tétreault, J.-Léo05/10/1944 (tué au combat)
Touzel, J.-Rolland05/10/1944 (tué au combat)
Cardinal, Roma06/10/1944 (tué au combat)
Thibeault, Louis-Philippe08/10/1944 (tué au combat)
Marchand, Hervé09/10/1944 (tué au combat)
Caron, Lucien09/10/1944 (tué au combat)
Douaire, Gaston09/10/1944 (tué au combat)
Cloutier, Fernand11/10/1944 (tué au combat)
Lebel, Alphonse-Édouard11/10/1944 (tué au combat)
Deschambault, J.-A.-Gilles21/10/1944 (tué au combat)
Morin, Gérard21/10/1944 (tué au combat)
Guilmain, Roméo22/10/1944 (tué au combat)




Nederheide et Woensdrecht, Pays-Bas

Bélanger, Marcel23/10/1944 (tué au combat)
Belzile, Charles-Eugène23/10/1944 (tué au combat)
Bradette, Laurent23/10/1944 (tué au combat)
Chénard, Antoine23/10/1944 (tué au combat)
Couture, Joseph-Raymond23/10/1944 (tué au combat)
Fortier, Roger23/10/1944 (tué au combat)
Genest, Armand-J.23/10/1944 (tué au combat)
Gervais, Lionel23/10/1944 (tué au combat)
Huet, Édouard 23/10/1944 (tué au combat)
Lacroix, Émile23/10/1944 (tué au combat)
Lamoureux, Gérard23/10/1944 (tué au combat)
Leclerc, Edgar23/10/1944 (tué au combat)
Lequin, Romuald-Joseph23/10/1944 (tué au combat)
Morrissette, Yves23/10/1944 (tué au combat)
Ouellet, Camille23/10/1944 (tué au combat)
Vallières, Gérard23/10/1944 (tué au combat)
White, Mj George Andrew23/10/1944 (tué au combat)
Ducharme, Gabriel23/10/1944 (tué au combat)
Renaud, Raoul 23/10/1944
Rouleau, Joseph-Armand23/10/1944
Rousseau, Régis 23/10/1944
Saint-Cyr, Roger 23/10/1944
Sauvé, Dorima 23/10/1944





Novembre 1944

Asselin, René10 novembre 1944 (tué au combat)
Jacob, Joseph13 novembre 1944 (tué au combat)
Therriault, Roland19 novembre 1944 (tué au combat)
Dufour, Roland21 novembre 1944 (tué au combat)
Ledoux, Julien29 novembre 1944 (tué au combat)
Poissant, Georges-Émile21 novembre 1944
Proulx, Alphonse 29 novembre 1944




Décembre 1944

Laplante, Philippe03 décembre 1944 (tué au combat)
Jean, Romuald06 décembre 1944 (tué au combat)
Lacroix, Gaétan11 décembre 1944 (tué au combat)
André Asselin, André12 décembre 1944 (tué au combat)
Desautels, Henri-J.17 décembre 1944 (tué au combat)
Laplante, Lucien17 décembre 1944 (tué au combat)
Tremblay, J.-Arthur-Adrien17 décembre 1944 (tué au combat)
Laurence , Joseph25 décembre 1944 (tué au combat)




1945

Janvier 1945

Carignan, Émile-Richard07 janvier 1945 (tué au combat)
Montcalm, Conrad08 janvier 1945 (tué au combat)
Fortin, Georges-David18 janvier 1945 (tué au combat)
Latour, Georges-Émile18 janvier 1945 (tué au combat)
Cormier, Henri19 janvier 1945 (tué au combat)
Hill, Jean-Claude20 janvier 1945 (tué au combat)
Barnabé , Jean-Paul23 janvier 1945 (tué au combat)
Saint-Laurent, Lucien28 janvier 1945 (tué au combat)




Février 1945

Rouisse, Lucien05 février 1945 (tué au combat)
Larivière, Gaston08 février 1945 (tué au combat)
Asselin, Robert Royal21 février 1945 (tué au combat)




Opération Blockbuster à Kappellen dans l'axe Uden (Pays-Bas) - Kalkar* (Allemagne)

