Youville (Marie-Marguerite Dufrost de Lajemmerais : Mère d')

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Religieuse née en 1701 dans la seigneurie de Varennes (73).

Épouse François-Madeleine d'You de La Découverte à Montréal en 1722 ; de cette union sont issus 6 enfants dont 2 seuls survivent : François d'You et Charles-Madeleine d'You qui deviendront prêtres.
Son mari décède 1729.
Le 31 décembre 1737, elle fonde la Congrégation des soeurs de la charité de Montréal-s.g.m, qui prend charge d'un hospice d'abord réservé aux pauvres et aux orphelins (aux gens dans la misère).
En 1747, elle assume la direction de l'Hôpital général de Montréal à la demande des sulpiciens ; ce n'est cependant qu'en 1753 qu'elle reçoit les lettres patentes qui lui confient la direction de cet hôpital.
En 1755, Mgr de Pontbriand approuve la charte de la communauté qui sera dès lors connue sous le nom de la Congrégation des soeurs de la charité de l'Hôpital général de Montréal (connues sous le surnom de soeurs grises de Montréal-s.g.m.*).
Fille de Christophe Dufrost de LaJemmerais et de Marie-Renée Gauthier. Petite-fille de René Gauthier de Varennes. Arrière-petite-fille de Pierre Boucher de Grosbois.
Décès en 1771 à Montréal.
Son corps, inhumé dans la crypte de la maison mère des soeurs grises de Montréal-s.g.m.* est transporté dans la basilique Sainte-Anne de Varennes le 6 décembre 2010.

  • Distinctions -


Déclarée vénérable à Rome le 20 avril 1880.
Béatifiée à Rome le 3 mai 1959 ; première femme d'origine canadienne à se voir conférer cette dignité.
Canonisée à Rome le 9 décembre 1990.
La place d'Youville et la rue d'Youville de Montréal et les monts d'Youville au nord-est de Akulivik dans la région du Nunavik honorent sa mémoire.

  • Crédits -


Québécoises d'hier et d'auhjourd'hui (Robert Prévos, Stanké, 1985)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)