Saint-Pierre (Ernest)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Le 10 septembre 1972, les garde-chasse Médéric Côté, 62 ans, et Ernest Saint-Pierre, 50 ans deux s'apprêtent à remettre des contraventions à Jacques Mesrine et Jean-Paul Côté de chasse illégale parce qu'ils pratiquent le tir à la carabine sur le chemin de la Petite-Belgique à Saint-Louis-de-Blantford ; Mesrine et Mercier abattent alors de plusieurs balles ; recherché pour ces meurtres, Mesrine se réfugie au Vénézuela, puis, le 12 septembre suivant, il rentre à Paris où il commet 15 hold-up en 4 mois ; de nouveau appréhendé le 8 mars 1973, Mesrine réussit à s'évader du tribunal qui allait entendre son procès en s'emparant du juge à la pointe d'un revolver ; de nouveau arrêté le 28 septembre 1973, il est détenu jusqu'à la première semaine de mai 1977 où il doit répondre à 13 accusations de vol à main armée et tentative de meurtre ; condamné à 20 ans de réclusion à la prison de la Santé de Paris, Mesrine s'en évade le 8 mai 1978 ; abattu dans une automobile par la police française vers 15 h 15, le 2 novembre 1979, en pleine rue de Paris.
Outils personels
Publicité
(Annonces   .)