Vaudreuil-Dorion (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

[1]Superficie - 73,18 km2.

  • Gentilé - Vaudreuillois, oise.


  • Éphémérides -


1702 (23 octobre) Concession d'une seigneurie (4 lieues de front sur le lac des Deux Montagnes x 1 1/2 lieue de profondeur et les îles qui la jouxtent) par le gouverneur Louis-Hector de Callières et l'intendant Beauharnois à Philippe Rigaud, marquis de Vaudreuil qui la nomme Vaudreuil (61) ; son territoire commence à la Pointe-des-Cascades et s'étend le long de la rivière des Outaouais jusqu'à la seigneurie de Rigaud (60).
1703 Fondation d'une mission sur l'île aux Tourtes par les sulpiciens de Montréal.
1706 Le seigneur Rigaud de Vaudreuil installe un poste de traite sur l'île aux Tourtes.
1711-1712 Construction d'un fort sur l'île aux Tourtes.
1763 (2 avril) Vente de sa part de la seigneurie de Vaudreuil 61) par Louise-Thérèse Fleury de La Gorgendière, au nom de son époux, Pierre-François Rigaud de Vaudreuil, à Michel Chartier de Lotbinière. (12 avril) Vente de leur part de la seigneurie de Vaudreuil (61) par Pierre de Rigaud de Vaudreuil et son épouse, Jeanne-Charlotte Fleury de La Gorgendière, à Michel Chartier de Lotbinière.
1765 Michel Chartier de Lotbinière construit un manoir seigneurial.
1771 (14 septembre) Donation de la seigneurie par Michel Chartier de Lotbinière et son épouse, Marie-Louise Chaussegros de Léry, à son fils, Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière.
1772 Fondation de la mission catholique de Saint-Michel.
1773 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Michel-de-Vaudreuil.
1783-1787 Construction de l'église Saint-Michel.
1817 (21 janvier) Concession d'un arrière-fief par le seigneur Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière à Michel Mackay qui le nomme Choisy.
1830 Louise-Josephte Chartier de Lotbinière et son mari, Robert Unwin Harwood, construisent un nouveau manoir seigneurial au 400, avenue Saint-Charles (en 2010, le site est occupé par la Cité des jeunes. (23 février) Érection canonique de la paroisse Saint-Michel-de-Vaudreuil ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Vaudreuil.
1835 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Vaudreuil.
1837 Tenue des assises du mouvement patriote à Dorion et à Vaudreuil
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil.
1850 (22 avril) Constitution de la municipalité du village de Saint-Michel-de-Vaudreuil.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil.
1857-1859 Construction du collège Saint-Michel.
1859 Construction du palais de justice.
1860 (1 décembre) La seigneurie de Vaudreuil appartient à Louise-Josephte Chartier de Lotbinière, épouse de Robert Unwin Harwood. L'arrière-fief Choisy appartient à Charles Whitlock et Henriette Whitlock.
1891 (1 juin) Constitution de la municipalité du village de Dorion par détachement de celle de la paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil.
1899 Fondation de la mission de Dorion.
1915 Construction du couvent des soeurs de Sainte-Anne-s.s.a.*
1916 (16 mars) Le village de Dorion devient ville.
1920 (29 mai) Constitution de la municipalité du village de Belle-Plage.
1923 La population de la paroisse Saint-Michel (Vaudreuil) est de 2 000 âmes, celle de la Très-Sainte-Trinité (Dorion), 693.
1924 Construction du pont Taschereau (425,196 m de longueur) pour relier Dorion à l'île Perrot. (22 mai) Érection canonique, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse de la Très-Sainte-Trinité.
1947 (4 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Vaudreuil.
1948 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Jean-Baptiste.
1949 (2 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Dorion.
1960 Le village de Belle-Plage adopte le nom de Vaudreuil-sur-le-Lac.
1963 Regroupement des municipalités du village et de la paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil sous le nom de Vaudreuil.

Jumelage du pont Taschereau dans l'axe de la Route 20.
1965 Inauguration du pont de l'Île-aux-Tourtres dans l'axe de la route Transcanadienne.
1966 (7 octobre) Tragédie mortelle ; accident de la route et de chemin de fer; après avoir observé le passage d'un train roulant dans une direction, un autobus scolaire s'engage sur un passage à niveau et entre en collision avec un train de marchandises venant en sens inverse ; bilan : 20 morts, 19 étudiants et le conducteur, et 22 blessés.
1983 (19 novembre) Fusion des caisses populaires de Pointe-des-Cascades et de Dorion sous le nom de cette dernière.
1990 La population de Dorion est de 5 469 habitants, celle de Vaudreuil, 8 253, celle de Vaudreuil-sur-le-Lac, 673.
1994 (16 mars) Regroupement des municipalités de Vaudreuil et de Dorion sous le nom de Vaudreuil-Dorion.
2000 La population de Vaudreuil-Dorion est de 19 962 habitants, celle de Vaudreuil-sur-le-Lac, 960.
2002 (Juin) Les Services de police de Coteau-du-Lac, Hudson, Les Cèdres, L'Île-Perrot, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Pincourt, Saint-Clet, Saint-Lazare, Terrasse-Vaudreuil et Vaudreuil-Dorion sont abolis et leurs agents (106) et membres du personnel (28) sont intégrés à la Sûreté du Québec.
2005 Fondation de l'Écolita Trilingue (en 2010, cette institution était privée préscolaire et primaire pour filles et garçons.
2010 La population de Vaudreuil-Dorion est de 30 327 habitants, celle de Vaudreuil-sur-le-Lac, 1 380.
2013 (3 juin) La compagnie suédoise Ericsson annonce la construction d'un centre de recherche et de développement à Vaudreuil-Dorion ; le coût estimé de la connstruction est de 1,3 milliard (le bâtiment à 434 millions $ et l'équipement : 840 millions $).
2015 (12 février 2015) Daniela, une enfant de 7 ans est assassinée dans un secteur résidentiel situé sur la rue Léo-Gravelle de Vaudreuil-Dorion; sa mère, Claudia Beatriz Flores Jimenez, qui a tenté de se suicider, est accusée du meurtre prémédité de sa fille.


