Université de Montréal-UdeM (institution de haut-savoir)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1642
Jeanne Mance fonde l'Hôtel-Dieu à la Pointe-à-Callières dans l'enceinte du fort Ville-Marie.
1644
(8 octobre) L'Hôtel-Dieu déménage à l'angle des rues Saint-Joseph (Saint-Sulpice) et Saint-Paul.
1659
La communauté des Hospitalières de Saint-Joseph envoie de France 3 religieuses qui prennent charge de l'Hôtel-Dieu.
1695
(Février 1685) Incendie de l'Hôtel-Dieu.
1721
Incendie de l'Hôtel-Dieu.
1734
Incendie de l'Hôtel-Dieu.
1765
Incendie de l'Hôtel-Dieu.
1843 Fondation de l'École de médecine et de chirurgie de Montréal - Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) par un groupe de médecins montréalais anglophones de la McGill University qui veulent s'en séparer ; ces médecins, les docteurs Daniel Arnoldi, Francis Badgley, Munro, Sutherland et MacNider, sont rejoints par des médecins francophones ; ils pratiquent à l'Hôtel-Dieu de Montréal ; parmi eux, on trouve Thomas-Edmond d'Odet d'Orsonnens.
1845 Obtention de la charte de la Corporation des médecins et chirurgiens.
1845-1873 Les cours de médecine se donnent dans un édifice situé à l'Angle des rues Craig (Saint-Antoine) et Saint-Urbain.
1847 Obligation est faite d'être détenteur d'un diplôme universitaire pour pratiquer la médecine dans la province de Québec ; l'École de médecine et de chirurgie de Montréal - Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) n'étant pas affiliée à une université, ses diplômes ne sont pas reconnus.
1850 Des fondateurs de l'École de médecine et de chirurgie de Montréal - Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) retournent enseigner à la McGill University et sont remplacés par les docteurs Pierre Beaubien, Trudel, Leprohon et Trestler ; l'École s'affilie à l'Hôtel-Dieu de Montréal et les professeurs de médecine obtiennent le droit d'amener leurs étudiants lors de la visite de leurs patients hospitalisés.
1851 Fondation de l'École de droit de Montréal.
1860 L'Université Laval refuse que l'École de médecine et de chirurgie de Montréal - Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) lui soit affiliée ; l'École s'adresse alors à l'Université de Toronto.
1861 L'Hôtel-Dieu déménage au pied du mont Royal à l'angle des rues des Pins et Saint-Urbain dans un édifice contenant 150 lits.
1862
L'Université Laval refuse de nouveau l'affiliation de l'École de médecine et de chirurgie de Montréal.
1866
Refusée par l'Université Laval et l'Université d'Ottawa, l'École de médecine et de chirurgie de Montréal-Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) s'affilie au Victoria College de Cobourg (Ontario) et adopte le nom d'École de médecine et de chirurgie de l'Université Victoria.
1871
L'Hôtel-Dieu ouvre ses premières chambre privées.
1873
Fondation de l'école scientifique et industrielle.
Fondation du Western Hospital à l'angle des rues Atwater et Tupper.
L'École de médecine et de chirurgie du Victoria College de Cobourg (Ontario) déménage sur l'avenue des Pins, près de l'Hôtel-Dieu de Montréal.
Création de la chaire d'ophtalmologie à l'École de médecine et de chirurgie du Victoria College de Cobourg, Ontario.
1873-1891
Les cours de médecine se donnent dans un édifice situé sur l'avenue des Pins, en face de l'Hôtel-Dieu de Montréal ; les apprentis médecins font leur stage à l'Hôtel-Dieu de Montréal.
1876
L'école scientifique et industrielle adopte le nom d'École polytechnique de Montréal.
(1er février 1876) Le cardinal Alexandre Franchi, préfet de la Congrégation de la Propagande du Vatican annonce la création d'une succursale de l'Université Laval à Montréal.
(9 mars 1876) Un décret du pape Pie IX ordonne l'établissement d'une succursale de l'Université Laval à Montréal.
1877
L'administration de l'Université Laval à Montréal loge au château de Ramesay (Vieux-Montréal).
(15 décembre 1877) L'École de médecine et de chirurgie de la Victoria University s'affilie à l'Université Laval à Montréal mais conserve son affiliation à la Victoria University.
(27 décembre 1877) Mgr Édouard-Charles Fabre annonce l'ouverture d'une succursale de l'Université Laval à Montréal constituée des facultés de théologie, droit et médecine.
1878
(2 avril 1878) Les premiers cours donnés à l'Université Laval à Montréal-ULM sont ceux de la Faculté de théologie qui accueille 40 étudiants au Grand Séminaire de Montréal.
(1er octobre 1878) Début des cours à la Faculté de droit qui accueille 46 étudiants au Cabinet de lecture paroissial situé à l'angle des rues Notre-Dame et Saint-François-Xavier.
1879
