Sainte-Hélène (île)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Dimensions - *Longueur: 3 km; largeur: 600 m.


  • Éphémérides -


1620 L'île est concédée à Samuel de Champlain qui la nomme Sainte-Hélène en l'honneur de sa jeune épouse, Hélène Boullé.
1665 L'île est concédée à Charles Le Moyne de Longueuil.
1755 Le marquis de Lévis l'occupe et y fait construire un fort.
1760 Le marquis de Lévis, commandant des troupes françaises, y brûle ses drapeaux après que le général Murray, commandant des troupes anglaises, eut refusé à ses troupes les honneurs de la guerre.
1807 Craignant l'invasion par les USA, les autorités britanniques y font construire une citadelle comprenant des casernes, une poudrière, un magasin militaire, des ateliers, une prison et des résidences pour les officiers.
1818 L'île est cédée par la descendante de Charles LeMoyne au gouverneur John Coape Sherbrooke en échange de l'ancien domaine des récollets sur l'île de Montréal.
1908 Le gouvernement fédéral vend l'île à la ville de Montréal au prix de 200 000 $.
1937 Construction de la Tour Lévis pour dissimuler une tour d'eau qui approvisionne les occupants de l'île.
1939-1945 Pendant la Deuxième Guerre mondiale, un camp d'internement de Canadiens (numéro 43) d'origine de pays faisant partie de l'axe germano-italo-nipponne est établi pour accueillir 400 personnes (marins et marchands italiens et réfugiés).
1963-1967 Le canal qui sépare l'île Sainte-Hélène de l'île Ronde est remblayé et l'île Ronde devient la nouvelle pointe Est de l'île Sainte-Hélène sur laquelle on aménage le parc d'attraction de La Ronde.
1967 Site partiel de l'Exposition universelle et internationale de Montréal devenu depuis un parc à affectation récréative multiple.

  • Attraits :


Site d'un cimetière militaire anglais datant du XIXe siècle et restauré dans les années 1930 ; les noms de 57 sous-officiers et soldats qui y sont enterrés sont inscrits sur des plaques commémoratives en bronze ; ces plaques volées par des vandales, puis retrouvées dans une cour à ferrailles par le brigadier-général Richard Genin, ont été réinstallées sur le monument en 1997.
Stabile d'Alexandre Calder installé à l'occasion d'Expo-67.

  • Toponymie -


Sainte-Hélène rappelle le souvenir d'Hélène Boullé (1598-1654), épouse de Samuel de Champlain.

  • Repères géographiques -


Dans le Saint-Laurent, entre l'île de Montréal et Longueuil.
Région touristique de Montréal.
Carte 12.
Carte 12 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)