Vaudreuillois cités dans La Mémoire du Québec -

Lionel-Adolphe Groulx, Hormisdas Pilon, Joseph Pilon, Joseph-Aldéric Robillard.

  • Attraits :


Couvent des soeurs de Sainte-Anne-s.s.a.* ; (néo-classique, 1915) ; plans de l'architecte Siméon Brais.
Église Saint-Michel (1787-1789) ; 414 boulevard Roche ; réfection de la façade (néogothique, 1856) ; tabernacle (1792), chaire et tombeau du maître-autel (1793) par Philippe Liébert ; corniche (1803) et boiseries du choeur (1804) par Louis-Amable Quévillon ; voûte (1834) par André Achim ; orgue (1871) ; ensemble en trompe-l'oeil (1883) dominant la décoration intérieure par François-Édouard Meloche ; tableau de saint Michel (1809) par Willhelm von Moll Berczy ; tableau de saint Louis (1792) par Louis-Chrétien de Heer ; tableau de saint François-Xavier mourant probablement par Louis Dulongpré ; classée monument historique en 1957.
Église de la Très-Sainte-Trinité ; orgue Casavant (1960).
Maison de Félix Leclerc (1890) ; 186, chemin de l'Anse ; Félix Leclerc l'a habitée de 1956 à 1966 ; c'est là qu'il aurait composé les chansons Moi, mes souliers, L'hymne au printemps et Bozo ; la propriété, qui fait face au lac des Deux-Montagnes ; en 1991, la maison de Félix Leclerc est citée monument historique par la municipalité de Vaudreuil-Dorion ; achetée en 2006 par la Société de sauvegarde de la mémoire de Félix Leclerc - SSMFL elle est déclarée site du patrimoine ; en 2009, elle est classée monument historique par le gouvernement du Québec en vertu de la Loi sur les biens culturels.; elle est rénovée en de 1999 à 2014 ; rouverte au public en juin 2014.
Maison Trestler (partie centrale, 1798 ; partie ouest, magasin général et entrepôt de fourrures, 1805 ; partie est, 1806) ; 85, chemin de la Commune ; 42 m de façade sur 12 m de profondeur ; construite au bord du lac des Deux-Montagnes pour Jean-Joseph Trestler ; classée monument historique en 1976.
Maison Valois-Génus (1796) ; 331, rue Saint-Charles ; construite par le capitaine de milice Joachim Génus ; vendue en 1830 au cultivateur Joseph Valois ; classée monument historique en 1972.
Musée régional de Vaudreuil-Soulanges ; 431, avenue Saint-Charles ; logé dans l'ancien Collège Saint-Michel (1857-1859) dirigé par les Clercs de Saint-Viateur ; collection d'outils et d'ustensiles anciens ; classé monument historique en 1961.
Palais de justice (1859) ; plans de Adolphe Moffat ; loge le siège social de la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges.
Parc Esther-Blondin ; rue Saint-Michel.
Presbytère Saint-Michel (1922) ; plans de l'architecte Siméon Brais. Quai de Vaudreuil.
Vignoble Côte de Vaudreuil ; 2692, route Harwood ; (route des vins : Rigaud, Vaudreuil-Dorion, Saint-Étienne-de Beauharnois, Havelock, Hemmingford, Saint-Cyprien-de-Napierville, Saint-Jacques-le-Mineur, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Amable, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Jean-Baptiste, Rougemont, Saint-Paul-d'Abbotsford).

  • Accueil -


Château Vaudreuil ; 21700, route Trans-canadienne ; au bord du lac des Deux-Montagnes, près du pont de l'île aux Tourtes 116 chambres, 11 salles.***

  • Sports -


Golf ; un parcours de 9 trous (Harwood), un parcours de 18 trous (Vaudreuil).
Pistes cyclables.

  • Toponymie -


Dorion rappelle le souvenir d'Antoine-Aimé Dorion décédé au cours de l'année de la constitution de la municipalité.
Saint-Michel rappelle le souvenir de Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière, seigneur de Vaudreuil à l'époque de la fondation de la paroisse.
La paroisse de la Très-Sainte-Trinité est ainsi nommée parce que la première messe paroissiale y fut célébrée le jour de la fête de la Trinité.
Vaudreuil rappelle le souvenir de Philippe Rigaud de Vaudreuil, premier propriétaire de la seigneurie de Vaudreuil dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
À l'ouest-sud-ouest de Montréal, au bord du lac des Deux-Montagnes.
Diocèse de Valleyfield.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.
Municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges (siège social).
Communauté métropolitaine de Montréal-CMM.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 342 ou Autoroute de la Rive-Nord (40).

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)