Saint-Eustache (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 70,61 km2.
  • Gentilé - Eustachois, oise.


  • Éphémérides -


1683
(24 septembre) Concession d'une seigneurie (3 lieues de front sur la rivière Jésus (des Mille Îles) en remontant à partir de la seigneurie du Lac-des-Deux-Montagnes (2) x 3 lieues de profondeur) par le gouverneur La Barre et l'intendant de Meulles à Michel-Sidrac Dugué de Boisbriant (1638-1688) qui la nomme seigneurie des Mille-Isles (3).
1691
Charles-Gaspard Piot de Langloiserie épouse Marie-Thérèse Dugué, fille de Michal-Sidrac Dugué de Boisbriand.
1706
Jean Petit épouse Charlotte Dugué, fille de Michel-Sidrac Dugué de Boisbriand.
1714
(1 mars) Demeurée inexploitée, la seigneurie des Mille-Isles (3) retourne au domaine royal.
(5 mai) Reconcession de la seigneurie des Mille-Isles (4 1/2 lieues de front sur la rivière Jésus en la remontant à partir de la seigneurie de Dollier des Landes x 3 lieues de profondeur) par le gouverneur Vaudreuil et l'intendant Bégon à Jean Petit et Charles-Gaspard Piot de Langloiserie, les deux gendres de Michel-Sidrac Dugué de Boisbriant.
1715 (
20 février) Au décès de Charles-Gaspard Piot de Langloiserie sa part de la seigneurie passe à sa veuve, Marie-Thérèse Dugué de Langloiserie et à ses enfants.
1718
Partage de la seigneurie des Mille-Isles (3) ; Marie-Thérèse Du Gué de Langloiserie et ses enfants obtiennent la partie est (2 1/4 lieues de front sur 3 lieues de profondeur) qu'elle nomme Langloiserie, et Jean Petit obtient la partie ouest (2 1/4 lieues de front sur 3 lieues de profondeur) qu'il nomme Petit.
1720
Au décès de Jean Petit, le fief Petit passe à sa fille, Charlotte-Louise Petit.
1733
Au mariage de Charlotte-Louise Petit avec Eustache Lambert Dumont, le fief Petit prend alors le nom de fief de Dumont.
1739
(3 avril) Concession des premiers lots du fief de Dumont aux censitaires Pierre Masson, Antoine Parent, François Parent et Jean Brouillet.
1752
(20 janvier) La seigneurie des Mille-Isles (3) est augmentée (4 1/2 lieues demie de front x 3 lieues de profondeur) derrière la seigneurie des Mille-Isles (3), par le gouverneur Jacques-Pierre de Taffanel, marquis de La Jonquière, et l'intendant François Bigot en faveur de Eustache Lambert Dumont. Ce nouveau territoire, qui vient chevaucher la seigneurie du Lac-des-Deux-Montagnes (2), suscitera des démêlés avec les sulpiciens.
1755
Louis-Eustache Lambert-Dumont s'établit dans le fief Dumont (partie de 3).
1760
Au décès de Louis-Eustache Lambert Dumont, le fief Dumont passe à son fils Eustache-Louis Lambert Dumont (1736-1807).
1762
Construction du premier moulin banal de la localité par le seigneur Louis-Eustache Lambert-Dumont.
1768
(Octobre) Nomination du premier curé résidant de la paroisse, l'abbé François Petit.
(23 novembre) Ouverture des registres de la paroisse Saint-Eustache et bénédiction du premier cimetière.
1770
(24 juin) Louis-Eustache Lambert Dumont cède une pointe de terre (7 à 8 arpents) pour la construction d'une église et d'un presbytère. Louis-Eustache Lambert Dumont construit un moulin à scie en face du moulin à farine.
1783
(10 septembre) Inauguration de l'église Saint-Eustache.
1785
Construction de la résidence du meunier du moulin banal (démolie en 1903).
1789
Fondation de la paroisse Sainte-Thérèse-d'Avila par détachement de celle de Saint-Eustache.
1790
Saint-Eustache compte 2 385 habitants.
1790-1820