L'École de médecine et de chirurgie de l'Université Victoria se dissocie de l'Université Laval à Montréal-ULM qui ne prise pas son affiliation à une université protestante ; l'Université Laval à Montréal fonde sa propre faculté de médecine qu'elle confie au docteur Rottot qui en sera son premier doyen ; ses apprentis médecins feront leur stage au Montreal General Hospital vu que l'Hôtel-Dieu de Montréal n'accepte que les médecins de l'École de médecine et de chirurgie de l'Université Victoria et leurs élèves.
1880
Fondation de l'Hôpital Notre-Dame de Montréal par le Dr Emmanuel Persillier Lachapelle, V. Rousselot, sulpicien curé de Notre-Dame et mère Deschamps, supérieure des Soeurs grises de Montréal-s.g.m.* ; l'hôpital d'abord logé à l'hôtel Donegana devient l'hôpital universitaire de l'Université Laval à Montréal.
1881
(30 juin) Première collation des grades de l'Université Laval à Montréal sous la présidence de Mgr Édouard-Charles Fabre, évêque de Montréal (3 doctorats, 11 licences et 52 baccalauréats).
1886
Fondation de l'École médicale vétérinaire française par V. T. Daubigny qui, avec O. Bruneau, G. O. Beaudry, Aristide Beaugrand Champagne, J.M. Beausoleil et E. A. Poitevin, fonde également l'École de médecine vétérinaire de Montréal ; la loi constituante de l'école stipule que les chaires de physiologie, de chimie, d'histologie et de botanique seront réservées aux médecins de l'École de médecine et de chirurgie de Montréal - Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) ; en juin, l'École de médecine vétérinaire de Montréal s'affilie à l'Université Laval à Montréal-ULM.
1887
L'École polytechnique de Montréal-ÉPM s'affilie à la Faculté des arts de l'Université Laval à Montréal-ULM.
1890
Adoption d'une loi qui donne naissance à l'École de médecine / Faculté de médecine de l'Université Laval à Montréal-ULM.
1891
L'University of Victoria College de Coburg fusionne avec l'University of Toronto et ne peut plus accréditer l'École de médecine et de chirurgie de Montréal - Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) ; en conséquence, le gouvernement de la province de Québec et le Vatican décident de la fusion de l'École de médecine et de chirurgie de Montréal - Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) et de la succursale de la Faculté de médecine de l'Université Laval à Montréal ; cette dernière perd son autorité sur la formation des médecins à Montréal, l'École de médecine et de chirurgie conservant son nom, son autonomie et ses règlements.
1891-1895
Les cours de médecine se donnent au Château de Ramezay, puis à l'ancienne Cour du recorder, Place Jacques-Cartier.
1892
Ouverture d'une école d'art dentaire qui s'affilie à l'University Bishop's College.
1893
Fondation de l'École d'agriculture de Oka par Dom Antoine Oger, abbé de la Trappe d'Oka et Louis Beaubien, commissaire de l'Agriculture du Québec.
1895
Les cours de toutes les facultés se donnent sur le campus de la rue Saint-Denis, au nord de Sainte-Catherine.
Adoption d'une loi qui fusionne l'École médicale vétérinaire de Montréal et l'École vétérinaire française de Montréal sous le nom d'École de médecine comparée et de sciences vétérinaire de Montréal affiliée à l'Université Laval à Montréal.
(Octobre 1895) Inauguration de l'édifice de l'Université Laval à Montréal sur la rue Saint-Denis, au nord de la rue Sainte-Catherine, sur un terrain donné par les sulpiciens.
1896
L'Hôtel-Dieu ouvre une nouvelle aile pour abriter des dispensaires d'Ophtalmologie et de gynécologie. L'Hôpital Notre-Dame ouvre un dispensaire des maladies nerveuses.
1897
Fondation de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Cartierville par les demoiselles G. Généreux, L. Généreux et Anna Laberge ; l'oeuvre veut recueillir les cancéreux et les malades totalement invalides trouvant difficilement place dans les hôpitaux ; les Soeurs de la Providence en assume la gestion.
1898
Un amendement à la charte de l'Hôpital Notre-Dame stipule que son bureau médical sera présidé par le doyen de l'École de médecine et de Chirurgie / Faculté de médecine de l'Université Laval à Montréal et composé de 4 membres nommés par lui.
1902
L'École d'art dentaire se dissocie de l'University of Bishop's College et se scinde en deux écoles, l'une francophone et l'autre anglophone ; la première dirigée par Eudore Dubeau s'affilie à l'Université Laval à Montréal et la seconde à la McGill University. L'Hôpital du Sacré-Coeur de Cartierville devient l'Hôpital des incurables de Montréal.
1903
Construction de l'École polytechnique de Montréal sur la rue Saint-Denis.
L'Hôtel-Dieu ouvre un département de thérapie physiologique.
1905
Fondation de l'École de pharmacie Laval à Montréal par entre autres, Alphonse-Dolor Quintin, J.-E.-W Lecours, Henry Lanctôt, Séraphin Lachance, Joseph Contant, Edmond Vadeboncoeur et Alfred J. Laurence.

