Yamaska (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2017).

  • Superficie - 74,44 km2.
  • Gentilé - Maskoutain, aine.


  • Éphémérides -


1683 (24 septembre) Concession d'une seigneurie (1/2 lieue de front sur le Saint-Laurent - lac Saint-Pierre* - x 3 lieues de profondeur) par le gouverneur La Barre et l'intendant de Meulles à Michel Leneuf de La Vallière et de Beaubassin qui la nomme Yamaska parce qu'elle est traversée par la rivière de ce nom.
1685 (6 octobre) Une partie de la seigneurie est donnée par Michel Leneuf de la Vallière à Charles Aubert de La Chesnaye.
1694 (9 juillet) La seigneurie est vendue par Michel Leneuf de La Vallière et Charles Aubert de La Chesnaye à Pierre Petit dit Gobin, un marchand de Trois-Rivières.
1698 (12 novembre) Pierre Petit concède à Paul Hus une terre s'étendant depuis la borne de la seigneurie de Saurel (81) jusqu'au bout d'en bas du chenal de l'Embarras et de la baie de La Vallière jusqu'au chenal du Moine.
1699 (1 juillet) Pierre Petit concède l'île du Moine à Paul Hus.
Vers 1700 Construction, sur l'île du Domaine, d'une première chapelle et d'un presbytère qui seront emportés plus tard par une débâcle.
1722 Arrivée des premiers colons.
1724 Un certain nombre de concessionnaires de la seigneurie de Yamaska sont rattachés à la paroisse Saint-Pierre de Sorel ; ils sont, à partir des limites de la seigneurie de Saurel (81) en descendant vers le lac Saint-Pierre entre la baie de La Vallière et le chenal du Moine,

Jean Lavallée (marié à Jeanne-Catherine Hus, fille de Paul Hus), 3 x 25 arpents
Étienne Paul Hus (petit-fils de Paul Hus, marié à Marie-Ursule Fafard), 3 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
François Hus dit Cournoyer, 3 arpents de front jusqu'à la baie de La Vallière
Paul Hus (petit-fils de Paul Hus marié à Marie-Rose Deguire), 3 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Louis Hus dit Paul (petit-fils de Paul Hus marié à Marie-Angélique Niquet), 3 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Louis Paul Hus (fils de Paul Hus) : 8 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Jean Hus dit Latraverse (fils de Paul Hus marié à Marie-Thérèse Niquet), 4 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Marc-Antoine Hus dit Millet (fils de Paul Hus marié à Françoise Lavallée fille de Jean Lavallée), 4 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Pierre Hus dit Corgnoigné ou Cournoyer (fils de Paul Hus, marié à Jeanne Vanel ou Vanet), 4 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Pierre Lavallée (petit-fils de Paul Hus et fils de Jean Lavallée), 4 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Succession Joseph Hus (fils de Paul Hus), 4 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Pierre Salvaye (marié à Geneviève Hus, fille de Paul Hus), 4 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Estienne Hus (fils de Paul Hus), 4 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière
Paul Hus dit Despins (fils de Paul Hus), 4 arpents de front jusqu'à la baie de la Vallière