Établissement dans la seigneurie de colons majoritairement protestants (commerçants, fermiers et professionnels) venus d'Écosse, d'Irlande-du-Nord et d'Angleterre.
1794
Construction d'un moulin (moulin de la Dalle) sur la rivière du Chicot par le seigneur de Bellefeuille.
1793
Angélique Lambert Dumont épouse Antoine Lefebvre de Bellefeuille.
1801
La population est de 5 000 habitants.
1807
Au décès de Eustache-Louis Lambert Dumont, le fief Dumont est divisé en deux parties : les 2/3 vont à Eustache-Nicolas Lambert Dumont (1767-1835) et l'autre 1/3 à sa fille Louise-Angélique, épouse d'Antoine Lefebvre de Bellefeuille (1755-1816) ; la première partie conserve le nom de Dumont et la deuxième partie sera connue sous le nom de fief de Bellefeuille (partie de 3). Construction d'un pont sur la rivière du Chêne dans l'axe de la rue Saint-Louis.
1810
Construction d'un moulin sur la rivière des Mille Îles à son embouchure dans le lac des Deux-Montagnes par Charles-Louis Lambert Dumont.
1818
Des pasteurs protestants desservent la communauté protestante de la seigneurie.
1820-1840+
Les presbytériens fréquentent la Presbyterian Congregation of St. Eustache, Rivière-du-Chêne qui devient la Sécession Church of Scotland en 1820.
1837
Tenue des assises du mouvement patriote.
1850 +
L'église presbytérienne devient la Presbyterian Church of Canada at St. Eustache and Grand Fresnière.
1824
Eustache-Nicolas Lambert Dumont cède des terrains pour la construction d'écoles élémentaires.
1825
(15 novembre) Érection canonique de la paroisse Saint-Eustache ; son territoire couvre une partie de la seigneurie des Mille-Isles.
1829
Ouverture du collège de Saint-Eustache sur le terrain du faubourg Saint-Jacques.
Fondation de la Commission scolaire de Saint-Eustache.
Vers 1837
Le pasteur David Shanks achète de Charles-Séraphin Rodier une propriété située sur la rue Saint-Eustache pour son usage personnel.
1837
(14 décembre 1837) Bataille de Saint-Eustache ; oppose le général John Colborne, ses 2 000 fusiliers, 120 cavaliers, 9 pièces d'artillerie et les 80 volontaires dirigés par le capitaine Maximilien Globensky, à 600 patriotes réfugiés dans l'église et dirigés par le docteur Jean-Olivier Chénier ; bilan : 70 patriotes tués dont leur chef, Jean-Olivier Chénier ; le colonel Colborne ordonne le bombardement de l'église et l'incendie du moulin banal (1762) et de plus de 60 maisons du village. Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.
(19 décembre) William Henry Scott, d'origine écossaise, un sypathisant des patriotes, est appréhendé à Montréal et accusé de haute trahison.
Fin de décembre 1837 Le vapeur américain Carolind est précipité dans la cataracte de Niagara
1841
Reconstruction de l'église paroissiale à partir des murs de l'ancienne restés debout lors du bombardement de 1838.
1842
Le pasteur Shanks vend une partie de son terrain acquis en 1837 aux syndics de l'Église écossaise de Saint-Eustache ; la partie arrière du terrain est utilisé comme cimetière presbytérien.
Construction d'un temple presbytérien sur la partie avant du terrain acquis par Shanks en 1837.
1845
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Eustache. Le premier conseil municipal est formé du maire William-Henry Scott et des conseillers Félis Paquin, Jean-Baptiste Monsiau dit Lamarche, Lambert Guérin, Jean-Baptiste Daoust fils et Augustin Gravelle.
1847
(1er septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Eustache.