Inauguration de l'École de chirurgie dentaire.
L'Hôpital Notre-Dame ajoute un pavillon pour les contagieux.
(28 janvier 1905) Ouverture de l'École polytechnique, sur la rue Saint-Denis à Montréal. L'Hôtel-Dieu-de-Montréal ouvre un département d'électrologie.
1906
Fondation de l'École d'architecture de Montréal. Fondation de l'École d'optométrie.
Inauguration de l'École de pharmacie de Montréal.
(20 septembre 1906) Inauguration de la Faculté de médecine de l'Université Laval à Montréal.
1907
(4 mars 1907) Fondation de l'École des hautes études commerciales par Joseph-Xavier Perrault de la Chambre de commerce de Montréal pour «donner aux jeunes qui sortent des écoles secondaires la formation nécessaire à la direction des affaires de la banque, du haut commerce et de l'industrie» ; jusqu'en 1970, l'école est logée dans un immeuble en construction qui sera plus tard occupé par les Archives nationales du Québec.
(26 novembre 1907) Ouverture de l'Hôpital Sainte-Justine pour enfants (une clinique de 12 lits) sur la rue Saint-Denis ; Mlle Irma LeVasseur, l'une des premières femmes médecins francophones au Québec, et Madame Justine Lacoste Beaubien sont à l'origine de cette fondation.
1908
L'École d'agriculture de Oka devient l'Institut agricole de Oka affilié à l'Université Laval à Montréal-ULM.
Inauguration de l'École d'enseignement supérieur pour les jeunes filles à qui l'on enseigne «l'importance et la beauté du triple rôle d'épouse, de mère et de ménagère.
Fondation de l'Hôpital Saint-Luc à l'angle des rues Dorchester (René-Lévesque) et Saint-Denis.
(Mai) L'Hôpital Sainte-Justine déménage à l'angle des rues de Lorimier et Rachel (clinique de 34 lits).
Fondation de l'École d'infirmières de l'Hôpital Sainte-Justine.
Fondation de l'École d'infirmières de l'Hôpital de la Miséricorde de Montréal.
1910
La Congrégation des Filles de la Sagessse assume la gestion de l'Hôpital Sainte-Justine.
1911
Première promotion d'agronomes de l'Institut agricole d'Oka.
Marie Gérin Lajoie devient la première femme diplômée de l'Université Laval à Montréal-ULM.
1912
Fondation de l'École de gardes-malades de l'Hôpital Saint-Jean-de-Dieu spécialisée dans les soins aux aliénés.
1913
Fondation de la chaire de phtisiologie et de phtisiothérapie à l'École de médecine et de chirurgie.
1914
L'Hôpital Sainte-Justine déménage dans un bâtiment neuf (60 lits) à l'angle des rues Saint-Denis et Bellechasse et s'affilie à l'Université Laval à Montréal.
Création d'une chaire opératoire et d'anatomie topographique et création d'une chaire de radiologie et d'électrologie à l'École de médecine et de chirurgie.
1915
L'École des Hautes Études Commerciales-HÉC de Montréal s'affilie à l'Université Laval à Montréal.
1919
Ouverture de l'École des sciences sociales, économiques et politiques affiliée à l'Université de Montréal et dirigée par Édouard Montpetit.
L'Hôtel-Dieu de Montréal ouvre un département d'électro-radiologie dirigé par le docteur Léo Pariseau.
Fondation sur la rue Saint-Denis de l'Hôpital français pour les malades indigents d'origine française.
Fondation par le docteur Albert Prévost du Sanatorium Prévost pour les personnes souffrant de maladies du système nerveux ; le premier hôpital au Canada dirigé par une corporation d'infirmières laïques.
(9 janvier 1919) Publication du premier numéro du journal Le Quartier Latin des étudiants.
(8 mai 1919) Rescrit du pape Benoît XV qui autorise la succursale de l'Université Laval à Montréal à devenir une université autonome sous le nom d'Université de Montréal ; la nouvelle université est constituée des facultés de droit, de médecine, de théologie et des arts.
(22 novembre 1919) Incendie de l'édifice de l'Université sur la rue Saint-Denis (1893-1895).
1920

