Saint-Benoît-Labre (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 83,92 km2.
  • Gentilé - Benois, oise.


  • Éphémérides -


1840 Arrivée des premiers colons venus de Beauceville qui ouvrent le rang Saint-Henri et le rang 9, près des lacs Saint-Charles et aux Cygnes.
1880 Mise en exploitation d'un moulin à farine et de 3 moulins à scie.
1892 (6 octobre) Ouverture des registres de la paroisse Saint-Benoît-Labre.
1893 (14 avril) Érection canonique par détachement de celles de Saint-François-d'Assise, Saint-Georges et Saint-Honoré-de-Shenley et nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Benoît-Labre ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Rigaud-de-Vaudreuil ou Saint-François-de-Beauce (113), eune partie de la seigneurie de Aubert-Gallion (114) et une partie du canton de Tring et du canton de Shenley.
1894 (4 janvier) Constitution de la municipalité de la paroisse Saint-Benoît-Labre.
1901 La population de Saint-Benoît-Labre est de 1 005 habitants.
1911 La population de Saint-Benoît-Labre est de 1 286 habitants.
1917 (21 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Benoît-Labre.
1931 (6 mai) Incendie de deux magasins, de la Caisse populaire et du bureau de poste de Saint-Benoît-Labre.
La population de Saint-Benoît-Labre est de 1 618 habitants.
1941 La municipalité compte 1 448 habitants.
1959 (5 mars) Constitution de la municipalité de Lac-Poulin par détachement de celle de la paroisse de Saint-Benoît-Labre.
1961 La population de Saint-Benoît-Labre est de 1 463 habitants.
1964 Incendie de l'église paroissiale, du presbytère et du couvent.
1981 La municipalité compte 1 455 habitants.
1990 La population de Saint-Benoît-Labre est de 1 462 habitants.
1993 (15 mai) La municipalité abandonne son statut de paroisse.
2000 La population de Saint-Benoît-Labre est de 1 598 habitants.
2010 La population de Saint-Benoît-Labre est de 1 667 habitants.

  • Patrie -


Fabien Poulin.

  • Économie -


Acériculture.
Centre de villégiature.
Élevage du boeuf de boucherie.
Production laitière.
Transformation du bois.

  • Toponymie -


Saint Benoît Labre a été choisi comme patron de la paroisse par le cardinal Louis-Nazaire Bégin, évêque de Québec (1898-1925), qui entretenait une dévotion particulière à l'endroit de ce saint.
Shenley rappelle une ville du Hartfordshire (Angleterre) d'où originaient les premiers colons du canton.
Tring rappelle une ville du Hertfordshire, Angleterre.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Saint-Georges, sur la rivière Pozer.
Diocèse de Québec.
Municipalité régionale de comté de Beauce-Sartigan.
Région touristique de la Chaudière-Appalaches.

  • Accès : Route 271 via Route 108.

Carte 6.

Carte 6 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)