Sault-au-Récollet (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Gentilé - Récollétain, aine.


  • Éphémérides -


1535
(2 octobre) Jacques Cartier aurait visité ce lieu.
1610
Un Français appelé des Prairies s'égare dans la rivière qui portera son nom.
1615
(23 juin) Samuel de Champlain et les pères Jamet et Le Caron remonte la rivière des Prairies et le lendemain, 24 juin 1615,les religieux célèbrent ce qui sera la première messe à être célébrée sur l'île de Montréal.
1625
(25 juin 1625) Le père récollet Nicolas Viel et un jeune Français appelé Auhaitsic par les Hurons se noient à la hauteur du dernier saut de la rivière des Prairies.
1696
Les sulpiciens y établissent la mission Notre-Dame-de-Lorette ou de Fort-Lorette pour desservir les Amérindiens. l'établissement était situé à la jonction de ce qui serait aujourd'hui le boulevard Gouin et la rue des Jésuites ; les Amérindiens appellent l'endroit Ska8amoti.
1700
Construction d'une église.
1721
Les sulpiciens déménagent leur mission dans leur seigneurie de Deux-Montagne, à Oka.
1726
Les sulpiciens entreprennent la construction d'une digue entre l'île de la Visitation et l'île de Montréal ; sur cette digue de 100 m de long sur 27 de large, ils élèveront un moulin à scie, des moulins à farine et un moulin à cardes.
1736
Nomination d'un curé résidant, un sulpicien et ouverture de la paroisse de La Visitation-du-Sault-au-Récollet.
1749-1751
Construction de l'église de La Visitation-du-Sault-au-Récollet sous la direction du maître maçon Charles Guilbault, un natif de la paroisse, et du maître charpentier Joseph Valade.
1752 Consécration de l'église de la Visitation.
1834
(9 avril) Érection canonique de la paroisse de La Visitation confiée aux sulpiciens.
1845
(1er juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1850-1851
Rénovation de l'église de La Visitation selon des plans de l'architecte John Ostell.
1896
(30 septembre) Constitution de la municipalité du village de Villeray par détachement de celle de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1897
(21 janvier) Constitution de la municipalité du village de Ahuntsic par détachement de celle de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1898
(21 mars) Constitution de la municipalité du village de Saint-Joseph-de-Bordeaux par détachement celle de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1910
(11 avril) Constitution de la municipalité du village de Sault-au-Récollet par détachement de celle de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1914
(19 février) Le village du Sault-au-Récollet devient ville.
1915
(5 mars) La municipalité de la paroisse du Sault-au-Récollet devient ville et adopte le nom de Montréal-Nord.
1916
(22 décembre) La municipalité de la ville du Sault-au-Récollet est annexée à la ville de Montréal.
1928 Construction du barrage Walker par ; les rapides disparaissent et la configuration des îles est modifiée substantiellement.
2017 (printemps) Des fouilles permettent de découvrir le site archéologique de l'ancien fort de la mission de la Nouvelle-Lorette au bord de la rivière des Prairies (aujourd'hui à la jonction du boulevard Gouin Est avec la rue des Jésuites à Montréal-Nord). Le site est finalement l'objet d'un avis de classement et la ministre des Affaires culturelles annonce qu'elle lui accorde se protection.

