09. Québec (province). (histoire). Meurtres, homicides et autres méfaits : (1988) :

Un article de la Mémoire du Québec (2021).


1988
Le 9 septembre 1988, vers 18 h, Rhéa Brochu, 40 ans, est enlevée sous la menace d'un couteau dans le stationnement commercial de Pointe-aux-Trembles (Montréal) ; emmenée dans sa propre voiture dans un bois de Oka, madame Brochu est torturée, violée à répétition, puis étouffée dans un sac de plastique ; son cadavre en putréfaction est découvert le 19 septembre suivant ; à l'automne 1989, Pierrette Anglehart, 48 ans, mère de 3 enfants, et Denis Fréchette, 38 ans, deux grands consommateurs de drogue et d'alcool sont appréhendés en relation avec ce décès ainsi que pour l'enlèvement, la séquestration et le viol de 5 autres femmes de la région de Montréal ; les deux comparses reconnaissent leur culpabilité relativement à l'enlèvement et aux sévices sexuels mais jettent la faute l'un sur l'autre pour ce qui est du meurtre ; reconnus coupables de meurtre prémédité, ils sont condamnés tous les deux à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de leur peine derrière les barreaux ; ils ont aussi été reconnu coupables d'enlèvement et de sévices sexuels sur 5 autres femmes et ont été condamnés à des peines de prison concurrentes à celle de la perpétuité.

Le 14 octobre 1988, vers 6 h 40, Henri Paquin, homme d'affaires de Saint-Laurent (île de Montréal), est tué dans l'explosion d'une bombe télécommandée dans son automobile de marque Mercedes sur le boulevard Thiemens dans l'arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal ; en 1987, Paquin, trésorier du parti du maire de Saint-Laurent, Marcel Laurin, avait acheté un terrain de 4,6 hectares dans le projet Nouveau-Saint-Laurent.

Le 8 novembre 1988, Nancy Moreau, 20 ans, est tuée à coups de hache dans l'étable d'une ferme d'élevage de cerfs et de sangliers de Saint-Joachim-de-Shefford ; Kurt Nicolas Rougier, un consommateur d'hallucinogènes, est appréhendé puis accusé de meurtre prémédité ; en 1989, il admet sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire.

Le 28 décembre 1988, Maurice Alarie et Aline Raymond sont assassinés par balles à leur résidence de Sainte-Anne-des-Plaines ; accusé de meurtre prémédité, Stéphane Gilbert, un cocaïnomane, est reconnu coupable et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; en 2004, un jury lui permet de demander sa libération conditionnelle après 20 ans de réclusion, soit en 2008.

Outils personels