Trahan (Jacques)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1911 à Nicolet.

Études au Séminaire de Nicolet et à l'Université de Montréal-UdeM.
Juge à la Cour municipale de Montréal-CMM (1963-1964).
Juge à la Cour des sessions de la paix-CSP (1964-1981).
Président de la Commission de contrôle des permis d'alcool (1971-1980).
Juge suppléant à la Cour canadienne de l'impôt-CCI (1983-1994).
Agit comme coroner ad hoc à la suite de la tragédie de l'usine Monsanto, celle de l'échangeur Turcot à Montréal, du pont de Trois-Rivières ainsi que lors de l'assassinat de Pierre Laporte en 1970.
Fils d'Arthur Trahan. Frère de Marcel Trahan. Gendre de Roméo Lafond.
Décès en 2004 à Montréal.

  • Crédits -


Les cours de justice et la magistrature du Québec, Volume 2 (Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, (1992)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)