Vennat (Michel)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1941 à Montréal.

Études au Collège Jean-de-Brébeuf de Montréal, à l'Université de Montréal-UdeM et à l'Université d'Oxford, Angleterre.
Bourse Rhodes.
Service au ministère des Affaires extérieures du Canada (1965-1967).
Adjoint spécial au ministre des Finances puis au bureau du premier ministre Pierre Elliott Trudeau (1967-1970).
Pratique le droit à Montréal.
Président du Conseil pour l'unité canadienne (1994-1996).
Président du conseil d'administration (1998-2000), puis président et chef de l'exécutif (2002-2004) de la Banque de développement du Canada.
Suspendu le 1er mars 2004, puis congédié sans compensation le 12 mars suivant, à la suite de la publication du jugement du juge André Denis de la Cour supérieure du Québec concernant le différend entre lui et l'ancien président, François Beaudoin, qu'il avait contraint à la démission. Le juge Denis le blâme sévèrement de s'être acharné contre son prédécesseur en utilisant même la Gendarmerie royale du Canada ; il aurait fait dépenser 4,3 M $ à la Banque de développement et près de 2 M $ à la GRC et au bureau du procureur général du Canada pour prouver qu'il avait raison de châtier Beaudoin qui avait refusé un prêt à un certain Yvon Duhaime, propriétaire de l'Auberge Grand-Mère, un ami du premier ministre, Jean Chrétien.
Le 11 mars 2004, Yvon Duhaime était accusé d'avoir mis le feu à son auberge.
En août 2006, la Cour fédérale renverse la décision du Gouvernement de le congédier sans lui permettre de présenter sa version des faits qu'on lui reprochait.

  • Distinctions -


Officier de l'Ordre du Canada-OOC (1995).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)