Fondation de la Faculté des sciences par Ernest Gendreau qui occupe la première chaire de physique de l'Université de Montréal.
L'École de médecine comparée et de sciences vétérinaire de Montréal devient l'École de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal.
L'École de médecine et de chirurgie devient la faculté de médecine de l'Université de Montréal.
Fondation de la Faculté des lettres (littérature, langues classiques - grec, latin et français, histoire et géographie) dirigée par le chanoine Émile Chartier.
Fondation de l'Institut de botanique par le frère Marie-Victorin.
(14 février 1920) Adoption par le Parlement de Québec de la charte civile créant l'Université de Montréal.
1921
(12 mai) Inauguration de la Faculté de philosophie dirigée par Mgr Georges Gauthier.
1922
Création de l'Institut du radium par le docteur Joseph-Ernest Gendreau ; l'institut sera le premier en Amérique à utiliser un appareil à rayons X de 200 000 volts pour le traitement du cancer par les émanations de radium.
(Printemps 1922) Le Quartier Latin devient le journal officiel de l'AGÉUM.
(14 janvier 1922) Fondation de l'Association générale des étudiants de l'Université de Montréal - AGÉUM par, entre autres, Errol Boucher, Henri Bourdon, Maurice Dubé et Hervé Lacharité.
1923
Fondation de l'École des beaux-arts de Montréal-ÉBAM qui introduit les cours d'architecture.
Incendie de l'Hôpital des incurables de Montréal (Sacré-Coeur).
1924
L'Hôpital Notre-Dame quitte l'ancien hôtel Donegana et emménage à l'angle des rues Sherbrooke Est et Champlain.
L'Hôtel-Dieu ouvre un dispensaire antivénérien et ajoute une centaine de lits.
L'Hôpital français acquiert le bâtiment du Montreal Maternity à l'angle des rues Saint-Urbain et Prince-Arthur et augmente sa capacité à 150 lits.
Les soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie construisent leur maison-mère au 1420 boulevard Mont-Royal
1925
L'École d'optométrie s'affilie à l'Université de Montréal. Fondation de l'École d'hygiène sociale appliquée.
1926
Affiliation de l'Hôpital Saint-Jean-de-Dieu (Louis-Hippolyte-La Fontaine) à l'Université de Montréal ; cet hôpital spécialisé dans les soins aux aliénés mentaux a été fondé en 1875 par Mgr Ignace Bourget et confié aux soeurs de la Providence-s.p.* de Montréal.
L'Hôtel-Dieu crée un service d'urologie qui deviendra la clinique d'urologie pour les professeurs de la faculté de médecine de l'Université de Montréal.
(27 janvier 1926) Inauguration du nouvel Hôpital du Sacré-Coeur de Cartierville où l'on accueillera des tuberculeux ; des cours de cliniques sont donnés aux étudiants en médecine de l'Université de Montréal.
1927
Fondation du Département d'anatomie pathologique par le docteur Pierre Masson qui le dirigera jusqu'en 1959.
1928
Inauguration des travaux de construction du campus de l'Université sur le flanc ouest du mont Royal d'après des plans de Ernest Cormier.
L'École de médecine vétérinaire déménage à Oka et adopte le nom d'École vétérinaire de Oka.
Ouverture d'un département d'obstétrique à l'Hôpital Sainte-Justine.
1929
L'Hôtel-Dieu ouvre un dispensaire antituberculeux mis sous la direction du docteur Robichaud de l'Institut Bruchési.
L'Hôpital français devient l'Hôpital Sainte-Jeanne-d'Arc et est reconnu hôpital de l'Université de Montréal-UdeM.
(23 avril 1929) Incorporation de l'Hôpital universitaire de Montréal.
1931
(23 septembre) Interruption des travaux de construction de l'université à cause d'impératifs financiers (crash de 1929).
1932
Le docteur Norman Bethune est nommé chef du nouveau service de chirurgie thoracique de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Cartierville.
1934
L'Hôtel-Dieu acquiert un appareillage moderne pour l'administration du cyclopropane dans son service d'anesthésie.
Grève des étudiants en médecine qui veulent l'exclusion de Sam Rabinovitch, un médecin juif qui avait eu le malheur de finir premier de sa classe. L'antisémitisme s'était manifesté en 1910 à la suite d'une conférence donnée par le notaire Plamondon de Québec qui y avait étalé un antisémitisme primaire et qui avait été suivi par le clergé québécois et par les jeunes
(15 juin) Incorporation de l'Association générale des diplômés de l'Université de Montréal-AGÉUM.
1935
Fondation de l'École du meuble de Montréal par Jean-Marie Gauvreau.
1938
Fondation de l'Institut de microbiologie et d'hygiène par le docteur Armand Frappier.
L'École d'optométrie décerne son premier diplôme à une femme.
1939
Adoption d'une loi par le Parlement de Québec qui crée la Société d'administration de l'Université de Montréal ; cette loi met l'université en tutelle et permet de parachever les travaux de construction des bâtiments du mont Royal.
Ouverture d'une chaire de neurologie à la faculté de médecine ; le premier titulaire est le docteur A. Barbeau. Une épidémie de poliomyélite occupe l'Hôpital Sainte-Justine.
1940
Fondation de la Section histoire et sociologie de l'Université de Montréal.
Fondation de l'École des bibliothécaires.
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son service de recherches en endocrinologie et en anémie.
1941
L'École de pharmacie est intégrée à l'Université de Montréal.
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son service d'endocrinologie.
(Juillet) Les travaux de construction du campus de l'Université sur le mont Royal reprennent après avoir été interrompus en 1931.
1942
Fondation de l'Institut de physique.
Fondation de l'Institut de psychologie par le père Noël Mailloux de l'Ordre des dominicains.
L'École des sciences sociales, économiques et politiques devient la Faculté des sciences sociales dirigée par Édouard Montpetit.
L'Université compte 6 000 étudiants et 30 professeurs.
1943
L'Université quitte le campus de la rue Saint-Denis et inaugure le campus du mont Royal.