1848
Constitution de la municipalité du village de Saint-Eustache par détachement de celle de la paroisse du même nom. Construction de la première église presbytérienne (en pierres).
1849
Arrivée des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* qui prennent charge de l'éducation des filles.
1852
Ouverture d'une bibliothèque publique.
1854
La seigneurie appartient à Virginie Dumont qui épouse Charles-Auguste-Maximilien Globenski, et à Marie-Elmire Dumont, veuve de Pierre Laviolette (Charles-Auguste-Maximilien Globenski est le fils de Maximilien Globenski, lieutenant-colonel de l'armée et chef des volontaires lors de la bataille de Saint-Eustache contre les patriotes).
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855
Ouverture d'un temple protestant à Grande-Fresnière.
(1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Eustache.
1856
Arrivée de la Congrégation de Sainte-Croix-CSC qui prend charge du collège du Sacré-Coeur pour l'éducation des garçons. Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Eustache.
1862
Départ de la Congrégation de Sainte-Croix-CSC.
(24 janvier) La seigneurie de Dumont appartient pour 2/3 indivis à Virginie Dumont, épouse de Charles-Auguste-Maximilien Globensky (1/2), et Elmire Dumont, veuve de Pierre Laviolette (1/2) et, pour 1/3 indivis à Joseph Lefebvre de Bellefeuille (1/2) et, Eustache-Antoine Lefebvre de Bellefeuille, Louis-Charles-Lefebvre de Bellefeuille et madame Marie-Angélique Lefebvre de Bellefeuille, épouse d'Antoine Chartier de Lotbinière Harwood (1/2).
1863
Arrivée des clercs de Saint-Viateur qui prennent charge du collège Sacré-Coeur pour l'éducation des garçons.
1865
Charles-Auguste-Maximilien Globensky acquiert le reste de la seigneurie de Dumont et effectue le remembrement de la seigneurie originale.
1870
Charles-Auguste-Maximilien Globensky construit un manoir en face du petit moulin.
1882
Premier voyage du chemin de fer Saint-Eustache-Montréal.
1890
Mise en exploitation d'une conserverie de légumes par la famille Windsor.
1901
Incendie du manoir Globensky.
1903
Construction du premier hôtel de ville de Saint-Eustache. Inauguration de la nouvelle église de Saint-Eustache.
1908
L'électricité arrive à Saint-Eustache.
1909
Arthur-Edmond Pontbriand, un entrepreneur de Sorel, construit un aqueduc dont la source est à Saint-Joseph-du-Lac.
1910
(17 avril) Incendie du temple presbytérien et de 15 maisons du village ; l'incendie a été causé par une cigarette jetée sur du papier ; les murs du temple presbytérien restent debout.
Le temple presbytérien est reconstruit à partir des murs restés debout.
1912
Fondation de la mission de L'Immaculée-Conception par détachement de celle de Saint-Eustache ; son territoire couvre la'agglomération de Bélairbourg.
(7 février) Constitution de la municipalité de Bélairbourg par détachement de celle de Saint-Eustache.
1913
(Printemps) Mise en exploitation de la cabane à sucre Lalande, la première à être exploitée commercialement au Québec.
1915
Agrandissement du collège Sacré-Coeur.
1921
(18 août) La municipalité de Bélairbourg adopte le nom de Saint-Eustache-sur-le-Lac.
1923
La population de la paroisse Saint-Eustache est de 2 517, celle de L'Immaculée-Conception, 1 377.
Une annexe est construite à l'arrière de l'église pour y loger une école publique.
1925
L'église presbytérienne devient l'Église Unie du Canada
1942
