Tembec (entreprise industrielle)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Éphémérides -


1972
La compagnie Canadian International Paper annonce la cessation de la production de son usine de papier de Témiscaming ; l'usine est rachetée par la compagnie Tembec.
1999
(Décembre) La compagnie achète l'usine de feuillus de Matane de la Compagnie Donohue.
2001
(4 juin) La compagnie annonce l'acquisition, au prix de 185 M $US, d'une usine de pâtes et papiers (310 000 t de papier couché et de pâte mécanique et 118 000 t de papier pour usages spéciaux) à St. Francisville, Louisiana, USA.
2003
(Juin) Fondation d'une co-entreprise avec la compagnie Domtar pour regrouper leurs activités de scierie.
(Octobre) Tembec achète la scierie (140 employés, capacité de 524 000 m3 de pp) située à Chapleau, Ontario, de la compagnie Weyerhaeuser pour la somme de 25,5 M $.
(4 novembre) Tembec achète les scieries de Nexfor à La Sarre et à Senneterre.
2005
(18 avril) La compagnie annonce la fermeture d'une de ses usines de sciage de LaSarre (150 employés) et des usine ontariennes de Kirkland Lake (75 employés) et Opasatika (75 employés).
(17 mai) La compagnie annonce la fermeture de son usine de papier Tembec de Saint-Raymond à Saint-Léonard-de-Portneuf (165 employés), de sa scierie Tembec Davidson de Mansfield-et-Pontefrac (209 employés), de sa scierie TKL de Témiscaming (29 employés) et de l'usine de sciage et de conversion de bois-d'oeuvre Marks Lumber de Brantford, Ontario (56 employés). Les fermetures de 2005 sont causées par des facteurs conjoncturels tels l'augmentation de la valeur du dollar canadien en devise américaine et par le conflit du bois-d'oeuvre entre le Canada et les USA.
2006
(19 juillet) La compagnie annonce la fermeture pour une courte période de certaines de ses scieries de l'Ontario et du Québec réduisant sa capacité de production par 33 M de pieds-planche et affectant 1 500 travailleurs.
(15 août) La compagnie annonce la suspension de ses activités pendant au moins 4 semaines à Béarn.
2007
(19 septembre) La compagnie annonce la suspension temporaire des activités de son usine de Béarn.
(25 septembre) La compagnie annonce la suspension temporaire des activités de 2 moulins (Elko et Canal Flats) en Columbie Britannique.
(12 octobre) La compagnie annonce l'arrêt d'une machine à papier de son usine de Kapuskasing (Ontario) et la fermeture pour une période indéterminée d'une scierie de Cochrane (Ontario).
(19 décembre) Pour éviter la faillite, Tembec propose à ses créanciers de devenir actionnaires de la compagnie à raison de 37,5 actions par 1 000 $ de créance ; l'effet de cet proposition est de réduire à 5 % la valeur des actionnaires à qui la compagnie offre 5,84 nouvelles actions par tranche de 100 actions qu'ils détiennent ; pour être approuvé, ce plan doit recevoir l'appui d'au moins les deux tiers des créanciers et des deux tiers des actionnaires.
2008
(Février) Le plan de redressement est accepté par les créanciers et par les actionnaires malgré l'opposition du Groupe Saputo, l'un des plus importants actionnaires de la compagnie.
(13 mars) La compagnie annonce la fermeture temporaire (3 mois) de sa scierie de Béarn et la mise à pied des 150 employés à compter du 31 mars 2008.
(24 avril) Tembec annonce la suspension des activités à sa scierie de Senneterre à cause de la réduction de 50 % de ses possibilités de coupe iimposée par le Gouvernement du Québec dans la région ; 160 de ses employés sont alors mis à pied pour une période d'au moins 3 mois.
(5 septembre) Fermeture temporaire des usines des filiales Temlam et Jager Building Systems de Tembec situées à Ville-Marie, Amos et Blainville au Québec.
(15 septembre) Temlam et Jager Building Systems se placent sous la protection de la Loi des arrangements avecles créanciers ; leurs usines de Ville-Marie, Amos et Blainville sont définitivement fermée et entre 200 et 300 de leurs employés sont mis à pied.
(17 septembre) Tembec annonce la suspension des activités de son usine de Matane pendant une semaine pour réduire ses inventaires et réaliser des travaux d'entretien.
2009
