Boisvert (Raphaëlle)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Le 11 février 2014, trois jeunes (Roxane Boisvert, 22 ans, une étudiante à la maîtrise en ergothérapie de l'Université du Québec à Trois-Rivière-UQTR, sa soeur cadette Raphaëlle Boisvert, 17 ans, étudiante en 5e secondaire au Collège Marie-de-l'Incarnation, et Jessy Chevalier, 17 ans, un étudiant du Cégep de Trois-Rivières et copain de Raphaëlle Boisvert, sont trouvés sans vie dans une résidence de la rue Sicard dans le secteur Trois-Rivières-Ouest à Trois-Rivières ; à la suite d'un appel au 911 reçu peu avant 8 h, la police est arrivée sur les lieux alors que 2 jeunes hommes d'âge mineur (16 et 17 ans) sortaient de la maison ; les deux jeunes ont été interpellés, puis emmenés au poste de police. Il s'agit de 3 homicides violents par armes à feu ; une histoire de coeur et de jalousie pourrait avoir été à l'origine du drame ; les deux jeunes hommes ont été accusés de meurtres prémédités et de complot pour meurtres en relation avec ces trois décès ; l'un des suspects âgé de 17 ans était amoureux de Raphaëlle Boisvert et lui avait fait des avances qu'elle avait refusées ; l'une des deux jeunes femmes aurait signalé le 911 avant de mourir. Les deux jeunes suspects sont aussi accusés d'avoir comploté pour tuer la mère des deux victimes féminines et plusieurs policiers. La Couronne indique son intention de demander que les tueurs soient jugés comme des adultes et que la sentence soit imposée comme s'ils étaient des adultes dans l'éventualité où ils seraient reconnus coupables de meurtre.

Le 30 octobre 2015, les médias peuvent identifier les accusés Cédric Bouchard et Kaven Sirois qui avait 16 ans au moment du crime.
En février 2016, l'accusé Kaven Sirois, maintenant âgé de 18 ans, est reconnu coupable du triple meurtre et il est condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux ; puisqu'il n'avait que 16 ans au moment des crimes, il sera interné à l'Institut Philippe-Pinel pendant 4 ans, avant d'être transféré au pénitencier. En mai 2016, l'accusé Cédric Bouchard est reconnu coupable du triple meurtre de février 2014 et le juge le condamne à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux.

Outils personels