(26 mai) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Eustache.
1947
(21 juin) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Eustache-sur-le-Lac.
1948
Le village de Saint-Eustache-sur-le-Lac devient ville et adopte le nom de Saint-Eustache.
1949
Installation d'une partie du carillon de l'église Saint-Eustache ; le bourdon est échappé et se fracasse sur le trottoir.
1950
Départ des Clercs de Saint-Viateurs.
1951
La population est de 2 615 habitants.
Le bourdon reconstitué à Villedieu (France) vient rejoindre ses soeurs dans le clocher de l'église Saint-Eustache.
1961
Fondation de la Commission scolaire régionale Deux-Montagnes. La municipalité acquiert le manoir Globensky.
1964
La population est de 5 463 habitants. Érection canonique de la paroisse Christ-Roi.
1969
Érection canonique de la paroisse Saint-Esprit.
1970
L'église Saint-Eustache est classée monument historique par le gouvernement du Québec. Le temple presbytérien est abandonné faute de pratiquants en nombre suffisant pour en défrayer l'entretienVers .
1972
(15 janvier) Regroupement des municipalités de Saint-Eustache (paroisse) et de Saint-Eustache (ville).
1978
La ville devient propriétaire du moulin banal.
1980
Les Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* abandonnent le couvent qu'elles avaient inauguré en 1849.
L'ancien temple presbytérien est vendu à la ville de Saint-Eustache qui en fait le Centre d'art La Petite Église.
1990
La population de Saint-Eustache est de 32 226 habitants.
1997
La compagnie suédoise Volvo achète le constructeur d'autobus Nova Bus.
2000
La population de Saint-Eustache est de 41 931 habitants.
2003
(23 juin 2003) Suspension des activités à la compagnie Nova Bus, propriété de Prévost Car, en raison d'un conflit de travail qui l'oppose aux employés de son usine.
2004
(18 mai 2004) Les cadavres d'un homme et d'une femme sont découverts dans une résidence de Saint-Eustache ; il s'agit de Marie Clermont-Bazzarelli et de François Bazzarelli son mari ; le couple s'était séparé une semaine plus tôt. La femme a été tué d'une balle tirée à courte distance par son mari qui après le meurtre aurait retourné l'arme contre lui et aurait tiré.
2010
La population de Saint-Eustache est de 44 056 habitants.
2011
(Mai 2011) La compagnie Nova Bus annonce la mise à pied de 135 de ses employés de Saint-Eustache.
2012
(19 février, vers 4 h 45) Daniel Samson, 28 ans, est abattu par des policiers de la municipalité de Saint-Eustache alors qu'il venait de commettre un vol à main armée à une station-service. Samson était connu de la police.
2012
(5 juillet 2012) La compagnie Nova Bus obtient le contrat pour la fourniture de 509 autobus à plancher surbaissés propulsés par des moteurs biodiesel-électriques ; ces autobus commandés conjointement par la Société de transport de Montréal et la Société de transport de l'Outaouais seront livrés en 2014-2016 le coût de l'achat est de 471,3 M $.
(3 octobre 2012) La compagnie Nova Bus reçoit une commande de la Toronto Transit Commission pour l'achat d'un total potentiel de 153 autobus articulés LFS Artic au prix total de 143 M $.
2013
(30 avril 2013) La compagnie Nova Bus reçoiit un contrat de la Chicago Transit System pour 300 autobus diesel ; le contrat contient une option pour 150 autobus additionnels.
2016
(9 mai 2016) Des cols bleus de la muicipalité découvrent le cadavre d'un homme dans un sac de plastique en bordure de l'autoroute 13 à Saint-Eustache.