Le Gouvernement britannique finançait le Tube Alloys Nuclear Project (l'un des noms de code du projet britannique) de la University of Cambridge en Grande-Bretagne.
En 1942, en raison de la guerre, le Gouvernement britannique voulut déménager son équipe de recherches à Chicago où les Américains procédaient à une recherche similaire. Comme les Américains hésitaient pour des raisons de sécurité, le groupe de Cambridge déménagea ses pénates à Montréal dans une maison appartenant à la McGill University.
En mars 1943, à la suite de la signature d'un accord entre les participants, l'équipe fut relogée dans un local flambant neuf de 200 m2 situé dans l'aile ouest de l'édifice principal de l'Université de Montréal inauguré la même année sur le mont Royal ; ce local fut appelé le Montreal Laboratory ; cette équipe faisait partie d'un projet dirigé et financé par les Américains qui consistait, entre autres, à «utiliser l'expertise en eau lourde acquise à Paris et à Cambridge pour produire le plus vite possible un réacteur à eau lourde à l'uranium naturel» ; appelé Manhattan Project, il sera à l'origine de la fabrication de la première bombe atomique ; il impliqua des scientifiques des puissances alliées contre l'axe Japon-Italie-Allemagne ; ces scientifiques ont travaillé sur plusieurs sites au Canada et aux États-Unis pour la mise au point d'un réacteur nucléaire à eau lourde ; les travaux du Montreal Laboratory reliés au projet Manhattan aboutirent à la production de la première pile atomique à fonctionner hors des États-Unis ; on la baptisa ZEEP pour Zero Energy Experimental Pile.
(3 juin 1943) Mgr Joseph Charbonneau, archevêque de Montréal, inaugure officiellement l'immeuble principal du campus du mont Royal.
1945
Fondation de l'Institut de médecine et de chirurgie expérimentale par le docteur Hans Selye.
1946
Deuxième épidémie de poliomyélite ; l'Hôpital Sainte-Justine dispose de 6 pulmomètres qui aident les enfants atteints aux poumons par l'activation de la cage thoracique.
Fondation de l'Institut d'histoire de l'Amérique par le chanoine Lionel Groulx.
1947
Fondation de l'Institut de géographie de l'Université de Montréal par Raoul Blanchard.
L'École vétérinaire d'Oka déménage à Saint-Hyacinthe et prend le nom d'École de médecine vétérinaire de la province de Québec.
1948
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son service de chirurgie cardio-vasculaire pour traiter les malformations congénitales.
1949
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son service de psychiatrie infantile.
1950
Fondation de l'Hôpital Saint-Joseph-de-Rosemont.
Ouverture de la Clinique prénatale, natale et postnatale et du Service des soins aux prématurés à l'Hôpital Sainte-Justine.
Début de la construction de l'Hôpital Sainte-Justine sur la Côte-Sainte-Catherine.
(18 octobre 1950) Fondation de la Faculté de musique de l'Université de Montréal dont l'objet est de propager la diffusion du chant grégorien et préserver les bonnes moeurs musicales ; son premier doyen est l'abbé Alfred Bernier.
1951
(1 février 1951) Inauguration des cours de la Faculté de musique de l'Université de Montréal.
1952
Le docteur Paul Cartier réalise le premier pontage axillofémoral de l'histoire de la chirurgie vasculaire.
1953
Création d'une chaire de civilisation canadienne-française à l'Université de Montréal.
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son service de neurochirurgie et d'encéphalographie et sa clinique des tumeurs.
1954
Fondation de l'Institut de cardiologie de Montréal par le docteur Paul David; 42 lits, 3 cardiologues et 2 chirurgiens.
Fondation de l'Hôpital Maisonneuve à l'angle des boulevards Rosemont et L'Assomption à Montréal.
1955
Clément Morin devient doyen de la Faculté de musique.
1956
L'Institut de physique devient le Département de physique.
Serge Lapointe commence à y enseigner l'astrophysique.
1957
L'Hôpital Sainte-Justine pour enfants déménage sur la Côte-Sainte-Catherine à Montréal.
1958
(Octobre) Début des cours du Département de sciences économiques.
1959
Asok Bose commence l'enseignement de la physique mathématique.
1961
Fondation du Centre de recherche en droit public.
1962
Fondation des Presses de l'Université de Montréal-PUM.
Fermeture de l'École de gardes-malades de l'Hôpital Saint-Jean-de-Dieu spécialisée dans les soins aux aliénés.
L'Institut d'histoire de l'Amérique devient le Département d'histoire.
L'Institut de géographie devient le Département de géographie.
1963
Gilles Cloutier lance la recherche en physique des plasmas.
1964
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son Centre de l'ouïe, sa Clinique de fibrose kystique du pancréas et sa Clinique de paralysie cérébrale.
Fondation du Département de démographie par Jacques Henripin
1965
L'Université compte 9 000 étudiants et 500 professeurs.
1967
(1 septembre 1967) La charte émise par l'Assemblée nationale - ANQ* rend publique et non confessionnelle cette institution jusque-là privée et catholique.
Fondation de l'Institut de recherches cliniques de Montréal.
1968
Inauguration des accélérateurs et du Laboratoire de physique nucléaire.
Jean Papineau Couture devient doyen de la Faculté de musique.
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure sa Clinique de gastro-entérologie.
1969
Inauguration du Centre de recherches mathématiques. L'École d'optométrie devient un département de l'Université.
L'École de médecine vétérinaire de la province de Québec et obtient le statut de faculté sous le nom d'École de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal.
(28 février) Dissolution de l'Association générale des étudiants de l'Université de Montréal-AGÉUM
1970
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son Unité d'hémodialyse.
1971
Fusion de l'Hôpital Saint-Joseph de Rosemont avec l'Hôpital Maisonneuve pour former l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.
