Voyer (Bernard)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Explorateur et athlète (alpinisme, ski de fonds) né en 1953 à Rimouski.

A traversé quatre fois la Terre de Baffin.
Premier à traverser l'île Ellesmere (1992).
Premier Canadien à se rendre au pôle Nord magnétique (1993).
Se rend au pôle Nord géographique par la Sibérie (1994).
Premier Canadien à traverser le Groenland (1995).
Parti le 9 novembre 1995 accompagné de Thierry Pétry, il atteint le pôle Sud le 12 janvier 1996 après avoir parcouru 1 500 km en ski de fond.
Escalade le mont Aconcagua (Argentine, Andes, 6 959 m), le plus haut sommet des Amériques, en janvier 1997.
S'attaque à l'Everest en septembre 1997, mais ne réussit pas à en atteindre le sommet.
Escalade le Kilimandjaro (pic Uhuru pour ses habitants, 5 963 m, en Tanzanie près du Kenya), le plus haut sommet d'Afrique, en 1998.
Le 5 mai 1999 il devient le second Québécois (après Yves Laforest) à atteindre le sommet de l'Everest (Chomolungma pour ses habitants, 8 848 m, à la frontière du Népal et du Tibet), le plus haut sommet du monde en Asie.
Escalade le mont Cartensz (5 039 m, Océanie) et le mont Elbrouz (5 642 m, Europe) en 2000.
Escalade le mont McKinley-Denali (Alaska, 6 194 m) le plus haut sommet d'Amérique du Nord.
Parti en compagnie de Nathalie Tremblay le 1er décembre 2001 du camp de base (2 200 m d'altitude) du mont Vinson en Antartique, il en atteint le sommet (5 140 m d'altitude) le 10 décembre 2001 complétant ainsi le tour des plus hauts sommets de chacun des cinq continents.

  • Publications - Liste partielle


Aniu. Du flocon de neige à l'iceberg (récits, Névé éditeur, 2005).

  • Distinctions -


Chevalier de l'Ordre national du Québec-CONQ (1997).
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (2000).
Chevalier de la Légion d'honneur de France.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)