1727 Fondation de la mission Saint-Michel et ouverture des registres de la paroisse.
1749-1756 La seigneurie est vendue progressivement par les héritiers de Pierre Petit dit Gobin à Louis-Joseph Godefroy de Tonnancour.
1751 Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Michel et mise en chantier de la première église paroissiale.
1826 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Yamaska.
1833 (10 août) Érection canonique de la paroisse Saint-Michel ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Yamaska.
1834 Léonard Godefroy de Tonnancour hérite d'une partie de la seigneurie.
1836 Construction de l'actuel presbytère.
1840 Inauguration de l'église Saint-Michel-d'Yamaska.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Michel-d'Yamaska.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse Saint-Michel-d'Yamaska.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Michel-d'Yamaska.
1861 (24 janvier) La seigneurie appartient entre autres, à Georges-Casimir Dessaulles et aux héritiers de Tonnancour.
1867 (1 janvier) Constitution de la municipalité du village de Saint-Michel-d'Yamaska par détachement de celle de la paroisse du même nom.
1876 Arrivée des Soeurs de l'Assomption.
1880 Ouverture du couvent des Soeurs de l'Assomption.
1887 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Yamaska East.
1901 Inauguration du pont de chemin de fer sur la rivière Yamaska.
1919 Le bureau de poste de Yamaska East adopte le nom de Yamaska-Est. (Juin) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Michel.
1923 La population de la paroisse Saint-Michel-d'Yamaska est de 1 550 âmes.
1928 (25 novembre) Liquidation de la Caisse populaire de Saint-Michel.
1942 (13 mars) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Michel-d'Yamaska.
1955 (1 janvier) Constitution de la municipalité du village de Yamaska-Est par détachement de celle de la paroisse de Saint-Michel-d'Yamaska.
1968 Le village de Saint-Michel-d'Yamaska abrège son nom en Yamaska.
1974 Départ des Soeurs de l'Assomption. (2 novembre) Glissement de terrain dans la rivière Yamaska créant un cratère de 275 m de largeur par 685 m de longueur ; bilan : un mort.
1990 La population de Saint-Michel-d'Yamaska est de 1 018 habitants, celle de Yamaska, 457, celle de Yamaska-Est, 263.
1995 (6 octobre) Tragédie mortelle ; accident de la route ; collision frontale de 2 automobiles sur la route 132 ; bilan : 4 morts, Sylvain Arel, 21 ans, Georges-Étienne Chevrier, 19 ans, tous deux de Yamaska, Marcel Cadotte, 20 ans, de Saint-David, et Guy Fortin, 41 ans, de Pointe-du-Lac.
2000 La population de la paroisse Saint-Michel-d'Yamaska est de 1 034 habitants, celle de Yamaska, 462, celle de Yamaska-Est, 264.
2001 (19 décembre) Regroupement des municipalités de Saint-Michel-d'Yamaska, Yamaska-Est et Yamaska sous le nom de cette dernière.
2010 La population de Yamaska est de 1 651 habitants.

  • Patrie -


Michel Fourquier dit Léveillé.
Léonard Godefroy de Tonnancour.
Marie-Joseph Godefroy de Tonnancour.

  • Attraits :


Calvaire d'Yamaska ; érigé en 1838 par Dominique Charland, un patriote arrêté pour sa participation à la Bataille de Saint-Denis le 23 novembre 1837 ; il avait promis d'ériger ce calvaire s'il était acquitté et libéré de prison. Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.
Église Saint-Michel (1840) ; plans de l'architecte Alexis Millette ; décoration (1908) par Toussaint-Xénophon Renaud.

  • Toponymie -


Saint-Michel rappelle le souvenir de Michel Leneuf de La Vallière et de Beaubassin (1640-1705), premier seigneur d'Yamaska.
Yamaska, emprunté à la rivière de ce nom, serait, selon certains, issu du mot cri iyamaskaw composé de iyamitaw signifiant «beaucoup», et askaw signifiant «foin», «joncs», le tout signifiant «là où il y a de l'herbe au fond de l'eau», ou «il y a des joncs au large» ; selon d'autres, le mot serait issu d'une expression amérindienne composée de iyam signifiant «au large», et askaw signifiant «foin», «joncs» le tout signifiant «il y a des joncs au large» ; en effet, à l'embouchure de la rivière, pousse un foin long de près de 2 m dont on se servait autrefois pour couvrir les étables et les granges.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À l'est-sud-est de Sorel, sur la rivière Yamaska.
Diocèse de Nicolet.
Division administrative seigneuriale de Trois-Rivières-DASTR.
Municipalité régionale de comté du Bas-Richelieu.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 132 x Route 122.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps


Outils personels
Publicité
(Annonces   .)