1972
Regroupement des facultés de lettres, de philosophie, de sciences sociales, des arts et des sciences pour former la Faculté des arts et des sciences-FAS. Création de la Faculté des études supérieures-FES qui est chargée de la coordination des activités des deuxième et troisième cycles et de décerner les diplômes de maîtrise et de doctorat.
1973
Création du premier programme universitaire en archéologie par Normand Clermont.
1975
L'École de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal devient la Faculté de médecine vétérinaire ; c'est la seule faculté de médecine vétérinaire au Québec et la seule faculté de médecine francophone en Amérique.
1976
Inauguration du Centre d'éducation physique et des sports de l'Université de Montréal (CEPSUM).
(31 octobre) Fondation de la Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal - FAECUM.
1977
Fondation de l'École de fouille par l'archéologue Normand Clermont.
Fondation du journal étudiant Continuum par la FAECUM.
1978
Inauguration de l'observatoire du mont Mégantic construit par l'Université de Montréal et l'Université Laval.
1979
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son Service de médecine nucléaire.
1984
Première greffe cardiaque réalisée à l'Hôpital Sainte-Justine.
1986
(6 décembre 1986) Tragédie mortelle ; acte criminel ; fusillade à l'École Polytechnique de Montréal par un certain Marc Lépine qui crie «je hais les féministes» avant d'ouvrir le feu dans une classe, blessant 13 personnes et tuant 14 étudiantes, Geneviève Bergeron, Hélène Colgan, Nathalie Croteau, Barbara Daigneault, Anne-Marie Edwards, Maud Haviernick, Barbara Klueznik, Maryse Laganière, Maryse Leclerc, Anne-Marie Lemay, Sonya Pelletier, Michèle Richard, Annie Saint-Arneault et Annie Turcotte ; Marc Lépine se suicide sur les lieux de son forfait. Pris par un sentiment de culpabilité parce qu'il était présent lors du massacre et qu'il n'est pas intervenu, Sarto Blais, un diplômé de Poly, se suicide à l'automne de 1990 ; ses parents incapables d'accepter sa disparition se suicident au mois de juin suivant.
1988
Robert Leroux devient doyen de la Faculté de musique.
1992
Inauguration du Centre de recherche en calcul appliqué. L'Hôpital Sainte-Justine inaugure son Centre de craniologie faciale.
1994
L'Institut de cardiologie de Montréal compte 171 lits, 60 spécialistes, 40 chercheurs, 400 infirmières et 1 000 employés.
1995
L'Hôpital Sainte-Justine inaugure le Centre de cancérologie Charles-Bruneau / Pavillon Vidéotron.
1996
Le grand amphithéâtre prend le nom de Salle Ernest-Cormier, l'architecte de l'Université.
Inauguration du nouvel accélérateur du Département de physique.
L'École des Hautes études commerciales emménage dans son nouvel immeuble conçu par l'architecte Dan S. Hanganu et Jodoin, Lamarre, Pratte et associés, chemin de la Côte-Sainte-Catherine.
Regroupement du Montreal General Hospital et du Royal Victoria Hospital, du Montreal Children's Hospital, du Montreal Chest Hospital pour former le McGill University Health Center-MUHC.
Regroupement des hôpitaux Notre-Dame, Saint-Luc et Hôtel-Dieu pour former le Centre hospitalier de l'Université de Montréal-CHUM.
1999
(Avril 1999) Le gouvernement de Lucien Bouchard annonce que le futur Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) sera construit sur un seul site.
2000
Le Centre de réadaptation Marie-Enfant est intégré à l'Hôpital Sainte-Justine.
(25 janvier 2000) La ministre de la santé, Pauline Marois, annonce la construction de deux hôpitaux universitaires : l'un remplacera 4 des pavillons du McGill University Health Center (Montreal Children's Hospital, Montreal Neurological Institute, Montreal Chest et Royal Victoria Hospital) et sera construit dans l'ancienne cour de triage du Canadien Pacifique (Cour Glen), et l'autre remplacera les 3 pavillons du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (Notre-Dame, Hôtel-Dieu de Montréal et Hôpital Saint-Luc) et sera construit au 6000, rue Sainte-Denis dans l'arrondissement Rosemont-Petite-Patrie ; ces hôpitaux devraient être prêts pour 2006.
2003
(Juillet 2003) Le Gouvernement de Jean Charest crée une commission pour évaluer les projets des deux centres hospitaliers universitaires ; cette commission est dirigée conjointement par Daniel Johnson junior et Brian Mulroney.
2003-2004
L'université achète la maison-mère des soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de Marie située au 1420 avenue du Mont-Royal au prix de 15 M $.
Construction du pavillon biomédical et pharmaceutique Jean-Coutu, sur le mont Royal.
2004
(19 janvier 2004) Inauguration de la Chaire Robert-Cedergren pour la bioinformatique et la génomique ; la bioinformatique intègre la biologie et l'informatique.
(Avril 2004) La commission Johnson Mulroney rejette le projet d'hôpital universitaire du 6000 Saint-Denis et recommande d'aménager le futur Centre hospitalier de l'Université de Montréal sur le site de l'Hôpital Saint-Luc, au 1000 Saint-Denis.
(23 juin 2004) Le ministre de la Santé du Québec, Philippe Couillard entérine la recommandation de la commission Johnson-Mulroney et annonce que le gouvernement a approuvé les projets du CHUM et du CHUS.
(Juillet 2004) Le recteur de l'Université de Montréal, Robert Lacroix, présente aux membres du conseil d'administration du Centre hospitalier de l'Université de Montréal un projet de technopôle du savoir et de la santé sur le terrain de la gare de triage du Canadien Pacifique à l'angle de l'avenue Beaumont et du boulevard de L'Acadie à Outremont.
(Octobre 2004) Le Gouvernement demande à Daniel Johnson junior d'étudier les deux projets et de recommander celui qu'il juge le plus opportun.
(Novembre 2004) Le recteur de l'Université de Montréal rend public son projet qui intègre le CHUM et les facultés des sciences de la santé sur le site d'Outremont.