Benoit, Roméo24 février 1945 (tué au combat)
Gaudet, Arthur26 février 1945 (tué au combat)
Guertin, John26 février 1945 (tué au combat)
Lavigne, Marcel26 février 1945 (tué au combat)
Paquette, Maurice26 février 1945 (tué au combat)
Paquette, Ovide-Joseph26 février 1945 (tué au combat)
Parent, Paul-Eugène26 février 1945 (tué au combat)
Peltier, Alphée-Raymond26 février 1945 (tué au combat)
Saint-Onge, Jean-Marie26 février 1945 (tué au combat)
Talbot, Robert26 février 1945 (tué au combat)
Thibodeau, Vincent26 février 1945 (tué au combat)
Cayouette, Adrien 26 février 1945 (tué au combat)
Pelletier, Marius28 février 1945 (tué au combat)
Joseph Brochu. Armand-J.28 février 1945 (blessé mortellement au combat, décédé le 1 mars 1945)




Mars 1945

Boyer, Donatien01 mars 1945 (tué au combat)
Dubreuil, Jean-Paul 02 mars 1945 (tué au combat)
Fiola, Wilbert 03 mars 1945 (tué au combat)
Lacelle, Henry Edward 03 mars 1945 (tué au combat)
Lamontagne, Albert-Noël 03 mars 1945 (tué au combat)
Masson, Lucien-J. 03 mars 1945 (tué au combat)
Paquette, Gérard 03 mars 1945 (tué au combat)
Taillefer, Roger 03 mars 1945 (tué au combat)
Zaste, Philias 03 mars 1945 (tué au combat)
Lalonde, Roger-Fernand 04 mars 1945 (tué au combat)
Saucier, Louis 05 mars 1945
Beaudoin, Lionel 13 mars 1945 (tué au combat)
Lalonde, J.-Louis-Émile 14 mars 1945 (tué au combat)
Beaudoin, Élucipe 16 mars 1945 (tué au combat)
Barry, Roland-Alfred 30 mars 1945 (tué au combat)
Fortin, Jcques 30 mars 1945 (tué au combat)
Pilon, Bernard-Gaston 30 mars 1945 (tué au combat)
Robert, Alphonse 30 mars 1945 (tué au combat)




Avril 1945

Caron, Paul-Rolland 05 avril 1945 (tué au combat)
Paquette, Maurice 06 avril 1945 (tué au combat)
Bergeron, Jean-Paul 07 avril 1945 (tué au combat)
Boutin, Paul-Henri 07 avril 1945 (tué au combat)
Dubé, Jean-Marie 07 avril 1945 (tué au combat)
Lessard, J.-Arthur-Marcel 07 avril 1945 (tué au combat)
Poulin, J.-Olivier-Bernard 07 avril 1945 (tué au combat)
Champagne, Hormidas 09 avril 1945 (tué au combat)




Beilen

Bergeron, Mj Ernest 10 avril 1945 (tué au combat)
Duguay, L- Arthur 10 avril 1945 (tué au combat)
Fortin, Albert 10 avril 1945 (tué au combat)
Valiquet, Jean-Louis 12 avril 1945 (tué au combat)
Beausoleil, Albert 12 avril 1945 (tué au combat)




Groningue

Plouffe, Jos-Alpha-Gérard 16 avril 1945 (tué au combat)
Dumas, Ernest 20 avril 1945 (tué au combat)
Lavigne, Rodger 24 avril 1945 (tué au combat)
Bouley, Raymond 24 avril 1945 (tué au combat)
Bellerive , Rosaire 26 avril 1945 (tué au combat)
Martin, Frank Lachland 28 avril 1945 (tué au combat)




Munderloch et Oldenburg

Marchand, Paul-Émile 29 avril 1945 (tué au combat)
Lussier, René-Louis 29 avril 1945 (tué au combat)
Guimond, Jean-Octave 29 avril 1945 (tué au combat)
Bourgeois, Jean-Paul 29 avril 1945 (tué au combat)
Bélair, Lucien 29 avril 1945 (tué au combat)
Lucien Maillé, 29 avril 1945 (blessé mortellement au combat, décédé le 30 avril)




Mai 1945

Galarneau, Jean-Hubert 06 mai 1945 (tué au combat)
Rioux, Raymond 24 mai 1945 (blessé mortellement au combat)




Septembre 1945

Coulombe, Edmond 22 septembre 1945




Octobre 1945

Lévesque, Jean 01 octobre/1945
Lafortune, J.-Maurice 07 octobre1945




Novembre 1945

Dufour, Louis-Joseph 01 novembre 1945




1946


Bertrand, Georges-Aimé25 mars 1946
Longeard, George15 juillet 1946




1947

Robertson, Louis15 avril 47
Plourde, Rolland19 mai 47





Sources

Nunquam Retrorsum (Ne jamais reculer) - Histoire des Fusiliers Mont-Royal - 1869-2009 (Pierre Vennat, pas encore publié en 2008.



Outils personels

Publicité

(Annonces   .)