Sainte-Julie (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 47,78 km2.
  • Gentilé - Julievillois, oise.


  • Éphémérides -


1835 Arrivée des premiers colons venus de Varennes s'établir sur le Grand Coteau.
1849 Construction d'une chapelle en bois dédiée à sainte Julie dans la concession du Grand-Coteau.
1850 (27 novembre) Érection canonique de la paroisse Sainte-Julie par détachement de celle de Saint-Mathieu-de-Beloeil et de celle de Sainte-Anne-de-Varennes.
1852 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Julie.
(23 février 1852) Première sépulture dans le cimetière de Sainte-Julie.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Julie.
1923 La population de la paroisse Sainte-Julie est de 950 âmes.
1937 (16 mai) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Julie.
1961 La population est de 1 300 habitants.
1971 La municipalité de la paroisse de Sainte-Julie devient ville.
1990 La population de Sainte-Julie est de 15 502 habitants.
2000 La population de Sainte-Julie est de 27 437 habitants.
2002 (1 juin) Annonce du regroupement des services de police de Beloeil, Calixa-Lavallée, Carignan, Chambly, Contrecoeur, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Amable, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Sainte-Julie, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Mathieu-de-Beloeil, Varennes et Verchères.
2004 (26 août) Alain Saint-Onge, jusque-là directeur adjoint de la sécurité publique de Laval devient le premier directeur de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.
2010 La population de Sainte-Julie est de 29 644 habitants.
Le 28 juin 2010, vers 11 h 15, Jérémie, 15 ans, téléphone à la Régie municipale de police de Richelieu-Saint-Laurent et dit « dans une maison de Sainte-Julie, dans la chambre de ma mère, il y a son cadavre ; c'est moi qui l'ai tuée » ; la femme, âgée de 45 ans, avait été assassinée la veille par étouffement et son cadavre ne portait pas de trace d'arme blanche ou autre ; c'est son fils qui a appelé la police et qui a été arrêté relativement à ce meurtre que la police qualifie de drame familial (Jérémie est un nom fictif donné par la police parce que l'assassin était mineur au moment du crime et qu'il est interdit de révéler son identité ; le nom de la mère est omis pour ne pas identifier le meurtrier mineur. Le 16 juillet 2010, l'adolescent reconnaît sa culpabilité à l'accusation de meurtre non prémédité ; son geste est passible de 7 ans de prison dont 4 ans en garde fermée et 3 ans sous supervision ; le 10 novembre 2010, l'adolescent est condamné à 4 ans de résidence close et à 3 ans de libération surveillée. (quotidien La Presse, 4 mars 2014, page A11).
2013 (8 mai) Le quotidien La Presse révèle que Gilles Cloutier témoignant devant la Commission Charbonnesu affirme que, quand il travaillait pour la firme d'ingénierie Roche, il a organisé 3 élections pour le compte du maire Marcel Jetté de Sainte-Julie.

  • Patrie -


Joseph-Roland Comtois.

  • Centres d'intérêt -


Èglise Saint-Julie (1899-1902) ; 1686, rue Principale ; érigée sur un terrain donné par madame Julie Gauthier dit Saint-Germainstyle roman ; murs extérieurs en pierres ; nef à 1 vaisseau et tribune arrière ; plans de l'architecte Georges-Alphonse Monette ; façade à un clocher et 2 tourelles latérales ; carillon de 3 cloches fabriquées par la maison Crouzet Hildebrand de Paris ; orgue Joseph-Émile Pépin (1907) ; tableau de Sainte-Julie par Ozias Leduc ; cimetière municipal presbytère et salle communautaires adjacents à l'église ; autels latéraux (1902) ; monument du Sacré-Coeur devant l'église, un don fait en 1928 par Tancrède Bienvenue de la Banque provinciale du Canada sur une base de granit offerte par M. et Mme Alphonse Trudeau.

  • Toponymie -


Sainte-Julie rappelle le souvenir de Julie Gauthier dit Saint-Germain, épouse de Pierre-Eustache Lussier, donateur du terrain sur lequel une chapelle fut construite en 1849.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À l'ouest-nord-ouest de Beloeil.
Diocèse de Saint-Jean-Longueuil.
Municipalité régionale de comté de Lajemmerais.
Communauté métropolitaine de Montréal.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Autoroute 30 ou Autoroute 20.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)