Légende du cheval blanc : un homme connu comme étant un mécréant, un vilain qui ne mettait pas les pieds à l'église. qui ne faisait plus ses pâques et blasphémait constamment, disparut subitement avec son cheval blanc. Ce cheval blanc, qui était rétif et ruait sur tout ce qui s'approchait de lui, réapparut quelque temps après. Le curé de la paroisse voulait construire son église. À l'insu de tous, il fit fabriquer une bride qu'il fit doter d'un mors en forme de croix ; il réussit, on ne sait comment, à passer la bride au cheval blanc. qui devint alors doux comme un mouton. C'est alors qu'on put l'atteler et lui faire tirer les pierres pour la construction de l'église. Le curé avait donné l'ordre de ne pas lui enlever la bride et de ne pas lui donner à boire. Alors qu'il ne restait qu'une pierre à poser, au-dessus de la porte de l'église, l'un des ouvriers, par compassion, voulut donner à boire au cheval ; il lui enleva la bride ; l'animal redevint féroce brisa son attelage et partit à toute vitesse le long de la rivière des Prairies. À quatre lieues plus loin, le cheval se jeta dans les rapides en face de ce qui deviendra Roxboro ; ces rapides ont été alors baptisés Rapides du Cheval Blanc. Il semble que l'on n'a jamais été capable de poser sur l'église la dernière pierre de façon satisfaisante.

  • Crédits -


La Presse, 22 février 2014, cahier voyage, page 10

  • Attraits :


Église de La Visitation (1749-1751) ; 1829-1847, boulevard Gouin Est ; la plus ancienne église de l'île de Montréal et la seule qui date du régime français ; style récollet ; maître-autel, portes et voûte du sanctuaire (1791-1792) par Philippe Liebert ; tombeau du maître-autel, banc d'oeuvre, tabernacles latéraux et autels Sainte-Anne et Saint-Michel par Louis-Amable Quévillon ; chaire (1837) par Vincent Chartrand ; voûte, jubé, corniche d'ordre corynthien, pilastres et arcs plein-cintre, fonts baptismaux et porte principale (1816-1831) par David Fleury David ; chapelle Notre-Dame-de-Lourdes par Louis Jobin ; tableaux par Thomas Valin Sainte Catherine d'Alexandrie (1834) et Sainte Philomène (1834) ; pièces d'orfèvrerie par François Ranvoysé, Laurent Amyot, Pierre Huguet dit Latour et Salomon Marion ; orgue Warren (1841) ; réfection de la façade et agrandissement de l'église par près de 8 m et construction des deux flèches (1852-1863) selon des plans de John Ostell ; classée monument historique en 1974.
Maison (27 pieds x 27 pieds, 2 planchers) en pierre de style français, construite vers 1750 sur le boulevard Gouin dans le quartier Sault-au-Récollet ; en 2014, la maison appartient à Marie-France Daniel et son conjoint Raymond Mongeau.
Maison du Pressoir (1806) ; 10865 rue du Pressoir.
Magasin général (1836).
Maison Baudreau-dit-Graveline (1750).
Maison Brousseau (1836).
Maison Eustache-Lin-Prévost (1825).
Maison Persillier-Lachapelle (1840).
Maison Laporte (1850).
Maison Corbeil (1850).
Maison Saint-Janvier (1853) ; pavillon de l'est (1871) ; pavillon de l'ouest (1890 démoli en 1963) ; 1700, boulevard Henri-Bourassa ; maison pour mères célibataires (crèche) gérée par les soeurs de la Miséricorde ; en 1916, cette maison accueille 114 enfants.
Noviciat des jésuites construit sur un terrain donné par le curé de la paroisse de La Visitation, Jacques-Janvier Vinet ; plans par Félix Martin, supérieur des jésuites.
Maison du Docteur (1866).
Maison Prévost (1880).
Site des Moulins.


  • Toponymie -


D'abord mission amérindienne appelée, en français, Notre-Dame-de-Lorette ou Nouvelle-Lorette et, en amérindien, Ska8amoti qui signifie «en arrière de l'île».
Sault-au-Récollet se rapporte au dernier sault de la rivière des Prairies ; il rappellerait le souvenir du récollet Nicolas Viel qui s'y noya en 1625 avec son compagnon de chaloupe surnommé Ahaitsic (Ahuntsic).

  • Repères géographiques -


Sur le centre nord de l'île de Montréal.
Le long de la rivière des Prairies.

Sources

Le Devoir , 21 juin 2018, page B7.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)