Uashat mak Mani-Utenam ou Maliotenam (réserve amérindienne innue)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 1 241,055 acres.
  • Langue d'usage - L'innu-aimun.
  • Langue seconde - Le français.
  • Gentilé - Apituamissiulnu ou Uashaunnuat


  • Éphémérides -


1910 Fermeture du poste de traite de la Hudson's Bay Company-HBC à Moisie causant le départ des Innus qui y travaillaient et qui viennent se joindre à la bande de Sept-Îles.
1949 Création de la réserve de Sept-Îles par le gouvernement du Canada.
1993 La réserve de Sept-Îles adopte le nom de Uashat.
1995 La population de la réserve est de 2 265 habitants.
2001 (31 juillet) Insatisfaits du résultat des élections annoncé pendant la nuit, une cinquantaine de personnes frustrées saccagent les locaux du conseil de bande, incendient des automobiles, pillent le dépanneur local, vandalisent la station-service et endommagent une voiture de patrouille ; 10 personnes sont blessées au cours de l'événement ; les dommages sont sommairement évalués à 250 000 $ ; 6 personnes sont arrêtées par la police en lien avec ces événements.
2007 (26 mai) Un feu de forêt entraîne l'évacuation de tous les résidents de la réserve qui sont logés temporairement à Sept-Îles.
2008 La population de la réserve d'Uashat est d'environ 1 270 habitants.
2008 La population de la réserve de Mani-Utenam est d'environ 1 185 habitants.
2009 (Juin) Le conseil de bande dépose à la Cour supérieure une requête en injonction permanente pour interdire à Hydro-Québec de continuer les travaux de développement de la rivière Romaine ; les innus prétendent qu'ils n'ont jamais cédé, concédé ou échangé leurs droits sur leur territoire ancestral et qu'en conséquence, Hydro-Québec n'a pas le droit de construire des barrages sur cette rivière.
2010 (Février 2010) 150 Innus de 5 établissements du Québec tuent 250 caribous des bois d'un troupeau protégé au Labrador pour protester contre une entente entre les Innus du Labrador et le Gouvernement de Terre-Neuve qui ouvre la porte au développement hydroélectrique des basses chutes de la rivière Churchill ; l'Alliance stratégique des Innus dirigée par Réal McKenzie, chef de Matimekush-Lac-John, représentant de 12 000 Innus du Québec, refuse de reconnaître la frontière du Labrador et menace de bloquer tout développement hydroélectrique ou minier dans le nord du Québec et au Labrador jusqu'à ce que les droits ancestraux des Innus soient reconnus.
(8 mai 2010) Le conseil de bande dépose à la Cour supérieure une requête en injonction interlocutoire et une demande de sauvegarde pour interdire à Hydro-Québec de continuer les travaux de développement de la rivière Romaine jusqu'à l'audition de la requête pour injonction permanente présentée en 2009.
(Novembre 2010) Les Innus de Pessamit accordent le droit d'exploration en vue de trouver des gaz de shiste sur le territoire de leur réserve ; le Gouvernement du Québec prétend avoir le pouvoir exclusif de décerner un tel permis sur le territoire du Québec y compris à Pessamit ; le Gouvernement du Québec a imposé un moratoire sur l'exploration dans le bassin du golfe du Saint-Laurent ; le chef Raphaël Picard rejette se moratoire parce que les Innus n'ont pas été consultés à son sujet.
20 décembre 2010) Les Innus de Sept-Îles-Malioténam s'entendent avec la compagnie minière Labrador Iron Mines et retirent leur poursuite contre le Gouvernement de Terre-Neuve qu'ils avaient entreprises pour faire annuler les permis d'exploitation de la mine de fer près de Schefferville au Labrador.
2011
(20 janvier 2011) Les Innus de Sept-Îles-Maliotenam signent une entente de principe avec Hydro-Québec relativement aux lignes de transport d'électricité qui traversent leur territoires y compris les nouvelles lignes qui transporteront l'électricité produite sur la rivière La Romaine.
2012 (8 mars 2011) Des Innus en désaccord avec l'entente signée en 2011 érigent des barricades sur la route 138 près de Sept-Îles pour protester contre la continuation des travaux qu'Hydro-Québec sur la rivière Romaine. Les matériaux à destination des chantiers de la Romaine sont empêchés de passer ; Hydro-Québec obtient alors une injonction en vue de faire démanteler la barricade avant 17 h 30 le 9 mars 2012 le refus d'obtempérer force la Sûreté du Québec à démanteler la barricade et à arrêter 10 à 12 personnes en majorité des femmes.
2013
La population de Uashat mak Mani-Utenam est de 1 190 habitants.
2014 (22 septembre 2014) La Cour supérieure autorise un recours collectif de 900 millions $ par les Innus nord-côtiers de Uashat Mani-Utenam et Matimekosh-Lac-John contre la compagnie Iron Ore of Canada-IOC en dommages intérêts pour la spoliation de leurs terres ancestrales au fil des décennies.


  • Toponymie -


Maliotenam est issu d'une expression montagnaise composée de mani signifiant «Marie» et utenan signifiant «famille», «petit village», le tout signifiant «Village de Marie» ; Mani-Utenam-Uashat serait une compression et transformation de «Takuaiknan Uashat mak Mani-Utenam».

  • Centres d'intérêt -


Galerie d'art du peintre Ernest Dominique et son école d'art pour les enfants innus.
Musée Shaputuan ; 290, boulevard des Montagnes; Uashat (Sept-Îes).
Vieux poste de Sept-Îles ; rue Shimum, Uashat (Sept-Îles)
Maison de la culture innue ; 34, rue Nashipetimit, Ekuanitshit (Mingan)
Famille Lalo ; Nutuashkuan (Natashquan)

  • Repères géographiques -


Sur la côte nord du golfe du Saint-Laurent
À l'est de Sept-Îles.
Région touristique de Duplessis (Côte-Nord).

  • Accès : Route 138.

Carte 17.
Carte 17 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)