Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues (municipalité de paroisse)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 26,4 km2.
  • Gentilé - Gruois, oise.


  • Éphémérides -


1646 (5 mai) Concession d'une seigneurie (1 lieue de front sur le fleuve à partir de la rivière du Sud en allant vers Québec et 1/2 lieue de front sur le fleuve à partir de la rivière du Sud en descendant vers Gaspé sur 4 lieues de profondeur, comprenant l'île aux Grues, l'île aux Oies, la Grosse île et la Petite île) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Charles Huault de Montmagny qui la nomme Rivière-du-Sud.
1654 (10 janvier) Vente de la seigneurie de la Rivière-du-Sud par Charles Huault de Montmagny à Louis-Théandre Chartier de Lotbinière et Jean Moyen Des Granges ; la part de Chartier de Lotbinière est vendue à Jean de Lauzon qui la revend immédiatement à son beau-frère, Louis Couillard de Lespinay.
1655 L'île aux Grues et l'île aux Oies sont détachées de la seigneurie de la Rivière-du-Sud, puis vendues à Louis Couillard de Lespinay. (11 mai) Vente de la seigneurie par Jean-Jacques Moyen des Granges à Louis-Théandre Chartier de Lotbinière.(Juin) Jean Moyen des Granges, son épouse, Élisabeth Lebret, et sa fille, Marie Moyen, sont tués par des Iroquois sur l'île aux Oies.
1668 (22 octobre) Louis Couillard de Lespinay donne la moitié de l'île aux Oies et la moitié de l'île aux Grues en dot à sa fille Jeanne Couillard à l'occasion de son mariage avec Paul Dupuis de Lislois, officier du Régiment de Carignan-Salières. L'autre moitié de ces îles est donnée à Pierre Bécart de Granville, aussi officier du Régiment de Carignan-Salières et Marie-Anne Macard, neveu et nièce de Louis Couillard.
1671 (17 octobre) Entente intervenue qui accorde la grosse île aux Oies à Pierre Bécart de Granville et l'île aux Grues et la Petite île aux Oies à Paul Dupuis de Lislois.
1677 (10 juillet) Ratification de l'entente du 17 octobre 1671.
1702 (12 juillet) Au décès de Jeanne Couillard Dupuis, la seigneurie de l'Île-aux-Oies passe à son mari et à ses enfants.
1713 (14 février) Paul Dupuis de Lislois agissant pour lui-même et pour ses enfants vend la seigneurie de l'Île-aux-Oies aux Dames de l'Hôtel-Dieu de Québec.
1723 Donation de leur part de seigneurie par Pierre Bécart de Granville et sa femme à leurs enfants, Paul Bécart de Fonville et Geneviève Bécart de Granville.
Vers 1725 Les Bécart de Granville construisent une maison sur l'île.
1753 (27 juillet) Vente de leur part de seigneurie par Pierre Bécart de Fonville et Geneviève Bécart de Granville à Charles Vallée.
1759 Incendie de la maison habitée par un métayer au moment de l'invasion de l'armée anglaise.
1764 (1 octobre) Vente de la Grosse-Ile et ses dépendances par Charles Vallée à Jean Marteilhe et François Mounier.
1769 (13 octobre) La seigneurie passe à Marie-Geneviève LeMoyne de Longueuil, arrière-petite-fille de Pierre Bécart de Granville et épouse de Louis Liénard Villemonde de Beaujeu.
1770 Construction d'une maison pour Marie-Geneviève Lemoyne, ; cette maison constituera le corps principal du manoir seigneurial.
1789 (4 août) Vente des îles Patience et Canot par Louis Liénard de Beaujeu à Alexander Wilson.
1796 (18 mars) Vente de la Grosse-Ile et de ses dépendances par la succession de Edward Harrison et vente des îles au Canot et de la Patience par Alexander Wilson à James Tedd, Jacob Danford, John Mure et Thomas Wilson.
1802 (Août) Au décès de Louis Liénard de Beaujeu, la seigneurie est vendue aux enchères à Daniel Macpherson.
1827 (24 janvier) Érection canonique de la paroisse Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues par détachement de celle de Cap-Saint-Ignace.
1828 Le domaine seigneurial passe à John MacPherson, fils de Daniel MacPherson.
1831 Nomination du premier curé résidant.
1832 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues.
1848 Au décès de James MacPherson, sa veuve, Sophia Wills, hérite du domaine.
1852 Le domaine passe à Melinda et Mary Juliana MacPherson, deux célibataires.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1859 La seigneurie appartient aux héritiers de Daniel Macpherson.
1860 (1 janvier) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues.
1873 James MacPherson Lemoyne hérite du domaine seigneurial de ses cousines.
1923 La population de la paroisse est de 490 âmes.
1929 (10 septembre) Fondation de la Caisse populaire de L'Île-aux-Grues.
1936 Le domaine seigneurial est vendu par Charles Lemoyne à Nathaniel Holmes.
1990 La population de Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues est de 238 habitants.
2000 La population de Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues est de 169 habitants.
2002 (12 mars) Le peintre Jean-Paul Riopelle décède dans le manoir seigneurial.
2010 La population de Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues est de 164 habitants. (19 mai) Tragédie mortelle ; accident d'avion ; un avion Cessna 172 de la compagnie Sasair affiliée à la compagnie Aéropro s'écrase dans un champ sur l'île aux Grues ; bilan : 3 des occupants décèdent sur les lieux alors que le 4e décède plus tard à l'hôpital.


  • Centres d'intérêt -


Manoir seigneurial (1769) ; construit pour Geneviève LeMoyne, petite fille de Pierre Bécart de Granville à qui l'île fut concédée en 1668 ; démoli par les Anglais en 1759 et reconstruit pour Louis Liénard Villemonde de Beaujeu ; habité par l'historien James McPherson Le Moyne à la fin du XIXe siècle ; propriété du peintre Jean-Paul Riopelle jusqu'à son décès en 2002 ; classé site historique en 1979. Voir Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais (lieu historique).
Pourvoirie de chasse à la sauvagine.

  • Services - Traversier Île aux Grues-Montmagny.


  • Toponymie -


La seigneurie de L'Isle-aux-Grues est aussi appelée Granville.

  • Repères géographiques -


Sur l'île aux Grues, près de la rive droite du Saint-Laurent.
Entre Montmagny sur la rive droite et Beaupré sur la rive gauche.
Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.
Municipalité régionale de comté de Montmagny.
Région touristique de la Chaudière-Appalaches.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.

  • Accès : Traverse.

Carte 6.

Carte 6 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)