(26 janvier) Tembec annonce qu'elle ne remettra pas son usine en exploitation le 31 janvier comme préalablement prévu et qu'elle restera fermée pour une période indéterminée. La compagnie annonce qu'elle cessera temporairement ses activités dans 3 de ses usines en France.
(3 février) Tembec annonce l'arrêt de production à compter du 9 février pour une période de 8 semaines de ses scieries de Canal Flats et d'Elko et de son usine de bois à entures multiples de Cranbrook, l'arrêt de production à compter du 28 février de l'usine de pâte kraft de Skookumchuckson (Colombie-Britannique) ; ces décisions affectent 975 employés en Colombie-Britannique ; la compagnie annonce l'arrêt de la production pour une période de 2 semaines à compter du 10 février de son usine de papier journal de Pine Falls (Manitoba, 125 employés) et l'arrêt de production pour une période de 6 semaines de sa scierie de Hearst (Ontario) ; ces annonces affectent environ 1 400 employés au Canada.
(13 février) Tembec annonce l'abolition de 100 postes ; en vertu de cette décision, la compagnie ferme définitivement sa scierie de bois franc de Lattawa (Ontario) ; cette décision affecte 59 salariés.
(24 mars) Tembec annonce l'arrêt de sa production de papier journal et la mise à pied de plus de 500 employés forestiers et à son usine de Kapuskasing (Ontario).
(Octobre) La compagnie suspend l'exploitation de sa scierie de Taschereau (Abitibi-Témiscamingue).
2010
(7 mai) Tembec SAS conclut la vente des usines Tembec Tarasco SAS et Tembec Saint-Gaudens SAS de France, à Paper Excellence B.V. au prix de 133 M $ payables en actions et an transfert de la dette.
2011
(21 février) Tembec annonce la fermeture définitive de sa scierie de Taschereau (Abitibi-Témiscamingue).
(25 avril) La compagnie annonce que sa filiale Tembec États-Unis LLC a demandé la protection des tribunaux en vertu du chapitre 7 du Bankruptcy Code des États-Unis ; la filiale avait cessé ses activités à cette usine de papier couché de Louisiane en 2007.
(23 novembre) La compagnie annonce la fermeture de son usine de bois dur à parquet de Huntsville, Ontario (63 travailleurs) et vend son usine de bois à parquets de Toronto (79 travailleurs) à une société privée au prix de 13 M $.
(16 mars) Tembec annonce un investissement de 190 M $ pour améliorer son usine de cellulose de spécialités à Témiscaming (l'amélioration cosiste à l'installation d'une nouvelle chaudière à haute pression et d'une nouvelle turbine pour la production d'électricité.
2012
(Mars) Le Gouvernement du Québec octroie un prêt à long terme de 75 M $ à la compagnie pour l'aider à la modernisation de son usine de Témiscaming
2013
(28 juin) Le Gouvernement du Québec octroie un prêt à long terme de 17,8 M $ à la compagnie pour qu'elle complète la modernisation de son usine de Témiscaming. Hydro-Québec accepte d'acheter de Tembec ses surplus d'électricité au prix de 10 cents le kw/h pendant 25 ans.
2014
(25 avril 2014) La compagnie vend 49 500 hectares de terre dans le East Kooteney regoion de laColombie-Britannique à la compagnie Jemi Fibre Corp. au prix de 37,1 millions $. Tembec a encore 7 433 hectares de terre mis en vente en Colombie-Britannique.
2015
(19 mai 2015) La compagnie annonce la réduction de sa production par 12 millions de pieds-planche et la mise à pied de 360 salariés dans ses trois isines de sciages en Abitibi-Témiscamingue (La Sarre, Senneterre, et Béarn), parce que, selon elle, le coût du bois est devenu trop élevé au Québec.
(19 juin 2015) La Presse rapporte que des pourparlers sont en cours qui pourraient mener à la fusion des compagnies Tembec et Résolu.
2016
(22 septembre 2016) La compagnie vend sa scierie de Senneterre à la compagnie Resolu sous réserve du transfert de l'approvisionnement en bois de Tembec à Resolu.
2017
(25 mai 2017) La compagnie est absorbée par la compagnie américaine Rayonier Advanced Materials de Jacksonville en Floride au prix de 807 millions $US en incluant la prise en charge de la dette. Rayonier se spécialise dans la cellulose de grande pureté, un polymère naturel que l'on utilise habituellement dans la fabrication de téléphones cellulaire, d'écrans d'ordinateurs et de produits pharmaceutiques.

Publicité

(Annonces .)
Outils personels