Tremblay (Thomas)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Études au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et à l'Université Laval à Québec-ULQ.
Épouse Anne-Marie Couillard-Dupuis en 1921.
Candidat du Parti conservateur du Canada de L'Islet à la Chambre des communes-CdesC défait en 1931.
Candidat du Parti conservateur du Canada de Montmagny à la Chambre des communes-CdesC défait en 1935.
Vice-président de la Commission des liqueurs du Québec (1937-1938).
Juge (1938-1968) et juge en chef (1948-1968) à la Cour des sessions de la paix-CSP.
Président de l'Office de l'électrification rurale (1945-1950).
Président du tribunal d'arbitrage chargé d'évaluer les biens des compagnies Montreal Light, Heat and Power Consolidated, de la Beauharnois Light, Heat and Power Company et de la Montreal Island Power Company expropriées par Hydro-Québec en 1944.
Président du tribunal d'arbitrage chargé de faire enquête sur les affaires de la Montreal Tramways Company (1948-)
Président de la Commission royale d'enquête sur les problèmes constitutionnels (1953-1956) aussi appelée Commission Tremblay, il dépose son rapport en 5 volumes le 15 février 1956 ; ce rapport traitait des problèmes constitutionnels et de la répartition des impôts entre le fédéral et le provincial.
Père de François Tremblay.
Décès en 1988 à Québec.

  • Distinctions -


Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand (1947)
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (1972).
Médaille des anciens de l'Université Laval.
Commandeur de l'Ordre du mérite agricole (1948).
Grand officier de l'Ordre national du Québec-GOONQ (1988).

  • Crédits :


Les cours de justice et la magistrature du Québec, Volume 2 (Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, (1992)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)