2005
L'Hôpital Sainte-Justine adopte le nom de Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine-CHU Sainte-Justine.
(Janvier 2005) Le Gouvernement de Jean Charest mandate Guy Saint-Pierre et Armand Couture pour réévaluer les deux projets de Centres hospitaliers universitaires.
(Février 2005) Le duo Saint-Pierre-Couture recommande la construction du CHUM sur le site d'Outremont.
(Mars) Devant la commission parlementaire convoquée pour entendre les arguments des défenseurs de l'un et l'autre site, Daniel Johnson Jr démolit l'argument en faveur du site d'Outremont et affirme que le site de l'Hôpital Saint-Luc est le meilleur pour la construction du futur CHUM.
(24 mars 2005) Le Gouvernement de Jean Charest annonce le choix du site de l'Hôpital Saint-Luc, au 1000 rue Saint-Denis, pour le futur CHUM.
(26 avril 2005) Inauguration du pavillon Jean Coutu (12 363 m2, 26 laboratoires, enseignement et recherche de la Faculté de pharmacie) et du pavillon Marcelle Coutu (19 353 m2, enseignement et recherche de bio-imagerie, bio-informatique, génomique, protémique et résonnance magnétique nucléaire).

2006
Les institutions universitaires situées sur l'île de Montréal accueillent environ 160 000 étudiants dont 55 150 à l'Université de Montréal, 41 238 à l'Université du Québec à Montréal, 30 931 à la Concordia University, et 29 500 à la McGill University. L'Université de Montréal compte 6 385 professeurs, chercheurs et chargés de cours.
(Avril 2006) L'Université acquiert le site de l'ancienne cour de triage du Canadian Pacific Railway à Outremont.
(7 avril 2006) Le Gouvernement du Québec donne le feu vert à la construction du McGill University Health Center (364 lits d'adultes, 154 lits de pédiatrie) au coût de 1 579,5 M $ G dans l'ancienne cour de triage Glen, du Centre hospitalier de l'Université de Montréal près de l'hôpital Saint-Luc au coût de 1 518,3 M $ et à l'agrandissement de l'Hôpital Sainte-Justine de Montréal au coût de 503 M $.
(2 août 2006) Le Gouvernement du Québec donne le feu vert à la construction de deux laboratoires de santé des animaux, l'un à l'École de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe (51,3 M $), l'autre à Québec (25,7 M $).
2008 L'Université dévoile son plan directeur d'aménagement des espaces favorisant un campus sur deux sites. D'ici à 2030, elle projette d'occuper 25 % de ses étudiants sur le site de la cour de triage d'Outrement en y aménageant20 département et en y construisant une nouvelle résidence d'étudiants.