  • Patrie -


Joseph-Amable Berthelot.
Joseph Bouvret.
André Brochu.
Charles Laplante dit Champagne.
Hector Champagne.
Louis-Napoléon Champagne.
Jean-Pierre Charbonneau.
Jean-Baptiste Daoust.
Joseph Daoust.
Arthur Globenski.
Claude Lamoureux.
Joseph-Gaspard Laviolette.
Joseph Masson.
Joseph-Alphonse Ouimet.
Joseph-Albert Paquin.
Joseph-Gustave Prévost.

  • Attraits :


Autodrome Saint-Eustache ; piste de courses d'automobile reconnue par le circuit NASCAR.
Boulangerie artisanale du Vieux-Saint-Eustache
Cabanes à sucre (2 de 1 000 couverts, 2 de 500 couverts, une de 450 couverts et une de 250 couverts).
Église de Saint-Eustache (1783) ; 123, rue Saint-Louis ; bombardée et incendiée en 1838, à la suite de la Bataille de Saint-Eustache ; reconstruite en 1841 à partir des murs et de la façade de l'église originelle restés debout ; 2 tableaux de Georges Delfosse, La mort de saint Joseph (1930) et L'Assomption de Marie (1930) ; 2 tableaux de Louis-V. Gadbois, La communion de saint Stanislas Kostka et Le baptême de Jésus ; maître-autel de bois sculpté oeuvre d'Urbain Brien dit Desrochers ; 2 tableaux oeuvres du peintre Ippolito Zapponiau l'un donné par le seigneur Globensky et l'autre par une dame Lacoste née Globensky ; maître-autel par Urbain Brien dit Desrochers ; Fronton de façade, statue de saint Eustache (1905) par Olindo Gratton ; 2 tableau de Toussain-Xénophon Renaud ; agrandissement en 1905 ; orgue Casavant (1910) ; l'acoustique remarquable permet à l'Orchestre symphonique de Montréal-OSM d'y donner et d'y enregistrer des concerts ; classée monument historique en 1970 ; une aire de protection de 500 pieds autour de l'église a été classée monument historique en 1976.
Église presbytérienne (1848) ; style néo-gothique ; reconstruite en 1910 à partir des murs existants
Exotarium ; ferme de reptiles ; 150 animaux de cette nature.
Maison Chénier-Sauvé (dans le Vieux-Saint-Eustache ; jadis habitée par le patriote Jean-Olivier Chénier, puis par Arthur Sauvé et Paul Sauvé ; acquise par la Fondation Maison et Jardins Chénier-Sauvé en 2001, puis par la ville de Saint-Eustache en 2006 ; enveloppe extérieure restaurée en 2014 au coût de 959 000 $.
Maison Lavande ; 1 877 780 3009
Manoir Globensky ou Maison de la culture et du patrimoine de Saint-Eustache (1861-1865) ; 235, rue Saint-Eustache ; construit pour Charles-Auguste-Maximilien Globensky (1830-1906) ; plans de Henri-Maurice Perrault ; modifié en 1930 pour lui donner son allure actuelle ; loge l'hôtel de ville de Saint-Eustache ; on y présente une exposition permanente intitulée La Rébellion de 1837 dans le comté des Deux-Montagnes ; classé monument historique en 1961.
Moulin banal Légaré (1762, agrandi en 1785) ; serait le plus ancien moulin d'Amérique qui n'a jamais cessé de fonctionner ; on y fabrique encore de la farine de blé et de la farine de sarasin.
Moulin Légaré ou Petit Moulin (1762) ; 232, rue Saint-Eustache ; en face du Manoir Globensky ; construit par François Maisonneuve ; le plus ancien moulin à farine mû par l'eau encore actif au Canada en 2010 ; classé monument historique en 1976.
Musée Jean-Hotte ; plus de 15 000 articles dont des jouets et des voitures d'antan.
Presbytère et couvent (1898) ; de chaque côté de l'église Saint-Eustache.
Promenade de la rivière du Chêne. ; longe la rivière du Chênesert de lien piétonnier le centre d'arts, le musée et l'église.entre

  • Services -


Centre hospitalier Saint-Eustache (94 lits).

  • Toponymie -


Bélairbourg rappelle le souvenir du premier maître de poste de l'endroit.
Mille-Îles rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.
Saint-Eustache rappelle le souvenir de Eustache-Louis Lambert Dumont, le seigneur responsable de la colonisation de la localité.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Saint-Jérôme, en face de l'extrémité ouest de l'île Jésus, au confluent des rivières du Chêne et des Mille-Îles.
Diocèse de Saint-Jérôme.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.
Municipalité régionale de comté de Deux-Montagnes (siège social)
Communauté métropolitaine de Montréal-CMM.
Région touristique des Laurentides.

  • Accès : Route 344 et Autoroute 640.

Carte 11.

Carte 11 sur Google Maps


  • Bibliographie -


La Rébellion de 1837 à Saint-Eustache (histoire, Charles-Auguste-Maximilien Globensky, 1883).
Le vécu à Saint-Eustache de 1683 à 1972 (Claude-Henri Grignon et André Giroux, Éditions Corporation des fêtes de Saint-Eustache, 1987).

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)