Rosemère (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 10,35 km2.
  • Gentilé - Rosemèrois, oise. Rosemerite (anglais).


  • Éphémérides -


1901 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Rosemère.
1924 Inauguration du pont Athanase-David.
1947 Érection canonique de la paroisse Sainte-Françoise-Cabrini par détachement de celle de Sainte-Thérèse-de-Blainville. (1 janvier) Constitution de la municipalité de la paroisse de Rosemère par détachement de celle de Sainte-Thérèse-de-Blainville.
1958 (15 janvier) Le village de Rosemère devient ville.
1968 Ouverture des registres de la paroisse Holy Cross.
1976 Fondation de l'Externat Sacré-Coeur sur la rue Lefrançois (en 2010, cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons).
1990 La population de Rosemère est de 8 673 habitants.
1992 Un adolescent allume un incendie qui endommage considérablement le manoir de Bleury-Le Bouthillier.
1995 Autre incendie du manoir de Bleury-Le Bouthillier.
2000 La population de Rosemère est de 13 816 habitants. (Juin) Signature d'une entente avec la municipalité de Blainville pour que les policiers de Rosemère soient intégrés au Service de police de Blainville.
2002 Les municipalités de Sainte-Thérèse, de Boisbriand, de Lorraine et de Rosemère s'entendent pour fusionner leurs services de police et créer la Régie intermunicipale de police Thérèse-de-Blainville.
2010 La population de Rosemère est de 14 211 habitants.
2014
(Février 2014) La société des postes du Canada annonce qu'elle cessera la livraison aux domiciles des résidents à compter de l'automne 2014 ; le courrier commencera alors à être livré dans des boites communautaires.
2016 (8 mars) Le Conseil municipal annonce la dissolution de son service Incendie et congédie ses 41 pompiers ; le territoire de Rosemere est confié à la protection du Service d'incendies de Blainville pour les 20 prochaines années.

  • Attraits :


Domaine Hébert ou L'Enclos ; 63, rue Belair Ouest ; construite sur l'île Bélair pour le sculpteur Louis-Philippe Hébert ; classé site historique en 1976.
Manoir Bleury-Le Bouthillier ; construit sur la terre de 416 acres appartenant à Clément-Charles Sabrevois de Bleury (1798-1862) ; la succession étant insolvable, le manoir est acheté en 1863 par le neveu de de Clément-Charles Sabrevois, le shérif Louis-Tancrède Bouthillier.

  • Toponymie -


Rosemère est une déformation de Rose Mere ; suggéré par J. P. Whithers, un cadre supérieur du Canadien Pacifique qui y vient en villégiature, Rose Mere est une expression anglaise signifiant «lac de rose» ; on y trouvait en abondance des rosiers sauvages au moment des premiers établissements dans les années 1880; mere est un mot du vieil anglais signifiant «marais» ; c'est aussi la forme poétique de lake.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-est de Saint-Jérôme, sur la rivière des Mille-Îles.
Diocèse de Saint-Jérôme.
Municipalité régionale de comté de Thérèse-De Blainville.
Communauté métropolitaine de Montréal-CMM.
Région touristique des Laurentides.

  • Accès : Route 344 et Autoroute 640.

Carte 11.
Carte 11 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)