Royal (Joseph)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) et homme de lettres (journaliste et historien) né en 1837 dans la seigneurie de Repentigny (5).

Études au Collège des sulpiciens et au Collège des jésuites à Montréal.
Journaliste à La Minerve (1857-).
Fondateur du journal L'Ordre qu'il est obligé de vendre à J.-A. Plinguet en 1860 faute de fonds.
Membre fondateur de La Revue canadienne (1864-).
Cofondateur du journal Nouveau Monde (1867).
Député de Saint-Boniface à l'Assemblée législative du Manitoba-ALM (1870-).
Orateur (président) de l'Assemblée législative du Manitoba (1871-1872).
Ministre des Travaux publics (1874-1876), puis Procureur général (1876-1878) du Manitoba.
Député de Provencher (Manitoba) à la Chambre des communes (1879-1888).
Lieutenant-gouverneur des Territoires du Nord-Ouest (1888-1893).
Rédacteur en chef du journal La Minerve de Montréal (1894-).
Décès en 1902 à Montréal.

  • Publications - Liste partielle


La Crise actuelle. Le Canada république ou colonie (essai, Eusèbe Senécal & Fils, 1894)
Histoire du Canada, 1841 à 1867 (Librairie Beauchemin, 1909)

  • Distinctions -


Membre de la Société royale du Canada (1893)
Le nom du canton de Royal proclamé 1965 et situé à une soixantaine de kilomètres au sud de Chibougamau honore sa mémoire.

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)