Traité de Paris - 10 février 1763 (constitution)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Accord signé à Paris entre la France et la Grande-Bretagne ; en vertu de ce traité, qui met fin à la Guerre de Sept Ans entre la France et l'Angleterre et leurs alliés respectifs, l'Angleterre reçoit de la France, le Canada, l'acadie, Terre-Neuve, Cap-Breton les territoires à l'est du Mississipi, plusieurs îles des Antilles, le Sénégal amputé de Gorée, et les possessions françaises de l'Inde, sauf 5 comptoirs ; la Louisiane est cédée à l'Espagne ; la France conserve les droits de pêche à Terre-Neuve et dans le golfe du Saint-Laurent ; elle conserve les îles Saint-Pierre-et-Miquelon comme port de pêche non fortifié, la Martinique, la Guadeloupe et des comptoirs en Afrique et en Inde ; ce traité augmente le territoire de la colonie à l'est, jusqu'à la côte du Labrador (ne l'incluant pas, mais comprenant les îles du golfe du Saint-Laurent) et, à l'ouest, jusqu'à la région des Grands Lacs en incluant une partie de la vallée de l'Ohio ; ce territoire, désigné Province of Quebec, est confié à James Murray qui en est nommé gouverneur ; les Canadiens reçoivent la permission d'émigrer, mais s'ils restent, ils conserveront le droit, limité cependant, de pratiquer leur religion ; Murray interdit aux communautés religieuses d'hommes (récollets et jésuites) de recruter de nouveaux membres dans la province et impose la Common Law britannique dans toute la colonie.
Outils personels
Publicité
(Annonces   .)