2009
La Ville de Montréal annonce un projet d'infrastructures de 60 M $ pour permettre la construction de 1 300 logements (dont 25 % de logements sociaux)et la phase 1 du développement de l'université de Montréal (2 pavillons de 645 835 pi2 de surface).

2011
La Ville de Montréal révèle que le développement des infrastructures dans la cour de triage coûtera 175 $ au lieu de 60 M $.
(26 septembre 2011) Inauguration du nouveau campus de l'UdeM à Laval (Programmes de baccalauréats en enseignement, en psychologie, en sciences infirmières et en service social).

2012
Le QS World University Rankings classe l'Université de Montréal au 114e rang des meilleures universités du monde, L'Université Laval, au 324e rang, la McGill University, au 18e rang, et l'University of Toronto, au 19e rang.
(16 octobre 2012) L'Université annonce qu'elle construira le campus des sciences dans une partie de l'ancienne cour de triage d'Outremont.
Après avoir dépensé 10 M$ en rénovation, l'Université décide qu'il lui en coûterait trop cher pour aménager le bâtiment des soeurs des Saints-Nom-de-Jésus-et-de-Marie. Elle le met en vente.
Groupe Catania offre d'acheter le bâtiment et son terrain au prix de 28,1 millions $ pour y aménager des condominiums .
(6 décembre 2012) Des révélations faites devant la Commission Charbonneau au sujet des relations de Catania avec Nick Rizzuto amènent l'Université à ne pas accepter immédiatement l'offre d'achat de Catania pour l'ancienne maison-mère des soeurs des Saints-Nom-de-Jésus-et-de-Marie ; l'offre déposée en 2003 était conditionnelle au changement de zonage du terrain jusque-là réservé à l'institutionnel (université, couvent,, collège) ; si la vente n'est pas finalisée le 31 décembre 2012, l'Université pourra annuler l'offre d'achat de Groupe Catania, mais d'ici à cette date, Groupe Catania peut laisser tomber certaines conditions et alors, l'Université devra conclure la vente.

2013
(Septembre 2013) La première ministre du Québec, Pauline Marois annonce que son gouvernement allait verser 173 milions $ pour le projet de construction du complexe des sciences de l'Université de Montréal à Outremont.
(6 septembre 2013) La Cour d'appel du Québec rejette la demande de 3 requérants (regroupement contre la vente du 1420, boulevard Mont-Royal représenté par le professeur Michel Seymour) qui voulaient faire casser un jugement de la Cour supérieure qui reconnaissait la légalité de la modification au règlement de zonage de la ville de Montréal qui avait changé la vocation institutionnelle du bâtiment, permettait son réaménagement en condominiums et refusait ainsi d'empêcher l'Université de mettre en vente l'ancien couvent des Soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie.
2015
(Février 2015) Le ministre de la santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, nomme Jacques Turgeon à qui il suggère de nommer le docteur Harris comme directeur du département de chirurgie.
(6 mars 2015) Claude Deschênes démissionne de son poste de président du Conseil d'administration du Centre hospitalier universitaire de l'Université de Montréal-CHUM en dénonçant l'intervention du ministre Barrette pour avoir tenté de faire nommer le docteur Patrick Harris comme directeur du service de chirurgie du CHUM.
(8 mars 2015) Jacques Turgeon démissionne de son poste suivi dans cette action par Jean-Claude Deschênes, qui démissionne comme président du Conseil d'administration, par Paul Perrotte, qui démissionne comme président du conseil des médecins, dentistes et pharmaciens du CHUM, puis par Michel Gervais, membre du conseil d'administration et président de l'Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux. Les lettres de démission mentionnent qu'elles sont causées par l'intervention du ministre Barrette dans les affaires internes du CHUM ; le ministre Barrette nie avoir imposé quoi que ce soit à Jacques Turgeon mais lui avoir simplement suggéré un nom pour le poste de directeur du département de chirurgie. La Fédération des médecins spécialistes du Québec et l'Association des institutions de soins de santé condamnent l'intervention de Barrette dans les affaires du personnel du CHUM.
(10 mars) Après que le premier ministre lui eut garanti que les membres du conseil qui ont démissionné seront renommés en vertu de la nouvelle Loi sur la santé et les services sociaux, Jacques Turgeon accepte l'invitation du ministre Barrette et du premier ministre Philippe Couillard de reprendre son poste de directeur général du Centre hospitalier de l'Université de Montréal-CHUM..


  • Recteurs


1920-1923Gauthier, Mgr Georges
1923-1934Piette, Mgr Vincent-Joseph
1934-1955Maurault, Mgr Jean-Olivier
1955-1965Lussier, Mgr Irénée
1965-1975Gaudry, Roger
1975-1985Lacoste, Paul
1985-1993Cloutier, Gilles-G.
1993-1998Simard, René
1998-2005Lacroix, Robert
2005-2010Vinet, Luc
2010-Breton, Guy




  • Chanceliers


 Léger, Paul-Émile
1967-1970Tremblay, Lucien
1977-1980Guérin, Guy
1987-1990Castonguay, Claude
1990-
2008-Roy, Louise
2016-Ravinescu, Calin




Outils personels

Publicité

(Annonces   .)